AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

{Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Mar 27 Mai - 16:14

Quelle journée ennuyeuse décidément. Enfin ennuyeuse...mécaniquement parlant je veux dire. Pas un seul client, pas une seule voiture à réparer. Il n'y avait sur Liam et moi. Liam, c'était l'autre garagiste que Grubs avait engager, parce que nous ne nous en sortions plus à deux, nous avions trop de boulot, enfin...sauf aujourd'hui. Vers 13h30 j'avais dis à Liam qu'il pouvait s'en allait. J'allais rester de garde au cas ou un client se pointerai quand même, nous n'avions pas besoin d'être deux. En plus il vivait de l'autre côté de la ville, Grubs et moi vivions la maison collée au garage. Il s'en alla en me saluant chaleureusement, je me contentai d'un sourire et d'un bref signe de la main. Je m'affalai sur le fauteuil dans le garage et je reprenais le livre que je venait d'entamer. Je lisais pendant plus d'une demie heure, je n'entendis même pas la voiture se garer au garage avant que quelqu'un de racle la gorge comme pour manifester sa présence. Je relevai les yeux de mon livre. Sans vraiment regarder la personne en face de moi. 

Désolée je ne vous ai pas vu arriver. 

Je fermai le bouquin et je me levais avant de le jeter sur le canapé. Je regardait enfin le nouveau client quand je le reconnu immédiatement. C'était un garçon que j'avais rencontrer dans un bar il y'a à peu près trois semaines. 

Oh...euh...Salut. Je peux t'aider? 

Je ne me souvenais pas vraiment de son prénom. C'était quelque chose comme Alexandre ou Alexei... Oui je crois que c'était Alexei. C'est à ce moment qu'il me demanda si j'avais perdu son numéro. Je me souvenais alors qu'en me quittant il m'avait laisser son numéro de téléphone et avait filer sans même que j'ai le temps de protester ou de lui expliquer que ce n'était pas mon truc. 

Oh...hum...ne le prend pas personnellement, c'est pas toi c'est juste que...c'est pas mon truc tout ça. Enfin, appeler quelqu'un pour aller faire un tour, j'ai pas l'habitude... Et puis, j'ai été pas mal occupée.

Muais, mon œil, c'est juste que c'est une éternelle solitaire.

Je me retournais vivement pour apercevoir Grubs dans l'encolure de la porte. Celui la quand il pouvait me taquiner en public il ne se gênait pas. Il regrettai vraiment que je ne fréquente pas d'autres jeunes et que je n'ai pas d'amis. Mais lui c'était mon ami, même si il avait 57 ans. 

Très drôle Grubs...

Il lâcha un gros rire comme à son habitude et s'eclipsa. Je me retournai de nouveau vers Alexei. Je tendais la carte du garage avec mon numéro dessus. 

T'a qu'à m'appeler toi la prochaine fois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Sam 31 Mai - 17:21


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Une voiture, un peu comme tout ce que l’on peut avoir dans la vie, ça s’entretient. Après il y a des choses auxquelles on porte beaucoup plus d’attention et tout le reste que d’autres. Cela change en fonction des gens, des idéologies, de la façon d’être. Enfin, là n’est pas la question. Je devais emmener ma voiture au garage pour un simple contrôle de routine mais il fallait le faire. D’autant plus que je venais de l’acheter il y a peu à un particulier alors je voulais être sûre qu’elle était en parfait état et que je n’allais pas me retrouver en panne comme un con sur la route, ce serait dommage. Mais de toute façon la voiture était payée maintenant alors même si elle était détraquée je ne pourrais pas faire grand-chose si ce n’est de la revendre pour ses pièces détachées.

Après m’être préparé le plus simplement de monde, je n’allais pas à un repas de gala, je filais au garage avec ma titine. En arrivant, je ne vis personne, ça semblait plutôt calme. Tant mieux après tout, je n’aurai pas à attendre je ne sais combien de temps, ça irait surement vite. Je me garais à l’extérieur et entrait, je ne voyais personne donc je m’arrêtais afin de regarder partout. Après quelques secondes j’aperçus une jeune femme allongée dans le canapé en train de lire. Je m’approchais sans faire de bruit et attendais un peu voir si elle remarquait ma présence. Cette femme je la connaissais, enfin je l’avais déjà rencontré, dans un bar, déjà à lire un livre mais je ne connaissais pas son prénom. Comme elle ne semblait pas s’apercevoir de ma présence, je me raclais la gorge. Je souris à sa remarque, je m’en étais aperçu qu’elle ne m’avait pas vu arriver. « Pas de soucis…j’ai tout mon temps. »

A ce moment-là, elle n’avait pas encore vu que c’était moi qui étais là. Si elle pouvait m’aider ? Un peu mon neveu ! Je hôchais la tête. « Oui, avec plaisir…j’aurai besoin que tu jettes un œil à ma voiture afin de voir si tout est en ordre… » Après un petit silence, je voulais connaître la ou les raisons pour lesquelles elle ne m’avait jamais rappelé après que l’on se soit vu au bar. Alors pour le savoir, quoi de mieux que de lui demander. « Pourquoi tu ne m’as pas appelé ? » Alors que j’avais les yeux rivés sur elle, j’écoutais sa réponse quand soudain une voix masculine que je ne connaissais pas me fis sursauter légèrement. Je regardais donc dans la même direction que la jeune femme afin de voir d’où cela venait puis je ne pus m’empêcher de sourire à ce qu’il venait de dire. « Pour que tu n’apprécies pas la « blague » c’est qu’il dit vrai ce cher Grubs… » Quand je lui disais cela, il était déjà reparti.

Je prenais la carte qu’elle me tendait et y jetais un œil, il y avait son numéro inscrit dessus. Je rangeais alors soigneusement la carte dans mon portefeuille pour ne pas la perdre, ce serait tellement dommage. « Tu sais, je ne t’en veux pas de ne pas m’avoir appelé…je suis juste un peu déçu mais c’est pas si grave. En fait je crois même que j’ai apprécié…tu es tellement…mystérieuse, je n’aurais jamais pensé te recroiser, cette rencontre était tellement inattendue ! » Je me tus un instant. « Si tu y tiens vraiment, je t’appellerais avec plaisir… » Mystérieuse était bien le mot que j’avais employé pour la décrire, elle était sombre mais douce à la fois, il n’était pas possible de savoir ce qu’elle pensait, elle était tellement sérieuse et semblait pourtant si fragile…j’espérais vraiment que je pourrais faire plus ample connaissance avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 1 Juin - 21:47

Je m'étais vêtue de la manière la plus simple aujourd'hui comme à mon habitude. Il faisait très chaud aujourd'hui, j'avais donc opter pour un short en jean et un teeshirt blanc tout ce qu'il y'a de plus basic. Mes cheveux étaient attachés de manière désordonnée au dessus de ma tête et évidement je ne portait aucune trace de maquillage comme souvent. Je lisais tranquillement dans la canapé, mes longues jambes dépassant de celui ci. Enfin jusqu'à ce que le premier client de la journée. Et ce n'était pas n'importe qui. Je connaissais ce garçon. Il m'informa qu'il était la juste pour un contrôle de routine. Et après la petite intervention de Grubs, nous nous retrouvions de nouveau seuls. Alexei avait l'air amusé et cela m'amusa également. 

Non! Je ne suis pas solitaire... C'est juste que...je ne sais pas, j'ai l'impression que personne ne me comprend et je ne m'attache pas autres, c'est dans ma nature. 

Je crois que c'est bien la première fois que je confiais quelque chose d'aussi personnel à quelqu'un et encore moins à un quasi inconnu mais je ne sais pas...c'est comme si un sentiment de confiance c'était emparer de moi l'espace d'un court instant. Je me reprenais cependant rapidement en allant chercher mes outils pour faire le contrôle de routine de sa voiture. 

Je fus surprise quand il affirma que finalement il avait apprécier que je ne le rappel pas... Apprécier? C'est étrange quand même. J'espère qu'il n'était pas entrain de croire que je faisait ça pour oui plaire ou pour l'attirer ou un truc comme ça.

Je le regardait plus attentivement. Je dois avouer que c'était un beau garçon, enfin, à mes yeux, j'aimai les grands bruns, et j'aimai les tatouages, et j'aimai les hommes qui portaient une barbe de trois jours. Il réunissait les trois choses qui me plaisait physiquement chez un homme. Enfaite je connais depuis peu de temps mes goûts en matière d'homme, je n'avais jamais eu le temps d'y penser ni l'esprit à ça, c'était bien la dernière de mes préoccupations. Mais j'avais remarquer depuis quelques temps que les bruns me plaisaient plus. Mais il est évident que je ne regardait pas uniquement le physique. Enfin bref, je me concentrai de nouveau sur Alexei qui me qualifia de mystérieuse. Un petit sourire en coin se dessina sur les lèvres. Je repris la parole de ma voix légèrement cassée et rauque à cause de la cigarette. J'étais amusée.

Mystérieuse? Vraiment? Je n'y ai jamais penser mais...ça me convient qu'on me trouve mystérieuse. 

Je ne le faisait absolument pas exprès vraiment. J'agissais de la manière la plus naturelle du monde sans chercher à me donner un genre, si j'agissais de manière mystérieuse et bien...tant mieux non?

Bon et bien voyons ce qu'elle a dans le ventre...  

Je passai donc sa voiture au peigne fin. J'aurai aimer une bonne panne bien compliquée mais un contrôle de routine ça fera l'affaire. Je lui donnait quelques conseil pour l'entretenir, et je réajustait son niveau d'huile. Je suppose que comme la plupart des gens il devait être étonnée du fait que j'étais mécanicienne. 

