AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Lun 27 Oct - 20:46



Vincent Armstrong & Lily S. Hamilton / Parfois la vérité peut faire mal...


Je travaillais depuis ce matin, nous étions en début d'après-midi et j'avais hâte de pouvoir me reposer, quitter un peu l'hôpital. Bien que la médecine me passionne, j'avais besoin d'un peu de repos. Je me changea dans les vestiaires, salua quelques collègues puis mis mon sac sur mon dos. Je traversa les couloirs et arriva dans le hall, je me dirigea vers la sortie prêt à rentrer chez moi. J'entrepris de sortir lorsque mon regard s'arrêta sur une silhouette que je connaissais. Il s'agissait de Lily qui était apparemment prête à s'en aller également. Depuis notre rendez vous sur la plage, je ne savais pas vraiment ce qu'elle pensait. La situation restait tendue entre nous, on ne s'était pas reparlé depuis. Pourtant j'en avais assez de la regarder sans savoir comment réagir. Elle me fixait, j'en faisais autant. Finalement je pris mon courage à deux mains et alla vers elle, dans le fond elle me manquait vraiment. - Salut Lily... Lui lançais-je en premier lieux pas très à l'aise sous son regard et son silence. Elle ne répondait rien, se contentant de me fixer. Je la connaissais par coeur et je voyais dans ses yeux des reproches. Je fis tout de suite le rapprochement avec ma dispute avec Alyssa. Je soupira lourdement puis la regarda déterminé. - D'accord j'ai saisi... on va ailleurs ? Lui proposais-je en espérant qu'elle accepte. Je me doutais qu'elle devait m'en vouloir tout comme Alyssa m'en voulait. Cependant je voulais absolument me rattrapé, savoir si on pouvait encore sauvé notre amitié ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Mar 28 Oct - 3:29



   
   Vincent Armstrong et Lily Hamilton
   Parfois la vérité peut faire mal..

Cette semaine, j'étais à l'hôpital ce qui signifiait que la semaine prochaine, je serais à l'université de médecine. C'était épuisant, mais bon, c'était d'être en quatrième année de médecine après je pouvais me sentir heureuse. L'année prochaine, je serais interne à pleins temps à l'hôpital et j'aurais par la suite encore sept ans d'études avant de finir mes études. J'étais impatiente et je me demandais souvent ce que je serais dans sept ans. J'espérais que ma vie serait bien avancer, que j'aurais accompli beaucoup de choses, même si j'en avais encore plus à accomplir après la fin de mes études. J'avais confiance en mon avenir professionnel, vraiment, pour ce qui est de mon avenir privé, je l'étais moins, car il était évident que je ne pouvais pas contrôler cela.

J'avais d'ailleurs fini ma journée, et j'étais impatiente de rentrée chez moi, me préparer pour faire du sport. Je n'étais pas grosse, au contraire, mais j'aimais faire attention à ma ligne. J'étais d'ailleurs une obsédée du poids, je faisais sans arrêt attention. Allez savoir pourquoi. C'est d'ailleurs cela qui est la cause de ma maladie, je suppose. Bref, j'allais dans les vestiaires, je me changeais et j'étais alors sur le point de partir quand je croisais Vincent Armstrong. Mon ancien colocataire, ami proche et le cousin de mon petit ami. Nous étions en froid depuis un moment, notre amitié s'était vachement dégradée le jour où il m'avait avoué être amoureux de moi, bien entendu, j'étais déjà amoureuse de William à l'époque. Puis je suis partie et il ne me l'avait jamais pardonné quand bien même je m'étais excusée.

Désormais, c'était moi qui lui en voulais. J'avais rencontré la meilleure amie de mon copain, Alyssa, c'était une fille bien sympathique et au fil de la conversation, j'avais appris qu'il lui avait également dit qu'il était amoureux d'elle. Je n'étais pas jalouse, il aimait qui il voulait, j'étais furieuse contre lui pour avoir presque gâchée notre amitié, à jouer avec mes sentiments. On ne pouvait pas dire à deux filles en même temps qu'on les aime. Ce n'était pas sympathique et c'était encore moins sincère. Donc oui, je lui en voulais terriblement d'avoir joué de moi. Je m'en étais longuement voulu de lui avoir fait du mal en ne partageant pas ses sentiments, alors qu'au final, il s'était tout simplement amusé à me faire sentir mal. Et tout compte fait, ce n'était pas plus mal d'avoir déménagé comme cela, je n'avais plus à le supporter et à devoir le regarder dans les yeux.

Nous nous regardions droit dans les yeux et je croisais les bras. Je n'avais aucunement l'intention de faire le premier pas. Je ne savais même pas si j'avais envie de lui parler, d'ailleurs. C'est après un moment qu'il vint vers moi en me saluant et je ne bronchai pas. Je n'étais pas encore décidé si je voulais lui parler ou pas. Il reprit alors la parole, il voulait sûrement s'expliquer. Je me mordis la lèvre, après tout, il m'avait donné une chance de m'excuser à mon retour, je pouvais bien faire la même chose, non ? Je le regardai alors un moment « D'accord » Fis-je en soufflant de résignation. Nous sortîmes donc ensemble de notre lieu de travail et je tournai la tête vers lui « Tu veux aller où ? » Lui demandais-je calmement, il semblerait aussi que ce soit foutu pour ma séance de sport.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Ven 31 Oct - 15:48

Je me trouvais à l'hôpital cette semaine, alternant mes études et le travail ce n'était pas plus mal. Et puis la médecine était une véritable passion chez moi, j'adorais aider les autres, les sauver. C'était également ce qui me sauvait moi même ces derniers temps. J'étais à l'hôpital depuis tôt ce matin, on arrivait en début d'après-midi et je devais avouer que j'étais épuisé et qu'il était temps que ma journée se termine histoire que je puisse me reposer un peu. Je passa par les vestiaires pour me changer, une fois cela fait je salua quelques collègues que je croisais puis me dirigea vers le hall de sortie. J'avais bien hâte de rentrer chez moi, mon sac sur le dos s'était ce que je m'apprêtais à faire lorsque je pu reconnaître une silhouette familière. Il s'agissait de Lily qui était apparemment sur le point de partir également.

