AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUBLIEZ PAS DE CRÉER VOTRE BOITES AUX LETTRES (partie communication)
VENEZ VOUS INSCRIRE AUX GROUPES DE DISCUSSIONS !

Partagez|

+ we have to talk and make the right choices.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: + we have to talk and make the right choices. Dim 29 Juin - 2:39



∞ we have to talk and make the right choices.

j a s o n . d w i g h t . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l . e l l i n g s e n .

Beaucoup verrait en mon geste un acte faible, voire désespéré. Il n’aurait pas totalement tort car personne ne tente de mettre fin à ses jours si elle n’est pas désespérée. Cependant, en ce qui me concerne, ce n’était pas un acte faible au contraire. Mon intention était clairement de punir Jason pour le mal qu’il a fait à ma famille, à ma sœur et à moi-même. Je comptais belle et bien le tuer mais ceci aurait été à ce moment-là bien trop facile. Il serait mort et n’aurait pas réellement payé. Il aurait été soulagé et n’aurait plus à assumer son acte. C’est pourquoi, sur le coup et dans la folie du moment, mettre fin à mes jours semblaient être une bonne solution. Mourir signifiait pour moi que j’allais pouvoir rejoindre ma sœur et la retrouver mais cela semblait aussi être une punition parfaite pour Jason. Il aurait sur la conscience deux morts avec lesquelles il aurait dû vivre. Heureusement pour lui, mon plan est tombé à l’eau depuis quelques jours.
Réveillée depuis quelques jours, je pensais régulièrement à Jason. En effet, lorsque j’étais dans le coma, je rêvais de lui constamment ou du moins je rêvais de ce que ma sœur voulait. Cette dernière m’avait à plusieurs reprises expliquée qu’elle n’en voulait pas à Jason car c’était un accident. Cela semblait si réel que je ne pouvais m’empêcher de prendre en compte ses dires. Je passais mes nuits à relater ce qu’elle avait pu me dire en compagnie de mon grand-père, également décédé. Pardonner à Jason semblait être la clé d’une nouvelle vie mais je ne savais toujours pas sur quel pied danser, quel décision prendre. La tristesse que je ressentais vis-à-vis de ma sœur était encore présente et le serait toujours. Perdre sa sœur n’est pas quelque chose d’anodin qu’on peut oublier facilement. Il est évident que je n’oublierai jamais sa mort, comment elle est morte et à cause de qui.
À présent devant le domicile de Jason, je n’avais pas l’intention de faire machine arrière. J’allais affronter Jason. Je n’étais pas certaine de ce qui allait se passer dans les prochaines minutes mais ce que je sais avec certitude, c’est que nous devons avoir une conversation. En ce qui me concerne, j’ai de nombreuses choses à lui dire et je pense que le moment est venue pour avoir cette discussion d’adulte que nous n’avons jamais eu l’occasion d’avoir. Peu importe ce qui se dira, je pense qu’il est temps pour moi de vider mon sac, de prendre certaines décisions et d’avancer car le passé ne m’aidera pas à accomplir mon destin.
Je pris alors mon courage à deux mains afin de sonner à la porte de son domicile, vêtue d’un mini short en jean, d’un décolleté bleu fabriqué à partir d’un tissu très léger et souple, un peu transparent au niveau des bras et des épaules et également chaussée d’une paire de talon de quelques centimètres qui allongeaient mes jambes et me fessaient gagner en hauteur et en raffinement. La porte étant entre ouverte, je m'étais permise de la pousser légèrement afin d'entrée doucement. Jason ? demandais-je d'une voix douce en fessant quelque pas. Je ne savais pas s'il était présent, peut-être qu'il n'habitait plus là, j'ai quand même essayée de me suicider dans sa chambre.

© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Dim 29 Juin - 14:37

we have to talk and make the right choices.
| Madison & Jason.