Bon, et bien...c'est cool si tu ne m'en veux pas... Au faite, l'autre fois tu m'as dis que tu étais à Austin depuis peu de temps. Tu t'es retrouver la par hasard ou...? Boulot? Petite-amie?... 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Sam 14 Juin - 20:39


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Une fois que ce cher Grubs était parti, je pu voir sur son visage que tout comme moi, cette situation semblait l'amuser. Cela me fit plaisir sans vraiment que je sache pourquoi, à vrai dire il n'y avait pas vraiment de raison à cela, « Alors tu es bel et bien solitaire...étant donné que tu ne t'attaches pas et que selon toi personne ne te comprends alors tu ne vas pas vers les autres et tu restes à l'écart avec toi même, seule personne qui à ton avis peut te comprendre...mais je suis certain que tu te trompes, je pense juste que tu n'arrives pas à faire suffisamment confiance à une personne, pour une raison particulière, pour te confier à elle, partager des choses et tout ça. » Alors là, je me surprenais à avoir dit ce que venais de dire. Je ne savais pas si elle allait comprendre mon blabla car même moi en y réfléchissant un peu, car oui je sais réfléchir parfois, j'avais du mal à comprendre ce que j'avais raconté. L'essentiel était qu'elle comprenne mais si elle ne comprenais pas, j'allais devoir m'expliquer avec d'autres mots et je n'en n'avais pas vraiment envie alors j'espérais que je n'aurais pas besoin de lui expliquer mes propos un peu farfelus. Mais ce que je venais de lui dire était un peu faux, en me disant que c'était « dans sa nature » elle s'était un peu confiée sur la femme qu'elle était bien que selon moi cela reste une carapace qui une fois percée nous laisse découvrir une toute autre personne.

Je souris lorsqu'elle me dit que le fait que je le trouve mystérieuse lui plaisait. Bon, désormais il fallait passer aux choses sérieuses, j'étais venu ici dans ce garage pour ma voiture. Au départ, je n'aurais jamais pensé rencontrer la jeune femme dont je ne connaissais toujours pas le nom dans cet endroit mais cela ne lui allait pas si mal d'être garagiste, au contraire je trouvais ça sexy. Voilà qu'elle se mettait à ausculter ma voiture. Eh oui, le garagiste c'est le docteur des voitures. Ok...trois ans d'âge mental. Elle avait passer toute la voiture au peigne fin et tout semblait aller comme il faut, elle avait seulement réajuster le niveau d'huile, ça j'aurai pu le faire moi même...mais je ne l'aurai pas revu alors au final, autant me dire que je n'étais pas en mesure de faire cela aujourd'hui. Une fois qu'elle eut fini, elle revint vers moi en me posant une question vachement personnelle. D'ailleurs je n'étais pas vraiment capable de lui répondre sur le coup. J'avais quelque peu été forcé de venir ici, je n'en n'avais pas l'intention au départ, du moins pas pour le moment. Mais ma sœur Chelsea m'avait contacté au sujet de notre mère qui était malade et mourante du coup j'avais stoppé mon tour du monde pour venir à son chevet jusqu'à son décès étant donné qu'elle voulait ses enfants près d'elle, bien qu'elle n'était plus capable de nous reconnaître. J'étais un peu gêné par sa question mais je ne le montrais pas ou tentais de ne pas le montrer. « Non je ne suis pas ici par hasard, d'ailleurs je n'aurais jamais pensé mettre les pieds ici un jour...mais ma mère est mourante du coup ma soeur m'a appelé pour que je vienne l'épauler jusqu'au décès de notre mère...de plus il paraît qu'elle nous veut près d'elle jusqu'à sa mort, un peu bizarre étant donné qu'elle n'a plus sa tête...enfin bref. » Je me tus et baissais la tête un moment ravalant difficilement ma salive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Lun 16 Juin - 2:28

On m'avait souvent sorti ce blabla comme quoi je devais essayer de faire confiance aux autres et m'ouvrir à eux... Mais j'avais déjà tenter l'expérience. J'avais fait confiance aux personnes censées s'occuper de moi quand j'étais à l'orphelinat, j'avais fait confiance aux familles d'accueil dans lesquelles j'avais été placé, mais j'avais toujours été déçue, et finalement ces gens n'avaient fait que me faire du mal. 

Non la confiance j'ai déjà donner... Et je m'en suis toujours mordu les doigts... Sauf avec Grubs. 

Peu être que j'y arriverai un jour... À me confier et m'ouvrir à quelqu'un, mais ça prendra du temps, et de la patience pour trouver la bonne personne à qui accorder ma confiance. 

Enfin...je me concentrai de nouveau sur Alexei en face de moi et je réalisait que je ne lui avait encore jamais dit mon prénom. Finalement c'est vrai que je devais représenter un mystère pour lui. Mais j'attendrai qu'il me le demande...on verra comment les choses se passerons. 

Il me parla ensuite de la raison de sa présence ici et ce fut comme un coup de poignard en plein cœur. Comme à mon habitude je gardai la face mais un éclair de douleur traversa mon regard et je crois qu'il l'avait remarquer. 

Je...je suis vraiment désolée... Tu sais, je ne suis pas douée pour... réconforter les gens ou me montrer compatissante...je n'aime pas la pitié. Mais...mais j'ai perdu mes parents quand j'étais encore gamine,  alors si...si jamais tu veux parler à quelqu'un qui comprenne...tu peux m'en parler à moi. 

Bon ok, ok, je le connais à peine et c'est pas dans mon genre de proposer mon aide comme ça mais je me sentais presque concerné, ça m'avait toucher en plein cœur. 

Au faite...moi c'est Annya.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 22 Juin - 11:49


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Je comprenais totalement sa réaction, on fait trop souvent confiance et on se fait toujours avoir et on souffre toujours, ou pour ne pas dire toujours, mieux vaut dire souvent. Ensuite, il est difficile de faire à nouveau confiance, c'est pour cela qu'on ne fait plus confiance après de mauvaises aventures. Mais heureusement qu'il arrive encore des fois où on créé de bonnes relations de confiance comme elle le disait, elle avait confiance en ce fameux Grubs. J'étais content pour elle qu'elle ait fini par trouver quelqu'un de confiance pour elle, je ne la connaissais que très peu pour ne pas dire pas du tout mais je savais qu'elle était quelqu'un de bien et qu'elle méritait d'avoir des personnes honnêtes et dignes de confiance, tout ce que j'étais. Bon Alexei, on se calme. « C'est gentil, mais je ne recherche la pitié de personne. » J'avais été quelque peu agressif en terminant ma phrase. Tout le monde a des coups durs dans la vie mais ce n'est pas pour ça que l'on doit avoir pitié des autres, on passe tous par là tôt ou tard, certes dans des conditions différentes mais quand même. Ce n'est pas moins douloureux pour une personne que pour une autre, quoi que ça pouvait l'être mais c'était des cas à part. Mais vu ce qu'elle m'avait confié à la fin de sa phrase, me rendant compte que j'avais été trop agressif, je me radoucis et m'excusais. « Je suis désolé pour tes parents, c'est vrai que j'ai de la chance d'avoir encore mes deux parents en vie même si cela n'est plus pour très longtemps. Enfin, je n'aurais surement besoin de personne pour parler de ça, ça fait dix ans que je n'avais pas vu ma mère, croire que je pouvais m'en passer. Je sais c'est horrible de dire ça mais après tout, je ne peux pas dire que ça ne me fait rien de la voir dans son état actuel... » Il me semblait que sans vraiment qu'elle s'en rende compte, elle m'avait confié des choses très personnelles et je trouvais cela plutôt bien car j'avais l'impression que ce que je pouvais appeler notre « relation » avançait plutôt dans le bon sens, peut-être commençait-elle à avoir confiance en moi ? Oh...je connaissais enfin son prénom, Annya. Sublime. Je ne pouvais rien penser de mieux que « sublime » pour le prénom qu'elle portait. Ses parents avaient du goût et avaient vraiment très bien choisi son prénom. « Très joli prénom...j'aime beaucoup. » Je lui souris, étant donné qu'elle avait fini avec la voiture, il fallait désormais que je règle la note. « Combien je te dois ? » Puis je faisais un signe de tête vers la voiture. « Pour la voiture ? » Une fois que j'aurai payé, en voyant un peu comment la suite des choses allait se passer, peut-être que je pourrais lui proposer un restaurant ou quelque chose comme ça...à voir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Mar 24 Juin - 11:54

J'allais clairement l'envoyer chier la, et lui dire d'aller se faire foutre. Pour qui il se prenait à ma parler comme ça? Et quelle conne j'ai été aussi de lui raconter des choses sur moi. Je savais bien que je ne devais avoir confiance. J'étais sur le point de le dégager d'ici avec sa caisse pourrie quand Grubs entra de nouveau, ce qui stoppa me immédiatement. Je n'osai pas agir ainsi devant lui, j'avais trop de respect pour cet homme. Et quand il repartit ma colère était passé alors qu'il s'excusait. 

Ce n'étais qu'un contrôle de routine, il n'y avait rien à réparer, tu ne me dois rien. 

En réalité la visite doutais cinquante dollars mais peu importe, je ne voulais pas qu'il me paie. Je m'apprêtais à m'en aller quand il reprit la parole. Il...il venait de...de m'inviter au resto...pour ce soir. Personne ne m'avait jamais inviter, encore moins un garçon. Je tentai de faire comme si j'avais l'habitude.

Ouais pourquoi pas... Passe me prendre vers 19h30, à plus. 

Pourquoi j'avais accepter? Et pourquoi j'avais pris cet air si blasée comme si tout les soirs on m'invitait au resto?... Je marchait vers l'arrière boutique en faisant comme si cette situation était parfaitement normale pour moi. Et une fois à l'abris des regard, la panique s'empara de moi. 

Bon...il ne me restait que deux heures avant qu'il vienne me chercher. Je n'avait même pas une tenue correcte pour sortir, je n'allais pas y aller en teeshirt quand même. Je montai prendre mon porte feuille et filais en ville. Je m'arrêtais dans une boutique qui m'avait l'air plutôt classe. Je fini par dénicher une petite robe noir à bretelle, avec un léger décolletée mais rien de vulgaire, elle tombait de manière fluide sur mes cuisses, dévoilant mes très longues jambes. Je la trouvait pas mal pour l'occasion, elle faisait habillée mais sans en faire trop, tout en simplicité. Je trouvait une paire de chaussures avec des petits talons, car je n'avais que des baskets à la maison. 

Je rentrais ensuite me préparer. Après une bonne douche je séchais mes longs cheveux et décidais de les laisser libre. J'enfilai ma tenue et mes chaussures, et je trouvais que ça me mettais en valeur... Enfin plus que mes tenues habituelles. La fiancée de Grubs débarqua dans ma chambre avec plusieurs ustensiles à la main et proposa de me maquiller. Je n'avais pas l'habitude mais pourquoi pas... Elle appliqua d'abord un trait de crayon noir sur ma paupière au ras des cils puis en bas, à l'intérieur de l'œil. Et déposa ensuite de mascara sur mes cils. Puis elle s'approcha de moi avec un rouge à lèvres rouge vif, je reculai.

