AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

Aleks&Elya | do it like a dude'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
the notebook
✉ en ville depuis le : : 20/05/2013
✉ mes lettres d'amour : : 18587
✉ mon sosie : : lili reinhart
✉ deuxième compte : : liza miller
✉ copyright : : @Rivendell.
✉ âge : : dix neuf ans
✉ mon adresse : : chez son petit ami après avoir été mise dehors de la demeure familiale
✉ ce que je fais dans la vie : : étudiante en langues étrangères
✉ love on the brain : : (♡♡) elio ; boyfriend&baby'sfather
(♡♡) robyn & liam ; sister&brother
(++) harvey ; meilleur ami
(+) roxas ; maybe a friend ?


+ ft elio
+ ft roxas
+ ft aaron

MessageSujet: Aleks&Elya | do it like a dude' Dim 30 Nov - 21:09

do it like a dude'.
ft. Aleks & Elya.
A mon arrivée ici à Newport Beach il y a maintenant quatre ans je me suis installée en colocation avec des gens que je ne connaissais pas du tout et je dois dire que maintenant je ne regrette pas du tout car je suis amie avec eux au point de tout partager dans notre vie notamment avec Aleks, pour lui je ne suis même plus une fille vu à quel point il me raconte tout. Au point bien sur d'être dégouttant, mais au moins on rigole bien tout les deux, à force de mettre le bordel on allait vivre dehors dans un carton tellement que c'était le bordel à chaque fois qu'on commençait les conneries tout les deux. Ce matin je sortis de mon lit habillée d'un short en coton blanc avec maillot de basket que j'avais eu en cadeau, écouteur dans les oreilles je mis de la musique et c'est partis pour Dooooooo iiiiiiiiiiit like a dude de Jessie J et une petite danse de folie, c'est pas grave je savais que mes colocaires ne seraient pas debout vu l'heure. Rapidement je mis mes chaussures de sport avant de partir dans la chambre d'Aleks fermant les yeux au cas où il n'était pas tout seul, alors lui il enchaînait les conquêtes et je ne voulais pas que ma petite tête soit choquée par lui, vision d'horreur et de malheur quand même après j'aurais mis des mois à m'en remettre. « Aaaaaaaaaaaaaaaaaallllezzzzzzzz debouuuuuuuuuuuut... » dis je en tirant la couette pour la faire voler dans la pièce afin qu'elle tombe sur le sol, oui c'était le moment de le réveiller pour aller courir ce matin j'étais d'humeur à faire du sport, « enfiles une tenue de sport et on va courir, dépêches toi et ne râles pas sinon je te tire comme cela dehors, puis tu sais que j'ai assez de force pour cela » ajoutais je en le regardant toujours en ayant les écouteurs dans les oreilles au moins je n'allais pas l'entendre râler. Ce que j'aimais le plus dans notre relation c'est qu'on pouvait se comporter comme des gosses mais aussi avoir des discussions sérieuses sans être jugé. Il était jeune dans sa tête tout comme moi et on était pas du genre à se prendre la tête ou à vouloir plaire à qui que ce soit, si on m'acceptait pas comme j'étais et bien au diable les gens, je vois pas pourquoi je changerais ma façon d'être. Puis ce matin vu ma bonne humeur c'était le moment de l'emmener courir même s'il allait râler vu l'heure, pour lui huit heures trente c'était beaucoup trop tôt mais pas grave, de toute façon c'était maintenant où jamais puis que je prenais ma garde à dix heures. Je ne pouvais pas me permettre d'être en retard puis ce n'était pas mon genre, mon métier c'était toute ma vie et quelque chose d'important, je crois que si on m'enlevait cela on enlevait un grande partie de moi et franchement ça serait énormément de gâchis, car quoi de mieux que de sauver les gens ? Je savais que c'était dangereux mais c'était moi.
Aleks n'avait pas bougé de son lit allongé comme une vieille chose la tête sous l’oreiller qu'est ce qu'il était nul quand même, « je vais aller chercher un verre d'eau et de le lancer dessus si tu ne te bouges pas, alors réagis maintenant ... », comme à chaque fois il ronchonna mais je trouvais cela toujours très drôle, je m'installa sur le lit pour le pousser afin de le faire tomber sur le sol et là bingooooooo un Aleks sortit du lit est une bonne chose de gagné. « Bonjour mon coloc préféré, il fait très beau dehors, le soleil nous attend pour un petit jogging», dis je en riant légèrement, vu sa tête il n'avait pas envie de sortir et surtout il avait du faire la fête toute la nuit mais peu importe au moins ça allait l'aider à évacuer l'alcool de la veille.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