Je m'étais arrêté, elle était immobile. Elle m'avait remarqué et ne bronchais pas, je faisais de même me contentant de la fixer, simplement. Notre amitié en avait prit un sacré coup depuis que je lui avais cette déclaration. Lorsqu'elle m'avait avoué être amoureuse de mon cousin mon coeur s'était littéralement brisé. Ma descente aux enfers à poursuit son chemin suite à cela. Malgré tout, j'étais revenu vers elle et nous avions réussis à surmonter cette mauvaise passe. Du moins s'était ce que j'avais cru, notre complicité revenait pas à pas et s'était simplement génial. Puis elle était soudainement partie, comme ça, sans un mot, sans un au revoir. Son départ m'avait blessé plus que je ne voulais bien l'admettre mais ce qui était si lourd à porter s'était le poids de mes regrets. Je n'avais pas eu l'occasion de lui dire la vérité sur mes sentiments pour elle alors lorsqu'elle était revenue, mon premier réflexe avait était de me protéger. Je ne lui avais pas pardonné son silence et depuis notre discussion sur la plage, tout était flou entre nous.

Pourtant je ne pouvais pas rester indéfiniment planté là à la regarder sans savoir comment réagir. Je ne supportais plus qu'on soit si mal à l'aise envers l'autre, si coléreux. Je fis donc le premier pas une nouvelle fois et vint auprès d'elle. Je la salua en premier lieu plutôt mal à l'aise. Son silence et sa façon de me regarder voulait tout dire, je pouvais lire dans ses yeux des reproches. J'avais immédiatement compris qu'elle devait m'en vouloir. Depuis ma dispute avec Alyssa, je n'avais pas osé affronter directement Lily mais s'était le moment ou jamais. Je lui affirma donc que j'avais saisi, lui demandant si elle voulait aller ailleurs. Je n'étais pas certain qu'elle accepte mais elle le fit bien qu'elle ne soit pas très enthousiaste. En tout cas, s'était une chose que je ne pouvais pas lui reprocher. On se dirigea donc ensemble dehors, elle me demanda où je voulais aller. - On va s'asseoir ? Lui proposais-je simplement tout en lui désignant un banc non loin de nous du regard. Il faisait bon donc autant rester au grand air. Et puis on avait des choses importantes à se dire alors peu importe l'endroit, il fallait qu'on règle ces histoires pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Mer 5 Nov - 1:11



   
   Vincent Armstrong et Lily Hamilton
   Parfois la vérité peut faire mal..

J'avais un moment hésité à laisser une chance à Vincent de s'expliquer. Il m'en avait laissé une après tout, mais ce n'était pas du tout pareil. Vraiment pas du tout pareil. J'avais toujours été honnête avec lui, hormis sur la raison de mon départ et c'était pour son bien, pour ne pas le faire souffrir ou bien mettre un malaise entre lui et son cousin. Alors que lui, c'était joué de moi et d'Alyssa. Ce n'était pas du tout sympathique, vraiment pas du tout. On n'avait pas le droit de se jouer des sentiments, de se jouer des autres.

Il m'a fait sortir mal pendant un énorme moment, il avait nuit à notre amitié en premier. Et finalement, il était égoïste et il était un parfait crétin ainsi qu'hypocrite. Je lui en voulais tellement. C'était plus facile de pardonner à une personne qu'on n'aime pas, qui n'est pas proche de nous, qu'une personne qui l'est... Surtout si elle nous a terriblement blessés. Je ne savais pas du tout comment réagir.

Après un moment j'accepté de le suivre, lui demandant où on allait. Finalement, on restait sur les bancs en face de l'hôpital. Nous nous installâmes et je ne bougeai pas, je ne dis rien. Je n'avais rien à lui dire finalement, il savait très bien ce qu'il en était. Il voulait me parler, et bien, qu'il me parle. Je l'écoutais, je pense que c'était déjà bien, non ? Je pense, que de nombreuses personnes n'auraient pas accepté.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Dim 9 Nov - 22:41

J'avais tout de suite vu des reproches en croisant le regard de Lily. Sa façon de se tenir et de me fixer voulait bien dire qu'elle m'en voulait. Pour être honnête je n'avais pas besoin d'aller chercher bien loin afin de savoir quelle était l'origine du problème. J'avais eu cette énième dispute avec Alyssa dans ce bar donc je savais que Lily avait appris que j'avais déclaré mon amour à Aly'. Je me doutais qu'elle devait se sentir trahie et blessée en pensant que je m'étais joué d'elle. Hors ce n'était pas du tout le cas et je m'étais vraiment senti mal lorsque Lily était partie sans même que je ne pusses lui dire la vérité sur mes sentiments. Sur le coup, je ne savais pas trop comment réagir face à Lily. J'hésita un quart de secondes car je ne comptais certainement pas fuir, j'étais décidé à l'affronter et à tout lui dire car je tenais énormément à elle.

Je ne passa pas par quatre chemins et lui montra d'entrée que j'avais compris qu'on devait parler. Elle accepta de me suivre dehors bien que je la sente hésitante mais je le comprenais. Donc je prenais sur moi, elle me demanda où je voulais aller. Pour dire vrai je me fichais de l'endroit où on pouvait être ce qui importait pour moi s'était qu'on règle nos histoires, j'en avais besoin. Je lui désigna donc un des bancs qui était libre près de nous. Lily gardait le silence et s'installa sans un mot, s'était plutôt stressant. Je n'avais pas pour habitude de me dévoiler ouvertement donc je n'étais pas à l'aise. En réalité ce qui m'inquiétait vraiment s'était la façon dont elle pourrait réagir suite à ce que j'allais lui dire. Pourtant je n'allais pas reculer, il fallait que je lui dises la vérité. - Je sais que tu as rencontré Alyssa et aussi ce que vous avez pu vous dire... Commençais-je alors en gardant une voix aussi posée que possible. Je n'hésitais pas à la regarder franchement, je comptais être honnête tout simplement. - Je sais aussi ce que tu dois penser car Alyssa m'en a fait le reproche alors je tenais à ce que ça soit bien claire... je n'ai pas joué avec tes sentiments... cette déclaration que je t'ai faites était sincère... Lui disais-je alors puis me stoppa en continuant de la regarder. J'attendais sa réaction maintenant que je venais d'entrer dans le sujet de nos discussion. J'avais conscience que j'allais devoir poursuivre avec des explications et je comptais le faire si elle acceptait de continuer à m'écouter, chose que j'espérais vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Mer 12 Nov - 5:27



∞ Parfois la vérité peut faire mal...