Oh non, ça c'est pas pour moi, c'est trop voyant... 

Elle choisie alors une couleur beaucoup plus douce et cette fois je la laissai l'appliquer sur mes lèvres. Le résultat était naturel et plutôt joli, je la remerciait et J'enfilai mon blouson en cuir qui connaît un côté rock à ma tenue, j'aimai beaucoup. C'est a ce moment qu'Alexei frappa à la porte de chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Sam 5 Juil - 23:24


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Et bien, c'était vraiment très sympathique de sa part de ne pas me faire payer. C'était bien la première fois que ça m'arrivait, jamais on ne m'avait dit que sous prétexte qu'il n'y avait pas de réparation alors on ne me faisait pas payer. Mais la situation était quelque peu différente avec Annya puisque  nous nous « connaissions » si je pouvais dire. Et à mon avis, c'était pour ça qu'elle me demandait de ne pas payer, car n'importe qui d'autre m'aurait fait payer, ce qui était normal dans ce monde. Mais j'étais quand même étonné qu'elle ne me demande rien du tout même si cela me touchait beaucoup. « Oh bah...merci beaucoup, c'est gentil. » J'esquissais un petit sourire pour montrer mon contentement. Je vis bien qu'à ce moment là elle voulait s'en aller l'air de rien et me laisser en plan là mais je ne l'avais pas laisser faire, je venais de l'inviter au restaurant histoire de payer ma dette envers elle, mais ça je ne lui avais pas dit car j'espérais bien qu'elle accepte car je serais vraiment heureux qu'elle veuille bien passer la soirée avec moi, je l'appréciais beaucoup cette fille, j'aimais passer du temps avec elle même si on en avait passé peu ensemble et qu'on ne se connaissait pas vraiment, à vrai dire si elle acceptait ce dîner, ce serait l'occasion de faire plus ample connaissance. J'attendais donc qu'elle me donne une réponse. Je vis bien qu'elle essayait de ne pas paraître gênée suite à mon invitation mais je l'avais quand même un peu perçu, cela ne me gênait pas le moins du monde, je trouvais même cela...sexy ? Car vu qu'elle avait accepté de sortir avec moi ce soir, cela signifiait que j'avais plus de chance que n'importe quel autre homme puisque j'avais réussi à lui faire changer ses habitudes, une grande satisfaction pour moi. J'avançais, dans le bon sens avec elle et cela me convenait parfaitement, j'espérais que ça allait durer et que je n'allais pas me planter avec Annya. Je hochais la tête à sa réponse. « Très bien, je serais là pour 19h30...à tout à l'heure ! » Je n'eus pas le temps de lui sourire qu'elle était déjà partie, à mon grand désespoir. Je montais dans ma voiture, fis vrombir un peu le moteur puis je sortais du garage afin d'aller en direction de la maison de ma mère. Il n'étais pas très tard, j'avais encore du temps avant de passer la chercher du coup j'en profitais pour aller faire une petite sieste d'une heure en rentrant à la maison histoire de me reposer un peu (logique vous me direz) et d'être en forme pour ce soir, car j'avais bien l'intention de faire durer cette soirée (non ce n'est pas ce que vous croyez, arrêtez d'avoir les idées mal placées – quoi que je ne serais pas contre...). J'avais mis mon réveil à sonner afin d'être sûr de me réveiller car dès que je dors, je suis capable de dormir longtemps, il ne valait pas la peine que j'arrive à la convaincre de venir au restaurant avec moi, sans insister notons le, et ne pas me présenter car je dormais, ce serait vraiment nul. En me levant j'allais me passer sous la douche pour la deuxième fois de la journée, mieux vaut deux fois qu'une. Je voulais faire un effort vestimentaire pour ce soir car j'étais sûr qu'Annya allait en faire un, je ne voulais pas faire tâche. J'optais pour un jean noir et une chemise blanche. Je me coiffais les cheveux en arrière et légèrement relevé sans oublier de mettre du gel pour que le tout tienne, j'ai les cheveux du genre rebels si je ne les tiens pas un peu. Je mis quelques giclées de parfum, j'avais fini de me préparer. Enfin prêt, il était quasiment l'heure d'aller chercher Annya, je prenais mon portable dans une poche, mon portefeuille dans l'autre, mes clés de voiture et de maison dans mes mains. Je démarrais la voiture et direction chez Annya. Je ne mis pas très longtemps à arriver chez elle. Je me garais le long du trottoir, j'avais trouvé une place facilement, la chance. Je me dirigeais jusqu'à son entrée et frappais à la porte, j'attendais patiemment qu'elle vienne m'ouvrir. Il était 19h30 précise, les femmes aiment quand on est ponctuel nous les hommes, alors je pense que je marque encore un point. Mais bon, je ne dois pas trop me précipiter non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 6 Juil - 11:52

Ça avait été laborieux de me préparer pour cette soirée. Déjà ce n'était pas prévu, j'avais été prise au dépourvu et j'avais accepter sans vraiment savoir pourquoi. Ensuite ce n'est pas comme si j'étais le genre de fille qui avait une tonne de tenue pour sortir le soir, au contraire, étant plus habituée aux soirées entre mecs avec une bière et un vieux jean. Aller au resto avec un mec que je connais à peine, ce n'était pas vraiment mon truc. 

Alexei arriva devant la porte et je ne me pressai pas vraiment pour aller ouvrir, j'attendis même la deuxième sonnerie avant d'aller ouvrir, qu'il ne pense pas que je n'attendais que lui. Je fus agréablement surprise je dois dire, du regard qu'il me lançait. J'avais eu peur d'être ridicule ou que ce genre de tenue ne m'aille pas, mais finalement ça semblait beaucoup lui plaire. 

Salut. T'es ponctuel dis donc...

Je le taquinait gentiment. Mais si il était à l'heure c'était qu'il tenait à ce rendez vous a mon sens et ça me faisait...plaisir. Pourquoi ça me faisait plaisir d'abord? C'était la moindre des choses d'être à l'heure étant donner que c'est lui qui avait voulu qu'on sorte ensemble. D'ailleurs...est ce que dans sa tête c'était un rendez-vous galant? Je n'en savais rien à vrai dire... Je prenais mon manteau et mon sac puis je le rejoignait sur le pas de la porte. Il semblait presque intimidé...enfin je me trompai peu être mais c'était l'impression qu'il me donnait. Il était coiffé différemment ce soir, c'était pas mal, mais j'aimai bien ces cheveux décoiffés aussi, ça lui donnait un air...je ne sais pas. Il portait toujours sa barbe qui lui donnait ce côté viril. Lui aussi semblait d'être un peu plus habiller pour l'occasion. Nous roulions alors jusqu'au restaurant, et je voyais bien les coups d'œil qu'il lançait sur mes jambes dénudées, même si ça restait...disons...respectable. En plus sa main ne cessait d'effleurer ma cuisse et mon genoux quand il passait les vitesses. Il alluma la radio et une musique douce envahi l'habitacle. C'était une chanson d'amour, assez triste, mais plutôt pas mal. La voix mélancolique tu chanteur me plaisait.

Pourquoi est ce que tu m'a inviter au faite? Juste comme ça ou...? Si c'est pour la voiture c'était rien tu sais...

La douce mélodie résonnait alors que j'attendais sa réponse. Ce qui donnait un air doux à l'atmosphère entre nous malgré ma question inattendue. Oui, je mettais les pieds dans le plat, oui, j'étais directe et je ne passai pas par quatre chemins, mais ça c'était moi, et on l'acceptait ou pas, je ne changerai pas mon comportement pour qui que se soit.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 6 Juil - 14:05


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Il m'avait fallu sonner une seconde fois avant qu'elle vienne ouvrir, elle était surement en train de finir de se préparer. Et finalement, ça valait le coup d'attendre un peu devant la porte. Lorsqu'elle ouvrit la porte, je la vis ravissante, d'ailleurs elle dû voir que je la scrutais au détail. J'étais captivé par sa beauté, je l'avais toujours trouvé belle, depuis le premier jour, mais là je la voyais vraiment féminine et je trouvais que ça lui allait vraiment bien, malgré la touche rock'n roll avec son blouson. Annya avait laissé sa longue chevelure libre, ses cheveux étaient sublimes, ça lui allait à ravir. Cela me faisait bizarre de la voir maquillée ainsi mais cela lui allait bien, c'était naturel, il n'y en avait ni trop ni pas assez, c'était parfait. Ça aurait été dommage de louper cela quand même, heureusement qu'elle avait accepté mon invitation, Elle me fit la remarque que j'étais à l'heure ce qui me sortit de mes pensées et me fis sourire. « Toujours pour une aussi jolie demoiselle. » Non non, je n'étais pas en train de la draguer, pas le moins du monde. Là, c'était vraiment ringard, j'avais rarement vu pire. Elle prenait son sac, fermait sa porte puis nous allions jusqu'à ma voiture. Je lui ouvrais la porte côté passager et attendais qu'elle soit installée pour fermer la portière et venir m'installer au volant. Après avoir mis ma ceinture et jeter un petit coup d'oeil pour vérifier qu'elle avait attaché la sienne, je démarrais la voiture puis nous partions en direction du restaurant. Il était vrai que je ne cachais pas le fait que je jetais plusieurs coups d'oeils sur ses jambes dénudées. En même temps, difficile de ne pas regarder, elle avait une silhouette parfaite. Il me semblait qu'elle l'avait remarqué mais elle ne disait rien, c'est que cela ne devait pas être trop dérangeant. Des frissons me parcouraient le corps lorsque j'effleurais sa jambe en passant mes vitesses. Pour le coup, ce n'était pas volontaire du tout mais cela ne me déplaisait guère, évidemment. Un silence pesait dans la voiture, c'est pourquoi je décidais d'allumer la radio, une chanson d'amour, un signe peut-être ? Certes c'était triste mais une chanson d'amour reste une chanson d'amour... Je ris à sa question, c'était plutôt direct mais cela ne me gênait pas, je préférais de loin la franchise plutôt que le mensonge et l'hypocrisie, de ce côté là j'avais donné, je ne voulais pas repartir là dedans. « Hum...un peu les deux en fait. C'est pour te remercier de ne m'avoir rien fait payé mais en fait ce n'est qu'un prétexte...j'ai dû partir très vite le jour où l'on s'est rencontré au bar et j'avais juste envie de passer du temps avec toi, et bon là c'était l'occasion de t'inviter au restaurant. Sache que je suis vraiment heureux que tu aies accepté, j'aurais pensé que tu aurais dit non...mais tu es tellement mystérieuse ! » Je souris puis ralentis car nous arrivions au restaurant. Coup de bol, il y avait une place juste devant l'entrée, je me garais. Je descendis et allais lui ouvrir la laissant descendre. Je fermais la voiture à clé puis sans une onse de gêne, en espérant qu'elle ne serait pas gênée, je passais mon bras autour de sa taille et je me dirigeais avec elle vers l'entrée du restaurant. Ce geste est simplement amical, du moins pour le moment, peut-être qu'un jour ça pourrait être plus que ça. Une fois à l'intérieur, après avoir échangé les formules de politesse avec le serveur, je lui signalais que nous étions deux. Il nous guidait alors à une table tranquille au fond du restaurant. Nous nous installions et il nous donnait les cartes. Je le remerciais. Je posais la carte sur la table. « Ce soir, c'est toi qui choisi ce que je mange et ce que je bois...je prendrais comme toi. Fait toi plaisir...c'est moi qui invite évidemment, je pense que c'est logique mais je préfère le dire, des fois que tu penses que je pourrais te laisser payer ta part. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 6 Juil - 19:42