LOVE ON THE BRAIN'
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Jeu 4 Déc - 15:51


DO IT LIKE A BROTHER,
DO IT LIKE A DUDE.
✰ ✰ ✰
----------------------------
Après une soirée un peu trop arrosée, j'avais passé une partie de la soirée dans le lit d'une fille, dont je ne me rappelais déjà plus le prénom. Je ne culpabilisais pas pour ça, je m'en foutais un peu. C'était juste un coup comme ça, ce n'était pas comme si j'allai la rappeler dans les jours à venir. D'ailleurs, pour éviter tous les malentendus du style "je pensais qu'on allait passer encore du temps ensemble..", j'étais parti à l'aube sans faire le moindre bruit. A force, j'étais habitué, je savais comment ne pas me faire remarquer pendant ma fuite. Je n'avais pas totalement dessaoulé lorsque j'avais quitté la maison de cette fille, mais j'avais quand même réussir à conduire pour rentrer chez moi sans aucun souci. Un vrai pro de la conduite en mode éméché. Bref ! Je retrouvais donc mon lit aux alentours de sept heures et après avoir retiré mes vêtements pour être seulement en boxer, je m'affalais bien vite dans mon lit, trouvant le sommeil dès les premières secondes. J'étais parti pour une bonne mâtinée de sommeil là. Du moins, c'était sans compter Elya, l'une de mes colocataires. « Aaaaaaaaaaaaaaaaaallllezzzzzzzz debouuuuuuuuuuuut... » Entendis-je d'un coup, tandis que ma couette s'envolait de dessus mon corps parfait. Non mais.. C'était quoi ça ? Je ne savais pas l'heure qu'il était mais j'avais l'impression de n'avoir dormi que quelques minutes. C'était une sensation horrible, putain ! « enfiles une tenue de sport et on va courir, dépêches toi et ne râles pas sinon je te tire comme cela dehors, puis tu sais que j'ai assez de force pour cela » Mais bordel, j'allai la tuer ! Cependant, je ne bougeais pas d'un pouce. Peut-être que si je faisais le mort, elle allait se lasser et sortir de ma chambre. D'ailleurs, je tentais de me rendre invisible en foutant mon oreiller sur ma tête. Si si, je vous jure que ça marche. Pas toujours, rarement même, mais ça marche quelque fois. J'osais espérer qu'Elya allait abandonner. Elle savait que c'était une cause perdue, surtout pour aller courir. Genre, moi, j'allai me lever alors que j'avais la gueule de bois pour aller courir ? Il fallait rêver fortement pour que ça se produise.
Étrangement, le silence était revenu dans ma chambre. Je commençais à me dire qu'elle avait vraiment laissé tomber et je me laissais repartir dans les bras de Morphée. Bien évidemment, c'était trop beau pour être vrai. « je vais aller chercher un verre d'eau et de le lancer dessus si tu ne te bouges pas, alors réagis maintenant .. » Entendis-je à nouveau de la part de ma colocataire. Attendez, elle plaisantait là, non ?.. Je ne savais pas si c'était le cas, mais en tout cas, je n'allai quand même pas bouger. Je laissais même un grognement s'échappait de mes lèvres pour exprimer mon envie de rester tranquillement dans mon lit. C'était sans compter sur l'envie d'Elya de vraiment me réveiller. Tout d'un coup, je ressentais une pression dans mon dos et.. Boum ! Je tombais sur le sol. Mais.. Je vais la tuer ! « Bonjour mon coloc préféré, il fait très beau dehors, le soleil nous attend pour un petit jogging » Son rire me parvenait aux oreilles. Automatiquement, je relevais la tête pour la regarder. « Si je t'enterre dans le jardin, tu crois que quelqu'un va le savoir ? » Demandais-je en tirant une tête pas possible. J'attrapais ensuite mon oreiller et je le foutais sous ma tête. Ouais, j'allai rester au sol. Rien à foutre. « Maintenant, tu m'laisses dormir, j'ai besoin de repos, j'ai trop bossé ce soir. » Finissais-je par dire. Je n'avais pas besoin de lui faire un dessin pour qu'elle comprenne ce que j'avais fait de ma soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the notebook
✉ en ville depuis le : : 20/05/2013
✉ mes lettres d'amour : : 18587
✉ mon sosie : : lili reinhart
✉ deuxième compte : : liza miller
✉ copyright : : @Rivendell.
✉ âge : : dix neuf ans
✉ mon adresse : : chez son petit ami après avoir été mise dehors de la demeure familiale
✉ ce que je fais dans la vie : : étudiante en langues étrangères
✉ love on the brain : : (♡♡) elio ; boyfriend&baby'sfather
(♡♡) robyn & liam ; sister&brother
(++) harvey ; meilleur ami
(+) roxas ; maybe a friend ?


