AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

+ Hi! What's up ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: + Hi! What's up ? Lun 1 Déc - 15:53



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

S
uite à la soirée caritative, Elya m'avait invité de passer à la caserne à l'occasion pour voir son lieu de travail, tout comme elle avait fait en venant à l'hôpital, on représentait la bonne cause pour des enfants malades. J'avais donc décidé de passer ce jour-là, j'avais pris mon premier jour de congé histoire de visiter la ville. Le matin, je m'étais levée tôt comme toujours aux alentours de 6 heures, j'avais gardé le rythme de l'armée, je ne tarda pas à prendre sur le champs ma douche. Je ressortis avec une serviette autour de ma taille en cherchant quoi m'habiller, je pris un jean, et un simple t-shirt blanc, puis rentra de nouveau dans la salle de bain pour me préparer. Je me demandais, il y avait de quoi intéressant à voir en ville ? On allait d'abord commencer par la caserne. Je ressortis 10 minutes plus tard, rasé, parfumé, coiffé et habillé. Je remarqua qu'il était assez tôt, je décida d'aller prendre mon café dans mon salon, et je profitais de la TV. À cette heure-ci il n'y avait que les informations, je devais me contenter que de cela. J'enchainais le pas, en prenant les clefs de ma voiture, une veste et une petite écharpe, il commençait à faire frais en ce mois-ci, je connaissais le chemin, c'était sur le chemin de l'hôpital. J'en profitais de m'arrêter dans un café, et pris deux cafés, j'ignorais comment elle l'aimait. Je pris également des pâtisseries, et embarqua de nouveau dans ma voiture, je m'arrêta devant la caserne. C'était gigantesque rien que le devant ! Je rentra sans hésiter, un monsieur m'adressa la parole en me demandant que je faisais ici. Je demanda si Elya était présente.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Lun 1 Déc - 20:40

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Habillée de mon uniforme de pompier j'avais pris ma garde à dix heures ce matin là, j'adorais me retrouver dans cette caserne même si aujourd'hui c'était plutôt calme heureusement d'un côté c'était le signe que tout se passait bien, mais à mes yeux il n'y avait rien de mieux que de pouvoir aider quelqu'un ou encore de pouvoir sauver quelqu'un. C'était quelque chose qui me tenait à cœur et me retrouver à la caserne bizarrement cela m'apaiser, beaucoup me trouveraient sans doute bizarre mais tant pis après tout on est comme on est et on ne change pas pour les autres, il faut seulement être qui on est. J'en avais profité pour refaire des commandes de fournitures qu'il fallait pour les ambulances et les camions, c'est alors que j'entendis mon prénom résonner dans la caserne, un des gars venait de m'appeler. « J'arriveeee que se passe t-il ? » demandais je en traversant le hangar où se trouvaient les camions, c'est alors que je vis Diego un jeune homme que j'avais rencontré à une soirée organisée par l'hôpital de Newport Beach nous avions beaucoup parlé et c'était quelqu'un de très intelligent et visiblement très attaché à son métier. « Ohhh, salut Diego, comment vas tu ? » demandais je en souriant, « bienvenu chez moi et dans mon univers, c'est plutôt un bel endroit pas vrai ? » lui demandais je une nouvelle fois, oui j'adorais cet endroit et je voulais que les gens sachent à quel point cet endroit comptait pour moi. Même si oui parfois certains ne pouvaient pas comprendre cela mais Diego allait sûrement réussir à le comprendre vu qu'il était dans le domaine de la médecine et que pour lui c'était sa vie d'aider les autres, « je te fais visiter la caserne .. ? » proposais je au jeune homme en adressant un grand sourire, il m'avait fais découvrir son univers à l'hôpital même des endroits que je n'aurais jamais vu en tant que patiente, alors autant lui proposer puis ce n'était pas tout les jours qu'on visitait une caserne de pompier. Ce dernier accepta pour mon plus grand plaisir, voilà pourquoi on se mit à marcher dans la caserne autour des camions qui étaient immenses comparé à nous à côté, j'avais toujours trouvé cet endroit reposant et cela me permettait de pouvoir réfléchir tranquillement lorsque j'avais des problèmes, je commença à expliquer à quoi servait chaque chose, bon bien sur cela ne lui servirait sans doute jamais mais pour moi c'était toujours pour moi quelque chose d'important à décrire.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 0:41



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

S
ans que je m'y attende, une voix lointaine que je reconnu entre milles, je laissa un petit sourire m'échapper, je vis une petite tête sortir, c'était Elya. Le jeune collègue nous laissa seule, elle me salua et m'accueillant avec un grand sourire. Cet endroit était gigantesque, on pouvait voir les camions bien nettoyé, remplis, tout était encore propre, signe qu'ils n'étaient pas sorti. Bizarrement, je me sentis bien dans cette caserne, pourtant ce n'était pas mon métier, je n'y connaissais rien à ce domaine, et il me tardait de le découvrir. Elya! Ça va et toi ? Réponds-je en souriant de retour, elle semblait tellement excitée de me montrer son monde, sans aucune hésitation je la suivie. Je dirais même gigantesque en réalité. Je me sens comme un insecte. Dis-je en rigolant. Je comprenais Elya, elle avait dévoué sa vie à vouloir rendre ce monde meilleur, et j'étais bien placé pour le savoir. J'avais fais ce métier afin de rendre meilleur les choses, on ne se prenait pas pour des Dieux, mais on avait le courage et la confiance pour apporter un peu de bien dans ce monde. Je pense que c'était ça qui me rassurait par moment, en me disant que j'avais fais du bien. Elle me proposa de faire une petite visite dans cet immense endroit. Bien sûr ! Ça me ferait plaisir, je t'ai pris un café, je ne savais pas trop comment tu l'aimais donc.. Et des pâtisseries pour toi & ton équipe. Dis-je en tendant les affaires. Je lui avais montré une bonne partie de l'hôpital, je n'étais pas trop le genre de discuter avec les hommes d'affaires, pour faire des dons, j'avais accomplis ma tâche tout de même durant cette soirée. Et heureusement qu'Elya était là, car je ne sais pas comment j'aurais pu survivre pendant cette soirée. J'avais besoin de m'échapper. On commença à marcher à côté des camions bien rouges. Si tu es partante, je suis prêt pour être pompier pendant une seule journée. Dis-je, j'étais prêt à accepter ce challenge, je n'avais pas peur aux yeux suite à mon métier, la guerre à côté, j'en avais pas mal vu des horreurs. J'espérais que cela me change les idées. Elya était quelqu'un qui semblait aussi en avoir vu beaucoup, qui en savait beaucoup mais ce qui me plaisait c'était de lui parler, elle avait cette joie de vivre qui en dégageait.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 11:31