Il confirmait donc qu'il me trouvait jolie, et c'était flatteur venant d'un garçon comme lui. Cependant je n'en montrait rien, esquissant juste un petit sourire mystérieux. Je n'étais pas du genre à rougir ou à perdre mon sang froid face à un compliment même aussi plaisant que celui la. J'avais envie de lui dire que lui aussi me plaisait beaucoup comme ça mais...ce n'était pas mon genre de faire des compliments, alors je lui lançait plutôt un regard plein de sous entendus. Je regardant lentement de haut en bas avant de plonger mon regard dans le sien avec un petit sourire en coin. Ben quoi? Il aimait que je sois mystérieuse non? 

Je fus agréablement surprise qu'il ne soit pas déstabiliser par ma question mais amusé plutôt. Il rit avant de me répondre qu'il avait envie de passer du temps avec moi depuis notre première rencontre. Je ne l'aurai jamais cru. Personne n'a jamais vraiment rechercher ma compagnie avant ça. Il affirma être heureux que j'ai accepter son invitation, confirmant qu'il me trouvait toujours aussi mystérieuse. Je me contentai d'un très léger sourire en coin en guide de réponse. Je n'étais pas une fille très bavarde ça c'était sur. 

Je ne su pas vraiment comment réagir quand il passa son bras autour de moi. Ce n'était pas désagréable comme contact, mais cette proximité me gênait un peu. Je le laissai faire le temps de marcher jusqu'au resto, et je me dégageait doucement, sans geste brusque pour ne pas le vexer, des que nous entrions. On s'installait tranquillement dans un petit coin intime du restaurant. Alexei m'informa que je pouvais choisir ce qu'il mangerait et boirait car il prendrait la même chose que moi, et que c'est lui qui payerai. 

Non non, ça va, je vais régler ma part.

Mais il était déterminé à se montrer galant ce soir et à m'inviter. Je fini par céder et le laisser faire. En étant ainsi assise face à lui, dans cette lumière tamisée je me rendait compte qu'il avait de très beaux yeux verts/bruns, et les traits de son visage étaient à la fois doux et durs, c'était charmant. Sa mâchoire carrée ajoutait ce côté si viril qu'il avait. Ce posait ensuite mon regard sur la carte pour ne pas qu'il se sente observer. J'avais fini par choisir du poulet au curry avec des macaronis au fromage et du gâteau au chocolat, et je pus voir l'air surpris d'Alexei. En effet, j'étais plutôt mince, même très mince, mais je ne faisait absolument pas attention à ma ligne et je mangeait tout ce qui me plaisait. Disons que j'avais beaucoup de chance de ce côté la. Le serveur vient prendre notre commande en ne cessant de jeter des regards sur mes jambes et dans mon décolletée, j'allais finir par l'envoyer chier celui la. Je préférai me reconcentrer sur Alexei.

Bon...je ne suis pas la fille la plus drôle ni la plus bavarde qui soit, j'espère que tu ne vas pas regretter ton choix. Y'a des tonnes de filles plus sympa ici, pourquoi c'est avec moi que t'a envie de passer du temps? 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 6 Juil - 22:23


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Malgré qu'elle ne m'ait fait aucune remarque désagréable ni même un regard noir, j'avais senti sa gêne lorsque j'avais passé mon bras autour d'elle. Je pouvais comprendre, j'avais peut-être exagéré, j'aurais sûrement du patienter encore un peu avant d'en arriver là, mais trop tard c'était fait je ne pouvais plus reculer. Dès lors que nous fûmes dans le restaurant, elle s'était doucement, et pas brusquement du tout – surement que ça avait dû lui plaire un peu malgré le fait qu'elle avait été gênée, écartée de moi.

Je la scrutais d'un sale œil quand elle me dit qu'elle paierait sa part. Je dis sur un ton un peu froid. « Il en est hors de question ! J'espère que je suis clair. » Je me radoucis un peu et esquissais un petit sourire. Je refusais catégoriquement qu'elle paye quoi que ce soit ce soir, ce n'était juste pas envisageable. Je n'étais pas ce genre de mec qui invite une femme au restaurant pour la laisser payer sa part à la fin du repas, j'avais reçu une certaine éducation de mes parents que je voulais respecter quand même. Puis c'était la moindre des choses d'offrir le restaurant pour une femme aussi charmante que l'était Annya.

Sachant que j'avais dit à Annya que je mangerais exactement comme elle ce soir, je la laissais passer commande et signalais à la fin au serveur que je prenais la même chose. Par contre, j'avais remarqué qu'il l'a regardait d'une manière que je n'aimais pas du tout, étais-je jaloux ? J'en avais bien peur... Il regardait la jeune femme comme si elle était je ne sais pas trop quoi, il voyait un décolleté et des jambes et il ne s'en remettait pas, c'était grave. Je vis bien l'air agacé d'Annya en plus, il n'allait pas falloir qu'il recommence à la regarder ainsi car même si elle n'était pas ma petite amie, j'avais du respect pour elle et je ne le laisserai pas la « mater » car oui c'était le bon mot. Même moi je ne me permettrais pas de faire ce qu'il venait de faire et pourtant je ne me cachais pas d'avoir jeter plusieurs coups d'œils sur ses jambes nues dans la voiture pendant le chemin.

Je souris et plongeais mon regard dans le sien. Cependant sa question me surprenait un peu mais je ne laissais rien paraître et je restais naturel. « Tu n'es peut-être pas la plus drôle ni la plus bavarde, et alors...tu es la plus mystérieuse, c'est encore mieux car tu peux me surprendre à chaque instant. » Je m'arrêtais un instant de parler avant de reprendre. « Plus sympas ? Je n'en sais rien je ne connais pas les tonnes de filles ici et à vrai dire je m'en fiche. Oui, c'est avec toi que je veux passer du temps car je ne vais pas te le cacher, tu me plais physiquement mais bon, ce n'est qu'un détail. Je veux apprendre à te connaître même s'il ne se passe jamais rien et pour ça je dois passer du temps avec toi. Je suis certain que tu es une femme formidable Annya et même en tant que simple amie je serais heureux que tu fasses partie de ma vie. » Oula...je me suis peut-être un peu trop éparpillé là, j'aurai dû m'abstenir de dire tout ça, elle allait partir en courant là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Lun 7 Juil - 1:12

Non mais ça recommençait. Il commençait à s'adresser à moi d'une manière que je n'appréciait pas du tout. Je pris aussi un air très sérieux, je lui lançait un regard noir, et mon ton était pour la coup bien plus froid que le sien, presque menaçant.

Je ne reçoit d'ordre de personne, et certainement pas de toi. J'espère que je suis clair.
 
J'avais fait exprès de reprendre la même phrase que lui. Je n'aimai pas le petit ton supérieur et autoritaire qu'il avait pris, et pour la peine je n'avais plus envie de le laisser payer. 

Enfin, la soirée se prolongeai d'une façon plus agréable et tout allait mieux entre nous. Il m'avoua que je lui plaisait, et que les autres filles ne l'intéressait pas vraiment, qu'il préférait mon mystère à la joie de vivre et au sourire d'une autre. Quand il allait jusqu'à me qualifier de femme formidable et qu'il voulait m'avoir dans sa vie, même en tant que simple ami, même si je comprenais bien qu'il avait envie que ça aille plus loin. Je ne savais pas ce que j'en pensais... Ça me faisait un peu peur. Je n'avais pas envie de...de m'attacher à quelqu'un. J'avais trop peur de souffrir encore, j'en avait trop baver dans la vie. 