+ ft elio
+ ft roxas
+ ft aaron

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Ven 5 Déc - 10:50

do it like a dude'.
ft. Aleks & Elya.
Je savais parfaitement qu'en réveillant Aleks qui allait râler encore et encore et franchement je trouvais cela déjà un peu drôle puis je n'aimais pas courir toute seule cela serait bien l'occasion pour nous deux de parler un peu et de rire comme à notre habitude, habillé d'un short en coton et d'un léger tee-shirt je partis vers sa chambre prenant soin de frapper avant. Aleks était du genre à souvent ramener des filles dans sa chambre les soirs alors je ne voulais pas avoir les yeux crevés de le voir dans un truc indécent quand même, en entrant dans la chambre avec mes écouteurs sur les oreilles je cria que c'était l'heure de se lever et d'enfiler une tenue de sport, et oui je n'allais quand même pas le laisser s'en tirer de la sorte bien au contraire. Vu qu'il ne bougeait pas du tout je décida d'être plus ferme je lui lança un ultimatum en disant que s'il ne bougeait pas j'allais prendre un verre d'eau pour lui lancer dessus mais toujours aucun signe d'Aleks qui avait la tête sous l'oreiller, non mais j'aurais tout vu quand même, enfin bon il ne pouvait pas être un oiseau de la nuit et se lever aussi tôt quand même ! Je décida de monter sur le lit afin de le pousser de toute mes forces pour le faire tomber par terre, il ne fallait quand même pas qu'il oublie que j'étais pompier donc j'avais de la force et je suivais un entraînement intensif en tout cas je ne pus m'empêcher de rire en voyant sa tête de choqué. C'est alors que je fis comme ci de rien était en l'appelant mon colocataire préféré ajoutant qu'il faisait super beau dehors mais bien sur il répondit directement en me demandant si quelqu'un allait le savoir si jamais il m'enterrait dans le jardin, « non mais oh ça va pas toi ?! Tu n'oserais pas faire cela parce que tu sais parfaitement qu'après il n'y aura plus personne avec toi pour faire des bêtises dans cet appartement, puis tu n'as pas de force pour faire cela de toute façon » lui répondis je assez fièrement. Oui Aleks la filette n'aurait pas les muscles idéals pour me porter, de toute façon j'allais me débattre autant que je le pouvais. Bizarrement il reprit l'oreiller pour le mettre sur le sol, qu'est ce qu'il ne fallait pas voir et franchement je le savais parfaitement capable de pouvoir dormir sur le sol, m'avouant qu'il avait trop bossé la veille, « mais bien sur c'est n'importe quoi, tu devrais quand même te bouger un peu sinon tu vas vraiment t'engraisser à ne jamais faire du sport » dis je sincèrement, non mais il comptait m'abandonner comme cela et ne pas venir avec moi pour faire du sport. « Bon... si tu ne te lèves pas du sol je dirais à toutes les personnes que tu connais que je t'ai vu en pleine action avec un mec alors maintenant debout, sinon tu sais parfaitement que je vais bouder durant des semaines alors hop hop debout ! » lançais je sans perdre de temps, il me prenait quand même pour une nulle s'il pensait que j'allais abandonner aussi facilement la partie. Moi je voulais faire du sport vraiment et j'avais réellement besoin de m'entraîner avant de prendre ma garde, puis c'était toujours le bon moyen de commencer une journée parfaite, je partis dans la cuisine afin de me prendre un jus d'orange pour attendre qu'Aleks se bouge et me retrouve pour courir car il savait parfaitement que j'allais bouder durant des jours et des jours s'il ne venait pas.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