Vincent J. Armstrong & Lily S. Hamilton


Nous étions tous les deux sur le banc. Et j'attendis qu'il parle enfin. Je n'avais rien à lui dire, enfin si, beaucoup de choses, mais je n'en avais pas envie. J'étais bien trop en colère et je ne voulais pas aggraver la situation. Donc le mieux était évidemment que je me taise. Que je ne dise rien du tout, j'étais gentille. Toujours, tout le temps. J'étais consciente que je n'étais pas un requin, que j'étais un petit poisson, comme on dit. Mais quand je le voulais, je pouvais même être un requin blanc, mais voulais-je vraiment l'être avec Vincent ? Quand bien même, je le voulais... Je ne pense pas que je pourrais le faire, pour William. Je ne voulais pas lui faire du mal à lui. Cela m'en était impossible.

Il parla enfin et je souriais sombrement à ses paroles. Je restai toutefois silencieuse. Je préférais le laisser continuer. Il était apparemment sincère et je ne dis rien « J'en conclus que tu n'es pas le genre de mec que je croyais et que j'appréciais » Fis-je alors après un moment « Le genre de mec qui ne se satisfait pas d'une seule femme » Continuais-je à la suite « Je te conseille d'aller dans un pays oriental, là, tu pourras avoir un harem » Finis-je donc sarcastiquement. Oui, ce n'était pas cool et oui, je m'en foutais très clairement de le blessé, lui. Il m'avait blessé en premier. Je ne rendais que la monnaie de sa pièce. Et encore, je pense que j'étais très gentille encore pour le coup.

Mais je me taisais, il n'avait pas fini. J'avais lancé quelques piques, mais apparemment, il voulait continuer à s'expliquer et je lui avais accordé le droit de le faire tout à l'heure, je n'étais pas du genre à revenir sur mes paroles donc, je lui accordai toujours le droit et je l'écoutai alors. Le silence revint après un moment quand enfin, il ouvrit la bouche, je regardai devant moi. Je ne l'avais toujours pas regardé depuis que nous étions installés, même quand je lui avais lancé des piques, je n'avais pas pris la peine de le regarder. Il avait déjà mon oreille, je n'allais pas lui accorder toute mon attention.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Sam 29 Nov - 17:34

Je me fichais de l'endroit où on irait, ce qui m'importait s'était que Lily saches la vérité sur ma façon d'agir. Je n'étais pas un sale type, je n'avais pas toujours pris les bonnes décisions mais je tenais à ce qu'elle comprennes que je me serais jamais joué d'elle de cette façon. Lily était l'une de mes meilleures amies, un des piliers de ma vie et mes mauvais choix nous avait éloignés. Cela me peinait énormément, dans le fond elle me manquait incroyablement. Mais elle était blessée et je comprenais sa colère envers moi. J'avais étais maladroit avec elle, s'était même pire que cela. J'avais vécut de mauvais moment et j'avais étais bien trop secret. Au lieu de me tourner vers elle je m'en étais éloignés et désormais elle pensait que je n'avais pas était sincère avec elle. Je ne la blâmais pas pour cela mais je tenais à ce qu'elle saches ce qu'il en était exactement car je tenais énormément à elle. Alors que je venais d'entrer dans le vif du sujet, elle ne m'accordais pas un seul regard. 

Je n'aimais pas la sentir si distante mais je ne pouvais pas m'attendre à autre chose après tout ça, je m'estimais déjà chanceux qu'elle acceptes de m'écouter. Ses piques était mérités donc je ne lui en voulais pas pour ce qu'elle me disait. Je la sentais réellement blessée et je culpabilisais pour ça je devais l'avouer. - Dans le fond je suis toujours le même Lily... je me suis juste perdu en chemin... Je lui confiais cela le coeur serré. Je n'étais pas à l'aise du tout à l'idée de me dévoilé mais j'avais conscience que si je ne le faisais pas, je la perdrais pour de bon. Je triturais me doigts en silence, je cherchais par où commencer mais je ne savais pas vraiment comment m'y prendre. Lily me connaissait par coeur et elle savait que je n'avais jamais eu de vraies relations, que j'étais toujours passé de lits en lits par crainte de souffrir. Je fixais un point imaginaire face à moi et s'était le regard dans le vide que je me lança. - Toute ma vie j'ai évité de m'attacher à quelqu'un de cette façon par crainte d'en souffrir en retour mais je suis tombé amoureux d'Alyssa ... c'est arrivé comme ça et j'ai mis beaucoup de temps à le comprendre... Je soupira lourdement et garda le silence une fraction de secondes, s'était douloureux de parler d'elle. - Quelques mois avant que tu m'avoue que tu aimais William on s'est retrouvés dans le même lit... j'ai fuis cet amour que j'avais pour elle autant que je le pouvais mais... Je secoua la tête de gauche à droite puis tourna enfin la tête vers Lily qui ne m'accordait toujours aucun regard. Je voulais tellement qu'elle comprennes ce que j'avais pu ressentir et pour cela j'allais lui dire la vérité sur nous, s'était le moment où jamais. - J'ai cru mourir sans elle mais tu es celle à qui je me suis accroché afin de rester en vie... mes sentiments pour toi on bien existé Lily et ça m'a vraiment brisé le coeur quand j'ai compris que je n'aurais pas avec toi ce que je n'avais pas eu avec Alyssa... mais j'aurais du comprendre que je faisais fausse route car quoique je fasses c'est toujours Alyssa que j'aimes et j'ai gâché notre amitié pour en revenir à la même chose... Je baissa la tête puis ajouta doucement. - Je voulais tellement m'accrocher à toi que j'ai fini par te perdre et j'en suis désolé... Désormais elle savait tout. Maintenant je craignais sa réaction. Je n'étais pas certain qu'elle puisses me pardonner toutes ces fois où on ne pouvait plus se regarder sans en souffrir, qu'elle ne puisses pas oublier tous ces instants gâchés et cette culpabilité qu'elle avait ressenti vis à vis de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Sam 29 Nov - 17:51



∞ Parfois la vérité peut faire mal...

