AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Elya & Kenneth, be two in a boxing ring.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Dim 7 Déc - 23:00

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

« 3, 2, 1… C’est partit ! » Désormais, rien ne pouvais me déconcentrer de mon objectif. Mes bras étaient relevés de façon à avoir les poings au niveau de mon visage tandis que mes pieds étaient en mouvement pour échauffer mes jambes. Tout comme moi, mon adverse qui se trouvait à environ deux ou trois mètres sautillait sur place. Un combat commença alors dans nos regards pendant au moins plusieurs secondes. Je l’observais, je le jaugeais et je le testais. Il en faisait exactement de même avec moi. La question était de savoir qui lancerait le premier coup et qui ferait la première erreur. J’étais patient, peut-être trop. C’est la raison qui avait poussé mon adversaire à se rapprocher de moi et franchir cette ligne imaginaire qui nous séparait des deux côtés du ring. Il était plus fort et surtout plus musclé mais, tout était une question de stratégie. Certes, il avait été le premier à donner le premier coup mais il perdait rapidement son souffle et alors que nous avions repris nos places sur le ring, j’avais trouvé sa faille. Nous étions en plein milieu du troisième round et à en entendre son souffle, il était sur le point de craquer. C’était donc à mon tour, de venir le chercher. De le pousser à combattre pour ne pas le laisser reprendre des forces. Il avait alors tenté de me donner un crochet du droit que j’avais esquivé par chance de justesse. A partir de cet instant, les coups n’avaient pas cessé de pleuvoir, obligeant l’homme au pied du ring à intervenir pour nous séparer. La plupart des coups envoyés par mon adversaire étaient simples à éviter. Je me contentais de prévoir ces coups et d’envoyer de temps en temps mon poing pour le titiller et le pousser à la faute. Les secondes semblaient durer une éternité mais je pouvais dire qu’il avait fallu une ou deux minutes pour que mon adversaire soit totalement lessivées. Il avait fait le plus gros du boulot mais, j’allais récolter tous les fruits de sa labeur pour m'être économisé. Je venais tout juste d’enclencher la seconde lorsque j’avais pris le risque de baisser ma garde pour pouvoir envoyer mes poings dans la figure de ce mec. Droit puis Gauche, puis droit et encore gauche. Aucun de nous n’était prêt à céder ou à abandonner. L’avantage venait clairement de changer de camp et malgré sa carrure, j’étais en position de force. En sentant son pied reculé d’un pas, j’avais sentit la victoire. Sans plus attendre, j’avais réunit toutes les forces qu’ils me restaient encore pour lui envoyer un bon vieux crochet du droit en plein visage. Celui-ci fût alors déséquilibré et envoyé en arrière, me déclarant officiellement gagnant. Aussitôt, je retirai le casque que je laissais tomber à mes pieds avant d’enlever le premier gant à l’aide de ma bouche pour le scratch. Sans attendre, je me dirigeai vers mon adversaire en lui tendant la main pour l’aider à se relever. Une brève accolade et deux phrases avant que je ne le salut puis que je descende du ring pour attraper ma bouteille d’eau. Je n’avais pu boire qu’une gorgée avant de sentir ce petit goût écœurant après un combat. Je m’étais alors contenté de ranger mes affaires dans mon sac de sport avant de le mettre sur mon épaule. J’étais dans la salle depuis presque quatre heures à présent. J’avais naturellement commencé par un punching ball pour faire un peu de corde puis deux combats sur le ring. Certes, j’avais gagné mon second combat mais perdu le premier. Un bilan donc bien mitigé pour cette journée alors que je me dirigeais vers les vestiaires de la salle dans le but de prendre une bonne douche et évacuer la sueur.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Lun 8 Déc - 10:37

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Dès que j'avais un instant de libre je le passais à la salle de sport ou encore à la piscine afin de faire quelques longueurs, il fallait que je garde la forme pour mon métier mais c'était aussi un moyen pour moi d'évacuer toute la pression mais aussi tout les moments dures qu'on pouvait traverser lors des interventions, la vie n'était pas rose et ça je l'avais découvert au fil des années, au fil des interventions afin de sauver des vies. Malheureusement parfois cela n'était pas forcément le cas, on arriva quelques fois trop tard pour aider les personnes, d'ailleurs cette semaine on avait fais notre possible pour sauver la vie d'une famille et malheureusement les parents n'avaient pas survécu, le petit garçon de cinq ans était lui à l'hôpital dans un état critique. C'est dans ce genre de moment que je me disais que rien n'était juste parce que ce petit bout de chou n'avait pas mérité de se retrouver tout seul bien au contraire.
Voila pourquoi j'avais décidé d'aller à la boxe afin de taper dans le sac et de m'évader quelques instants, ma garde s'était finie à midi et demi vu que j'étais de nuit et directement je m'étais rendue à la salle de sport où j'avais mes petites habitudes, depuis que j'étais arrivée ici il y a quatre ans j'avais pu découvrir chaque endroit de la ville prenant mes aises autant que je le pouvais. Parfois New York me manquait mais je ne regrettais pas d'avoir changé de vie, c'était beaucoup plus calme ici puis l'activité de la ville me fatiguait énormément, au moins à Newport Beach je retrouvais le soleil, la mer et tout les côtés positifs qu'on pouvait y retrouver même si c'est vrai que j'ai eu du mal à me faire au côté riche. Je n'ai jamais manqué de rien avec mes deux papas bien au contraire mais cela n'a jamais été notre truc d’exhiber notre argent à travers des voitures, des villas, des bijoux ou encore des tenues, je roulais dans ma petite mini noir qui avait déjà des kilomètres au compteur et je dois dire qu'elle me convenait parfaitement pour rien au monde je ne la changerais enfin jusqu'au jour où elle allait me lâcher. Une fois arrivée à la salle de sport je salua la jeune femme qui se trouvait à l'accueil, cette dernière avait très rapidement eu l'habitude de me voir au moins une fois par semaine et au fil du temps nous avions lié une amitié au point de parler sport ou encore de parler de la ville, d'ailleurs elle m'avait donné pas mal d'indications pour les meilleurs endroits de la ville. Avec mon sac sur l'épaule je partis vers les vestiaires afin de me changer pour me mettre en tenue, sans faire vraiment attention aux personnes qui se trouvaient dans la pièce je pris une cabine pour me changer enfilant un short de sport noir, un léger débardeur court et une paire de basket. Ma tenue était enfin prête ! Mais là en ouvrant la porte pour sortir bingo je me retrouva face à face avec quelqu'un que j'avais déjà vu oh oui je l'avais vu et franchement je ne m'étais pas attendue à ce genre de situation bien au contraire, je me souvenais de lui, les garçons l'avaient payé pour qu'il passe la nuit avec moi, il était escort et j'avais été plutôt sous le choc en l'apprenant au petit matin. J'en voulais énormément aux garçons d'avoir fais cela, comme ci je n'étais pas capable de trouver un garçon avec qui passer une soirée, pensaient-ils que j'étais aussi bête ou alors peut être lesbienne qui sait ? Mais non ils avaient tout faux. « … Bonjour.. » lançais je en hésitant peut être ne se souvenait-il pas de moi après tout il devait avoir une sacré liste de clientes, posant mon sac sur le sol j'attacha mes cheveux en queue de cheval c'était plus pratique pour le combat. « Je ne savais pas que vous faisiez de la boxe » ajoutais je j'avais repris tout bêtement le vouvoiement et ça pour le coup c'était idiot mais je ne savais pas trop comment me comporter, nous n'avions pas parlé de cela durant le repas même si moi je lui avais dis, peut être avait-il voulu garder une touche de secret durant la soirée, aucune idée vu que c'était la première fois que j'avais recourt à un escortboy pour une soirée. Rapidement je mis mon sac dans le casier avec ma veste et mes chaussures, je jeta un rapide coup d'oeil au jeune homme pour voir qu'il était en sueur, il avait du énormément se dépenser durant l'entraînement, en tout cas cela n'enlevait rien à son charme qu'il soit bien habillé ou en tenue de sport : c'était assez troublant d'ailleurs.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Lun 8 Déc - 19:15