LOVE ON THE BRAIN'
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Sam 20 Déc - 15:29


DO IT LIKE A BROTHER,
DO IT LIKE A DUDE.
✰ ✰ ✰
----------------------------
Elya était entrée dans ma chambre avec le but premier de me réveiller pour que j’aille courir avec elle. Qu’elle fasse du bruit, ça, j’en avais strictement rien à foutre. Je pouvais toujours dormir, telle la marmotte que je suis. Par contre, le fait qu’elle me pousse hors de mon lit, ça, c’était inacceptable. C’était carrément ignoble de faire ça ! Comment elle pouvait oser nous séparer mon lit et moi ? Elle tentait de briser notre lien si fort, notre amour inconditionnel l’un pour l’autre.. Cette fille était un démon ! La tête encore dans le cul, je lui profanais des menaces. En effet, je lui demandais si les gens remarqueraient son absence si je l’enterrais dans le jardin. Totalement normal. Mon lit, c’était comme la bouffe. Terriblement vitale pour ma pauvre petite vie de connard. Elle devait donc mourir, voilà. Pas le choix. « non mais oh ça va pas toi ?! Tu n'oserais pas faire cela parce que tu sais parfaitement qu'après il n'y aura plus personne avec toi pour faire des bêtises dans cet appartement, puis tu n'as pas de force pour faire cela de toute façon » Entendis-je de la part de ma très chère colocataire d’amour que j’avais juste envie d’étriper. Avec amour et douceur, bien évidemment. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas attendre.. Quoi qu’en fait, elle n’avait pas totalement tort. Il n’y avait qu’elle pour être aussi perché que moi dans cette baraque. Les autres, ils étaient trop saints, trop sérieux. Et pourtant, ils étaient tous plus jeunes qu’Elya et moi.. Ah, cette nouvelle génération part en couille, je vous le dis moi ! « Ouais ouais ouais.. Jldn nsla jdls.. » Commençais-je par dire, la tête dans l’oreiller, avant de me stopper lorsque je constatais que ce que je disais, c’était du yaourt. Incompréhensible, même par ma propre personne. « Je disais donc.. C’est pas parce qu’on fait des bêtises ensemble que t’as le droit de me réveiller ! J’ai envie de bouder maintenant, voilà. » Me corrigeais-je après avoir relevé ma tête de l’oreiller. C’était beaucoup plus compréhensible maintenant.
« mais bien sur c'est n'importe quoi, tu devrais quand même te bouger un peu sinon tu vas vraiment t'engraisser à ne jamais faire du sport » Râlait Elya lorsque je lui avais dit que j’avais trop bossé et qu’il fallait que je dorme. Genre, j’allai m’engraisser ! Je bouffais pour dix et je ne prenais pas un gramme, alors pouet pouet. Et puis, de toute façon, j’en faisais déjà du sport. Le sport le plus fatiguant au monde d’ailleurs ! « J’pratique du sport moi, quasiment tous les deux jours. Du sport à l’horizontale, ok ? Et c’est très exténuant ! » Déclarais-je avec un grand sourire sur les lèvres. Sourire qu’elle ne pouvait probablement pas voir, vu ma position actuelle. « Bon... si tu ne te lèves pas du sol je dirais à toutes les personnes que tu connais que je t'ai vu en pleine action avec un mec alors maintenant debout, sinon tu sais parfaitement que je vais bouder durant des semaines alors hop hop debout ! » Annonçait Elya avec un ton très sérieux. Puis, elle quittait ma chambre sans que je puisse dire quoi que soit. Mais.. mais.. Je vais vraiment la tuer cette fille ! « C’est moi qui boude, d’abord ! » Criais-je pour qu’elle puisse quand même m’entendre. Je ne savais pas si les autres colocataires étaient là, mais si c’était le cas, bah, ils allaient gueuler parce que je venais de gueuler alors qu’il semblait être tôt. Je me levais du sol afin d’aller dans la cuisine, d’un pas nonchalant. J’étais en boxer, mais bordel, qu’est-ce que je m’en foutais. « Tu fais chier Elya, j’ai besoin de dormir ! En plus, il est seulement.. » Disais-je dans un premier temps d’une voix encore endormis, avant de me stopper pour regarder l’horloge. Elle affichait huit heures quarante. Pincer moi, je rêve.. « HUIT HEURES ! » Gueulais-je en faisant des gros yeux. « J’vais te tuer Elya.. » Finissais-je par dire d’une voix trop endormis pour qu’elle le prenne au sérieux. Je marchais vers elle, prenant le verre de jus d’orange se trouvant dans sa main et le buvait d’une traite. Elle m’avait réveillée ? Je buvais son jus. Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the notebook
✉ en ville depuis le : : 20/05/2013
✉ mes lettres d'amour : : 18587
✉ mon sosie : : lili reinhart
✉ deuxième compte : : liza miller
✉ copyright : : @Rivendell.
✉ âge : : dix neuf ans
✉ mon adresse : : chez son petit ami après avoir été mise dehors de la demeure familiale
✉ ce que je fais dans la vie : : étudiante en langues étrangères
✉ love on the brain : : (♡♡) elio ; boyfriend&baby'sfather
(♡♡) robyn & liam ; sister&brother
(++) harvey ; meilleur ami
(+) roxas ; maybe a friend ?