J'étais rentré assez tôt des cours aujourd'hui, en début d'après-midi alors en rentrant, je comptais allez faire un peu de sport. Sur le chemin pour rentrer chez moi, je me décidais à aller simplement courir vu qu'à une heure pareille, je ne trouverais certainement personne pour une partie de basket ou un autre truc en équipe ou en duo. La décision fut donc rapidement prise et quand je me retrouvais à passer la porte de ma villa, je ne la refermais pas complètement vu qu'il ne me faudrait que le temps de me changer pour ensuite repartir. Je filais dans ma chambre, enfilais un t-shirt assez ample pour être à l'aise et un short arrivant au dessus des genoux et j'étais prêt. Mais à ce moment, mon téléphone sonnait : "Appel entrant : Maman". Je ne pouvais pas ignorer et ça n'allait certainement pas être très long. Après cinq bonnes minutes où elle me racontait ces dernières péripéties de vie en me demandant de mes nouvelles également et à un moment, j'entendis une voix m'appeler qui venait de l'entrée. Je n'avais pas vraiment reconnu mais convaincu que c'était Audrina, je criais en éloignant mon téléphone de ma bouche : Oui, j'arrive ! Je m'adressais ensuite à ma mère : Ecoute maman, je te laisse. Je vais aller faire un petit footing et si tu veux, je te rappelle après ? En même temps que je parlais, je descendais les escaliers pour rejoindre la jeune blonde se trouvant dans l'entrée de ma villa et en voyant de qui il s'agissait, j'ajoutais à ma mère : Faut que je raccroche, bisous. J'appuyais alors sur le téléphone rouge mettant fin à l'appel sans attendre sa réponse et descendais les quelques marches qui me restait pour atteindre le rez-de-chaussée.
Oh, fut le seul mot que je laissais échapper à l'attention de Madison, debout devant moi. J'étais pas en état de pouvoir la saluer et même si je l'étais, je n'aurais pas su comment m'y prendre. Evidemment, j'étais heureux de savoir qu'elle était sortie du coma et de la découvrir ainsi devant moi mais j'étais sous le choc. J'aurais préféré l'apprendre par téléphone et ne pas me retrouver devant le fait accompli parce que là, je ne savais vraiment pas quoi faire. La dernière fois qu'on s'était vu c'était ici, et elle avait tenté de me tirer dessus avant de finalement se tirer une balle dans le ventre.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Dim 29 Juin - 16:07



∞ we have to talk and make the right choices.

j a s o n . d w i g h t . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l . e l l i n g s e n .

Anxieuse, c’est de cette manière que je me définirai à ce moment précis. Retrouver Jason chez lui sans l’avertir et le confronter après cette tentative de suicide n’étaient peut-être pas la meilleure idée qui soit mais c’était trop tard, j’étais là.
En entrant dans l’enceinte de sa villa, je n’entendis personne. C’est pourquoi, j’avais gentiment appelé ce dernier pour savoir s’il était là étant donné que la porte était entre-ouverte. Quelques secondes après, Jason répondit qu’il arrivait. La voix semblait provenir de l’étage. J’étais donc restée dans l’entrée, face aux escaliers pour l’attendre sagement malgré mon empressement.
Un instant plus tard, il descendit les escaliers, le téléphone en main et en pleine discussion. Choqué et surpris, il raccrocha aussitôt sans perdre de temps. Seul un « oh » sortit de sa bouche. Je le sentais gêné de me revoir et en même temps, ce n’était qu’à moitié surprenant puisque j’ai essayé de le tuer avant de me tirer une balle dans le ventre. Se retrouver dans cette posture ne devait pas être évident pour lui, loin de là d’ailleurs et en y repensant, j’ai été la pire garce que le monde n’est jamais crée. Je me suis réveillée avant hier.  Lui souriais-je légèrement en m’avançant légèrement sans pour autant aller jusqu’à lui car je ne voulais pas le gêner d’avantage. C’était une situation assez délicate pour nous deux mais fidèle à moi-même, je dirais ce que j’ai besoin de lui dire même s’il est gêné et que cette situation est plus étrange que jamais. Je te pardonne Jason.  Ajoutais-je simplement en toute sincérité car c’était réellement le cas. Mon coma m’a fait voir les choses telles qu’elles l’étaient vraiment et notamment grâce aux nombreux rêves où j’ai pu rencontrer Léah et mon grand-père.
C’est pourquoi, doucement, je fis un pas de plus en avant pour lui faire face et ancrer mon regard dans le sien comme je l’ai si souvent fait dans le passé. Puis, sans me laisser le temps de réfléchir d’avantage, je m’étais approchée de nouveau vers lui pour le prendre dans mes bras et le serrer fort contre moi. Je te demande pardon pour tout ce que j’ai bien pu te faire endurer ces derniers mois.  Ajoutais-je en toute sincérité d’une voix douce et calme. J’étais sereine, oui, j’avais confiance en moi comme j’en ai toujours eu l’habitude jusqu’à maintenant. Tenter de mettre fin à mes jours n’étaient en rien un acte faible, c’était une manière pour moi de punir Jason et aujourd’hui, je sais que ce choix était l’un des plus mauvais choix que j’ai fait jusqu’à présent.

© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Mer 2 Juil - 18:00

we have to talk and make the right choices.
| Madison & Jason.

La surprise avait été de taille en me retrouvant nez-à-nez avec cette jeune femme qui avait voulu mettre fin à ses jours à la place de mettre fin aux miens quelques minutes avant. Je n'avais toujours pas vraiment compris son acte même si elle me l'avait dit avant d'agir et ce que j'en avais retenu, c'est qu'elle voulait ainsi me punir et rejoindre sa petite sœur que j'avais déjà tué accidentellement. J'étais d'autant plus surpris que je la retrouvais réveillée de son coma d'une part, et dans l'entrée de ma villa d'autre part. A ce moment là, je n'aurais pas pu dire si mon cerveau avait cessé de réfléchir ou s'il réfléchissait trop justement parce que je me sentais comme perdu, perturbé de sa présence mais à la fois heureux de découvrir qu'elle s'en était sortie. C'est d'ailleurs assez rapidement quand je finis de descendre les escaliers qu'elle m'annonçait s'être réveillée avant-hier, nouvelle à laquelle j'émis simplement un léger sourire. Elle ne devait pas savoir comment agir, ni comprendre si j'étais rassuré ou stressé de me retrouver face à elle ; moi-même je n'en savais rien. Elle s'avançait ensuite d'un pas vers moi puis me dis qu'elle me pardonnait. Alors là, j'étais convaincu d'être encore plus perturbé d'entendre ça car même si c'est ce que j'espérais depuis l'accident, je n'imaginais pas qu'elle y arrive un jour. D'ailleurs lors de la soirée de Saint Valentin, je lui avais demandé de le faire et elle avait été catégorique là-dessus et comme je la connaissais assez pour savoir qu'elle ne change quasiment jamais d'avis, je m'étais mis en tête de vivre sans son pardon malgré mon besoin et mon envie. Naturellement, mon sourire se fit plus large sans pour autant dépasser l'entendement vu que je me trouvais face à une personne ayant souhaité ma mort pas plus tard qu'il y a trois semaines. Merci, dis-je simplement avant que Madison n'avance à nouveau vers moi, tout près de moi pour ensuite m'entourer de ses bras. Oh-la. Qu'est ce qui lui prenait ? Je me sentais bien moins à l'aise et me demandait si elle n'allait pas me poignarder dans le dos sans que je ne puisse me débattre. C'est lorsqu'elle prit la parole que je compris qu'elle semblait sincère et avais pris le temps de la réflexion. Son point de vue devait à présent correspondre au mien et elle avait pris conscience du terme accident. Ses mots me firent du bien, même si je n'espérais plus les entendre après ce qu'elle avait pu me dire auparavant. Je te pardonne également. J'ai pris le temps d'essayer de comprendre ce qui pouvait te pousser à agir comme ça et je pense que j'aurais été tout aussi impulsif et méchant dans le cas contraire. J'avais gardé les bras le long du corps, donc les siens m'empêchaient de lui rendre son étreinte mais après tout, je n'étais de toute façon pas à l'aise avec ce genre de démonstration. Mes pensées s'égarèrent vers la petite Leah et comme je ne lui avais pas encore dit, je me raclais légèrement la gorge puis dis, dans un murmure : Je te présente mes condoléances pour Leah. Si tu savais comme je m'en veux... Ma faiblesse prit le dessus, mes yeux s'humidifièrent mais ma fierté d'homme me permis de ne pas aller plus loin. Heureusement, Madison ne voyait pas mon visage donc je me concentrais pour rapidement enlever les signes qui montraient ma tristesse puis me reculais car cette proximité avec elle me dérangeait à présent de trop pour continuer.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Jeu 3 Juil - 22:01



∞ we have to talk and make the right choices.

j a s o n . d w i g h t . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l . e l l i n g s e n .