Vincent J. Armstrong & Lily S. Hamilton


Je l'écoutai silencieusement, je ne pouvais pas m'empêcher de lui sortir des piques. C'était plus fort que moi, c'était comme ça. Il m'a énormément fait souffrir, peut-être que je l'ai fait souffrir également, je ne sais pas, mais une chose est sûre, c'est que j'ai très mal vécu la haine qu'il avait eue envers moi durant ces derniers mois, comment il m'avait rejeté à mon retour alors que j'avais tout fait pour l'épargner et pour lui faire le moins de mal possible. Je me rends compte maintenant que tout cela est inutile, que c'est tout, que je ne voulais plus être son amie.

Plus il parlait et plus il me dégoûtait, me vexait, me blessait. Je croisais les bras « Je comprends donc que je n'étais qu'une vulgaire roue de secours pour toi ? » Lui dis-je froidement « Que tu t'es dit que comme tu n'as pas eu la fille que tu voulais, bah, tu pouvais m'avoir comme ça, comme un second choix, parce que tu n'as personne d'autre ? » Répliquais-je « Je croyais que j'étais ton amie, une de tes meilleures amies, mais non, je n'étais qu'une fille de remplacement » Continuais-je alors en colère.

Ouais, il m'avait réellement pris pour une conne et moi qui me sentais mal à l'époque vis-à-vis de lui d'aimer son cousin et de le faire souffrir. Je me rends compte qu'il n'avait pas eu mal de mon rejet, il avait mal de n'avoir personne pour remplacer, de ne pas avoir un second choix. Et au final, j'étais bien heureuse d'être restée fidèle à mon cœur et d'avoir préféré attendre William plutôt que de tenter quelque chose avec ce crétin « Puisqu'on se met à nus, je suis partie à cause de l'amour trop puissant que j'avais pour William et que ça me faisait peur » Lui dis-je « Mais par respect pour toi et pour ta relation avec ton cousin, je t'ai épargné les détails » Lui fis-je alors.

Au moins maintenant, il savait la raison de mon départ et également, la raison de mon retour « Mais le truc, c'est que lorsqu'on est amis, on ne peut ne pas être sincère si c'est pour protéger la personne, si c'est pour son bien alors que toi, ce n'est pas ce que tu as fait » Lui dis-je alors sur un ton de reproche « Je suis revenue pour William, car il est l'homme de ma vie » Poursuivais-je « Et c'est justement pour ça, pour lui qu'à partir de maintenant, tu n'es peut-être plus mon ami, mais que je ne te bannirais pas de ma vie... Tu n'es que le cousin de mon copain, toi et moi, ça s'arrête-là » Fis-je alors catégoriquement.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Jeu 4 Déc - 15:05