+ ft elio
+ ft roxas
+ ft aaron

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Dim 21 Déc - 21:09

do it like a dude'.
ft. Aleks & Elya.
Qu'est ce que j'aimais embêter les gens mais encore plus Aleks car il était raleur et surtout quand on le réveillait ce que je pouvais comprendre car il avait du faire la fête la veille comme à son habitude, voilà pourquoi après m'être habillée j'avais fais attention de bien frapper à la porte pour ne pas tomber sur une scène qui aurait pu me choquer, quelle horreur il manquait plus que je le retrouve au lit avec une fille. Je n'avais pas tardé à faire du bruit pour le faire sortir de son lit afin qu'il vienne avec moi faire du shopping mais visiblement il n'en avait pas autant envie que moi bien au contraire, il me fit quelques menaces d'ailleurs mais je savais parfaitement qu'il ne ferrait rien car après il n'aurait plus personne pour jouer avec lui et faire le bordel. Sa réponse me fit rire, il était d'accord avec moi mais il parla la tête dans son oreiller alors forcément je n'avais rien compris du tout, « sors la tête de ton oreiller si tu veux que je comprenne quelque chose, parce que là on dirait que tu as fais de la purée en parlant » lançais je en riant de plus belle pour l'embêter, tout les moyens étaient bons pour le faire chier et j'assumais parfaitement ce côté de moi. Selon lui ce n'était pas parce qu'on faisait des bêtises ensemble que j'avais le droit de le réveiller alors maintenant il a envie de bouder, « t'as pas le droit allez sors de ton lit et arrêtes de râler parce que on dirait un vrai bébé là, tu n'avais pas qu'à faire la fête et de boire un peu trop hier soir, hein avoues le quand même » me contentais je de lui répondre sans perdre de temps, oui bien sur je le connaissais assez pour savoir qu'il avait du faire la fête la veille vu la tête qu'il avait. Cela m'arrivait d'abuser dans les soirées mais le lendemain personne ne venait me réveiller et heureusement car je crois que j'aurais été capable de devenir folle et d’assommer la personne en question, heureusement pour moi Aleks n'allait pas me faire de mal bien au contraire. Lorsque je lui demanda de se bouger car il allait s'engraisser il répondit du tac au tac en disant qu'il faisait du sport à l'horizontal et que c'était très fatiguant, « mon dieu, vision d'horreur gardes les détails pour toi, tu m'étonnes que c'est fatiguant tu n'as plus de forme physique c'est l'âge qui fait cela et c'est donc une bonne raison de s'entraîner encore et encore pour faire du sport alors bouges ton cul maintenant sinon tu vas le regretter » me contentais je de lui répondre avant de lui lancer un ultimatum comme quoi je disais aux gens que je connais que je l'avais vu avec un mec en pleine action. Bien sur c'était une blague mais parfois j'étais tellement sérieuse que les gens pourraient me croire, enfin je l'espérais pour le coup car on allait plutôt bien rigoler avec ce sujet là, en voyant sa tête je ne pus m'empêcher de rire une nouvelle fois, mon dieu il allait me tuer alors sans perdre de temps je partis en direction de la cuisine afin de me faire un jus de fruit en l'attendant mais sans perdre de temps je le vis arriver en gueulant encore. « Tais toi et arrêtes de gueuler comme cela bon sang, on dirait un fou furieux, huit heures c'est la bonne heure pour faire du sport, alors vas t'habiller et on y va » dis je en le regardant avant qu'il n'avance en disant qu'il allait me tuer me finalement il prit mon jus de fruit pour le boire. « Si tu crois que cela va me mettre de mauvaise humeur tu te trompes, bon si dans cinq minutes t'es pas prêt je te laisse tomber tu te seras levé pour rien au final » ajoutais je une nouvelle fois tirant la langue au passage avant de partir mettre mes baskets. Je l'entendis gronder encore et encore pendant que je mis mes baskets au pied, je prenais ma garde à dix heures trente alors il ne fallait pas que je traîne de la sorte si je voulais m'entraîner comme je le devais pour garder la forme pour mon métier, « au faite Aleks, faut que tu ailles faire des courses pour remplir le frigo » l'informais je en souriant, mon dieu ça c'était le pompom pour un garçon je voulais vraiment le tuer avec ce genre de nouvelle, mais j'étais sur qu'il allait faire les courses car il adorait manger, c'était un estomac sur patte comme je l'appelais souvent.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