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

La salle n’était pas très pleine. Il y avait toujours un peu de monde mais ce n’était pas non plus une énorme foule. J’appréciais ça. C’est une des raisons qui m’avait poussé à m’inscrire pour être membre de ce club à mon arrivé en ville. Je n’aimais pas attendre ou me sentir bousculer dans tous les sens. Ici, je savais que c’était toujours ouvert et que je pouvais débarquer à n’importe quel instant. J’avais une préférence pour les matinées ou dans l’après-midi en pleine journée. C’était compatible avec mon travail de serveur de l’an dernier. Je ne pouvais jamais me libérer en plein service le midi ou le soir. Alors, depuis que j’avais repris mon travail d’escort boy, ma seule et unique obligation était en fin de soirée. J’avais donc beaucoup plus de temps et mon emploi du temps s’était légèrement modifié au fur et à mesure des jours. Quoi qu’il en soit, midi était passé et je ne comptais pas passer toute la journée à faire de la boxe. Après presque quatre heures consécutives, j’étais exténué et je ne désirais plus qu’une bonne douche pour retirer cette légère odeur de transpiration désagréable avant de me prendre un café et de rentrer chez moi. Seulement, alors que j’étais à deux doigts d’atteindre la porte des vestiaires des hommes, je tomba nez à nez avec une jeune femme. Sur le moment, je ne l’avais pas reconnu et je n’avais même pas cherché à savoir qui elle était exactement. Ce ne fût que lorsque je remarqua qu’elle me dévisageait, qu’un petit éclair me frappa de plein fouet. Elya, si mes souvenirs étaient bons. « … Bonjour.. » Le son de sa voix, me laissait entendre qu’elle semblait aussi surprise que je l’étais en ce moment. Je n’avais pas l’habitude de croiser mes clientes en dehors de mon boulot. Une des règles que je m’imposais pour ne pas faire d’erreurs. Ne jamais en dire trop sur soi. Ce serait beaucoup trop risqué si l’une d’elles décidait de retourner sa veste. Dans le cas d’Elya, la situation était différente. Elle était une cliente mais elle ne m’avait pas engagé. Avery m’avait expliqué qu’une brigade de pompiers cherchait un escort boy discret pour passer la soirée avec une de leur collègue. La rémunération avait été assez importante pour que je saute sur l’occasion. « Je ne savais pas que vous faisiez de la boxe » Me confia-t-elle. La pauvre. Elle ignorait tellement de choses sur moi. Il faut dire que j’avais mentit sur une grande partie de ma vie à notre rendez-vous, en commençant par mon métier.


Flashback


Il était 20h07, lorsque j’avais passé la porte du restaurant. J’étais en retard de quelques minutes mais je n’avais pas vraiment l’habitude d’avoir rendez-vous avec une femme qui n’en avait même pas conscience. De plus, il fallait que je paye ce restaurant hors de prix comme si j’avais les moyens de m’offrir tout ce qu’il y avait sur cette carte. Quoi qu’il en soit, j’avais laissé Kenneth McCallister sur le palier pour faire place à Kenneth, un jeune avocat riche de 27 ans qui défendait les plus pauvres. Jouer un rôle n’était pas ce qu’il y avait de plus agréable mais c’était tout de même amusant. De plus, personne ne disait jamais la vérité à un premier rendez-vous. Tout le monde cachait plus ou moins ses défauts. La serveuse de l’accueil m’accompagna jusqu’à une table au centre du restaurant à laquelle une jeune femme était déjà assise. J’avais eu un peu de mal à comprendre qu’il s’agissait d’Elya. La photo qu’on m’avait montrée dans son uniforme était bien différente de celle que j’avais désormais en face de moi. « Vous êtes magnifique. » Finis-je par dire lorsque son regard croisa le mien avant de lui tendre un bouquet de roses rouges que j’avais dans la main. Un classique. Je ne pouvais pas m’empêcher d’apporter des roses à chacun de mes rendez-vous. « Je suis terriblement désolé pour le retard. Je sais que c’est impardonnable mais quand je suis passé devant le fleuriste au coin de la rue, je n’ai pas pu m’empêcher de m’arrêter cinq minutes pour vous en prendre un bouquet. » Ajoutais-je en prenant finalement place sur ma chaise sans la quitter une seule seconde du regard. Ce fût mon premier mensonge de la soirée. En réalité, j’étais toujours en retard pour que ma cliente puisse arriver la première. Ne cherchez pas à comprendre.


Fin du Flashback


Les mensonges suivants n’avaient pas tardé à arriver non plus. J’étais un peu mal à l’aise mais je sentais qu’elle l’était autant que moi. Il faut dire que je n’y avais pas été avec beaucoup de douceur le lendemain. Elle n’avait pas apprécié la nouvelle, ce que je pouvais comprendre. « Je ne savais pas non plus que vous faisiez de la boxe. » répondis-je après quelques secondes. « Mais je me souviens vous avoir entendu me dire que vous adoriez le sport dont la natation. » rajoutais-je en tentant de sourire même si ce dernier était assez crispé. Je la regardai rapidement de haut en bas avant de comprendre que contrairement à moi, elle allait commencer tout juste à boxer. Elle semblait bien trop propre pour avoir frappé sur quelqu’un ou quelque chose. « Je dois… aller prendre une douche. » dis-je en sentant une goutte de sueur couler sur mon front.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Lun 8 Déc - 22:35

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
La boxe ainsi que le sport dans son ensemble me prenait pas mal de temps en dehors de mon travail, cela ne me posait pas de problème vu que j'adorais cela et tout était lié vu que je devais garder la forme pour être pompier, vu que j'avais terminé je m'étais directement rendue à la salle de sport qui n'était pas loin de l'appartement que je partageais avec quelques colocataires. Cette ville était tellement différente de New York mais je m'y sentais bien, moins de stress, plus de détente, plus de temps pour moi aussi, que vouloir de plus ? Le plus pour mes collègues c'était surtout le fait que j'étais toujours célibataire et visiblement ils avaient quelques doutes sur le fait que je n'étais peut être pas hétérosexuelle, voilà pourquoi ils m'avaient arrangé un rendez-vous avec un garçon que je ne connaissais pas mais j'avais été surprise au petit matin de son aveux comme quoi il était escortboy. Je me trouvais devant lui actuellement et je repensais tout bêtement à ce que m'avaient dis mes collègues comme quoi il était avocat assez riche, la surprise avait été à son rendez-vous lors de l’aveu, je me moquais totalement de l'argent où autre mais le pire à mes yeux c'était d'avoir été prise pour une idiote durant la soirée qu'on avait passé tout les deux. Depuis j'en voulais à mes collègues et je ne leur faisais pas vraiment confiance pour ce genre de chose, cela faisait un mois et demi que j'avais eu ce rendez-vous avec lui mais je dois dire que je n'avais pas oublié la soirée que j'avais passé avec lui.

Il y a un mois et demi ;
Le restaurant était plutôt classe avec de nombreuses personnes présentes, demandant à l'accueil ma table je jeta un coup d'oeil pour voir si mon rendez-vous était arrivé mais toujours personne, tranquillement je m'installa à la table pour cette soirée j'avais fais un effort au niveau de la tenue en portant une robe courte de couleur dorée laissant mes cheveux ondulés sur mes épaules. Cela changeait totalement de mon look habituel tout les jours vu que c'était souvent la tenue de pompier ou encore des pantalons, même si bien sur je portais quelques fois des robes mais c'était bien plus pratique en tant que pompier et même pour se balader dans la rue. Regardant l'heure sur mon téléphone portable je vis que le garçon qui devait passer la soirée avec moi avait déjà du retard ce qui n'était pas tellement galant mais rapidement il se fit pardonner en arrivant avec un bouquet de roses rouges. Alors là, il marquait un point surtout quand il s'excusa de son retard ajoutant que j'étais aussi magnifique, « merci beaucoup pour le compliment, cela ne fait que quelques minutes que je suis là alors ce n'est pas très grave... » me contentais je de lui dire, « Elya enchantée » ajoutais je tout simplement, c'était comme cela que commençait les rendez-vous en se présentant sachant qu'on ne se connaissait pas du tout. Ce n'était pas mon truc les rendez-vous arrangés mais là je ne regrettais pas du tout d'être venue, il semblait vraiment d'être quelqu'un de bien au premier abord même si je ne le connais pas encore enfin ça pour le moment...