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Cela me faisait plaisir de voir Diego ici il avait tenu notre plan comme quoi je devais lui faire découvrir l'endroit où je travaillais comme il l'avait fais quelques jours plutôt lors d'une soirée caritative organisée par l'hôpital de la ville de Newport, ce n'était pas trop mon truc les soirées comme cela mais vu que c'était pour les enfants c'était avec plaisir, puis il fallait bien aider les autres quand on le pouvait non ? « Tout va parfaitement bien pour moi et toi ? Tu t'es remis de la soirée ? » demandais je en souriant, j'avais quitté la soirée assez tôt donc je ne savais pas comment s'était passé le reste de la soirée vu que je prenais ma garde le lendemain à neuf heures. Et oui parfois le métier reprend souvent le dessus mais cela ne me dérangeait pas du tout bien au contraire ! Diego m'avoua qu'il trouvait ça gigantesque comme endroit et qu'il avait même l'impression d'être un insecte à côté ce qui me fit plutôt rire, c'est vrai que c'était immense mais je m'y étais vraiment fais plutôt vite, « c'est parce que tu n'as pas l'habitude d'être ici, avec le temps je me suis faite à cela puis il faut bien ça pour mettre nos camions » lui dis je en montrant du doigts les camions qui eut étaient totalement énormes pour le coup oui à côté d'eux on pouvait avoir l'impression d'être tout minuscule. Il accepta ma petite proposition pour lui faire faire une petite visite et surtout qu'il m'avait apporté un petit café et des pâtisseries pour le reste de l'équipe, « alors ça je pourrais m'y habituer, tu devrais y venir tout les jours je suis sur que les co-équipiers seraient d'accord avec moi parce qu'avoir des pâtisseries comme cela tout les matins ils seront ravis » avouais je en riant légèrement, oui je blaguais bien sur mais ce genre de chose serait sympathiques pour tout les matins. Alors que nous étions en train de marcher il me proposa ses services pour passer une journée à la caserne pour être pompier le temps que d'une journée, « avec plaisir, on ne peut pas dire non à un médecin militaire, j'en parlerais à mes supérieurs, bon bien sur tu seras juste médecin et tu n'iras pas dans les feux » lui dis je tout simplement, c'était beaucoup trop dangereux et il fallait être vraiment formé pour cela. Bien sur je ne doutais pas qu'il avait connu des choses quand il était sur le front en tant que médecin, en faite c'était pas tellement différent du métier de pomper car on voyait des choses totalement différentes tout les jours et c'est ce que j'appréciais le plus. « Alors c'est pas trop dur de reprendre une vie normale après avoir été sur le front en tant que médecin ? » lui demandais-je, cela devait lui changer totalement, il lui faudrait peut être un temps d'adaptation, en tout cas à sa place j'aurais besoin d'énormément de temps pour me retrouver et me faire un semblant de vie.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 14:06