LOVE ON THE BRAIN'
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Dim 4 Jan - 2:09


DO IT LIKE A BROTHER,
DO IT LIKE A DUDE.
✰ ✰ ✰
----------------------------
« sors la tête de ton oreiller si tu veux que je comprenne quelque chose, parce que là on dirait que tu as fais de la purée en parlant » Balançait Elya tout en rigolant. J'avais du mal à m'empêcher de rire pour garder mon sérieux, tellement la situation était hilarante. En effet, je venais de parler.. enfin.. j'avais essayé de parler avec mon oreiller collé contre ma bouche. Autant dire que ça n'avait pas été très concluant et que j'avais dû répéter ce que j'avais dit. Une situation particulièrement marrante, je devais l'avouer. Mais comme tout bon mec chiant, j'allai faire mon râleur juste pour faire chier ma colocataire chérie. « T'es une coloc' horrible ! Arrête de te foutre de ma gueule. » Lâchais-je en arborant finalement un air outré. Parfois, cet air marchait. D'autres fois, il ne faisait que m'enfoncer un peu plus. Et, là, au point où j'en étais, je ne pouvais pas être encore plus enfoncé. Elya, cette colocataire sympathique mais énervante lorsqu'elle était décidée à vous réveiller, revenait sur le fait que je lui avais annoncé le début de mon boudement. Oui, il lui avait fallu un temps avant de bien capter. Vous savez, le temps que l'information monte au cerveau. Ahah. « t'as pas le droit allez sors de ton lit et arrêtes de râler parce que on dirait un vrai bébé là, tu n'avais pas qu'à faire la fête et de boire un peu trop hier soir, hein avoues le quand même » Entendis-je de sa part. Je faisais une moue, me décidant ensuite à me relever pour me mettre assis sur le sol. J'avais ainsi la tête qui dépassait de mon lit et je pouvais donc la voir en face à face. « Na na na, na na na, j'entends riiiiieeeeen ! » Chantais-je à tue-tête tout d'un coup, les deux mains collées contre mes oreilles. Moi ? Me comporter en bébé ? Jamaaaaais ! Je me demandais vraiment comment mes proches pouvaient rester sérieux pendant mes moments de gamins.. Moi-même, j'avais du mal. Et le pire, c'était que je ne devais pas rire de ma propre bêtise. Dur.
Ma colocataire argumentait le fait qu'il fallait que je fasse du sport par le fait que j'allai m'engraisser et, donc, devenir obèse. Bien évidemment, moi, j'ai réponse à tout. Alors, je lui avais dit que je faisais du sport environ tous les deux jours. Du sport à l'horizontale. Du sport de chambre pour les plus idiots d'entre nous, quoi. « mon dieu, vision d'horreur gardes les détails pour toi, tu m'étonnes que c'est fatiguant tu n'as plus de forme physique c'est l'âge qui fait cela et c'est donc une bonne raison de s'entraîner encore et encore pour faire du sport alors bouges ton cul maintenant sinon tu vas le regretter » Disait Elya, chose