Secouant la tête je repris mes esprit à l'instant présent repensant encore à cette soiré que j'avais pensé avec lui,ce dernier me répondit qu'il ne savait pas non plus que je faisais de la boxe mais il n'avait pas oublié pour le sport notamment la natation bien sur je n'avais pas loupé son sourire forcé, sans doute était-il lui aussi tout aussi mal à l'aise que moi. « Comme quoi vous avez retenu quelques trucs de cette soirée.. » me contentais je de lui dire avec un léger sourire, oui je voulais détendre l'atmosphère un peu parce qu'après tout il n'y était pour rien et c'était la faute de mes collègues si on était maintenant dans cette situation, c'était la première fois depuis un mois et demi que je le revoyais et je ne savais même pas par quoi commencer.. Rapidement il reprit la parole pour me dire qu'il devait aller prendre une douche, « je vous auriez bien proposé un combat mais visiblement je suis arrivée trop tard.. » dis je en souriant, oui j'aimais bien faire des combats contre des garçons car ils pensaient la plupart du temps que j'étais une fille sans force mais j'aimais bien montrer le contraire. « Je vais pas vous retardez dans ce cas si vous devez prendre une douche... » me contentais je de lui dire une nouvelle fois, je trouvais ça un peu idiot de lui dire vous vu qu'on avait passé une nuit ensemble ainsi qu'une soirée mais après tout je ne le connaissais pas tant que cela et j'avais bien été surpris de ses aveu au petit matin. Malgrè cela j'avais trouvé notre rendez-vous vraiment très agréable, c'était quelqu'un de très agréable avec qui j'aurais eu envie de passer du temps d'avantage mais je devais sans doute être une cliente de plus.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Mar 9 Déc - 0:47

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

La situation devenait vraiment embarrassante. Je n’avais pas l’habitude de rencontrer des clientes en dehors de mon travail et il fallait que ce hasard tombe sur Elya. Celle qui avait pensé pendant toute une soirée que j’étais venu pour un simple rendez-vous galant arrangé par ses collègues alors qu’en réalité, je n’étais rien d’autre qu’un escort boy acheté pour la soirée. Lorsqu’elle l’avait appris, il y avait eu ce long moment de silence gênant qui m’avait fait comprendre la gaffe que je venais de commettre en lui révélant la vérité. Ce n’était pas volontaire. Je n’avais pas réfléchit. Cependant, j’étais tout de même un peu coupable. D’autant plus, qu’après cet aveux, je n’avais rien trouvé de mieux à faire qu’attraper mes affaires avant de prendre la fuite. Je n’avais pas eu peur de sa réaction. Mais j’avais rapidement compris que ma présence était de trop et de toute manière la seule envie que je désirais après une soirée était de rentrer chez moi. « Comme quoi vous avez retenu quelques trucs de cette soirée.. » Un toute petit sourire sincère se dessina sur mes lèvres. Je ne savais pas trop comment interpréter cette phrase. Je le sentais comme un pic à première vue mais, à en voir son visage, ça ne semblait pas être le cas. Je ne savais pas trop si elle me jugeait responsable ou non. Après tout, j’avais aussi caché la vérité. Rapidement, je lui expliqua que je devais rejoindre les vestiaires. Ce n’était pas très poli mais j’avais sacrément besoin d’une douche après toutes ses heures et je ne voulais pas ressentir les effets de courbature le lendemain parce que mon corps aurait trop rapidement refroidit. « Vous êtes arrivés trop tard, c’est exact. » confirmais-je d’un ton naturel avant de reprendre. « Peut-être qu’après ma douche et m’être changé, je pourrais voir l’un de vos combats. » commençais-je à dire avant de reprendre. « Par contre, je préfère vous prévenir, je suis difficile à impressionner. » finis-je par rajouter avant de la contourner sans la saluer pour pousser la porte des vestiaires et y pénétrer à l’intérieur.


Flashback


La soirée commençait plutôt bien mais une petite gêne persistait un peu entre Elya et moi. Ce n’était pas évident comme rendez-vous. Je n’avais pas l’habitude de faire semblant et elle devait penser que c’était un rendez-vous arrangé. Une question me trottait d’ailleurs dans la tête depuis quelques minutes mais je ne voulais pas la blesser ou faire un faux pas. J’avais quand même beaucoup de mal à croire qu’une jeune femme comme elle, ait besoin de ses collègues pour obtenir un rendez-vous galant ou non. C’était incompréhensible à mes yeux mais, je ne préférais pas l’embêter avec cela. Nos entrées étaient devant nous depuis quelques secondes. Lorsque le serveur était arrivé, la première fois, mes yeux s’étaient agrandit et il n’avait pas tardé à me reconnaître. J’avais travaillé avec lui pour plusieurs soirées et pendant un instant, j’avais eu peur qu’il grille ma couverture. Cependant, il n’en fût rien. Il n’avait certainement pas envie de gâcher mon rendez-vous. Il s’était contenté de me saluer en me disant de l’appeler à l’occasion avant de prendre notre commande. C’est comme ça que je m’étais retrouvé avec une salade très étrange dans mon assiette. Il faut dire que la carte était incompréhensible. Pleins de plats dont je ne comprenais même pas la signification. « Je ne sais pas pour votre entrée mais la mienne ne m’inspire vraiment pas confiance. Si je ne connaissais pas le serveur, je jurerais qu’on essaye de m’empoissonner. » Dis-je en plaisantant pour détendre l’atmosphère. C’était une façon comme une autre de relancer la conversation avant de reprendre à nouveau. « Dîtes-moi, Elya. Pourquoi avoir choisit ce métier ? Le métier de pompier n’est pas évident tous les jours. » La questionnais-je. Je voulais savoir plus sur elle. Lui prouver que je m’intéressais à sa vie.


Fin du Flashback


L’eau coulait le long de mon corps depuis plus d’une vingtaine de minutes. J’avais perdu la notion du temps à partir du moment où j’avais déclenché le mécanisme. Il m’avait fallu un certain temps pour comprendre qu’il fallait que je sorte enfin et que je me rhabille. Après avoir rassemblé mon courage à deux mains, j’avais attrapé une serviette que je m’étais mit autour de la taille pour rejoindre mon casier. Mes vêtements en main, je les avais enfilé un à un avant de refermer mon casier et remettre la lanière de mon sac de sport sur les épaules. Une fois prêt, j’étais ressortit. C’était toujours agréable de ne pas sentir la sueur. Quand je fus à nouveau dans la salle, je jetai un coup d’œil autour de moi. J’étais intrigué et curieux de voir ce que Elya pourrait donner dans un combat. Même si je sentais cette envie de café augmenter en moi, je ne désirais pas louper ça.



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Mar 9 Déc - 10:50

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Parfois le hasard faisait les choses il suffisait de voir cette deuxième rencontre avec ce jeune homme, j'avais passé un rendez-vous arrangé azvec lui alors que je le pensais avocat de vingt six ans  il était en réalité un escort-boy et ce dernier s'était fais payer par mes collègues de la caserne, cela m'avait vraiment blessé qu'ils fassent cela comme ci j'étais une pauvre fille incapable de se trouver un rendez-vous. Avaient-ils donc si peu confiance en moi à ce point ou alors avaient-ils des doutes sur ma sexualité ? Franchement je me posais pas mal de questions à leur sujet et encore plus au sujet de ce fameux jeune homme, il avait été charmant et franchement adorable pendant ce rendez-vous, mais est ce qu'il faisait cela avait toute ses clientes ou alors avait-il été plus agréable avec moi, pour le coup je n'aurais sans doute jamais ces réponses. Bizarrement je décida de lui dire qu'il avait quand même retenu quelques petites choses de cette soirée ce qui me  fit plutôt sourire tout comme lui, au moins cela avait eu le don de détendre l'atmosphère et on en avait eu bien besoin, on avait l'air de deux adolescents à leur première rencontre. Il m'informa ensuite qu'il devait aller prendre sa douche car il s'était entré et ça je l'avais parfaitement compris, mais étrangement il accepta de venir voir l'un de mes combats ajoutant qu'il était difficile à impressionner, « tout comme je suis difficile à impressionner mais je suis plutôt douée dans ce domaine même si c'est surprenant » lui avouais je en souriant. Et oui le sport c'était une grande partie de ma vie, j'essayais de toujours garder la forme dans tout les moment surtout avec le métier que je pratiquais et il ne fallait absolument pas que je relâche bien au contraire. Ce dernier partit vers les vestiaires pour aller se doucher et à ce moment je resta planté un peu afin de repenser à la soirée qu'on avait pensé il y a quelques temps maintenant :