Il était temps de passer à autre chose et de mettre cette terrible histoire derrière nous. J’ai trouvé la force de lui pardonner mais je n’oublierai cependant jamais ce qu’il a fait et même si c’était un accident, il en est quand même responsable. D’une part, parce qu’il conduisait cette voiture et d’autre part parce qu’il était ivre. Personne ne la forcé à boire et prendre le volant ensuite. C’est pourquoi, il est malgré tout responsable de ce qu’il s’est passé. Toutefois, je ne lui ai pas pardonné les horribles choses qu’il m’a balancées en pleine figure.
Jason avait l’air content que je puisse lui pardonner, oui, il était quelque peu souriant. L’absence d’animosité m’avait permise d’agir et de m’ouvrir. J’avais laissé cette carapace au seuil de la porte car Jason méritait que je fasse cet effort. Je l’ai assez traîné dans la boue comme ça.  Ainsi, je n’avais finalement pas eu honte de le prendre dans mes bras et de m’excuser auprès de lui pour tout ce que j’ai bien pu lui faire. Sur le moment, c’était la chose la plus sincère que je n’ai jamais faite car m’excuser et en plus de ça avec franchise, ce n’était pas dans mes habitudes. Jason réagissait de manière positive et m’excusa. Ceci signifiait beaucoup pour moi car cela voulait qu’il avait à ce moment précis confiance en ce que je venais de lui dire et qu’il me croyait. D’ailleurs, il en profita pour glisser ces quelques mots qu’ils devaient garder en lui depuis le décès de Léah il y a plus d’un mois. Un léger sourire s’était alors dessiné sur mon visage et aucune réponse n’était cependant sortie de ma bouche. Peu à peu, Jason rompit cette proximité qu’il y avait entre nous. Nous n’avions pas été aussi près l’un de l’autre depuis qu’il m’a annoncé qu’il m’aimait car la nuit où j’ai essayé de le tuer ne compte pas et j’espère ne plus jamais avoir à en reparler.
Discrètement, je m’étais légèrement tournée sur le côté pour ne pas le regarder et éviter de pleurer. Ce moment était intense certes mais je ne voulais pas laisser une seule larme couler, pas fierté. Peu à peu je m’étais retournée de nouveau pour lui faire face et prendre la parole : L’enterrement de Léah aura lieu la semaine prochaine. Sans plus attendre, j’avais donc plongé ma main dans mon sac à main pour sortir le faire-part et ajouter : J’aimerai que tu sois présent car Léah aurait voulu que tu sois là et j’aimerai que tu sois là également. Mais je comprendrai si tu décidais de ne pas venir.  Un fin sourire, c’était tout ce que j’avais été capable de lui donner à ce moment précis mais c’était déjà beaucoup. Une fois que le faire-part fut dans sa main, je repris une nouvelle fois la parole : Je suppose que tu as des choses à faire alors je vais m’en aller.  Il n’y avait rien de personnel là-dedans mais je sentais Jason toujours aussi gêné et je ne voulais pas le brusquer d’avantage. Il était préférable que je m’en aille et que je le laisse seul.

© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Dim 6 Juil - 14:18

we have to talk and make the right choices.
| Madison & Jason.