qui me fit rire. Cette fille.. Le meilleur moyen pour la faire chier et/ou la choquer ? Parler de sexe, de ses performances et de tout ce qui tournait autour. « En parlant de cul.. La blonde d'hier en a un.. Piouuf, un joli p'tit cul ! Mes mains ont bien aimées ! » Déclarais-je en prenant un air songeur, mes dents mordillant légèrement ma lèvre inférieure. J'étais tenté de continuer sur le sujet, mais Elya allait me tuer si je le faisais. Je le sentais. Vous imaginez après.. "Le beau Aleks Petrovic a été retrouvé mort dans sa chambre. Mort sous les coups de sa colocataire, une femme totalement hors d'elle.".. Ça serait trop triste. Enfin. J'avais finalement quitté ma chambre. Ce fut un acte laborieux, éprouvant, fort en émotion, mais je l'avais fait.. Pour gueuler lorsque j'avais vu l'heure qu'il était. Elya aurait été un mec, je l'aurai déjà défoncé à coup de poing. « Tais toi et arrêtes de gueuler comme cela bon sang, on dirait un fou furieux, huit heures c'est la bonne heure pour faire du sport, alors vas t'habiller et on y va » Me disait ma colocataire. Mais moi, je m'en foutais de passer pour un fou furieux. Je m'en foutais aussi si ça réveillait les autres colocataires. D'ailleurs, pourquoi eux, ils ont le droit de dormir et pas moi ? Y a pas de justice dans ce monde ! « M'en fou. J'irai en caleçon. » Lâchais-je en faisant ma mine boudeuse. Je m'étais ensuite avancé vers Elya pour lui piquer son jus et le boire d'une traite. « Si tu crois que cela va me mettre de mauvaise humeur tu te trompes, bon si dans cinq minutes t'es pas prêt je te laisse tomber tu te seras levé pour rien au final » Lâchait la demoiselle tout en me tirant la langue. Elle m'énerve.. Je ne disais donc plus rien et j'allai ouvrir le frigo pour prendre un truc à bouffer à l'intérieur. Je constatais alors que ce dernier était à moitié vide. Oh oh.. « au faite Aleks, faut que tu ailles faire des courses pour remplir le frigo » M'informait à ce propos ma colocataire. Elle lit dans mes pensées ou quoi ? Enfin. J'étais un mec, un vrai de vrai, mais contrairement aux autres, moi, j'aimai faire les courses. À une seule condition. « J'aurai le droit d'acheter tout ce qui me fait envie ? » Demandais-je. Voilà ma condition.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
the notebook
✉ en ville depuis le : : 20/05/2013
✉ mes lettres d'amour : : 18587
✉ mon sosie : : lili reinhart
✉ deuxième compte : : liza miller
✉ copyright : : @Rivendell.
✉ âge : : dix neuf ans
✉ mon adresse : : chez son petit ami après avoir été mise dehors de la demeure familiale
✉ ce que je fais dans la vie : : étudiante en langues étrangères
✉ love on the brain : : (♡♡) elio ; boyfriend&baby'sfather
(♡♡) robyn & liam ; sister&brother
(++) harvey ; meilleur ami
(+) roxas ; maybe a friend ?