Tu...tu vas être déçu Alex. Je ne suis pas le genre de fille à qui il faut s'attacher. Tu vas le regretter je t'assure. Je suis très difficile à vivre. Je n'ai pas envie de te causer du tord, mais c'est ce qui va arriver... Je t'assure tu devrais t'arracher à une autre fille, une fille plus...simple, plus heureuse, une fille prête à... Écoutes, je pense que je ne pourrai rien t'apporter de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 27 Juil - 15:45


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

J'avais sûrement été un peu agressif en lui disant que je ne voulais pas qu'elle paie sa part mais je m'en voulais, cependant je n'avais vraiment pas aimé la façon dont elle m'avait répondu, mais c'était sans doute en réponse à mon comportement. Elle avait été froide et presque menaçante, j'en avais presque eut froid dans le dos, jamais personne ne m'avait tenu tête de la sorte, et je crois que j'aimais ça... Ce petit moment avait lancé un froid entre nous, ce que je regrettais, pour une simple histoire de virilité toute bidon, j'avais peut-être gâché la soirée, juste parce que je voulais faire les choses bien et que je ne voulais pas la laisser payer. Je me retiendrais la prochaine fois. Cependant, j'avais aimé ça qu'elle ne se laisse pas faire, cela prouvait qu'elle avait du caractère et ce n'était pas un mal, assez de ces jeunes femmes qui ne savent pas qui elles sont vraiment et qui n'ont pas de personnalité, au moins là j'ai une vraie femme en face de moi, qui sait ce qu'elle est et qui ne le cache pas, cela promet surement bien des choses. Finalement, la suite de la soirée se passa beaucoup, l'atmosphère tendue s'était quelque peu apaisée et il n'y avait plus vraiment de tensions, à mon plus grand plaisir. Je n'aimais franchement pas être en froid avec Annya même si au fond nous étions comme des inconnus l'un pour l'autre, on ne se connaissait que peu et on ne savait quasiment rien l'un de l'autre. Pas pour rien que je l'avais invité ce soir, j'avais envie de la connaître mieux, j'espérais apprendre des choses sur elle, Annya était tellement mystérieuse, il était difficile de la cerner, de savoir ce qu'elle ressentait, ce qu'elle pensait, je songeais qu'avec le temps je parviendrais mieux à savoir ce qu'il y a dans sa tête, ce sera à voir. La jeune femme semblait quelque peu déstabilisée quand je lui fis part de ce que je ressentais à son égard, certes c'était peut-être un peu tôt mais j'avais peur qu'elle m'échappe, bien qu'elle ne m'appartenait pas et que même s'il venait à se passer quelque chose entre nous, je refusais pleinement qu'elle m'appartienne, je voudrais qu'elle continue à rester cette femme un peu rebelle qui aime tenir tête. Je soupirais à la réponse qu'elle me donnait, un peu déçu. Mais malgré ce qu'elle venait de me dire, ce n'était pas une autre qui m'intéressait, c'était bien elle. De toute façon, elle était celle à qui je pensais tout le temps ces derniers jours, et même si elle finissait par me causer du tort un jour, comme elle l'avait dit, je m'en fichais. Compte tenu de ce que j'avais vécu avec Madison, sûrement que je serais capable de supporter des ruptures désormais. Mais je sentais qu'Annya n'était pas une fille comme les autres, elle avait quelque chose de spécial, d'unique. Je haussais les épaules poliment, en espérant qu'elle n'allait pas mal le prendre. « Je me fiche des autres Annya, c'est à toi que je pense...peu importe ce qu'il peut arriver, que tu sois facile à vivre ou non. Je ne veux pas m'arracher à une autre fille, tu as quelque chose qui m'attire profondément et si c'est toi qui refuse qu'on puisse songer à aller plus loin ensemble alors tant pis...mais en tout cas si jamais tu changes d'avis, je suis prêt à essayer de te découvrir un peu plus, savoir qui tu es vraiment car sincèrement, tu m'intrigues. Mais pas dans le mauvais sens bien sûr... » Je m'arrêtais de parler quelques secondes avant de reprendre. « Comment est-ce que tu peux savoir ça ? Comment tu peux prétendre ne rien pouvoir m'apporter de bon ? Je ne suis pas d'accord avec toi, après tu as peut-être raison mais s'il ne se passe rien, tu ne peux pas le dire. Ce serait peut-être le cas avec quelqu'un d'autre mais peut-être pas avec moi ? Enfin...je ne veux pas essayer de donner plus d'arguments en ma faveur, c'est à toi de prendre cette décision, mais sache que j'apprécie la femme que tu es, je n'ai pas vraiment aimé ta réaction tout à l'heure mais c'est tellement « excitant » d'avoir une femme qui te tient tête comme tu l'as fait... Tu as un fort caractère, et moi aussi...ça pourrait être explosif par moment tout comme ça pourrait être très tendre comme maintenant. Enfin, j'espère que tu vas  y réfléchir sérieusement, mais je ne veux te forcer la main et rien et quoi qu'il arrive, je respecterais ton choix car je t'admire et je te respecte. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 27 Juil - 22:17

Je l'écoutait me dire que c'était moi qu'il voulait, c'était moi à qui il pensait. Il pensait à moi? Je pensai qu'il ne se souvenais même pas de moi depuis notre première rencontre. Mais devais-je le croire? Il semblait sincère. Mais pourtant ma méfiance prenait le dessus comme toujours. Il disait se ficher des autres filles et qu'il accepterai mon comportement et mon caractère si nous étions ensemble. Quand il m'avoua qu'une situation comme tout à l'heure ne lui plaisait pas mais l'excitait, je comprenais alors qu'il ne distinguait absolument pas l'ampleur de ce que j'étais. 

Alexei je...je ne suis pas juste une fille avec un caractère bien trempé... Tu ne comprends pas, je suis complètement détruite, je ne suis rien, une coquille vide. Je n'ai d'empathie pour personne, je n'ai pas de cœur, je n'aime personne. S'attacher à moi c'est être masochiste, je...je suis un montre Alex, tu n'imagine pas à quel point, je suis capable du pire. Je ne vais pas te tenir tête, je vais t'écraser, te mettre plus bas que terre. Je ne dis pas ça pour te faire fuir, je te met en garde simplement, que tu saches dans quoi tu mets les pieds.  
 
Devais-je lui raconter une partie de mon histoire pour qu'il comprenne? Je ne sais pas. Je ne voulais pas me faire plaindre. Mais en même temps il devait comprendre... C'était une longue histoire, même si je ne lui donnerai pas de détails, mais après tout...

Tu sais il...il c'est passer beaucoup de choses pendant mon enfance qui ont fait que je me suis retrouver orpheline, et j'ai vécu dans la rue à partir de mes quinze ans... J'ai du faire certaine choses pour survivre, comme vendre de la drogue... Mais je n'en ai jamais consommer. 

Je marquait une légère pause avant de continuer mon récit. Il ne partait pas encore en courant, c'était déjà ça. 

Quand j'ai eu 16 ans, il y'avait...un dealer, Cameron. C'était en quelque sorte le "chef". Il contrôlait et fournissait tout les petits revendeur comme moi, c'était un vrai mafieux, il avait déjà tuer, failli de faire tuer aussi, tout le monde le craignait. Enfin bref... Il est, disait il, tomber "amoureux" de moi. 

Je pris une grande inspiration. 

J'avais 16 ans, il en avait 29... Il était puissant, fort, il n'avait peur de rien, il...il me rassurait, je me sentais en sécurité avec lui. En plus de ça c'était un beau mec. J'ai accepter de sortir avec lui... Au début ça allait, enfin les premiers jours, et puis...il a voulu coucher avec moi. J'ai refuser. Je n'avais que 16 ans, j'avais peur, je ne me sentais pas prête, surtout avec lui. 

Je commençait à trembler de partout. J'avais perdu un peu de ma confiance en moi de façade, pour la première fois devant Alexei, j'étais vulnérable. 

Il a accepter au début... Puis il a commencer à coucher avec d'autre filles. Je n'ai rien dis, j'avais peur de lui, il avait menacer de s'en prendre à moi si je le quittait. Je le voyait avec toutes ces filles toutes les nuits, et je ne devait rien dire. Malgré tout ça, au fil du temps j'ai fini par m'attacher à lui. Un soir, il est rentrer super énervé à cause de ses affaires.  Il n'y avait que lui et moi et il...il... Il a essayer de me violer, au dernier moment j'ai réussi à m'échapper... 

Je tremblait encore plus fort en repensant à ça. 

Il s'est fait arrêter. Mais il a promis de me retrouver et de finir ce qu'il a commencer, et de me tuer... 

Je ne lui avouai pas que j'en faisait encore des cauchemars la nuit. Que j'avais tellement peur...

Depuis ce jour, je ne ressens jamais rien, pour personne, ni amour, ni peine, ni joie, ou peu être juste de la haine. Je n'aime plus rien ni personne. Je n'ai pas envie d'aimer, ni même de m'attacher. Tu comprends maintenant, pourquoi je ne suis pas une fille pour toi? Pourquoi je ne pourrai rien t'apporter? Je n'ai rien à donner Alex... Crois moi, c'est mieux pour toi si tu oublie ça. Je ne te connais pas vraiment, mais je pense que tu vaux quand même mieux que ça. Tu mérites au moins une fille qui puisse aimer, profiter de la vie, moi j'en suis incapable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 3 Aoû - 16:21