Il fallait que je parles à Lily, il fallait qu'elle saches que je ne m'étais pas joué d'elle. J'avais conscience que s'était sans aucun doute ce qu'elle pensait et s'était tout à fait normal. J'avais accordé tellement d'importance à Alyssa que je n'en avais pas assez accordé au gens qui m'entourait et j'avais fini par tout perdre. J'avais laissé passé ma chance avec la fille que j'aimais et j'avais blessé les personnes à qui je tenais le plus. J'avais causé du tords à ma famille et à mes meilleurs amis. J'avais de nombreux regrets et je m'en voulais de ne pas avoir su affronter mes sentiments. Je m'étais voilé la face durant toutes ces années et j'en payais le prix. J'avais enfin ouvert les yeux et pris conscience de mes erreurs, je ne pouvais pas revenir en arrière malheureusement. La seule option qui me restait était d'assumer mes choix tout en tentant d'obtenir le pardon des personnes vitales dans ma vie. Lily faisait sans aucun doute partie de ces personnes, notre amitié me manquait par dessus tout et je lui devais la vérité sur mes sentiments au risque de la perdre en retour.
Sur le coup, j'avais hésité à aller vers elle car je me doutais qu'elle était très remonté contre moi. Pourtant, je devais absolument trouver le courage d'aller lui parler et de tout lui dire. S'était donc ce que j'avais fais, l'endroit où on se trouvait m'importait peu, ce qui comptait s'était qu'elle saches et qu'elle comprennes. Je lui avoua donc ce qui m'avait poussé à agir aussi stupidement envers elle. J'avais bêtement gâché cette amitié qui nous liait alors qu'elle représentait une partie de ma vie. Elle était de ceux qui comptait le plus pour moi. J'avais cru être amoureux d'elle mais je m'étais lourdement trompé. J'avais enfin compris qu'elle était plus comme une soeur plutôt qu'un amour pour moi. Seulement j'avais tout de même mis notre amitié en danger, je l'avais blessé sans le vouloir et je doutais fort qu'elle puisses me pardonner cette fois. Je n'étais pas très franc, ni très à l'aise en pensant à la façon dont elle réagirait face à mes confessions. 
Lily fut très directe en me disant sa façon de pensée face à ce que je ne venais de lui révéler mais s'était une chose que je ne pouvais pas lui reprocher. A vrai dire je comprenais sa réaction car à sa place je n'en aurais pas penser moins. Malgré cela, je ne pouvais pas lui donner raison car je n'étais pas du genre à jouer avec les sentiments des autres et encore moins lorsqu'il s'agissait de quelqu'un d'aussi important qu'elle à mes yeux. - Je ne t'ai jamais vu comme un second choix... mes sentiments pour toi on était réels... j'aurais seulement du savoir que tu n'étais pas celle qu'il me fallait avant de mettre notre amitié en danger... Elle était franche dans sa façon de pensée et je comptais en faire autant. J'avais de nombreux reproches à me faire mais la sincérité était une chose qu'elle ne pouvait pas me reprocher. -  Je ne t'ai pas menti sur mes sentiments pour toi... je tiens sincèrement à toi Lily... Je détourna mon regard d'elle car j'avais honte d'avoir était si faible. 
Je regardais donc droit devant moi, continuant de culpabiliser pour tout ce mal que je lui avais fais. J'aurais aimé que les choses soient différentes mais je ne pouvais pas revenir en arrière et surtout je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même. Si elle m'en voulait autant s'était parce que je l'avais blessé en premier et s'était ce qui me rendait si malheureux dans le fond. J'avais conscience qu'elle ne me pardonnerait pas cette fois et cette pensée était douloureuse. Elle me confia ensuite les raisons de son départ, elle avait pris la fuite car elle avait eu peur de son amour pour William. Elle ajouta que par respect pour mon cousin et moi même elle m'avait épargné les détails. - Je sais ce que c'est que d'avoir peur de ses sentiments crois moi j'ai fais la même chose avec Alyssa ... Je lâcha un soupir car parler d'Alyssa me brisait le coeur, je n'arrivais pas à la laisser derrière moi car au final ça me faisait bien trop mal. - Tu as voulu m'épargner alors que moi j'ai agis égoïstement et tout ça ce n'est pas moi... je suis tellement désolé Lily... Je m'en voulais et s'était atroce. J'avais perdue son amitié et j'avais la sensation que ça serait définitif et cette idée était insupportable.
Mon coeur était lourd de peine et pourtant Lily avait raison, elle n'avait pas était sincère envers moi dans l'unique but de me protéger alors que moi je n'avais pas réussi à ouvrir les yeux avant de tout gâcher entre nous. Désormais je savais ce que mon coeur voulait vraiment mais je l'avais fait souffrir et ça laissait des traces. Je ne répondis rien et me contenta de baisser la tête honteux. Pour le coup, je me sentais vraiment mal d'avoir agis ainsi, ce n'était pas celui que j'étais et j'avais tout foutu en l'air. Mon silence voulait tout dire, Lily enchaîna donc en me disant qu'elle était revenue car William était l'homme de sa vie et que s'était pour cela qu'elle ne me bannirait pas de sa vie mais que désormais je n'étais plus que le cousin de son petit copain. Aïe ! Mon coeur souffrait sur ce coup là, j'avais l'impression de sentir une part de moi s'en aller sans pouvoir rien faire. Je tourna donc à nouveau ma tête vers elle, je ne comptais plus être faible et fuir. Je comptais l'affronter et lui dire les choses les yeux dans les yeux même si s'était difficile d'avoir cette conversation avec elle. - Je comprends que tu sois décidé à mettre un point final à notre amitié... à ne pas vouloir être honnête envers moi même j'ai fini par te blesser au point de perdre ta confiance... J'avais mon regard dans le sien, elle le soutenait sans broncher alors que je lui disais ce que je ressentais à présent. - Mais moi je n'abandonnerais pas Lily et peu importe le temps et les efforts que ça demandera je serais toujours là... je ne mérites peut-être plus ton amitié après tout ça mais je te prouverais que je peux être à la hauteur car pour moi tu seras toujours une de mes meilleures amies... C'était ce que je pensais vraiment. Je comprenais sa colère envers moi et même si s'était douloureux je ne pouvais pas la blâmer pour cela. J'étais prêt à tout endurer afin de la retrouver, j'étais prêt à attendre qu'elle soit apte à me pardonner afin qu'on prenne un nouveau départ. En tout cas, je gardais espoir pour nous et je le garderais quoiqu'il advienne et il fallait qu'elle le comprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Ven 5 Déc - 0:36



∞ Parfois la vérité peut faire mal...

Vincent J. Armstrong & Lily S. Hamilton


Je pense que maintenant, c'était fini, il avait perdu ma confiance. Tout ce qu'il disait, je n'arrivais pas à le croire et au final, je ne voulais même pas le croire « Tu peux bien dire tout ce que tu veux Vincent, je ne te crois plus » Lui dis-je alors avec un ton sans appel. Il disait peut-être vrai, mais je ne le croyais pas. Ce n'était pas possible de faire ça à une personne auquel on tient. On ne se jouait pas comme ça des gens tout court, ce n'était pas acceptable. J'avais toujours voulu rendre la situation facile pour nous deux après que ça se soit dégradé, mais il détruisait tout, toujours, à chaque fois.

Je le regardai un moment « Tu dois comprendre que je suis fatiguée de toujours recoller les morceaux alors que tu ne cesses de les briser sans arrêt, cette fois, c'est de trop » Lui dis-je alors après un moment balayant ses dires que je ne voulais même pas écouter, même pas prendre en compte « J'étais revenue, je n'ai jamais promis ma promesse que je t'avais faite, et toi, tu m'as balancé que tu aurais préféré que je reste en Australie, que tu ne voulais plus me voir » Lui dis-je, car oui, c'était aussi ça qui me faisait beaucoup de mal « J'ai essayé de tout arrangé, je pensais vraiment que j'étais responsable que tout était de ma faute... Mais au final, tu ne voulais tout simplement pas que je sois au courant pour Alyssa et pareillement » Lui dis-je.

Je comprenais parfaitement alors qu'il aurait préféré que je sois loin. Au moins, je pouvais être la méchante et lui, personne aurait su son petit manège. J'étais encore plus vexée et blessée d'ailleurs en réalisant cela. J'avais tellement eu mal quand il m'avait rejeté de la sorte, j'avais tellement culpabilisé, j'avais tellement eu envie de pleurer « Oui, tu es égoïste Vincent et je ne veux pas de personne comme ça dans ma vie » Lui dis-je « Et ne compare pas ma relation avec ton cousin, avec celle que tu as avec Alyssa, car elle est clairement différente et je ne suis clairement pas comme toi » Lui dis-je alors un peu plus en colère. C'est vrai les situations étaient similaires, mais je ne pouvais pas accepter que sa relation avec Alyssa soit comparée avec celle que j'ai avec William.