Flashback
Il m'avait fais rire en quelques instants au sujet de son entrée qui semblait vouloir l’empoissonner, j'avoue que vu son entrée je n'aurais sans doute pas manger quelque chose comme cela bien au contraire, « hum... si tu as peur de te faire empoissonner, peut être que je pourrais partager la mienne » lui dis je en souriant, oui sans m'en rendre compte je l'avais tutoyer et cela m'avait paru normal. « Enfin vous … c'est pas un peu bizarre de dire vous .. ? » demandais je en le regardant avant de manger un petit peu de mon entrée, oui autant se mettre à l'aise toute suite, parce qu'actuellement on avait juste l'air de deux personnes totalement coincées qui se sentaient mal à l'aise. Ensuite il m'avait parlé de mon métier me demandant pourquoi j'avais choisis ce métier qui n'était pas évident, « sans doute parce que cela me correspond, j'ai toujours voulu aider les gens ainsi que les sauver puis cela me permettait d'être dans un monde différent en travaillant en équipe, puis il n'y a quand même rien de mieux que de voir le sourire de quelqu'un qu'on vient de sauver.. » avouais je en lui souriant, j'adorais parler de mon métier d'ailleurs je crois que je pourrais en parler durant des heures et des heures mais j'avais beaucoup trop peur d'ennuyer les personnes avec cela. « Et toi pourquoi le droit .. ? » demandais je à mon tour, c'était impressionnant de faire des études de droit car je savais que c'était difficile, en effet je connaissais quelques personnes qui en avaient fais pour au final abandonner. Nos conversations s'étaient enchaînées sur nos vies personnelles, le travail, la ville ici et nos projets même si moi pour le moment j'en avais pas vraiment je profitais tout simplement de la vie et de ce qu'elle mettait en travers de mon chemin que ce soit pour les bonnes ou les mauvaises choses.

Reprenant mes esprits j'étais toujours au même endroit, lui était partis prendre sa douche je me devais de m'entraîner un peu avant de faire un combat avec quelqu'un voilà pourquoi je partis vers la salle d'entraînement où quelques personnes se trouvaient pratiquant et s’entraînant autant qu'ils le pouvaient, je décida de me placer devant le punching-ball pour faire quelques frappes mettant bien sur les gants de boxe avant. Parfois les gens trouvaient cela bizarre de voir une fille pratiquer ce sport trouvant cela un peu violent mais pour moi cela me permettait d'esprit ce que je ressentais et d'évacuer tout ce que je pouvais garder en moi surtout après une garde intense, bien sur il y avait aussi la natation mais ce n'était pas du tout pareil. Tapant de plus en plus rapidement et de plus en plus fort, je plaça mes poings devant mon visage sautillant sur place pour taper une nouvelle fois dans le sac, même si cela ne se voyait pas vraiment je pouvais avoir pas mal de force pour faire cela, j'attendais que quelqu'un vienne afin de faire un combat, la personne qui devait faire le combat avec moi était aussi en train de s'échauffer. C'est alors qu'en tournant légèrement la tête je vis le jeune homme en question qui avait donc tenu parole en venant voir un de mes combat, je lui fis un léger signe alors que je m'approchais de mon adversaire afin de monter aussi sur le ring. Le combat allait commencer dans quelques instants.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Mar 9 Déc - 16:53

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

A la sortie des vestiaires, j’avais cherché Elya du regard. Il m’avait fallu au moins plusieurs secondes pour la repérer au niveau des sacs de frappes. J’en avais déduit qu’elle était sans doute toujours dans son échauffement et que je n’avais rien loupé pour l’instant. Je l’avais donc laissé poursuivre sans me diriger vers elle pour ne pas la déranger ou l’interrompre dans ses activités. Il n’y avait rien de pire qu’un corps mal échauffé avant un combat sur le ring. Pour patienter et faire passer le temps, j’avais rejoint un des entraîneurs du club avec qui je m’entendais particulièrement bien. C’est lui qui m’en avait appris le plus lors de mes premiers pas et il était toujours présent pour me donner des conseils que ce soit sur la boxe ou la vie en elle-même. Quelques semaines après mon emménagement à Newport, il m’avait invité à boire un verre dans un restaurant avec quelques amis à lui et sa femme. Cette dernière m’avait d’ailleurs invité pour mon premier Thanksgiving en ville. Elle avait refusé que je le passe seul et je n’avais pas été capable de refuser un bon dîner fait maison. Cependant, ces derniers mois avec la perte de mon emploi et toutes les conneries que j’avais faîte, j’avais préféré le tenir à l’écart de ma vie. Il savait lire en moi comme dans un livre ouvert et je ne voulais pas qu’il découvre tout sur moi, que ce soit mon nouveau travail ou ma tentative de meurtre. Par chance, il ne m’en avait pas voulu pour mon absence. Il était même plutôt content que je vienne le voir pour discuter et prendre de ses nouvelles. C’était un homme bon. Peut-être trop.


Flashback


« Vous avez raison ! » déclarais-je dans un premier temps avant de reprendre la parole aussi vite. « A partir de cet instant, le vous n’existera plus entre nous deux. » annonçais-je en lui adressant un sourire. J’avais l’impression qu’elle avait au moins trente ans de plus que moi en la vouvoyant depuis le début de la soirée. C’était une marque de politesse et je ne la connaissais pas encore. Cependant, c’était quand même une sensation désagréable et cela me donnait l’impression d’être comme tous ces hommes riches coincés avec un bâton dans le cul. Elya semblait passionné par son métier en tout cas c’est ce que je comprenais en l’entendant parler. Ce n’était pas étonnant. On ne pouvait pas faire un métier comme celui-ci sans avoir cette petite passion à l’intérieur de soi. C’était quelque chose de risqué et la famille de ces derniers étaient toujours sous pression en les voyant partir travailler. Je ne sais pas si j’aurais pu le supporter si Geane ou un de mes parents avaient choisit cette voie. Mais c’était aussi une fierté quelque part. Quand elle me retourna la question sur mon métier, mon cerveau s’était mit en marche aussi vite. C’était le moment de mentir. « On fait des métiers différents mais, on a presque les mêmes motifs. Quand j’étais en dernière année de lycée, mon père voulait que je suive ses pas et que je sois un chirurgien réputé. Sauf que j’ai fait un stage dans une soupe populaire et… tous ces sans-abris avaient des histoires incroyables. Je me suis dit qu’ils avaient besoin de quelqu’un pour les aider. Alors j’ai fait des études de droit. Pour le moment, je suis dans un grand cabinet mais j’attends d’avoir assez d’expérience et récolter assez d’argent pour ensuite être un avocat commis d’office et créer mon propre cabinet. Je veux aider ceux qui ne peuvent pas acheter les honoraires d’un avocat et leur permettre de battre ceux qui ont déjà tout. » Finis-je par dire tout naturellement. Peut-être que dans un univers parallèle, j’aurais réellement été un bon avocat. Malheureusement cela signifiait des études et je n’avais même pas été capable de passer l’examen d’entrée. Après quelques minutes, le serveur nous avait débarrassés de nos assiettes que j’avais à peine touché pour nous servir nos plats. « Je ne voulais pas aborder ce sujet à un premier rendez-vous mais, je ne pourrais pas continuer sans le savoir. » dis-je soudainement en prenant un air grave. « Cette question peut déterminer s’il y a une chance pour que ça marche entre nous ou si c’est perdu d’avance. Tu es prête ? » Demandais-je en la fixant avant de reprendre. « Ketchup ou Mayonnaise ? » demandais-je sérieusement.