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Voilà un moment que je n'avais pas été aussi sincère avec une femme. Depuis mon histoire désastreuse avec Madison, je n'avais plus jamais voulu m'engager. Je ne pouvais pas dire que je n'avais eu aucune relation, mais rien de sérieux. Et mes conquêtes avaient toutes été prévenues que je ne voulais rien de sérieux, que je n'étais pas prêt à ça. Et quand elles refusaient, je ne pouvais pas leur en vouloir et ce n'était jamais arrivé, je pouvais tout à fait comprendre. Mais avec Annya c'était différent et je ne savais pas pourquoi. Je ne le connaissais que depuis peu mais j'avais envie qu'il se passe quelque chose entre elle et moi et pas une histoire sans importance, je voulais quelque chose de sérieux. C'était une sensation étrange pour moi car j'avais toujours pensé que cela n'arriverait plus jamais, mais en attendant, nous n'étions pas encore ensemble et peut-être qu'on ne le serait jamais, sans doute ne voulait-elle pas de moi, je serais triste mais je devrais vivre avec. Je ne comprenais pas ce qu'elle me disait, je ne la voyais pas du tout comme celle qu'elle décrivait, et peu m'importait si elle avait raison, je m'en fichais qu'elle m'écrase, qu'elle me mette plus bas que terre, j'avais envie d'être avec elle et si je devais être qualifié de masochiste pour être avec elle, alors j'étais d'accord. « C'est gentil de me mettre au courant mais...à vrai dire, je m'en fiche. Peu importe que tu sois cette soit disant coquille vide, peut-être qu'ensemble on pourrait essayer de te reconstruire ? Tu mérites d'être heureuse Annya, tu es vraiment une chic fille... » Après ça, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle me fasse les révélations qu'elle venait de me faire. Je n'en revenais pas de tout ce qu'elle venait de m'avouer, c'était un cauchemar, j'allais me réveiller, ce n'était pas possible, on n'avait pas pu lui faire des choses pareilles, pas à elle...et visiblement si. J'eu un immense pincement au cœur, je me sentais vraiment mal pour elle. Ce Cameron n'était qu'un salaud, il avait abusé de son innocence et de sa naïveté, si jamais je le croisais, sûrement que je ne donnais pas cher de sa peau. Comment il avait pu entraîner une gamine de 16 ans dans son trafic, mais après tout la pauvre elle était perdue, n'avait plus de parents, elle tentait de vivre, ou plutôt survivre par n'importe quel moyen. Au début de son récit, je sentais qu'elle n'était pas bien, je voyais qu'elle tremblait. Peu importe ce qu'elle en penserait, et que ça lui plaise ou non, je n'hésitais pas une seule seconde à poser ma main sur la sienne qui était sur la table. Je caressais doucement sa main sans la quitter des yeux et sans cesser de l'écouter attentivement. Je ne savais plus quoi dire, j'étais sur le cul. « Il devrait crever en prison ouais...et qu'il te retrouve s'il veut, je ne le laisserais pas te faire du mal, que tu le veuilles ou non, j'ai l'intention de te protéger. » Mon regard s'était endurci mais ça n'avait rien à voir avec Annya, j'espérais qu'elle ne le prendrait pas mal, j'étais simplement très en colère contre cet homme. J'étais profondément blessé qu'elle me dise qu'elle n'était pas une fille pour moi, qu'est-ce qu'elle en savait ? Je haussais les épaules. « Comme tu l'as dit, tu ne me connais pas vraiment...et j'ai besoin de personne d'autre que toi, il faut que tu intègres ça... » J'arrêtais de parler quelques secondes. « Je suis certain que tu peux aimer et profiter de la vie, le seul truc c'est qu'il te faut la bonne personne pour ça...et je pense que je peux être cette personne. Ce sera peut-être dur, mais je suis prêt à prendre le risque, je veux pouvoir te rendre heureuse, ou du moins essayer. Je t'en prie, Annya... » Je savais que je n'arriverais pas à la convaincre facilement mais j'étais à bout d'argument, je ne savais plus quoi lui dire. Mais je n'avais pas envie de renoncer, elle me tenait peut-être tête mais pour le coup c'était moi qui allait lui tenir tête, je ne voulais pas l'abandonner, pas maintenant, et même jamais. De plus, j'avais encore plus envie de la protéger à cause de ce que je venais d'apprendre. Elle était si sensible, elle se cachait juste derrière une apparence qu'elle se donnait. J'avais bien vu que sa façade était tombée lorsqu'elle avait commencé à me raconter son histoire. Elle n’était pas réellement celle qu’elle prétendait être et il fallait que je trouve un moyen de lui faire comprendre ça, mais lequel ? J’étais à court d’idée, à court d’argument, à court de tout. Je ne savais pas quoi faire, c’était la première fois que je me sentais aussi impuissant face à une femme, à croire qu’elle dégageait quelque chose de spécial qu’aucune autre n’avait. Mais de toute façon, Annya était spéciale, elle n’était pas « comme toutes les autres » et c’était ce qui me plaisait chez elle, j’en avais marre d’être dans le cliché, on trouve souvent la personne qui nous convient et qui est faite pour nous dans l’originalité, dans le hors du commun, pour moi c’était la bonne et je ne comptais pas la laisser m’échapper. J’avais l’intention de me battre jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’elle ne me supporte plus et qu’elle me jette clairement. Car là elle essayait simplement de me dégouter car elle se cachait qui elle était vraiment, moi je voulais lui montrer la vraie Annya, celle que je voyais et pas celle qu’elle voulait me montrer. Pour le moment, elle ne m’avait pas dit textuellement qu’elle ne voulait rien avec moi, elle voulait juste que je m’éloigne d’elle de mon plein gré car elle ne voulait pas me faire souffrir et tout le reste. Alors cela signifiait que j’avais encore une chance de lui faire changer d’avis. Je me levais alors et vins me poster à côté d’elle, ma main était toujours sur la sienne mais désormais je pris sa main dans la mienne et la fis se lever. Elle était tellement belle…j’étais fascinée par une telle beauté. « Laisse-moi faire quelque chose Annya… » Mon regard était plongé dans le sien et je sentais mon visage se rapprocher doucement du sien. Je dégageais une mèche de cheveux qui était au milieu de son visage et la callais derrière son oreille. Puis dans mon élan, je l’embrassais, tendrement, amoureusement. Je n’espérais qu’une seule chose, que je n’allais pas me prendre une gifle monumentale… Au bout de plusieurs secondes exquises, je finis par rompre le baiser. Je tenais ses mains dans les miennes. « Laisse-moi une chance, ne me dis pas que tu as été insensible à cela… » Un petit sourire timide déforma mes lèvres, je posais mon front contre le sien. Pourvu qu’elle ne s’en aille pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 3 Aoû - 22:27

C'était bien la première fois que quelqu'un me disait des choses pareilles. Je mentirai si je disait ne rien ressentir en ce moment. Proposer de...de me reconstruire? Moi? Je n'y avait à vrai dire jamais penser. Je ne savais pas même que c'était possible. Pour la première fois de ma vie quelqu'un me ferai envisager un avenir plus radieux, une vie plus simple, plus douce. Mais c'était dangereux, l'espoir était dangereux. J'avais peur, tellement peur d'être encore déçue, d'avoir encore mal. J'avais peur de l'espoir que représentait Alexei. Et si il en avait marre de moi un jour? Si il rencontrait une fille mieux que moi? 

Ne me dis pas des choses comme ça Alexei... Me reconstruire? Ouais...au début peu être. Mais tu vas vite en avoir marre. Je sais de quoi je parle. Ne me dis pas que tu vas m'aider à me reconstruire si c'est pour abandonner en plein milieu et que je m'écroule une nouvelle fois. Je ne dis pas que tu puisse me détruire, mais je n'ai confiance en personne. 

Oui j'étais dur une fois de plus. Mais j'avais peur. Peur de céder, peur de le laisser essayer de me rendre heureuse et qu'il s'en aille quand j'ai le plus besoin de lui. Les gens que j'avais laisser entrer dans ma vie m'avaient toujours fait ça, pourquoi ça serait différent avec Alexei? 

Je souris de manière amusée quand il affirma qu'il me protégerai si Cameron me retrouvait. Il ne savais pas de quoi il parlait. Il ne le connaissais pas comme moi. On ne pouvais pas se protéger contre Cameron. Ni lui, ni moi, ni Grubs, ni la police. 

S'il me retrouve personne ne pourra rien pour moi, ni toi ni personne. Je préfère qu'il s'en prenne uniquement à moi plutôt que d'autres personnes soient impliquées. Ma vie n'est pas bien importante, je ne suis essentiel à personne. 

Oui, j'avouais avoir assez peu d'estime pour moi. Alors l'entendre me supplier de le laisser me rendre heureuse, ça me faisait bizarre. J'avais envie de lui crier "oui, vas y, je t'en prie rend moi enfin heureuse", mais je savais que ça n'arriverai jamais, il baisserait les bras au bout d'un temps. Je le laissai caresser ma main sans bouger, essayant de contenir mes frissons. Je commençait aussi à craquer pour lui, mais je ne devais pas céder. 

Je ne m'attendais pas à ce qu'il se lève aussi soudainement, s'approche de moi et me lève également. Il m'attira contre lui et m'embrassa soudainement. Mon cœur se mit à battre à toute allure. Et malgré moi, malgré toute la volonté que j'y avais mise, je n'arrivai pas à me reculer, à mettre fin à ce baiser, au contraire, je m'abandonnai à ses lèvres le temps que cela dura. J'avais aimer ce baiser. Mais je ne l'avouais pas. Je reculai d'un pas... Et je partais du restaurant en courant. Mais avec ces maudites chaussures à talon je n'allais pas bien loin. Il me rattrapa rapidement et m'attrapa le poignet. Cela m'arrêta d'un coup sec et je me retournais vers moi. Je m'approchai de lui et pris son visage délicatement entre mes mains. Je n'avais jamais eu un geste aussi tendre envers personne. 

Arrêtes...s'il te plais Alexei arrêtes. Oublies moi, je t'en prie, c'est mieux pour tout le monde. J'ai pas envie de te faire du mal... 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Mar 5 Aoû - 22:15


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

J'en avais marre, marre qu'elle rejette chacune de mes tentatives, marre qu'elle voit en moi un mec comme tous les autres, je n'étais pas comme tous les autres, je savais ce que c'était de souffrir même si je savais que je n'avais pas pu souffrir autant qu'elle...mais quand même. Comment est-ce qu'elle espérait avoir une vie meilleure si elle n'essayait pas d'aller de l'avant ? Ce serait impossible... J'allais finir par croire qu'elle ne voulait pas aller mieux, je ne voyais pas d'autres explications à ses rejets permanents à chaque fois que j'essayais de la convaincre. Je levais les yeux au ciel en soupirant. « Non je ne vais pas en avoir marre, pourquoi est-ce que tu dis ça ? Tu ne sais pas qui je suis vraiment, alors même si tu ne fais confiance à personne, essaye avec moi, je t'en prie ! » Je pourrais me mettre à genoux pour lui demander de me laisser une chance mais à quoi bon, j'étais certain qu'elle refuserait quand même alors ce n'était pas la peine de me ridiculiser devant tout le monde, j'étais bien assez ridicule avec elle à absolument vouloir m'aider alors qu'elle me jetait comme un déchet à chaque fois. Mais le « pire » dans tout ça c'est que je ne lui en voulais même pas et chaque fois j'espérais qu'elle allait accepter que je l'aide. A ses dires, personne ne pourrait la protéger de ce Cameron ce qui m'arrachait le cœur. Je ne voulais pas que quiconque lui fasse du mal désormais, elle avait assez souffert comme ça, s'en était assez. « Peut-être que toi tu veux qu'il ne s'en prenne qu'à toi mais moi je ne veux pas qu'il te touche, je ne veux pas qu'il t'approche, je ne veux pas qu'il te fasse de mal...je me sacrifierais pour toi, que tu le veuilles ou non... » A vrai dire, je ne lui laissais pas le choix mais bon, elle ne se laissait pas faire, si elle réagissait comme quand je lui ai dit qu'elle ne devait pas payer sa part, j'étais mal barré. Lorsque je l'ai embrassé, elle ne m'a pas repoussé, peut-être qu'on avançait ? Elle avait même répondu en quelque sorte à mon baiser, elle s'était laissée faire et j'avais tellement aimé ça. Lorsque je fini par rompre le baiser, elle recula d'un pas, au début je n'y vis aucun mal sauf qu'à peine quelques secondes après, la voilà qui partait en courant. Non, pitié, pas ça. Voilà que je partais en courant derrière elle, je ne mis pas longtemps à la rattraper, en effet, elle n'était pas avantagée avec ses talons, ce n'étaient pas ce qu'il y avait de plus pratique pour courir. Lorsque je sens ses mains se poser sur mes joues, un frisson me parcoure le corps, bon sang ce que j'aime ça. Je posais mes mains sur les siennes fermant les yeux à la fin de sa phrase. Je ne pouvais pas la laisser dire ça, elle me ferait du mal si elle s'en allait, si elle ne voulais vraiment plus me voir, si elle refusait de me laisser une chance. « Comment tu veux que je t'oublie Annya ? C'est juste impossible ce que tu me demandes... Et ce ne sera mieux pour personne qu'on en reste là et tu le sais... J'ai besoin de toi, quand vas-tu enfin réussir à l'intégrer ? J'ai envie de t'aider, envie d'être là pour toi, peu importe ce que ça implique. Je t'en prie Annya, je me met à genoux devant toi s'il le faut ! » Je n'avais jamais été aussi sincère avec une femme, je ne m'étais jamais dévoilé à ce point. Je ressentais quelque chose de tellement fort pour cette femme que l'idée qu'elle ne veuille pas de moi, pas de mon aide me rendait profondément triste au point qu'une larme coulait sur ma joue. Voilà bien longtemps que je n'avais pas versé de larme, de plus à me voir qui pourrait penser que je suis du genre à pleurer ? J'essuyais ma joue d'un revers de main en espérant qu'elle n'ait rien vu, mais ça c'était peu probable. « Laisse moi une chance... » Je mourrais d'envie de l'embrasser fougueusement, presque violemment pour qu'elle comprenne à quel point je l'aime, même si ça peut paraître fou car on ne se connait que depuis peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Mer 6 Aoû - 0:01