Je soufflai, mais il était difficile pour moi de me calmer au final « Il n'y a pas que ma confiance que tu as perdue sache-le » Lui dis-je sévèrement, je venais de lui dire que je ne voulais plus de lui dans ma vie du moins plus en tant qu'amis car étant le cousin de mon petit ami, je devais forcément l'avoir dans ma vie et pour William, j'étais prête à supporter cela « Tu ferais mieux d'abandonner, tu perds franchement ton temps, je ne veux plus qu'on soit amis et tu sais très bien comment je peux être têtue donc ne perds pas ton temps et si je peux me permettre, ne perds pas ton temps non plus avec Alyssa, elle est amoureuse d'un autre, ne sois pas un briseur de couple ou évite de la mettre encore plus dans une sale situation, tu es déjà bien assez pathétique comme ça » Lui dis-je alors sévèrement.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Mer 31 Déc - 18:53

Je tentais de rester honnête envers Lily car elle était une personne importante pour moi. Je l'avais blessé profondément et obtenir son pardon n'était pas gagné. Elle m'en voulait et s'était insupportable. Lily était un des piliers de ma vie et sans elle, je ressentais cet énorme vide en moi. Je lui disais la vérité sur les raisons qui m'avait poussé à agir aussi égoïstement. Elle ne connaissait pas tout de moi mais sur mes sentiments, elle savait tout désormais. J'avais beau être franc envers elle cela ne changeait rien, elle refusait de croire chacun de mes mots. Je sentais mon coeur se serrer, s'était douloureux mais je ne pouvais pas la blâmer. Je soupira lourdement sentant mon coeur bien lourd d'un coup. - D'accord... je vois que tu ne me fais plus confiance... J'avais une voix dure ce qui prouvait à quel point ça me peinait. 
Lily ne comprenait pas du tout ce que j'avais traversés et encore moins pourquoi j'avais agis ainsi. Elle me demandait de comprendre qu'elle était fatigué de devoir recoller les morceaux à chaque fois, qu'à chaque fois je ne faisais que les briser. - Je ne suis pas parfait c'est vrai mais je suis revenu vers toi tout comme toi tu l'as fais lorsque tu es revenue d'Australie... Son départ soudain en Australie, s'était un sujet qu'on avait pas pu abordés jusque là. A son retour, Lily avait cherché à me voir pour me demander pardon et moi je lui avais reproché d'être revenue. Elle me disait qu'elle avait tenue sa promesse car elle était revenue et que moi j'avais refusé de lui pardonner. - J'étais perdu... je ne voulais pas te reprocher d'être revenue mais le fait est que tu étais là... ça m'a rappelé que j'avais tout foutu en l'air entre nous et ce n'était pas supportable... Lily me répliqua qu'elle avait tenté de tout arrangé, qu'elle s'était sentie coupable et qu'au final je ne voulais tout simplement pas qu'elle soit au courant pour Alyssa et inversement.  - Je n'ai jamais essayé de te cacher mon histoire avec Alyssa... Lui répondis-je alors complètement sur la défensive. A chaque fois qu'on me parlais d'Alyssa, je me braquais automatiquement.
Lily se mettait de plus en plus en colère me disant qu'elle ne voulait pas de personne comme moi dans sa vie. J'avais étais égoïste par rapport à Lily s'était certain et je m'en voulais assez pour cela. Je serrais les poings et garda le silence puis Lily me disait de ne pas comparer la relation que j'avais avec Alyssa avec celle qu'elle avait avec mon cousin. - Je ne compare rien du tout... je te dis juste que je te comprends c'est différent... Lui soutenais-je alors droit dans les yeux. J'avais mes tords mais je ne comptais pas baisser les bras et finir par obtenir son pardon. Elle disait ne pas être comme moi, elle se trompait, on se ressemblait sur beaucoup de points. - Tu dis ça parce que tu m'en veux mais tu sais très bien qu'on fonctionne de la même façon... Elle ne l'admettrais sans doute pas mais je savais qu'elle en avait conscience en elle même. 
Je voulais qu'elle comprenne qu'on finirais par redevenir amis un jour ou l'autre. Elle ne me faisait plus confiance mais moi je croyais toujours en notre amitié et je ne comptais pas abandonner. Elle me disait que je n'avais pas seulement perdu sa confiance, j'en avais conscience. - Je sais... Disais-je simplement comme abattu. Cela me peinait énormément mais je ne voulais plus faire preuve de faibelsse, et puis je méritais sa colère après ce que j'avais fais. Lily me disait alors clairement que je perdais mon temps, que je devrais abandonné car elle était bornée. Elle ne se gêna pas pour me dire de ne pas perdre mon temps avec Alyssa, de ne pas briser son couple ou encore de la mettre d'avantage dans une sale situation car j'étais déjà bien assez pathétique comme cela. Je savais que ça serait difficile de me confronter à elle mais elle était bien plus dure que ce que j'avais imaginé. Je ne m'étais pas préparer à affronter une Lily aussi froide et encore moins d'Alyssa aussi ouvertement. - Je ne penses pas que tu soit en position de me donner des conseils sur ma relation avec Alyssa ni même sur la façon dont je dois vivre ma vie... tu viens de décider de mettre un terme à notre amitié je te rappel... Je lui avais balancé cela durement mais j'en souffrais tellement. J'étais responsable de cette situation mais elle me manquait et s'était insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Ven 2 Jan - 9:11



∞ Parfois la vérité peut faire mal...