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

J
'avais pris mon jour de congé afin de me reposer, mais c'était une chose que je n'aimais pas faire, j'avais besoin de découvrir là où j'étais. Et j'y avais penser à la proposition de Elya avant de venir ici, et je ne regrette pas, c'est tout à fait dont j'avais besoin. On s'était rencontrés lors d'une soirée caritative pour la bonne cause, pour les cancers qui touchaient gravement les enfants. Elle me demanda si je m'étais remis de la soirée, et si ça s'était bien passé sans elle. Ça va pour moi écoute hein. Franchement, je m'en suis remis, j'étais content de la soirée car nous avons récolté 50 000 dollars pour la bonne cause, et puis j'ai l'habitude. Dis-je en annonçant la bonne nouvelle, ça me faisait plaisir que les gens se soient autant intéressé à cette cause, et autrement si on avait pas eu les dons, les enfants n'auraient pas eu de traitement qu'on pouvaient leur accordé. Mon collègue qui était dans la pédiatrie était aussi très content. Je lui avais avoué que c'était gigantesque et que je me sentais très minime à côté. Elle me montra les camions, très vifs on pouvait dire. Elle me disait qu'il fallait s'y habitué, elle ria suite à ma remarque, je me suis senti gêné, c'était son métier, pas le mien, ça me faisait encore tout drôle, je laissais tout de même une nouvelle fois un sourire m'échapper. Je m'approcha des camions, il semblait avoir un millions de choses dessus. Je m'y habitue vite tu sais ? Mais comment tu fais pour que soit tout impeccable ? Dis-je surpris, il n'y avais pas la moindre saletés dessus! Elle sauta pratiquement sur l'odeur du café, et m'avoua qu'elle pourrait très vite s'habituer si j'étais comme ça. Ça me faisait plaisir qu'on accepte cela. J'avais compris qu'elle blaguait, mais j'aimais bien cette ambiance autour, tout le monde était à l'aise, alors que j'étais habitué aux gens stricts à mon époque. Il n'y a vraiment pas de soucis tu sais ? J'ai été invité, c'est la moindre des choses que je puisse faire pour toi & l'équipe. Dis-je en souriant. Nous marchions, je prenais le temps de bien admiré devant moi, ça me rappeler le petit côté des bases lorsqu'on avait des avions à piloter. Elle accepta avec plaisir, et me disait qu'il ne fallait pas que je rentre dans les feux. Bon elle n'avait pas tort, les feux ce n'était pas mon truc. Les feux ? Je vous laisse faire votre boulot il n'y a pas de soucis! Dis-je avec les gros yeux et je faisais bien comprendre que je ne savais même pas comment on y procédait en face d'un feu. Ce n'était pas dangereux pour moi, mais je n'y touchais pas car ce n'était pas mon métier, je préférais laisser à ceux qui savaient le faire. Elle me demanda comment c'était mon retour ici, aux états-unis, une vie normal. Euh.. Comment dire ? C'est assez bizarre pour moi j'avoue. C'est drôlement calme ici. Je n'étais pas que médecin aussi, j'étais aussi avec ceux qui tiraient. J'ai passé tout de même 8 ans là-bas. Et maintenant, c'est calme, j'aime pas rester sans rien faire tu vois ? Dis-je en parlant de mes souvenirs, je n'approfondissais pas les détails, c'était trop horrible à voir ou à entendre. J'étais quelqu'un qui aimait bouger, qui aimait se défouler, et sortir. Sachant qu'elle était pompier, ça ne devait pas être aussi différent que mon métier. On cherchait toujours à sauver plus qu'on ne le pouvait. Et toi, enfin.. je ne veux pas dire que tu as vécu la même chose que moi, mais comment tu as fais quand tu es arrivée ici? New-York à ici. Ce n'est pas pareil je pense. Dis-je à mon tour de s'intéresser.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 16:04

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Diego avait l'air d'être quelqu'un de vraiment sympathique même si je ne le connaissais pas du tout loin de là même, on s'était juste rencontrés une fois lors de la soirée et nous en avions profité afin de parler de nos vies, la médecine et le fait de sauver des vie nous rassemblaient vraiment en faite on n'était pas si loin dans nos carrières car il avait donné énormément de son temps pour sauver les gens sur le front et moi je prenais des risques tout les jours lorsque je partais en intervention. Il m'informa que pas mal d'argent avait été récolté durant la soirée et c'était le principal, « c'est génial, je suis contente parce que c'est pour les enfants malades et je trouve qu'on devrait tous faire un effort pour venir durant ce genre de soirée et même ne serait-ce que pour donner quelques dollars.. » avouais je en souriant, oui c'était une bonne nouvelle, mais parfois les gens ne pensaient qu'à eux et ça c'était nul. Si tout le monde donnait un tout petit peu d'argent peut être que les enfants auraient plus de choses, plus d'activités et plus de chance de s'en sortir grâce à de nouvelles machines, de nouvelles méthodes. On commença à visiter la caserne pendant que je lui donna quelques indication sur les camions et les différents matériaux qui se trouvaient là, c'est alors qu'il me demanda comment je faisais pour que tout soit impeccable, « tu sais on fait en sorte de tous mettre un peu d'effort puis on ne peut pas se permettre d'avoir une caserne sale ou encore mal rangée, il faut que tout soit parfait donc chacun son tour on nettoie, on range même si certains détestent faire cela » me contentais je de lui répondre, personnellement cela ne me dérangeait pas vraiment de faire cela, après tout ça faisait partis du métier non ? Ce dernier me donna mon café ainsi que les croissants pour l'équipe ce qui était vraiment gentil de sa part, les garçons de la caserne allaient adorer pouvoir manger entre deux interventions, en tout cas moi j'étais ravie d'avoir mon café. Selon Diego c'était normal vu qu'il avait été invité, « merci c'est gentil dans ce cas, les garçons vont se jeter sur les croissants ça j'en fais le pari » dis je naturellement, oui je les connaissais par cœur alors il était sur que les mecs seraient content de ce petit cadeau. J'accepta ensuite qu'il vienne faire une journée à la caserne, après tout on avait toujours besoin de médecin bien sur il ne viendrait pas dans les feux ou encore dans les graves interventions, ce qui visiblement lui allait car il accepta de nous laisser faire notre boulot. Rapidement je lui demanda comment se passait sa vie ici après ce qu'il avait vécu sur le front mais selon lui c'était assez bizarre car tout est plutôt calme ici contrairement à ce qu'il avait connu, « je me doute, tout est tellement différent de ce genre de vie, enfin sur le front en tout cas tu peux te reposer un peu c'est pas si mal, cela devait vraiment être l'horreur là bas .. » lui répondis je en faisant rapport aux blessées ou encore aux interventions qu'ils devaient faire en tant que médecin. C'est alors qu'il me posa des questions pour savoir comment ça allait ma vie maintenant comparé à New York, « je dois dire que c'est bien différent, cela me manque un peu certes mais j'aime bien être dans une ville plus calme où je peux me poser, les gens à New York n'arrêtent pas de courir dans tout les sens, j'ai l'impression d'avoir mis pause quelques temps.. » confiais je simplement, je savais qu'il allait comprendre cela et je ne regrettais pas d'être partie de ma ville natale même si c'est vrai que mes parents me manquaient.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 17:22