Il semblait tellement, tellement sincère en prononçant ces mots. Il voulait vraiment être la pour moi? Il voulait vraiment m'aider? Je commençait presque à le croire. Moi, Annya Vodianova, je croyais un homme que je connaissait à peine et qui me disait être prêt à tout pour moi. Mais pourquoi? Pourquoi est ce qu'il ferait ça pour moi? Qu'est ce qui le motivai? Pourquoi quelqu'un voulais m'aider à ce point? Et n'allez pas me dire qu'il est amoureux de moi. Je ne le croirai pas, pas si tôt, c'était impossible! En plus il pouvait avoir n'importe quelle fille, alors pourquoi moi? 

Mais pourquoi? Dis moi pourquoi? 

Se sacrifier pour moi? Non mais il était sérieux la? Je ne comprenais pas, je ne comprenais rien. Je ne comprenais pas pourquoi, comment? Est ce qu'il se foutait de moi? Il avait pourtant l'air de croire tellement à ce qu'il disait. Mais pourquoi ce mec que je connais à peine voulais se sacrifier pour moi? C'était insensé...  Peu à peu, tout ça commençait à m'atteindre au cœur. Ça fait des années que rien ne m'a atteins au cœur. Ça me faisait trop peur, je préférai fuir. Mais il me rattrapa si rapidement avec ces chaussures à talons. Je ne m'attendais pas à une telle réaction de sa part quand je posai les mains sur ses joues. Il semblait adorer ce contact contre son visage, je le sentais trembler sous mes doigts.

Mes doutes se dissipaient de plus en plus au fil des minutes. Ses tremblements ne pouvaient pas être du mensonge n'est ce pas? Quand je vis cette larme sur sa joue, qu'il se dépêcha d'essuyer pour ne pas me la montrer, mes doutes se dissipaient encore plus. C'était trop vrai, trop sincère... J'avais rencontrer des menteurs, tellement de menteurs et de faux semblants, ça n'en était pas un. Il me supplia une énième fois de lui accorder une minuscule chance. Je le regardait droit dans les yeux, je n'y voyais que de l'honnêteté, de la bonté, de la sincérité. 

Je glissait mes mains sur ses joues jusqu'à sa nuque, la caressant lentement, très lentement, je m'approchai encore plus de lui, je fini par enrouler mes bras autour de sa nuque. J'enfouissais mon visage dans son coup, comme pour me cacher, je n'avait jamais été aussi proche physiquement de quelqu'un. Je respirait alors doucement son odeur, ça m'enivrai. Je senti ses doigts dans mes cheveux. Je me reculais doucement. Mais il s'avança aussitôt pour déposer de nouveaux ses lèvres contre les miennes avec plus de fougue cette fois. Je le laissait faire une nouvelle fois, allant même jusqu'à passer mes bras autour de son cou. J'adorais le goût de ses lèvres.

Pourquoi est ce que je me laissait aller ainsi? Pourquoi je cédait complément dans les bras de ce mec que je connaissait à peine? J'avais 23 ans bon sang, il était tant que mon passé cesse d'empiéter sur mon présent et mon avenir. J'avais envie de commencer à me laisser aller, à oublier petit à petit, enfin...pas oublier mais tourner la page. Il était temps que je pense un peu à moi, que je sois enfin heureuse. Alexei revint à la charge pour un nouveau baiser mais cette fois je l'arrêtais en posant doucement une main sur sa joue.

Je ne veux pas retourner au restaurant...je n'ai plus faim. J'ai envie de passer la nuit avec toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Sam 16 Aoû - 23:18


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Annya m'agaçait profondément à ne cesser de me demander pourquoi. Je n'étais pas capable de lui donner une réponse, ce n'était tout simplement pas possible. On ne peut pas contrôler les sentiments alors je ne pouvais lui répondre, certes ça me perturbais un peu. Pourquoi avait-elle vraiment besoin  de savoir pourquoi, je n'avais pas l'intention de lui faire du mal, mais si elle le pensait alors qu'elle me le dise mais qu'elle cesse de me demander pourquoi. Elle avait un homme en face d'elle qui lui disait qu'il pouvait se sacrifier pour elle alors qu'il ne la connaissait que depuis peu alors inutile de demander pourquoi, elle n'avait qu'à simplement comprendre, intégrer et accepter qu'il l'aimait, ce n'était pas possible autrement. « Je ne saurais pas te répondre pourquoi, c'est comme ça c'est tout. » Je fermais les yeux pour ne pas montrer mon air agacé. J'en avais plus que marre de ses questions même si je pouvais la comprendre au vu de son passé, elle se méfiait et c'était normal, mais elle devait apprendre à faire un peu plus confiance, nous n'étions pas tous des « Camerons ». J'aimais quand elle ne parlait pas pour me poser cette question redondante depuis le début de la soirée, je préférais tellement sentir ses mains dans ma nuque, son visage enfouit dans mon cou, ses lèvres sur les miennes. Et là, est-ce que ces quelques minutes de silence répondaient à sa question ? Peut-être que oui, peut-être que non, je ne pouvais pas vraiment savoir même si je la scrutais. A vrai dire, elle cachait trop bien ses émotions et ses sentiments pour que je ne puisse percevoir quoi que ce soit, je ne me trompais pas sur le fait qu'elle était très mystérieuse. Mais je ne l'étais pas mystérieux, n'arrivait-elle pas à ressentir mes émotions et mes sentiments ? Si elle ne pouvait, je savais que j'étais bien avec elle et que je ne voulais pas la quitter sauf que ce qu'elle me dit me glaça un peu pour le coup. Je ne comprenais pas vraiment sa réaction, j'avais du mal à intégrer la chose. Voilà depuis le début de la soirée qu'elle me demandait pourquoi elle, pourquoi ceci, pourquoi cela, et subitement elle me sort qu'elle veut passer la nuit avec moi ? J'ai loupé un épisode ou comment ça se passe ? Je me reculais un peu et fronçais les sourcils. C'était quoi le délire, je rêvais ce n'était pas possible, ma conscience et mon moi intérieur me jouaient un tour ce n'était pas possible autrement. Je secouais la tête pour reprendre mes esprits, visiblement je ne les avais pas perdus, je n'avais pas rêvé, Annya m'avait bien dit qu'elle voulait passer la nuit avec moi. Je prenais ses mains et baissais la tête quelques secondes avant de la relever pour percer son regard. J'inspirais un grand coup, surement qu'elle allait me détester après ce que j'allais lui dire, mais bon... « Ecoute Annya, je t'avoue que je ne comprends pas vraiment ta réaction là, mais je ne peux pas accepter de passer la nuit avec toi vu ce que ça sous-entend qu'on va faire. Tu m'as repoussé toute la soirée quand je te parlais de mes sentiments et là subitement tu veux que l'on... » Je baissais d'un ton, on n'avait pas besoin de m'entendre... « Que...que l'on couche ensemble ? » Je m'arrêtais quelques instants. « Je ne veux pas être un simple coup d'un soir pour toi, je préfère qu'on en reste là... Je ne veux pas juste passer une super nuit avec toi et ensuite déprimer pendant des mois car tu ne voulais rien de plus avec moi... Je suis désolé Annya, mais je t'aime, sincèrement, c'est pourquoi je ne veux pas que tu puisses penser que j'ai fait ça simplement pour te mettre dans mon lit, parce que c'est loin d'être le cas. » Je me sentais un peu mal après ce que je venais de lui dire, j'espérais qu'elle n'allait pas le prendre mal car il n'y avait aucune once de méchanceté dans ce que j'avais dit, seulement je la respectais beaucoup trop, je ne voulais pas qu'elle soit « ma chose ». J'attendais sa réaction même si je la redoutais, Annya a une forte personnalité...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Lun 18 Aoû - 10:49

Je ne sais pas... C'est comme ça... C'était des réponses un peu faciles selon moi... Oui je ne comprenais pas cet engouement pour moi de la part d'un parfait inconnu, mais j'étais ainsi, on allait pas me refaire maintenant. J'avais vécu trop de choses pour savoir que les gens mentent, tout le monde ment, pour une raison ou pour une autre. Mais j'avoue que la je ne voyais pas l'intérêt pour Alexei de me mentir. Je n'avais pas d'argent, je n'avais rien d'exceptionnel, il y'avait des femmes plus belles, plus intelligentes, plus drôle que moi, j'étais "juste Annya", comment pouvais je  plaire à ce point à un homme? Surtout qu'il était beau, sexy, il n'avait pas l'air bête, il s'en sortait plutôt pas mal dans la vie alors pourquoi me choisir? Je décidais finalement de laisser tomber pour ce soir. 