Vincent J. Armstrong & Lily S. Hamilton


Je ne savais pas du tout où cette conversation allait nous mener, mais une chose est sûre, c'est que pour l'instant, je ne voulais plus avoir affaire à lui. J'en regrettai même pour le coup qu'il soit le cousin et qu'il soit proche de William. Puisque par conséquent, je savais que quoiqu'il arrive, je devrais le fréquenter du moins pour mon petit ami. Je ne voulais le mettre aucunement dans une situation compliquée et devoir choisir entre lui et moi. Comme jamais je demandais ce genre de chose à mon petit ami, je n'étais pas du genre à donner des ultimatums.

Je savais que j'étais peut-être dure avec Vincent, mais il avait fait énormément de mal et je ne pouvais pas, pour le moment, faire comme si je ne ressentais rien « Oui, je suis revenue, j'ai voulu essayer... Tu ne m'as même pas laissé l'occasion de continuer » Fis-je alors froidement « Tu m'as repoussé, tu ne m'as même pas laissé une chance... Je ne vois pas pourquoi, moi, je devrais le faire » Lui dis-je alors en regardant dans le vide. J'étais une personne assez rancunière quand on me faisait vraiment du mal et que j'avais beaucoup souffert.

Je me mis à rire sarcastiquement à son excuse « Donc comme tout était déjà tendu entre nous, tu as décidé qu'il fallait aggraver la situation... Mais bien sûr, quelle logique, vraiment » Répliquais-je amèrement « Et si tu l'as de toute évidence fait puisque quand tu m'as avoué tes sentiments, tu aurais pu me parler d'elle, m'expliquer la situation dans laquelle tu te trouvais » Lui répliquais-je « Là, j'aurais compris et je ne t'en aurais jamais voulu après, au contraire, je t'aurais aidé » Continuais-je plus posément « Mais de toute évidence, tu me trouvais trop conne pour comprendre » Finis-je plus durement cette fois.

Puis ce qui m'énerva encore plus c'est qu'il se mette à comparer mon histoire avec son cousin avec la sienne. Elles n'étaient clairement pas pareilles « Tu me comprends ? Cela m'étonnerait sérieusement » Dis-je alors, j'étais littéralement fermé à toute éventualité de réconciliation pour nous deux. Et je pris vachement mal le fait qu'il puisse dire que lui et moi, nous étions pareils. Cela était faux. Complètement faux. Je le regardai en haussant les sourcils « Je ne crois pas, je ne suis pas si cruel avec les autres, je ne fais pas de mal par plaisir ou vengeance » Répliquais-je alors.

Cependant, malgré tout, je lui donnai un dernier conseil et au vu de sa réponse, cela ne lui plaisait clairement pas « Eh bien écoute, tu fais ce que tu veux, c'est ta vie après tout » Répliquais-je en haussant les sourcils « Si tu veux rester dans tes ennuis, si tu ne veux rien arrangé, si tu veux rester un abruti et souffrir d'avantage, continue, si ça te plaît d'être un fouteur d'ennuis et un briseur de couple, vas-y éclate-toi » Continuais-je alors « Il est évident que tu n'as strictement rien à voir avec l'homme que je croyais connaître et que je pensais apprécier... Cela me brise le cœur » Finis-je donc énormément déçu. Je ne le pensais tellement pas comme ça.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Ven 16 Jan - 13:40

J'avais conscience que j'avais tout gâché entre Lily et moi. Depuis cette fameuse nuit avec Tessa, s'était ma vie que j'avais foutu en l'air pas à pas. Je n'avais était aussi perdu, je n'avais jamais autant souffert. C'était horrible de ressentir cette douleur constamment mais je devais assumer mes erreurs, je devais obtenir le pardon de Lily. J'avais était indécis et bien souvent j'avais pris les mauvaises décisions et désormais j'en payais le prix. Je savais que notre discussion n'allait pas être facile, elle m'en voulait et je le comprenais. Je venais de lui avouer la vérité au sujet de mes sentiments et comme je m'y attendais, elle en était que blessé d'avantage. Sa colère était tout à fait légitime mais je ne pouvais pas abandonner, je comptais bien assumer jusqu'au bout et surtout je comptais me battre jusqu'à ce qu'elle trouve la force de me donner une autre chance. Pourtant mes mots n'avait aucun impact sur elle, sa rancœur envers moi ne faisait qu'augmenter. Je constatais à voix haute qu'elle ne me faisait plus confiance et cela me brisait le cœur. Lily était une personne importante dans ma vie et sans elle ça n'était plus du tout pareil.


Je tentais de recoller les morceaux bout à bout mais s'était difficile d'y parvenir. Lily n'était pas prête de me pardonner tout ce mal que mon attitude lui avait causé. Je le comprenais certes mais je n'en restais pas moins peiné, j'étais déterminé à régler notre conflit car en dépit de tout ce mal que je lui avais fais, je tenais énormément à elle. Je n'étais pas parfait s'était certain mais j'étais revenu vers elle afin de lui demander pardon, je souligna qu'elle en avait fait autant lorsqu'elle était revenue d'Australie. Ce qu'elle avait à me répondre n'était pas faux, je l'avais repoussé et je le regrettais amèrement car c'était un fait, j'avais aggravé la situation en me braquant ainsi contre elle et en refusant de lui donner une chance de s'expliquer. - Je n'ai jamais voulu qu'on en arrives là et c'est vrai que je n'aurais pas du m'en prendre à toi… je t'ai laissé une chance de m'expliquer pourquoi tu étais parti mais tu te terré dans ce silence et je n'avais pas la force de me battre à ce moment là… Sur le coup son silence m'avait blessé, j'avais tenté de comprendre pourquoi elle était partie comme ça mais je n'avais eu que le silence en guise de réponse. De là je n'avais pas su gardé le contrôle de la situation et je l'avais injustement repoussé. Pourtant contrairement à ce qu'elle pensait je n'avais jamais essayé de lui cacher mon histoire avec Tessa. Elle ne semblait pas de cet avis, elle avait son regard dans le vide en me disant que lorsque je lui avais avoué mes sentiments j'aurais du lui parler de Tessa, qu'elle aurait compris et qu'elle m'aurait tendu la main mais que de toute évidence je la pensais trop stupide pour comprendre. Je me passa une main nerveuse sur le front pourtant je prenais sur moi afin de conserver mon calme et ne pas perdre mes moyens. - Je sais que j'ai eu tords de ne pas m'ouvrir à toi mais je pensais pouvoir gérer ça seul… Je lâcha un soupir puis fixa le vide à mon tour. - J'ai cru que tu étais celle qui me sauverait mais tu es partie et j'ai réalisé que cet amour que je te portais était complètement différent… Je triturais mes doigts nerveusement, je tentais surtout de cacher tant bien que mal à quel point tout ça me peinait. - Je t'aime mais pas de la façon dont je pensais… Elle m'en voulait déjà atrocement mais je ne pouvais pas lui mentir, je ne voulais pas en rajouter mais j'avais besoin qu'elle comprenne pourquoi j'avais agis ainsi.