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

O
n s'était rencontré, et on s'était plutôt bien entendu. Elle vivait ici depuis quatre ans, elle savait donc repéré les nouveaux arrivants, et j'en étais. On avait sympathisé le temps d'une soirée, en même temps c'était ma première rencontre lorsque je suis arrivé ici hormis avec Madison dans l'avion et que j'avais rencontré à l'hôpital ce qui avait été un bouleversement. J'étais allé vers elle, car je pense que quelque part elle savait que c'était risquer sa vie pour d'autre. J'avais donc annoncé la bonne nouvelle, elle semblait plutôt heureuse de le savoir, ce qui me fit sourire. Tu n'as pas tort. On travaille encore sur des recherches afin de savoir comment battre le cancer, et ces dons vont nous permettre d'approfondir encore plus. Alors que d'autres font rien, c'est très dommage. Dis-je sérieusement, c'était quand même un sujet qui me tenait à coeur. Si seulement ma famille pouvait en faire de même. On continuait notre aventure dans la grande caserne, et elle m'expliqua qu'il fallait que tous y mettent du sien pour qu'ils soient organisés. Chose que je comprenais, mais c'était vraiment bien rangé, et nickel. Je comprend, j'aime bien que ma table soit impeccable lorsque j'opère un patient. Dis-je en faisant un clin d'oeil à mon métier. J'avais rapporter des petits choses réconfortantes de la vie, du café et des croissants pour l'équipe. Elle paria que les garçons allait sauter dessus, je ne pu m'empêcher de lâcher un petit rire. On aurait dit une petite maman. Faut bien avoir ces petites choses dans la vie! Dis-je en souriant. On commença à parler de ma vie à la guerre, si on peut une vie.. Plutôt des années où tout était si bruyant et ça faisait rage. On ne peut pas comparé à ici, mais il fallait bien se battre pour notre pays. Elle donna son impression, elle essayait d'imaginer ce que ça pouvait être. Avec mes hommes on courrait partout.. On cherchait à se sauver, à se battre pour ce quoi on croyait. Et moi.. Je m'accrochais juste simplement à eux, ils comptaient sur moi pour les sauvés si jamais quelque chose leur arrivait.. Je n'ai personne à qui m'accrocher honnêtement. Avouais-je, c'est vrai, ma famille m'avait renié, j'avais renoncé à la fortune familiale, refusant de devenir l'homme de mon père. Je n'avais jamais connu le grand amour, je venais juste commencer ma vie ici. Où je me cherchais encore, mais le plus dedans, c'est que je pouvais être ce que je voulais sans qu'on me dise quoi faire. Elle me parla un peu d'elle, j'étais intéressé, et elle me parla qu'elle avait l'impression d'avoir mis sur pause lorsqu'elle était ici. On a tous cette impression je pense. Et tes parents ? Dis-je, elle semblait avoir été quelqu'un qui avait vécu l'amour autour d'elle, et elle ne jugeait pas. Elle semblait être douce, à l'écoute, et quelque part cela me réconfortait un peu qu'elle ne juge pas. 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 2 Déc - 23:39

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Même si je ne connaissais pas vraiment Diego je pouvais déjà dire que c'était quelqu'un de passionné vis à vis de son travail mais aussi très investis, de toute façon quand on aime son métier on est forcément investis mais dans le médical on n'a pas vraiment le choix, en tout cas il avait l'air d'être content d'être revenu du front, cela lui permettait sans doute de faire une pause dans tout cela, après avoir connu l'horreur de la guerre. Il me parla de la soirée et aussi de la somme qu'ils avaient pu récolté pour aider la recherche et l'association des enfants malades, « c'est sur la recherche est très importante, c'est quand même grâce à cela que les choses changeront et qu'il y aura une évolution. Tu sais beaucoup de personnes sont égoïstes et ça c'est nul franchement si tout le monde ferrait un geste on avancera un peu plus... » lui dis je en grimaçant, mais bon c'est la vie et on ne pourrait jamais changer les gens ou bien encore les mentalités. Je confia à Diego que j'aimais que cet endroit soit parfait puis c'était la moindre des choses quand même, d'ailleurs les mecs de l'équipe étaient tous d'accord avec moi donc on faisait tous des efforts pour régler cela, quand à Diego il m'avoua que lui aussi aimait que sa table d'opération soit parfaite quand il pratiquait. « Heureusement enfin c'est mieux pour opérer quelqu'un même si sur le front cela devait être plutôt compliqué, au moins ici à l'hôpital tu ne te poses pas ce genre de question car tout est parfaitement nettoyé » répondis je en le regardant, oui il y avait une grande différence entre les deux et il avait du avoir du mal à se faire à son retour dans la vie civile. C'était gentil de sa part car il avait apporté des choses pour l'équipe ainsi qu'un café pour moi mais visiblement il trouvait cela normal vu qu'il était venu visiter, je pris donc le café afin d'en boire une gorgée après avoir bien sur remercié Diego pour cela, « des croissants et le moral des troupes est de retour » lançais je en souriant, la plupart d'entre nous était gourmand donc cela tombait vraiment à pic. Par la suite Diego me parla de son travail sur le front ainsi que de la guerre, j'imaginais parfaitement que tout était différent à ici et qu'il avait du mettre du temps à s'en remettre peut être était-il toujours dans cette période pour essayer. Je compris bien rapidement qu'il était marqué pour toujours par cette période de sa vie, « tu aimerais y retourner un jour pour les sauver comme tu le faisais, même si c'était dur .. ? » demandais je tout simplement pour éviter qu'il rentre dans les détails cela devait être assez difficiles pour lui pour ne pas demander trop de choses sur le sujet. Comparé à lui ma vie était totalement simple car jamais je ne me serais vu partir à l'armée afin de sauver la vie de soldats comme cela, il fallait beaucoup de cran pour partir du jour au lendemain afin de sauver les gens qu'on ne connaissait pas, bien sur je savais des vies mais rien ne ressemblait à ce que lui avait pu faire dans le passé. Ce fut donc à mon tour de lui parler de mon métier qui me tenait à cœur lui confiant que c'était pas pareil que New York car ici tout était plus calme, il me parla de mes parents, « euh... j'ai été élevé par deux hommes je sais pas si tu es au courant et je dois dire qu'ils me manquent, ils sont restés à New York en faite » lui dis je en le regardant, peut être aurait-il une réaction bizarre comme certaines personnes que je connaissais mais je me fichais totalement de ce que pouvaient penser les gens, pour moi l'important c'était d'avoir été élevé dans une famille aimante et tout le monde ne pouvait pas dire que c'était le cas, bien au contraire.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Jeu 4 Déc - 0:02