Finalement, je pris l'initiative de lui faire passer un "test". La seule chose qu'il aurait pu vouloir de moi c'était de me mettre dans son lit. S'il sautai sur l'occasion alors j'avais eu raison, si au contraire il acceptait de façon simple, sans se montrer trop enthousiaste, c'est que finalement il ne voulait pas seulement ça. Évidement, je n'aurai pas coucher avec lui le premier soir. Si je m'attendait à cette réponse... Il refusa... Quel homme refusai cela? Je commençait alors à revenir sur ma position pour la première fois. J'envisageais les choses d'une manière différente. Et si il disait juste la vérité depuis le début. Tout de brouilla dans ma tête quand il prononça ce mot... Il avait oser me dire ça. La dernière personne à m'avoir dis ça était mon père avant de mourir devant moi..." je t'aime", Alexei venait de me dire "je t'aime". J'étais sous le choc, j'hésitais entre m'énerver, lui rire au nez, le prendre au sérieux, finalement je restait muette, sous le coup de ses mots si forts. Je hochai simplement la tête quand il disait ne pas vouloir ça, être simplement un coup d'un soir sans rien après. Il ne voulais pas juste passer une "super nuit" avec moi, je retenait ce détail pour plus tard. Quand il eu fini son discourt j'esquissai juste un petit sourire en coin. 

Files tes clés.

Il me regarda comme si je parlai chinois. Je tendais la main.

Tes clés de bagnole, passes les moi!

Suite à cela il s'exécuta et me donna ses clés de voiture. Je lui demandai de monter en prenant la place côté passager tandis que je m'installai au volant. Quand nous fumes tout deux dans la voiture je lui expliquai.

C'était un test. Quand je t'ai proposer de passer la nuit avec moi. Je voulais simplement tester ta réaction. Et je t'annonce que tu as parfaitement réussi: très bonne réponse. Alors maintenant, on va vraiment passer la nuit ensemble, mais pas de la façon dont tu le penses, j'ai quelque chose à te montrer. Et ce n'est pas quelque chose sous mes vêtements. 

Je démarrais la voiture jusqu'à l'endroit ou je voulais l'emmener. Je roulais une bonne demie heure. Nous montions beaucoup, mais je restai secrète et mystérieuse sur l'endroit ou nous allions. Puis enfin je me garai. J'avais découvert cet endroit par hasard, et depuis j'y venait aussi souvent que possible, et je n'y avait jamais emmener personne. C'était la plus haute colline qui surplombait toute la ville. La plus belle vue de New Port. La ville illuminée sous nos pieds et l'océan à perte de vue, c'était à coupe le souffle. 

J'adore cet endroit, c'est un peu...mon jardin secret. J'adore venir ici pour réfléchir ou pour me vider la tête. 

Je regardai alors Alexei s'émerveiller et en prendre plein la vue, puis il posa le regard sur moi avec encore plus d'émerveillement. Je m'allongeai alors sur la pelouse pour contempler les étoiles, suivi par Alexei. 

Comment tu peux savoir qu'on allait passer une super nuit si on avait coucher ensemble? Je suis peu être nulle au lit... Qu'est ce que tu en sais... Bon, c'est vrai que je t'aurai fait des choses dont tu te serais rappeler toute ta vie, je t'aurai fait grimper aux rideaux, et enfin je t'aurai emmener au septième ciel,  mais bon... Ça te tentais pas trop apparemment...

J'explosai de rire. Ça m'amusai beaucoup de le taquiner sur ce point. J'avais dis que je lui ressortirai plus tard. 

Avoues moi un secret, dis moi quelque chose que personne ne sais sur toi.

Ben quoi? On apprenais à se connaître non? Je mourrai d'envie de l'embrasser, de passer mes doigts dans ses cheveux, de caresser son visage... Mais surtout je ne devais pas montrer trop d'intérêt, je ne voulais pas qu'il pense que c'était acquis avec moi. Oui il commençait à me plaire et je craquai un peu pour lui, mais je n'étais pas amoureuse de lui, pas encore. Lui semblait avoir eu un vrai coup de foudre pour moi. De mon côté en revanche ces choses prenaient plus de temps. Je faisais déjà un énorme effort ce soir. J'avais accepter son invitation, j'étais sortir avec lui, je l'ai laisser m'avouer ses sentiments, je l'ai laisser m'embrasser deux fois ce soir, c'était un pas de géant pour moi tout cela, habituellement, je ne lui aurait même pas adresser plus de trois mots comme je fais avec tout le monde. Il devait certainement ressentir ma distance et mes refus sur certaines choses comme un rejet, mais pour moi, au contraire, il était très, très privilégiés par rapport à tout les autres. Je n'avais jamais laisser quelqu'un m'approcher comme ça, et je ne l'aurai certainement pas fait si Alexei n'avait pas ce petit quelque chose sur lequel je n'arrivai pas mettre un mot. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem Dim 24 Aoû - 20:11


It´s not you, it´s me, I have a problem
Annya && Alexei

Elle me demandait de lui donner mes clés de voiture, je ne savais pas pourquoi elle faisait ça, d’ailleurs je ne savais pas quoi faire. Je la regardais et restais planté là comme un idiot comme si je ne comprenais pas ce qu’elle me disait alors que j’avais très bien compris, d’ailleurs pour illustrer son propos elle me tendait la main alors bon oui elle attendait vraiment que je lui file mes clés. Le problème c’est que je n’aimais pas me faire conduire, je préférais être au volant, non pas que je n’avais pas confiance, simplement que je me sentais plus en sécurité côté conducteur que côté passager. Oula, je rêvais ou bien elle venait de me donner un ordre ? Sûrement que je ne rêvais pas. Bordel de merde, qu’est-ce qu’elle pouvait être autoritaire quand elle voulait, ça faisait presque peur, tellement que je sortais les clés de voiture de ma poche et les lui donnais. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle avait l’intention de faire avec moi voiture mais je n’étais vraiment pas rassuré, je n’aimais pas prêter ma voiture comme ça, à personne, ce n’était pas elle spécialement. Nous allions donc jusqu’à ma voiture, je n’avais pas dit un mot depuis qu’elle m’avait demandé les clés, je ne savais pas quoi penser, elle me faisait quoi là au juste ? Je flippais à mort mais je ne disais rien et tentais de ne rien laisser paraître. Je m’exécutais et montais côté passager comme elle me l’avait demandé, bien que cela ne me fasse guère plaisir. Une fois dans la voiture, elle me fit part du fait que j’avais réussi le « test « puisque visiblement me dire qu’elle voulait passer la nuit avec moi était un test, alors heureusement que j’avais trop de respect pour elle pour refuser car sinon je l’aurais perdu bêtement quoi. Je n’aurais vraiment pas supporté de la perdre pour une simple partie de jambes en l’air, surtout que si j’arrivais vraiment à la séduire, surement que ce serait chose que l’on ferait assez régulièrement, à mon avis, après je n’étais sûr de rien. Et puis, ce n’était pas la chose la plus importante dans un couple selon moi, même s’il était vrai qu’il en fallait un peu tout de même. Je ne lui avais pas répondu à la révélation qu’elle m’avait faite, j’étais seulement rassuré qu’elle me dise qu’on allait passer la nuit ensemble mais pas comme je le pensais. Finalement, elle démarrait la voiture et nous emmenait avec ma voiture vers un endroit, je ne savais pas où elle nous emmenait, j’attendais d’arriver et qu’elle m’explique où l’on était. Après plusieurs minutes dans la voiture, elle arrêtait la voiture, visiblement nous étions arrivés. La vue de New Port était magnifique, elle voulait en fait me faire découvrir son « petit jardin secret » endroit où elle se réfugiait lorsque ça n’allait pas. « Ca me touche vraiment que tu me fasses découvrir cet endroit, c’est quand même quelque chose de « secret » pour toi, je suis vraiment content Annya… » J’avais enfin retrouvé la parole après ne pas avoir dit un mot depuis qu’elle m’avait ordonné de lui donner mes clés de voiture. Alors qu’elle s’allongeait dans la pelouse, je m’allongeais près d’elle. Ce moment était magique, j’étais heureux de partager cela avec elle. Je ris aussi à sa remarque. « Rho ça va, ne te fous pas de moi s’il te plait… » Je glissais ma main dans la sienne et serrais doucement sa main. Je ne savais pas quoi répondre à ce qu’elle m’avait demandé, lui dire un secret ? Je n’en savais trop rien… Alors que j’étais en train de réfléchir, mon téléphone sonna, c’était un appel de Chelsea, je ne pouvais pas ne pas décrocher, je m’excusais alors auprès d’Annya mais je devais répondre. Après plusieurs secondes de conversation, je raccrochais, mon expression avait changée. Je n’avais pas lâché sa main. « Ecoute Annya, je suis désolée mais c’était ma sœur Chelsea, ma mère ça ne va pas très bien, il faut absolument que je rentre, je te ramène et puis je file… J’espère que tu ne m’en voudras pas. » Je déposais un délicat baiser sur ses lèvres avant de me lever et de l’aider à se lever. Je récupérais les clés, nous montions en voiture et je la ramenais chez elle. Une fois chez elle, avant de la laisser descendre, je l’embrassais tendrement. « Merci pour cette superbe soirée Annya, et encore désolé…tu vas me manquer, on s’appelle de toute façon… Bonne nuit, je t’aime… » Après quelques secondes elle quittait la voiture, j’attendais qu’elle soit rentrée pour partir et rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem

Revenir en haut Aller en bas

{Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» {Alexei & Annya} It´s not you, it´s me, I have a problem
» Alexei Cherepanov est mort!
» Alexei Cherepanov R 19 575000 2 57 60 59 50 54 53 61 44 74 51 47 43 58 51 61
» Signature de contrat - Alex Kovalev
» Oy Oy Oy ! Elle est grande la place ! [ Hiroki et Alexei ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in LA :: Saison 2
-