L'ambiance dans l'entrée de ma villa me semblait lourde même si les quelques mots échangés et les gestes utilisés n'étaient que positifs. Je ne pense pas que je pourrais à nouveau être à l'aise face à cette jeune femme qui avait voulu ma mort avant de finalement tenter de se tuer sous mes yeux, dans ma chambre. D'ailleurs depuis ce drame, j'avais inversé ma chambre avec la pièce qui devait de base être la chambre d'amis car je n'avais pas encore pris le temps de nettoyer la tâche de sang laissée par sa tentative de suicide. J'aurais tout le temps de le faire plus tard.
Pour l'instant, l'attitude de Madison me mettait mal à l'aise même si j'étais content de voir que son coma l'avait légèrement changé. Je ne pensais pas que ce serait possible qu'elle me pardonne un jour mais si elle avait fait le déplacement jusqu'à moi pour me le dire, je savais qu'elle était sincère. Mais cela ne changerait pas ma détermination de sortir de sa vie et de la laisser vivre la sienne sans avoir à faire face au meurtrier de sa sœur. A son propos, elle m'annonçait la date de l'enterrement de la petite Leah et le fait qu'elle apprécierait ma présence pour cet événement. Je n'avais pas besoin de réfléchir trop longtemps ; même si Madison le voulait, l'ensemble de sa famille ne comprendrait pas ma présence et puis personnellement, je ne me sentais pas capable d'assumer. C'est gentil mais je ne pense pas venir. J'aurais bien assez d'occasion pour me rendre sur sa tombe ensuite et éviter de gâcher encore un peu plus les derniers aux-revoir de toute une famille à cette petite fille que j'avais tué. En plus, ce moment serait certainement bien trop triste pour que j'arrive à me contenir devant la foule. J'attrapais tout de même le faire-part qu'elle me tendait, vu que je trouvais son geste et sa proposition bien plus qu'appréciable de sa part.
Elle me proposait ensuite de partir et de me laisser à mes activités. Qu'est ce que je m'apprêtais à faire avant qu'elle vienne, déjà ? Ah oui, mon footing. Bouleversé par sa venue, je n'étais plus vraiment certain d'avoir envie de courir même si cela me ferait le plus grand bien, me ferait penser à autre chose et me permettrait de me défouler. D'accord, merci d'être venue, dis-je doucement avec un très léger sourire dessiné sur mes lèvres car malgré tout, sa présence et ses quelques mots de pardon m'avait fait plaisir.

CODE TOXIC GLAM
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices. Lun 14 Juil - 1:06



∞ we have to talk and make the right choices.

j a s o n . d w i g h t . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l . e l l i n g s e n .

Paradoxalement, ce que je souhaitais, c’était la présence de Jason à l’enterrement de Léah. Il est vrai que je n’étais pas totalement satisfaite. J’ai réussie contre toute attente à lui pardonner, j’ai réussie à m’excuser pour toutes les horribles choses que je lui ais dite et faite mais ce n’était pas suffisant. Oui, j’avais besoin de voir, de constater que Léah était importante pour Jason et que tout ça n’était qu’un accident. Plus précisément, je pense que j’avais besoin de le voir triste et pleurer pour la perte de ma sœur. C’était vital pour moi et malheureusement, je connaissais aussi Jason et je sais que ça n’arrivera pas. Jason est un homme très fier et montrer sa tristesse à travers ses larmes devant moi, ce n’est juste pas envisageable. Dans un sens, c’est assez drôle car le seul homme devant qui j’ai pleuré c’est lui et à deux reprises. Etant quelqu’un de fière également, pleurer devant les autres n’étaient pas quelque chose que j’avais l’habitude de faire. C’est pourquoi, je me suis promise de ne plus laisser mon cœur parler devant Jason car à chaque fois, c’est encore plus intense que la fois d’avant.
J’aurai vraiment aimé que tu viennes mais je comprends. Lui répondis-je simplement sans sourire car je n’en avais pas tellement envie. J’étais déçue qu’il refuse car je pensais que Jason aurait pu faire cet effort pour Léah car elle est l’unique victime de tout ça.
Le moment était venu pour moi de quitter son domicile, le but de cette visite est atteint et je n’avais aucune raison de rester plus longtemps ici désormais. De rien et bonne continuation pour la suite. J’espère vraiment que tu trouveras le moyen d’être heureux et d’oublier tout ça. Souriais-je en me mettant dos à lui pour me diriger vers la porte. Une fois la poignée saisie, je m’étais de nouveau tournée vers lui pour prendre la parole : Ca m’a fait plaisir de te revoir me sourire. Au revoir Jason, prends soin de toi. Souriais-je légèrement en le regardant droit dans les yeux avant d’avancer et de fermer la porte.


RP CLO.
© DAVINA.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: + we have to talk and make the right choices.

Revenir en haut Aller en bas

+ we have to talk and make the right choices.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» + we have to talk and make the right choices.
» jaydan ▬ when we have to talk to make things better
» (f) AU CHOIX + Make the right choices.
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in LA :: Saison 2
-