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

N
ous étions deux à aimer ce que l'on faisait dans nos vies, c'était comme une passion, on aimait rendre service, améliorer ce qui était autour de nous. Nous parlons de la soirée à laquelle on s'était rencontré dans cette foule, surtout pour une bonne cause. J'écoutais attentivement Elya, j'aimais bien ses avis, je ne pouvais pas dire mieux qu'elle, j'étais tout à faire d'accord. Je suis d'accord avec toi, et c'est aussi notre futur si on y arrive à remédier à cela. Oh malheureusement, j'en connais trop des égoïstes.. Dis-je, c'était la triste réalité. Si on était plus offrants envers le monde, peut-être on commencerait à changer. Je n'en savais trop rien, j'avais déjà perdu espoir envers mes parents. On parlait de nouveau nos métiers, et surtout le faite qu'on aime lorsque tout est bien organiser, et bien clean. Lorsque j'étais à la guerre, j'avais un petit flacon d'alcool et je m'en servais tout le temps pour nettoyer, mais vraiment vite.. Ce n'est pas pareil. En tout cas tu peux être fière de toi de ce que tu fais ici! Dis-je en m'exclamant, je voulu poser ma main contre la porte d'un des grands camions, en ne prenant pas compte de ma force, cela créa un grand bruit dans l'immense endroit. Désolé, vraiment.. Dis-je en retirant doucement ma main. C'était vraiment maladroit. Je rigola suite à la remarque d'Elya avec les croissants, on aurait vraiment dit une mère, elle veillait à ce que son équipe ai la forme, le moral, c'était très important. Faut bien profiter de la vie non? Dis-je en lui souriant de retour. Ça me faisait vraiment plaisir que tout le monde se régale, je venais rarement avec les mains vides la plupart du temps. Ça me faisait tout drôle que quelqu'un questionne à propos de mon métier, Elya devait s'intéresser, et ça me touchait en même temps. Elle me posa une question difficile, que j'eû un moment de réflexion, un petit blanc. Je ne sais pas.. Honnêtement, je ne sais pas. Je n'ai rien à perdre. En même temps, j'aime ce que je fais, c'est ce pour quoi je vis, j'imagine d'une part oui, et d'une autre part non, parce que j'ai envie encore découvrir.. Je suis jeune j'ai encore 25 ans ! Dis-je en répondant en toute sincerité. C'était une très bonne question à laquelle je n'y avais jamais songé à réfléchir. J'avais encore besoin de temps pour me découvrir, découvrir le monde. J'avais une chance d'avoir plus ou moins une vie normal après la guerre, et c'était aussi une chance que je m'en sois sorti vivant, la plupart n'en revienne pas. J'étais un peu perdu vis à vis mon métier. Par la suite je m'intéressais à elle, c'était normal, je ne voulais pas la démoraliser avec la guerre et ce que je vivais c'était une chose à part. Je restais tout de même admirative envers son métier, c'était quand même un métier à tout risque. Et c'était une femme, elle avait beaucoup de courage, elle mérite beaucoup de mon respect. Lorsqu'elle m'annonça qu'elle avait été élevé par deux hommes, je trouvais juste ça merveilleux. Elle devait être partagée d'amour autour d'eux. Elle m'avoua qu'ils leur manquait, c'est normal. Je n'avais pas le même sentiment avec les miens. Je fus agréablement surpris. Oh mais c'est super ça ! Enfin mis à part qu'ils te manquent.. On ne voit pas ça tous les jours c'est vrai, et franchement, t'es une super fille ! Je pense qu'ils sont aussi de super parents. dis-je surpris, mais en souriant et par la suite, je grimaça je ne voulais pas être maladroit avec le faite qu'ils lui manquent, peut-être que je l'avais été. Ce n'était pas du tout mon but.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Jeu 4 Déc - 21:51