Fin de Flashback


Après quelques minutes à discuter avec mon ami, j’avais finalement tourné la tête dans la direction d’Elya pour savoir si elle était toujours en train de s’entraîner. Je croisa alors le regard de la jeune femme qui me fit signe par la suite. Je lui répondis d’un petit signe de main avant de m’asseoir dans un coin de la pièce pour pouvoir regarder le combat qui n’allait pas tarder à commencer. Je la vis alors monter sur le ring tout comme son adversaire. Elle allait avoir du boulot mais au moins ce serait un joli spectacle à regarder sauf s’il la bat en moins de quelques secondes. L’un des entraîneurs monta sur le ring pour faire l’arbitre et désormais je n’allais pas louper une miette de ce qu’il se passerait sur ce ring.



electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Mar 9 Déc - 21:49

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Les choses étaient quand même bizarre avec lui surtout vu le début de la relation qu'on avait partagé et les choses n'étaient pas forcément simples surtout il fallait que je digère le fais qu'il avait fais son métier avec moi et rien de plus vu que mes collègues l'avaient payé pour cela, même s'il m'avait fais passer une excélente soirée je l'avais en travers de la gorge. J'aurais préféré sans doute savoir la vérité directement au lieu de tourner autour du pot comme cela. Il partit rapidement en direction des vestiaires afin de prendre une douche, après tout c'était normal vu les efforts qu'il avait du faire durant l’entraînement, on aimait tous pouvoir se reposer autant qu'on le pouvait sous une bonne douche, puis cela détendait tout les muscles qui avaient forcé intensément. Quand à moi je repensais à notre rendez-vous qui avait pas mal changé les choses, moi qui ne prenait pas attention à moi ou encore à mon apparence, cette fois j'avais sortie une jolie robe en laissant mes cheveux tomber sur mes épaules, pour une fois que je faisais un tel effort c'était pour un rendez-vous avec un escort-boy alors que je ne savais rien du tout à ce sujet.

Flashback

Il avait naturellement accepté qu se tutoie ce que je trouvais totalement normal lors d'un rendez-vous de la sorte, au moins cela détendrait l'atmosphère autant ne pas être guindé de la sorte, ce n'était pas mon genre de faire de parler comme cela ou encore d'avoir un rendez-vous en parlant via le vouvoiement puis je me sentais quand même plus normale en lui parlant de la sorte. D'ailleurs il avoua même que le vous n'existerait plus entre nous deux, « j'accepte cet accord dans ce cas » me contentais je de lui répondre en souriant à mon tour avant de prendre une gorgée de mon apéritif, il était plutôt du genre étonnant comme garçon au point de même s'intéresser à mon métier et de me poser des questions à ce sujet. Qu'est ce que j'adorais en parler et cela je pouvais le faire durant des heures et des heures mais je n'avais pas du tout envie de l'ennuyer durant notre soirée, voilà pourquoi je lui posa des questions au sujet du sien qui avait l'air de le passionner tout autant, « c'est vraiment remarquable de vouloir aider les personnes dans le besoin et vu comment tu en parles tu as l'air d'être passionné par cela alors c'est sur qu'un jour tu auras ton cabinet, peut être un célèbre avocat et pourquoi pas un des meilleur non ? » lui dis je en souriant, les meilleurs étaient ceux qui étaient passionnés par les choses alors dans ce domaine là il n'était pas le dernier bien au contraire vu sa façon de parler de son métier. Alors que le serveur nous apporta nos plats il me demanda sérieusement si j'étais plutôt ketchup ou plutôt mayonnaise et selon lui cela allait définir le reste de notre relation pour savoir si cela pourrait marcher, en voyant son regard posé sur moi si sérieux je ne savais pas trop quoi dire sans m'empêcher de rire légèrement. « Ma réponse va définir toute notre relation... c'est stressant comme situation, je n'ai pas envie de te décevoir mais je déteste la mayonnaise alors je dirais ketchup pourquoi ? » demandais je en étant curieuse de ce qu'il allait me dire par la suite.

Fin de Flashback

Voila pourquoi je le trouvais drôle, il pouvait tellement être sérieux en posant des questions de la sorte, c'était sans doute pourquoi j'étais tombée sous le charme durant le rendez vous mais le lendemain matin quand il m'avait avoué la vérité, je m'étais sentie légèrement trahie par lui et par la soirée qu'on avait passé sans savoir si un truc durant la soirée avait été sincère. Mes idées revenues à leurs places je m'étais donnée à fond dans mon entraînement afin de me préparer pour le combat qui n'allait pas tarder, c'était un moment que j'adorais dans mes passages dans cette salle de sport, tout le monde aimait pratiquer les combats de boxe contre un adversaire de sa taille. Croisant le regard du garçon avait qui j'avais passé la soirée, je souris légèrement il avait tenu sa proposition de venir me voir afin de voir comment je me débrouillais et franchement je me devais de lui montrer que je n'étais pas une fillette et que bien au contraire je savais me battre ; ce fut le moment fatidique ! Voici le moment du combat, je monta rapidement sur le ring suivit de mon adversaire masculin et oui comme quoi une fille peut se battre même contre les garçons, une deux et trois, sautillant sur place les poings devant mon visage je commença à donner des coups bien placés à l'homme qui se trouvait devant moi esquivant autant que je le pouvais les siens. Je me devais d'impressionner le jeune homme qui me regardait attentivement comme j'avais pu le remarquer et ce n'était pas mon genre de me laisser faire, un deux, trois encore une victoire pour moi après plus de quinze minutes de combat. Fièrement je leva les bras comme durant un combat officiel pour ensuite descendre du ring souriant grandement en le regardant, « et voilà, alors tu es impressionné par ma victoire .. ? » demandais je en m'approchant de lui m'essayant légèrement avec la serviette que j'avais attrapé au passage, je m'étais plutôt impressionnée moi même car ce n'était pas mon genre de penser qu'un combat était gagné d'avance.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Dim 21 Déc - 22:09

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

J’avais promis d’essayer de voir un de ses combats et j’avais tenu ma promesse. Celui-ci allait pouvoir commencer et même si j’étais plutôt fatigué après la mâtinée de sport que je venais de passer, je tentais de rester très concentrer sur le match de boxe qui démarrait sous mes yeux. Je n’avais jamais affronté le garçon qui allait combattre contre Elya mais j’étais quand même admiratif. Je n’avais rien contre les filles, bien au contraire. Je savais qu’elle pouvait rivaliser avec les hommes. Cela ne me posait aucuns soucis de ce point de vue. Cependant, j’étais peut-être trop respectueux de ce côté-là. Je n’arrivais pas à frapper une fille sur un ring. Quand je combattais, j’étais dans ma bulle comme une machine. Je frappais et je ne contrôlais pas ma force. Je ne faisais pas tellement attention et je me voyais mal essayer de me contrôler. Quoi qu’il en soit, l’homme face à Elya ne lui faisait pas de cadeau et elle non plus. C’était plutôt un bon combat même si la jeune femme avait rapidement pris l’avantage et c’est sans aucune surprise qu’elle avait fini par gagner le match haut la main après une quinzaine de minutes. Elle descendit alors et se dirigea vers moi avant de prendre la parole. Sa question m’avait fait lâcher un petit rire avant que je ne décide de lui répondre. « Pas vraiment, pour être honnête. » commençais-je à lui dire en la regardant. « Je savais que vous alliez gagner votre combat. » ajoutais-je en souriant.