+ ft elio
+ ft roxas
+ ft aaron

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude' Lun 5 Jan - 11:46

do it like a dude'.
ft. Aleks & Elya.
Mon colocataire était un peu fou, enfin totalement même mais on s'était toujours très bien entendu d'ailleurs on faisait souvent des conneries ensemble alors c'était mémorable et je ne regrettais pas de vivre avec Aleks, de plus nous étions plusieurs dans cette maison donc forcément on ne pouvait pas trouver mieux comme endroit même si j'étais du genre solitaire cela me faisait du bien parfois de vivre avec des personnes. « Si je suis une colocataire horrible alors dans ce cas j'irais plus chercher les croissants en rentrant de garde la nuit et tu mangeras des petites bêtes que tu trouveras dehors » lançais je en riant et oui parfois je me montrais super gentille en rapportant de quoi manger au petit matin en rentrant de la caserne et je savais comment prendre Aleks. Lui et la nourriture c'était une grosse histoire d'amour, il pensait avec son estomac et jamais cela ne changerait, enfin il avait de la chance de ne pas trop prendre de poids sinon il allait ressembler à une baleine en quelques mois. Je voulais aller faire du jogging et il avait intérêt de se décider à sortir de son lit sinon je serais capable de le bouder à vie me connaissant enfin au moins durant quelques semaines, cela lui ferrait un peu les pieds après tout. Lorsque je lui parla il se mit à chanter tout fort comme le font les enfants non mais j'aurais tout vu dans cet appartement là c'est clair, « mon dieu que t'es bête Aleks, on dirait un enfant au moins avec toi c'est radical tu ne donnerais envie à aucun couple d'avoir des enfants s'ils se comportent comme toi » lui s je en riant de plus belle, il n'y a rien de pire qu'un enfant qui fait l'idiot et qui ne veut pas obéir et là il se comportait comme un enfant même si je savais qu'il n'aimait pas qu'on l'embête lorsqu'il dormait mais il pouvait quand même faire cela pour moi non ? Je ne perdis pas de temps pour lancer le sujet de sa taille fine qui ne le resterait pas longtemps s'il ne faisait pas un peu de sport, bien sur très vite il parla de filles et compagnie, « roooohhh, c'est toujours pareil avec toi, tu parles toujours de sexe il faut vraiment que tu ailles te faire soigner » me contentais je de lui dire et oui comme tout les garçons Aleks pensait avec ce qu'il se trouvait dans son pantalon et ça en devenait vraiment grave. Sans vraiment écouter la suite je décida de quitter la pièce pour partir m'installer dans la cuisine et commencer à me prendre un jus d'orange au moins je n'entendrais plus ses bêtises mais quoiqu'il en soit je voulais courir peu importe s'il me suivait mais j'allais y aller toute seule. Mais bingo il avait enfin décidé à bouger ses grosses fesses en disant qu'il irait en caleçon, « dans ce cas ne vient pas du tout et j'irais toute seule tant pis pour toi » ajoutais je sans perdre de temps avant qu'il ne prenne mon reste de jus d'orange au pire s'il ne venait pas il se serait levé pour rien et ça allait sans doute l'énerver mais peu importe de toute façon je me fichais de cela. C'est d'ailleurs en étant toujours dans la cuisine que je lui indiqua que c'était son tour de faire les courses mais comme un gosse il me demanda s'il pouvait acheter ce qui lui faisait envie, « du moment que c'est de la nourriture oui, pour le reste débrouilles toi avec ton argent », dans une colocation on partageait l'argent pour faire les courses et pour payer les factures mais tout le reste et les petits plaisirs c'était chacun sa merde comme on dit et heureusement parce que sinon on pouvait se ruiner pour les autres dans certains moments. Je leva la jambe pour poser le pied sur le tabouret afin de bien le serrer attendant qu'Aleks soit prêt enfin il était partis depuis quelques minutes dans la salle de bain, « j'y vaaaaaaaaaaaiiis moi tant pis si tu cours pas tu vas pas me rattraper et tu vas courir tout seul » lui lançais je à travers l'appartement, les autres étaient sans doute en train de dormir ou alors au travail mais une chose est sur connaissant un peu Aleks il allait se grouiller en courant pour me rejoindre cvar il ne me laisserait jamais arriver la première pour un jogging ; son truc c'était de gagner en tout cas cela nous donnerait l'occasion de papoter en même temps c'était même plutôt une bonne idée.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

LOVE ON THE BRAIN'
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aleks&Elya | do it like a dude'

Revenir en haut Aller en bas

Aleks&Elya | do it like a dude'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elya pour le renom, et les primes
» Dude, what the f**k did you do, this time ? [Apollon]
» Arrivée ďElya
» Présentation Mike Blake
» Rapport de bataille Cypher V.S the Dude Gi/Sister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-