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Je n'aimais pas trop les soirées guindées mais lorsque c'était pour la bonne cause je ne pouvais pas refuser ce genre de chose surtout que là c'était pour les enfants et à mes yeux il n'y avait rien de plus important que de vouloir sauver la vie d'un enfant qui en avait vraiment besoin, en tout cas j'avais fais un effort durant la soirée mettant une robe dans le thème, et en étant présente. « On ne sait jamais qui sera touché par le cancer, cela pourrait être un proche, un ami, de la famille ou bien même nous et dans le fond c'est cela qui compte, essayer de faire ce que l'on peut pour aider même si bien sur on est pas suffisant tout seul bien au contraire » lui confiais je en grimaçant, oui il fallait qu'on se soutienne tous ensemble pour faire cela mais ça c'était bien sur impossible et on le savait parfaite. On parla de la propreté de la caserne et du fait qu'il aimait que son blog opératoire soit impeccable, bien sur c'était différent de sur le front car là bas c'était rapide et on faisait avec les moyens du bord même si parfois cela ne suffisait pas du tout bien au contraire. « Merci pour le compliment mais toi tu peux être fier de ce que tu as fais là bas avec peu de moyen tu as sauvé des gens et franchement c'est remarquable de laisser ta vie derrière toi pour risquer la tienne pour sauver celle des inconnus, peu de personne ne ferrait cela et c'est courageux de ta part » me contentais je de lui dire. Les personnes qui s'engageaient dans l'armée j'avais toujours trouvé cela incroyable de sauver des inconnus et de risquer sa vie pour cela, le pays devait être fier de pouvoir compter des gens comme cela et surtout être redevable envers eux pour avoir sacrifier toutes ses années importantes et le reste des années à venir pour certains. Il fit un bruit contre le camion à cause de sa main, « t'en fais pas tu risques pas de casser un immense camion comme cela » dis je en riant légèrement, c'est clair que les camions ne risquaient rien du tout contre Diego tellement ils étaient fais pour nous supporter et supporter toutes les situations qu'on pouvait rencontrer lors de nos interventions. Je trouvais cela normal de lui poser des questions sur son travail sur le front et sur son travail actuel, cela nous permettrait de faire connaissance et d'en savoir plus sur lui puis j'appréciais aussi le fait de me faire des nouveaux amis dès que j'en avais l'occasion. Diego n'avait pas l'air de savoir s'il allait retourner au front ajoutant qu'il avait encore envie de découvrir vu qu'il était encore très jeune, « cela se comprend parfaitement, tu as raison il faut profiter de la vie durant tout le temps qu'on le peut après comme cela tu n'aurais pas de regret après » me contentais je de lui dire, personne n'aimerait avoir des regrets en tout cas moi je n'aimerais pas en avoir voilà pourquoi je faisais mon maximum pour faire ce que je voulais quand je le voulais que cela plaise ou que cela ne plaise pas du tout après tout je n'avais aucun compte à rendre à personne. Par la suite je lui parla de mes deux papas que j'adorais vraiment et qui me manquaient énormément et je savais malheureusement que je ne pourrais pas du tout les voir pour les fêtes de Noël pour la toute première fois où je m'étais installée à Newport Beach vu que ces derniers travaillaient. Diego me complimenta sur le fait que j'étais une super fille et que mes deux papas devaient être tout aussi génials, « ils sont incroyables et franchement je suis heureuse qu'ils m'aient élevé tout les deux je n'aurais jamais pu avoir des parents aussi bien qu'eux, ils m'ont tout appris et surtout ils m'ont appris à ne pas me laisser faire ou encore à écouter les jugements des autres » avouais je en souriant, oui il avait totalement raison sur le fait que ce n'avait pas été simple mais au fil du temps je me moquais totalement des petites critiques ou encore des choses que les gens pouvaient dire sur ma famille.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Lun 8 Déc - 20:17



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

O
n parlait de l'événement qui avait eu lieu il y a quelques jours, où l'on s'était rencontré par pur hasard, et qu'on s'est tout de suite bien entendu, sûrement dû à nos métiers similaires. Elle me parla du faite qu'on ne jamais s'attendre de ce genre de choses, surtout quand il s'agit de nos proches, et du moins essayer. C'est vrai.. Mais il faut au moins essayer, on abandonne pas, c'est ça l'important de tout ce projet. On essaye de guérir cette maladie qui nous hante, l'important c'est d'avoir essayer. Dis-je par la suite de notre conversation. C'était important qu'on soit tous mobiliser à travers cette maladie, ça signifiait beaucoup. On parlait de la propreté, c'était effectivement très important que tout cela soit bien ranger. Elle me complimenta, je ne savais pas trop quoi dire, c'était gentil, et j'étais touché par ses mots. Merci, c'est gentil, j'apprécie. Je pourrais dire de même sur toi. Dis-je en souriant. J'approchais mon café à mes lèvres afin de boire une nouvelle gorgée. Elle avait énormément de courage, pour pouvoir risquer sa vie à éteindre les feux, et également sauver les gens qui étaient piégés à l'intérieur. Nos métiers étaient similaires, et j'avais toujours eu énormément de respect pour eux. Par la suite à ma bêtise sans faire exprès, elle me rassurait. Je ne m'en fais pas de le casser, c'est que.. Je suis maladroit parfois. Vraiment. Dis-je en rigolant, il était vrai que je pouvais être très maladroit, alors que lorsque j'effectuais une opération, je l'étais moins. C'était assez étrange. De plus les camions étaient fait pour supporté autant d'eau, et notre poids. Ils étaient crées pour ça. On parlait par la suite de mon retour au front, et je n'en savais trop rien. Honnêtement, je n'ai pas de regrets, vraiment. C'est que.. Je n'ai jamais eu l'occasion d'avoir ma propre vie. Dis-je en grimaçant, c'était vrai, mes parents m'en avait privé. Et c'était comme ça, on ne peut pas prévoir ce genre de tournure que ça arrive dans nos vies. Je m'intéressa à elle, sa vie, pourquoi elle est arrivée ici, et ce dont pourquoi. J'avais appris quelques secondes auparavant que ses parents étaient des hommes, je comprenais qu'elle avait un peu peur, on ne l'annonce pas à tout le monde, et effectivement c'est très unique. Tu m'étonnes, ça doit être super.. Ils ont raisons, c'est très important de ne pas juger les autres, parce que, parfois tu obtiens une personne c'est pour deux raisons, une leçon de vie ou soit un ami. Dis-je en souriant par la suite, c'était très important, dans mon métier on apprenait pas à juger, j'avais déjà eu à des cas où les amoureux étaient des homosexuels, et j'étais très admiratif.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 9 Déc - 22:56