Flashback


« Ma réponse va définir toute notre relation... c'est stressant comme situation, je n'ai pas envie de te décevoir mais je déteste la mayonnaise alors je dirais ketchup pourquoi ? » avait-elle répondu à ma question. Un sourire s’était dessiné sur mes lèvres en entendant sa réponse. Je détestais aussi la mayonnaise. Je n’arrivais même pas à comprendre comment les gens pouvaient aimer ça. Tandis que le Ketchup, c’était la vie. Je mettais cette sauce dans tous mes repas même des choses qui ne nécessitait pas de sauce. Une fois, j’avais tenté un gâteau avec cette saute tomate. Cependant, je devais avouer que le résultat n’était pas concluant. Je n’étais pas un très bon cuisinier quand je décidais d’inventer mes propres recettes. J’avais décidé de relancer la conversation sans répondre à sa question comme si je voulais garder le mystère sur ce drôle de questionnaire. Jusqu’à maintenant, le repas était plutôt agréable. La nourriture trop classe à mon goût mais je m’amusais bien. Je ne sais pas pour quelle raison j’avais dérivé sur une conversation plus sérieuse à nouveau mais je n’arrivais toujours pas à comprendre. Ces collègues m’avaient bien expliqué que ce n’était pas une blague mais un coup de pouce pour l’encourager à sortir plus. Elle n’avait pourtant pas l’allure d’une personne qui en avait réellement besoin. « Ce n’est pas la première fois que des amis m’arrange une soirée avec une femme mais, je dois avouer que c’est la première fois que je suis agréablement surpris. » lâchais-je avant de manger la dernière bouchée de mon assiette. « J’espère que tu n’es pas trop déçu, non plus… » Avouais-je en souriant avant de reprendre aussi vite. « Et toi ? C’est la première fois que tu as ce type de rendez-vous ? » lui demandais-je en la regardant.


Fin du flashback


J’avais un peu de mal à gérer cette situation. Ce n’était pas facile de faire comme si tout ça été normal. Je lui avais mentit durant tout un repas et elle se retrouvait face à moi aujourd’hui. Je me demandais ce qu’elle avait dans la tête et surtout pourquoi elle ne m’insultait pas. Quoi qu’il en soit, même si je justifiais mon acte en me disant que c’était mon job et que j’avais besoin d’argent, je m’en voulais un petit peu. Ce n’était pas une grosse culpabilité. Ces collègues étaient responsables et je ne devais rien à cette femme. « Ecoutez… » Commençais-je maladroitement et un peu mal à l’aise. « Je tenez à m’excuser pour l’autre soir. Je ne regrette rien parce que c’est mon travail mais, je vous dois quand même des excuses pour l’autre soir surtout si ça vous a blessé. » Finis-je par lui dire.




electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Lun 22 Déc - 23:19

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Ce n'était pas la première fois que je gagnais un combat devant un garçon mais j'avais quand même une pointe de fierté car c'était la première fois que je le battais lui vu que je n'avais jamais eu l'occasion de jouer contre lui, à la caserne il m'arrivait parfois de me battre contre les garçons mais ce n'était pas pareil, en faite ils me chouchoutaient énormément donc il arrivait qu'ils me laissent gagner et cela m'énervait tellement. Je n'aimais pas qu'on me fasse des petites attentions comme cela, moi je voulais gagner mon combat à la loyal et pas parce que je suis une fille, puis je suis sur que je peux battre la plupart des garçons sur un ring, ce n'est pas la toute première fois quand même que je monte sur un ring ! Sans perdre de temps j'étais partis vers le jeune homme qui était venu voir mon combat comme promis, c'était super de sa part et encore plus vu que j'avais gagné mais il n'avait pas l'air surpris en me disant qu'il était sur que j'allais gagner le comabat mais il m'avait vouvoyer c'était quand même bizarre vu qu'on avait dis qu'entre nous cela serait le tutoyement pour toujours. « On avait tu, non …? » lui dis je en souriant, « mais merci d'avoir autant confiance en ma force contre les garçons, c'est plaisant de ne pas me prendre pour une petite fille incapable de battre un mec » ajoutais je en le regardant assez fièrement je dois dire, oui je ne voulais pas qu'on me prenne pour une petite femme sans force bien au contraire et encore moins lui. Lui et moi c'était quand même étrange et surtout la façon dont on s'était rencontré mais je ne regrettais rien du tout bien au contraire, cette soirée avait été mémorable et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière même si d'accord il avait fais son métier avec moi, peut être avait-il mentis sur pas mal de choses mais il avait réussis à me charmer en quelques phrases seulement et aussi avec son sens de l'humour...

Flashback.

La question de la mayonnaise et du ketchup avait l'air importante pour lui, mais je n'avais eu aucune réponse au choix que j'avais fais d'ailleurs je le regarda bizarrement, « tu comptes pas me dire si mon choix était le bon ou le mauvais, tu ne peux pas me laisser dans le doute sinon … euh sinon je sais pas on verra bien ce qui se passera..' » lui dis je en le regardant sérieusement faisant mine d'être perturbée de ne pas savoir la réponse à cette fameuse question, parfois les garçons peuvent être étranges et mystérieux mais lui il est le roi des mystères sans aucun doute. Après avoir parlé un peu de nos vies il m'avait avoué que c'était pas la première fois qu'on lui organisait ce genre de soirée avec une femme qu'il ne connaissait pas mais c'était la toute première fois qu'il était agréablement surpris, ce qui me fit sourire sans doute bêtement, pour dire vraiment je n'avais pas trop l'habitude de ce genre de rendez-vous et je n'étais pas vraiment à l'aise quand je rencontrais quelqu'un pour la première fois mais avec lui c'était bizarrement et agréablement différent. « Je ne suis pas du tout déçue bien au contraire, je suis surprise de ce rendez-vous, mes amis pensent que je suis lesbienne tellement je n'ai pas le temps pour sortir ou pour une vie personnelle » lançais je avant de me mettre à rire voyant la tête qu'il faisait, j'étais 100 % hétéro mais parfois les gens pensent n'importe quoi en se fiant juste à la tenue ou au fait qu'on est célibataire. « C'est la troisième fois que mes amis me font ce genre de rendez-vous, je n'ai pas trop l'habitude en faite et pour te dire la vérité d'habitude je ne me sens pas à l'aise avec des personnes que je ne connais pas, mais là... c'est différent » m'étais je contenté de lui répondre en souriant, et oui parfois les rencontres peuvent être sympathiques et surtout différentes des autres. Je venais de terminer mon plat, cet endroit avait été bien choisis pour le rendez-vous sans en faire trop, je n'aimais pas tellement les soirées guindées, bien au contraire, j'étais quelqu'un de simple qui aimait les choses normale de la vie, sans me prendre la tête pour une tenue même si aujourd’hui bizarrement j'avais mis longtemps avant de choisir quoi mettre vu que je ne connaissais pas du tout mon rendez-vous je ne voulais en aucun cas le décevoir et j'espérais que cela ne soit pas le cas mais vu ce qu'il venait de dire j'avais compris qu'il était agréablement surpris.

Fin du Flashback

Nous étions encore dans la salle de sport c'est alors que le jeune homme en question reprit la parole pour s'excuser de la soirée et du mensonge qui s'était passé durant cette nuit là, comme il le disait si bien c'était son travail mais il ne voulait pas que cela m'ait blessé, encore une fois il avait utilisé le vous et pour le coup je ne savais pas trop comment parler maintenant. « Ce n'est pas grave, je ne suis pas blessée à cause de vous mais à cause de mes amis c'est différent après tout vous avez fais votre métier et j'ai passé une bonne soirée alors je ne peux pas vous en vouloir, je ne regrette rien même si j'aurais aimé savoir la vérité avant le lendemain matin et surtout qu'ils arrêtent de se mêler de ma vie et mes affaires » avouais je en le regardant, bizarrement cela me rappelait le lendemain matin lorsqu'il avait avoué qu'il était escort. En même temps il était plutôt mignon, intelligent et gentleman alors passer la soirée avec lui avait été un vrai plaisir, tout comme la nuit qu'on avait passé ensemble, secouant légèrement la tête j'eus une idée, sans perdre de temps je lui tendis la main pour le saluer. « Bonjour je m'appelle Elya et vous ? » lui demandais je avec un léger sourire sur les lèvres tout en me mordillant la lèvre inférieur, c'était une sorte de remise à zéro du compteur, une façon de ne pas s'éterniser sur la soirée basée sur un mensonge qu'on avait passé tout les deux et puis je l'avais apprécié vraiment à mes yeux son métier ne faisait aucune différence sur sa façon d'être.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Sam 3 Jan - 21:00