Je la sentais de plus en plus sur les nerfs, elle pensait que je comparais ma relation avec Tessa avec celle qu'elle avait avec William. Elle était loin d'avoir raison sur ce point, je ne comparais pas nos relations respectives, je la comprenais, s'était différent et je le lui disais. Elle me répliqua instantanément qu'elle doutait fort que je puisse la comprendre. - C'est là que tu as tords Lily… tu laisses cette colère que tu éprouves envers moi t'aveugler… Je n'avais pas pu m'empêcher de lui dire le fond de ma pensée. Après tout au point où nous en étions rendus, ça ne pouvait pas être pire. Je lui affirmais qu'on se ressemblait sur beaucoup de points mais elle n'était pas en accord avec mes dires, elle se fermait de plus en plus à toute éventualité de réconciliation entre nous. - Cette image que tu as de moi est fausse… j'ai fais des erreurs mais en tant qu'amie je pensais que tu aurais essayé de comprendre mais tu as tellement de rancœur envers moi que tu ne sais pas faire la part des choses… je ne suis pas du genre à faire du mal par plaisir ! Je m'emportais quelque peu mais ses mots me blessait profondément. Je méritais sa colère et tout ce qui s'en suit mais là elle allait trop loin dans ses dires et je ne le supportais pas.


Lily me donnait un dernier conseil que je pris très mal. Certes je ne lui donnais pas tords mais je ne pouvais pas accepter qu'elle me parle ainsi alors qu'elle se montrait si dure envers moi. J'avais fauté, j'étais responsable de cette situation et je l'avais fait souffrir mais s'était au dessus de mes forces d'accepter son conseil qui ressemblait plus à une attaque de sa part. Je lui disais donc clairement et durement qu'elle n'avait plus de droit de regard sur ma vie puisqu'elle venait de décidé de mettre un terme à notre amitié. Je venais de tourner la tête vers elle, elle venait de hausser les sourcils en me disant de faire ce que je voulais de ma vie. - T'es sérieuse ? Tu crois vraiment que j'ai voulu que ça se passe comme ça pour nous ? Pour Tessa ? Ou encore pour William ? Je secouais la tête de gauche à droite me sentant bien plus nerveux que je ne l'aurais voulu. Je serrais les poings afin de ne pas littéralement péter un câble. - J'assume les erreurs que j'ai faites mais tu n'as pas le droit de me juger… J'employais à présent un ton aussi dur que le sien. S'était vraiment horrible de me disputer ainsi avec elle et au fond j'avais surtout peur que notre amitié soit vraiment brisé pour toujours. Mon coeur se serrait douloureusement à cette pensée et d'avantage lorsqu'elle disait que je n'étais pas celui qu'elle pensait apprécié et que cela lui brisait le cœur. - Sais tu au moins qui je suis Lily ? Elle venait de rencontrer mon regard suite à ma question, je le soutenais tout en employant un ton posé mais toujours aussi dur. - Tu ignores tout de moi et c'est bien ça le plus problème… j'aurais pu m'ouvrir à toi mais tu refuses de me laisser cette chance… c'est ça qui me brise le cœur… Je me leva suite à cette parole, j'avais tout essayé, je lui avais parlé avec honnêteté, je lui avais tout dit, mes regrets, ma tristesse mais elle ne semblait pas vouloir essayer. Je me trouvais debout face à elle et j'attendais sa réaction car si elle ne tentait de mettre sa rancœur de côté, j'allais tout simplement abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Dim 18 Jan - 18:06



∞ Parfois la vérité peut faire mal...

Vincent J. Armstrong & Lily S. Hamilton


Je ne savais plus trop quoi faire, ni quoi dire. Il ne pouvait vraiment pas s'attendre à ce que je le prenne dans mes bras comme ça, après tout ce qu'il nous avait fait subir. C'était complètement irréaliste que j'oublie directement ces mois de guerre, ces mois de souffrance, ces mois d'amitié perdue. Je ne pouvais et c'était plus fort que moi, ce n'était pas possible. J'avais beau être tolérante, j'avais des limites.

Cependant, la situation est compliquée puisqu'il n'était rien d'autre que le cousin de William, ils étaient très proches tous les deux. Et s'il y avait bien une chose à laquelle je ne voulais pas, c'est de mettre mon petit ami dans une situation inconfortable et qu'il soit obligé d'être entre son cousin et moi. De plus, ça venait seulement de s'arranger entre William et ses parents donc je ne voulais pas lui faire plus de problèmes surtout avec son problème d'alcool qui tentait de soigner.

Je le regardai et je l'écoutai parler. Je ne répondis en rien à ce qu'il disait jusqu'à ce qu'il se lève. Je voyais bien qu'il en avait marre et pour être franche, j'en avais également marre de cette discutions, je ne voulais pas en endurer plus "Je crois qu'on c'est tout dit" Fis-je simplement en me levant à mon tour "Au revoir Vincent" Dis-je simplement et en partant en direction de chez moi.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton Dim 18 Jan - 18:06

Sujet clos !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton

Revenir en haut Aller en bas

Parfois la vérité peut faire mal... / feat Lily S. Hamilton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Crise alimentaire: Que peut faire l'Etat ?
» Un petit moment de détente feat Lily S. Hamilton ( RP FINIT )
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» Se laisser aller peut faire du bien.
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-