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
C'était un pur plaisir pour moi de faire découvrir ma caserne autant que je le pouvais et surtout j'adorais parler de mon métier alors forcément le partager à mon tour avec Diego était génial surtout que lui aussi m'avait fais partager son métier à l'hôpital durant la soirée, j'étais totalement d'accord avec ce qu'il venait de dire sur le fait qu'il fallait au moins essayer avant de renoncer à quelque chose puis si tout le monde faisait un effort pour la chercher on aurait peut être la chance de sauver quelqu'un. « Il faut essayer avant de renoncer comme dirait un de mes papa, l'important dans la vie c'est de ne pas avoir de regrets sinon c'est trop tard lorsqu'on en a on ne peut pas faire demi tour.. » me contentais je de lui dire en grimaçant, il fallait rester positif sur le fait qu'un jour on pourrait soigner cette maladie et peut être trouver un remède contre cette maladie qui gâchait la vie de tellement de personne sur terre. Il me remercia visiblement touché par ce que je venais de lui dire mais de ma part c'était sincère de toute façon je n'étais pas le genre de personne qui léchait les bottes des autres bien au contraire quand je disais quelque chose c'était toujours sincère ou sinon je ne le disais pas du tout, de toute façon je ne voyais pas pourquoi je devais me forcer pour quelqu'un ! Quand il donna un coup dans le camion je le rassura en disant qu'il ne risquait pas de casser quoi que ce soit bien au contraire car nos camions c'était du solide et il fallait beaucoup pour qu'ils soient abîmer, « ça arrive à tout le monde puis parfois c'est drôle d'être maladroit tu ne trouves pas au moins c'est naturel » avouais je en souriant, au moins il ne jouait pas un rôle et c'était plutôt cool, enfin même si je ne le connaissais pas vraiment je le trouvais très sympathique. Rapidement on parla du front où il avait passé pas mal de temps mais il n'avait pas de regrets bien au contraire, c'était courageux de donner sa vie pour sauver la vie des autres puis il fallait bien des personnes comme lui pour faire ce genre de chose, « je ne sais pas trop si je serais capable de partir comme cela sur le front pour sauver des inconnus.. enfin même si en tant que pompier on peut voir ça dans le même genre.. » dis je en le regardant, oui quand je sauvais des gens que je ne connaissais pas cela pouvait faire penser à cela. Par la suite je lui parla de ma vie familiale et du fait que j'avais été élevé par deux hommes ce qui n'avait pas l'air de le choquer et franchement cela faisait plaisir de voir ce genre de chose, « c'est sur ils ont raison et maintenant je suis totalement comme eux me moquant de ce que les autres peuvent dire à mon sujet, que cela plaise ou pas je suis comme je suis et je ne changerais jamais pour personne... » lançais je assez fièrement alors qu'on était toujours en train de marcher dans la caserne de pompier autour des camions.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Lun 15 Déc - 17:14



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

O
n continua à parler de l'événement qui avait eu lieu il y a quelques jours pour la bonne cause des enfants malades. Je remarqua les conseils de ses parents étaient joliment dis. Je n'ai pas de regrets, j'ai tout essayer pour sauver les gens. Et puis ton papa a raison, il ne faut jamais abandonner. Disais-je en souriant, on poursuivait la marche autour de la caser que je regarda dans tous les coins, bien ranger, bien préparer si jamais l'alarme sonnait. Je n'abandonnais jamais, tout ce que je faisais était le contraire, je me battais pour ça, pour ma vie, et pour celle des autres. C'était très important. Je m'entendais bien avec Elya, c'était une fille sympathique et on apprenait davantage l'un sur l'autre durant cette visite, puis on partageais les métiers similaires. Et on adorait ce qu'on faisait, on recevait une certaine gratitude de nous mêmes lorsqu'on sauvait quelqu'un ou quand on réussissait bien les choses dans l'ordre. Suite à ma maladresse, elle me rassura, j'avais tendance à être maladroit malheureusement. Je ne pu m'empêcher de rigoler que c'était naturel. Tu n'as aucune idée à quel point je peux être maladroit. Avouais-je, je pouvais être sacrément drôle lorsque je faisais des gestes maladroits. Puis elle me donna son impression par rapport à mon métier, elle ne penserait pas être capable de le faire, même si nos métiers semblaient être la même porté des charges. C'était vrai le métier militaire n'était pas facile, mais c'était pareil pour les pompiers. Franchement, je ne savais pas si j'étais capable aussi.. Je l'ai fais, et ce n'est pas facile. Mais c'est comme toi aussi je pense, quand il y a quelqu'un qui est piégé dans un feu, tu ferais tout pour le sauver même au prix de ta vie ? Demandais-je, afin de comprendre que nos métiers étaient quand même un prix à payer, nos vies c'est à dire. Puis je m'intéressais à elle, que j'écoutais ses mots avec attention, elle me parlait de ses parents qui étaient homosexuels, ce qui ne me choqua pas du tout, bien le contraire. Tu as bien raison ! Tes parents doivent être fier de toi ! Disais-je en m'exclamant, il fallait toujours rester soi-même, et être ce que l'on veut être, et non ce que les autres veulent ce qu'on soient.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Lun 15 Déc - 21:02