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth

Flashback


Elya et moi avions fini par quitter ensemble le restaurant juste avant le dessert. J’avais demandé au serveur de m’apporter l’addition sans demander l’avis de ma cavalière avant de lui promettre de l’emmener manger la meilleure glace de l’univers. Elle semblait plutôt septique. Cependant, elle m’avait fait confiance en me suivant dans les rues de Newport Beach. Ce geste n’était pas sans arrières pensées. Si cette soirée n’était pas assez bonne ou si Elya n’était pas intéressée, elle n’aurait certainement pas acceptée de venir avec moi et de marcher à mes côtés. Elle m’avait fait confiance et c’était un grand pas pour la suite de la soirée. Parce que je n’avais pas le droit d’oublier l’essentiel. Elle était mon travail et j’avais l’obligation de donner des comptes le lendemain à mes employeurs. L’échec n’était pas une possibilité. Un coup d’œil à ma montre et je vis qu’il était presque minuit. Je n’avais pas vu le temps passé mais ce n’est pas comme si j’avais un couvre-feu à respecter. De plus, il ne restait que quelques mètres avant d’arriver devant le stand de mon marchand de glace préféré. En l’apercevant, je m’étais positionné face à Elya en dénouant ma cravate. Elle devait penser que j’étais taré ou se questionner à mon sujet mais ce n’est pas grave. Même si j’avais l’air d’un gamin, il fallait que je le fasse, c’était plus fort que moi. « Sur ce coup-là, je te demande de me faire entièrement confiance. » finis-je par lui dire sans en dire trop en retirant ma cravate complètement. Je me sentais bien mieux sans elle, même si ce n’était pas le but de cette action. Je m’étais mit dans son dos avant de bander ses yeux avec la cravate. J’avais fait un nœud, histoire que cela tienne bien puis j’avais attrapé une de ses mains alors que ma seconde main s’était posé au niveau de sa taille pour l’aider à avancer. Ce n’était que quelques mètres mais j’avais veillé à la rassurer et à ne pas la faire trébucher. Puis avec l’aide du glacier j’avais choisi un parfum de glace sans le dire à haute voix pour qu’elle ne puisse pas l’entendre ou le deviner. « Ouvre la bouche, tu t’apprêtes à goûter la meilleure glace du monde entier ! » dis-je en souriant avant de glisser la cuillère dans sa bouche. « Attention parce que si tu arrives à deviner le parfum de cette glace, tu auras le droit à ma plus grande admiration, c’est rare. » ajoutais-je en riant tout en la laissant réfléchir. Alors que j’attendais sa réponse, une de mes mains se dirigea jusqu’à son visage pour éloigner une de ses mèches de cheveux et la positionner derrière son oreille.


Fin du flashback


« Ce n'est pas grave, je ne suis pas blessée à cause de vous mais à cause de mes amis c'est différent après tout vous avez fais votre métier et j'ai passé une bonne soirée alors je ne peux pas vous en vouloir, je ne regrette rien même si j'aurais aimé savoir la vérité avant le lendemain matin et surtout qu'ils arrêtent de se mêler de ma vie et mes affaires » m’avait-elle avoué pour répondre à mes excuses. J’étais plutôt satisfait qu’elle ne m’en veuille pas complètement et qu’elle puisse comprendre que je n’avais fait que mon métier. Je n’étais pas intentionnel méchant même si j’avais quand même eu le choix. Par contre, elle n’avait pas le même avis sur ces collègues. Elle semblait en colère contre eux et j’en déduisais qu’il n’y avait pas une bonne ambiance au travail. Les pauvres devaient bien morfler en ce moment et ça ne devait pas non plus être facile pour elle. « Même s’ils ont été maladroits, ils ne voulaient pas vous faire du mal. Quand ils m’ont engagé, ils m’avaient prévenu que si je vous faisais du mal, ils me retrouveraient et ils me tueraient. » Lui confiais-je avec un petit sourire. Croyez-le ou non, même si je n’avais peur de rien, je ne mettrais jamais un groupe de pompiers costauds en colère. J’étais sûr à deux cents pourcents qu’ils l’auraient réellement fait. « Bonjour je m'appelle Elya et vous ? » avait-elle dit en me tendant la main. J’avais hésité un instant avant de prendre sa main dans la mienne pour la lui serrer. « Kenneth. Est-ce que vous seriez libre pour boire un café, Elya ? Il y a un Starbucks juste au coin de la rue et je comptais m’y rendre. » La questionnais-je.





electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Dim 4 Jan - 15:34

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Je n'avais pas compris pour Kenneth tenait tellement à ce qu'on parte avant le dessert mais je l'avais suivis même si je ne savais pas grand chose de lui mais ce que j'avais découvert durant le dîner me plaisait plutôt, puis qu'est ce qu'il pouvait m'arriver franchement ? Même si je faisais une drôle de tête je l'avais regardé payé le dîner comme tout homme galant après qu'il m'ait dis qu'on allait manger la meilleure glace de la ville, j'étais là depuis trois ans maintenant alors je connaissais assez les endroits où aller mais parfois on pouvait vraiment être surpris. Et visiblement il était tellement sur de lui que cela me donnait envie moi aussi de découvrir ce fameux endroit, marchant dans les rues on continua de parler tout les deux pour finir sur la jetée et même s'il était tard il y avait encore beaucoup de personnes présentes, sans que je comprenne vraiment les choses il se plaça devant moi retirant sa cravate pour me dire que je devais lui faire entièrement confiance. « Entièrement confiance pour faire quoi .. ? » demandais je en le regardant, j'étais curieuse et ça c'était dans ma nature depuis que j'étais gamine, je crois même que ce genre de chose ne changerait jamais, mais bizarrement je ne posa plus une seule question quand il se plaça derrière moi pour me la poser sur les yeux. C'était quoi ce jeu sérieusement ? Qu'est ce qu'il voulait me faire et surtout pourquoi me mettre une cravate sur les yeux en pleins milieu de la rue devant tout les passants ? Sentant ses mains me guider pour avancer je me laissa faire encore une fois, bizarrement il fallait que je lui fasse entièrement confiance si je ne voulais pas tomber ou autre et c'est ce que je fis, j'avais plutôt du mal à accorder ma confiance à quelqu'un et surtout quelqu'un que je connaissais que depuis quelques heures, l'écoutant me donner des conseils j'ouvris la bouche et sentis rapidement le froid et le goût de la glace dans ma bouche c'est d'ailleurs là qu'il m'avoua que j'aurais sa plus grande admiration sur je trouvais le goût de la glace. « Hum c'est la meilleure glace que j'ai goûté peut être parce que je dois me fier qu'à ce sens là et non pas à la vue, je dirais vanille avec des petits morceaux de chocolat... non .. ? » demandais je ayant toujours la cravate sur les yeux, sentant une mèche de cheveux se placer derrière mon oreille grâce à lui. « Je gagne quoi si j'ai découvert le bon parfum en plus de ton admiration ? » ajoutais je sans perdre de temps avant qu'il ne me donne le résultat, je ne savais pas trop si j'avais raison pour le parfum de la glace mais j'avais eu raison de lui faire confiance alors que je ne le connaissais pas du tout.

Fin du flashback

Ma rêverie m'avait encore une fois emporté en repensant au rendez-vous qu'on avait passé tout les deux, c'était un bon souvenir et même si le lendemain j'avais été surprise d'apprendre que c'était une machination de mes collègue, j'avais été vexé à cause d'eux et je leur avais fais la misère à l'entraînement le lendemain et durant toute la semaine mais finalement j'étais bien contente qu'il m'ait organisé ce rendez-vous. Je ne savais pas du tout si j'allais retomber un jour sur lui mais cette soirée avait été parfaite, bizarrement le destin avait décidé qu'on se retrouve dans cette salle de sport et ce dernier avait tenu parole en venant me regarder boxer contre un homme qui s'était pas mal débrouillé mais je ne lui avais pas laissé le temps de gagner le combat bien au contraire. Une victoire pour moi ! Arrivée auprès du jeune homme j'avais été surprise de l'entendre me faire des excuses sur la soirée, j'avais bien sur compris qu'il ne voulait pas me faire de mal, mais j'en avais surtout voulu à mes collègues « c'était maladroits c'est sur mais bon c'est fais maintenant et ils ont bien souffert à l'entraînement mais je doute pas qu'il vous aurait tué » avouais je en souriant, et oui je les connaissais assez mes collègues pour les savoir protecteur avec moi. C'est alors que j'eus l'idée de prendre un nouveau départ en lui tendant la main tout en me présentant, heureusement pour moi il me prit la main pour me la serrer et se présenter à moi tout en me proposant de venir boire un café avec lui au Starbuck, « avec plaisir mais à une seule condition... arrêtes de me dire vous, j'ai l'impression d'avoir quarante ans en faite » lui dis je en riant légèrement, je sais que je l'avais vouvoyer aussi mais c'était simplement parce qu'il l'avait fais. « Par contre, je dois prendre une rapide douche avant parce que je vais pas sortir toute collante » ajoutais je avant de lui faire signe pour qu'on quitte la salle de boxe direction les vestiaires, il allait devoir m'attendre quelques minutes pour qu'on aille boire un café mais il devait se douter en me proposant cela, c'est donc sans perdre de temps que je partis sous la douche le laissant dans le couloir pendant ce temps. Rapidement je fis mon apparition avec mon sac et toutes mes affaires pour rejoindre Kenneth, « me revoici on peut y aller, j'espère que je n'ai pas été trop longue pour ma douche » me contentais je de lui dire avant qu'il ne se lève direction la sortie pour se rendre au Starbuck.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Dim 4 Jan - 20:59