Hi! What's up ?
ft. Diego & Elya.
Diego m'avoua qu'il n'avait pas de regrets car il avait tout simplement essayé de sauver les gens autant qu'il le pouvait et ça c'était ce qui comptait énormément, « je suis sur que tu as fais de ton mieux et c'est ce qui compte réellement, j'essaye de faire la même chose que toi dans mon métier même si parfois il m'arrive de ne pas réussir et quand c'est le cas j'ai vraiment le cœur brisé... » avouais je en le regardant. Quand on avait pas la chance lors des interventions il nous arrivait de perdre des patients et cela me rendait mal pendant des jours et des jours, certaines fois j'avais dû parler avec un psychologue durant les quelques séances, « enfin .. c'est la vie parfois on ne peut pas tout faire comme on le souhaiterait » dis je en tentant d'adresser un léger sourire tant bien que mal. Diego me confia qu'il était parfois maladroit ce qui me fit rire, j'imaginais bien le médecin qui n'était pas à l'aise, « on peut pas faire tout et être parfait partout, tu sais mon défaut c'est que je perds tout et ça c'est la galère croit moi entre les clefs, mon téléphone.. » confiais je en riant légèrement et oui même si cela ne se voyait pas trop c'était un peu galère à gérer. C'est alors que je lui parla de son métier et aussi sur le fait que je ne pourrais pas faire cela comme il le faisait, mais lui ne savait pas non plus s'il en était capable mais il l'avait bien fais même si cela n'était pas facile du tout bien au contraire, il avait du voir des choses horribles sur le front. « C'est vrai que j'essaye de faire toujours de mon mieux même si cela n'est pas facile, avec mon équipe on essaie par tout les moyens de faire les choses, le pire c'est quand c'est les enfants qui sont entre la vie et la mort.. » ; oui la vie parfois pouvait vraiment être injuste et ça c'est vraiment trop nul de voir des enfants tellement malheureux. Il avait raison sur le fait que mes parents étaient fiers de moi en tout cas je faisais tout pour faire du mieux que je pouvais de toute façon en ce moment je ne les vois pas assez, je devais passer Noël avec eux mais malheureusement ils travaillent tout les deux donc j'avais décidé de partir dans l'Utah pendant le voyage qui était organisé. « Je l'espère en tout cas moi je suis fière d'eux, j'aimerais bien les voir dans quelques mois mais pour le moment ce n'est pas facile entre nos métiers et tout.. » avouais je en le regardant, enfin bon je ne devais pas m’apitoyer sur mon sort car j'avais choisis mon déménagement pour Newport Beach en quittant New York, ma ville natale me manquait parfois mais pour le moment je n'avais aucun regret ; la mer, le soleil, le calme et surtout la température étaient vraiment ce que je recherchais en quittant la grosse pomme.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ? Mar 27 Jan - 15:36



   
    Diego Fitzduncan et Elya Adams
    Hi! What's up ?

I
l était vrai que j'avais toujours fais le mieux ce que je pouvais, ce n'était jamais facile de sauver des personnes, il fallait examiner les détails précieusement pour savoir ce qu'avait le patient afin de le sauver. Mais parfois il était trop tard, et on s'en voulait, car tellement de gens ne demandent qu'à vivre. Je suis persuadé que tu fais de ton mieux Elya, je n'en doute pas une seule seconde, mais c'est vrai que parfois c'est dur.. Très dur. Dis-je en souriant difficilement, oui c'était dur parfois, parfois on crie de panique, ou parfois on ne sait pas quoi faire, alors on compte jusqu'à trois très doucement. Quand on en revient de la guerre, on va toujours voir un psychologue pour voir si on souffre de stress-trauma, ce ne fut pas le cas pour moi, j'avais refusé, j'assumais mes propres responsabilités, et aussi je n'étais pas du genre à parler avec quelqu'un. Ouais, parfois ça ne se passe pas comme on le veut, et on s'en veut, car ces gens comptent sur nous, c'est normal.. Dis-je en regard Elya qui continuait à marcher, je croisa son regard, je pouvais voir que c'était dur pour elle parfois, je ne pouvais pas lui en vouloir, c'était réciproque. Cependant, on parla du faite que j'étais maladroit, oui ça arrive même en médecine. On peut être très doué, très agile quand on est concentré, mais parfois quand on est trop détendu, et bien... On fait des maladresses. En entendant le défaut d'Elya, ça m'avait fait rires, perdre tout ce qu'on porte sur soi, c'était assez marrant. Ah bon ? Faudrait que tu les attaches sur toi. Dis-je en la taquinant, c'est souvent pas pratique quand on en a besoin, mais ça arrive, ce sont des choses qui arrivent. Les défauts font partis de nous, c'est évident. On parla ensuite des enfants, qui sont entre la vie et la mort, elle n'avait pas tort, j'adore les enfants, c'est un sujet qui me sensible beaucoup, mais au front j'en avais vu que rarement, hormis des adolescents qui portaient des armes, c'est juste affreux. Mon métier en Irak, était pas simple, on courrait partout, on crie "À l'aide" en plein milieu du champ de tirs... C'était pas simple du tout. Oh, tu as bien formé ton équipe. Ah.. Les enfants.. un sujet qui me sensible beaucoup je t'avoue, j'adore les enfants. Dis-je en avouant, oui c'est vrai. Ils sont jeunes, et si innocents de l'atrocité du monde, ignorant de ce qu'il se passe dans les guerres, remplis de joie de vivre, ils ne demandent que ça, et d'être entouré d'amour. Puis je m'intéressa un peu plus à propos d'elle, je venais d'apprendre que ces parents étaient homosexuels, ce qui ne me choqua pas, je n'étais pas du genre à juger, au contraire, je l'enviais, ça devait être paisible dans sa maison. Oh, tu les reverras très vite, Noël ? au moins tu es la bienvenue dans leur maison à New-York. Dis-je en souriant, Noël c'était le jour où les familles se réunissaient, tandis que moi la plupart du temps je les passaient avec mes camarades, mais il n'y a pas longtemps j'avais reçu une offre d'Alfie qui m'invitait à passer quelques jours à la montagne, l'air frais me changera un peu sûrement.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: + Hi! What's up ?

Revenir en haut Aller en bas

+ Hi! What's up ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-