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth



Un léger rire moqueur s’était échappé de ma bouche en entendant Elya m’expliquait qu’elle avait fait souffrir ses collègues lors de l’entraînement. Je n’étais qu’à moitié étonné de sa réaction. Cependant, je n’aurais pas vraiment être à leur place. Même si j’aimais beaucoup le sport, ils avaient sans doute fini tous sans exception à bout de force. Tout le monde le sait. La vengeance est un plat qui se mange froid et Elya avait parfaitement suivi cette expression avec eux. J’étais alors d’autant plus rassuré qu’elle ne m’en veuille pas particulièrement et qu’elle puisse comprendre mon point de vue tout comme je comprenais aussi le sien. Quoi qu’il en soit, nous semblions être sur la même longueur d’onde. C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’avais pas hésitez longtemps à prendre la main de la jeune femme pour la lui serrer en me présentant une nouvelle fois tout comme elle. Une façon de lui confirmer que j’étais d’accord pour laisser le passé derrière nous et de recommencer à zéro dans notre relation. Après tout, ce n’est pas parce que j’avais été payé il y a un mois et demi pour la séduire que nous ne devions plus avoir de contact ou même devenir de très bons amis. J’avais à mon tour prit les devant en l’invitant à boire un café au coin de la rue. Je devais avouer que je mourrais d’envie d’avoir le mien depuis mon tout dernier content. Je ne regrettais pas d’avoir attendu pour voir son combat mais désormais, j’étais impatient de sortir de cette salle. Par chance, elle avait accepté de m’accompagner en me demandant simplement de l’attendre pour qu’elle puisse se changer et prendre une douche. « Je t’attends, pas de problème. » lui répondis-je à voix basse simplement en la regardant s’éloigner vers les vestiaires.


Flashback


Je connaissais ce glacier depuis maintenant six mois. Je devais avouer que j’adorais acheter quelques boules et aller marcher sur la plage. Il faisait toujours chaud à Newport Beach. Cette ville devait être le paradis des glaciers. En cette période d’hiver, il m’arrivait de temps en temps de regretter un peu New York, ma ville d’origine. Les températures pouvaient être basse et la neige n’y été jamais rare contrairement à ici. Alors j’avais peu à peu pris mes marques et trouver des endroits sympa dans lesquels celui-ci s’y trouvait en top de liste. Je n’avais pas hésité à le faire partager à Elya. Le repas au restaurant n’était pas mal mais, pas vraiment mon style. J’avais d’ailleurs encore faim. L’inconvénient des grands restaurants. Ils sont classes et romantiques mais, il n’y a rien dans l’assiette. Je préférais encore manger une pizza même si le réel but de la soirée n’était pas de me nourrir. « Effectivement quand on ne peut compter que sur un seul sens, tout paraît très différent. Le goût est décuplé. » Avouais-je en souriant. Cela signifiait que j’avais un peu triché mais, je partageais son avis. La vanille était ma glace préférée et avec des pépites de chocolat, cela ajoutait cette touche de perfection. Elle n’avait juste pas sentie la pointe de caramel mais, sa remarque m’avait fait rire. J’étais même resté quelques secondes immobile à réfléchir à sa question. Apparemment mon admiration n’était pas suffisante. Je m’étais alors rapproché de ma cavalière en posant doucement ma main sur sa joue et en la caressant avec l’un de mes doigts. Par la suite, mon visage s’était arrêté à quelques centimètres du sien. Je pouvais sentir sa respiration et je me doutais qu’elle devait sentir la mienne aussi. Après tout, elle avait toujours les yeux bandés et à présent, le goût avait laissé place à un autre sens. Le toucher. J’étais resté un certain temps sans bouger et à la limite de frôler ses lèvres. Une partie de moi voulait se faire désirer tandis qu’une autre se questionnait sur sa réaction et si ce n’était pas trop tôt pour le faire. Je ne voulais rien gâcher. Finalement, mes doutes avaient fini par disparaître à la seconde où j’avais parcouru la petite distance qui séparait nos lèvres.


Fin du flashback


La voix d’Elya m’avait fait sortir de mes pensées. Elle venait tout juste de revenir après un tour dans les vestiaires. Je lui avais offert un petit sourire avant de sortir avec elle de la salle de sport. Je trouvais ça quand même bizarre. Je ne m’en voulais pas de l’avoir invité mais c’était quand même une situation assez étrange. Je ne savais pas trop sur quel pied danser et je devenais beaucoup moins bavard que lors de notre soirée. C’est dans un petit silence que nous nous étions tous les deux rendu jusqu’au café. J’avais attendu de passer la porte pour tenter de démarrer la conversation et sans aucune imagination, j’étais revenu sur notre soirée. « Je me demandais un truc… » Commençais-je un peu gêné alors qu’on prenait place dans la queue. « Je me suis posé la question toute cette soirée mais je n’ai pas osé te demander. Pourquoi est-ce que tes collègues se sont inquiétés pour ta vie amoureuse ? Je veux dire… Tu es plutôt jolie donc tu ne dois pas avoir de problèmes pour avoir un copain. » La questionnais-je un peu maladroitement.






electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Dim 4 Jan - 23:09

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
Même si mes collègues avaient voulu faire cela pour m'aider, je dois avouer que cela m'avait un peu peiné qu'ils pensent que je n'étais pas capable de sortir en soirée avec quelqu'un ou encore même de rencontrer quelqu'un, je n'étais quand même pas une sauvage au point de ne pas avoir de rendez-vous galant enfin bon ce qui était fais ne pouvait pas être changé. Alors bien sur je ne m'étais pas laissée faire en leur faisant un peu payé avec l'entraînement durant toute une semaine, c'était même plutôt drôle à voir de les voir galérer et être totalement fatigués en tout cas je ne regrettais pas qu'ils m'aient organisé cette soirée parce que dans le fond elle avait été vraiment génial sans aucun doute. Après avoir osé tendre la main au jeune homme pour un nouveau départ il m'avait proposé d'aller boire un café avec lui ce que j'avais accepté bien sur il fallait que je me douche avant donc je n'avais pas perdu de temps pour le faire sans le faire trop attendre, peut être avait-il des choses de prévues après ce café au starbuck et ce n'était pas dans ma nature de faire perdre du temps à quelqu'un, Kenneth avait accepté de rester devant la porte dans le couloir pour m'attendre durant tout le temps de ma douche.

Flashback
La nuit était belle, très étoilée et même si je ne m'étais pas attendue à avoir les yeux bandés avec sa cravate je m'étais laissé faire en lui faisant confiance même sans le connaître c'était quand même étrange comme sensation de se laisser guider par un inconnu, au point même de bien vouloir goûter la glace les yeux fermés, ma mission était de découvrir le parfum afin d'avoir son admiration. « C'est quand même difficile sans la vue de se rendre compte des choses.. mais pour le goût je suis sur de moi parce que j'adore les pépites de chocolat et aussi la vanille, j'ai raison alors non .. ? » demandais je assez curieusement, oui il avait eu raison en disant que tout était développé quand il manquait un sens. Toujours en ayant les yeux cachés je lui demanda ce que je gagnais de plus que son admiration mais rapidement je sentis comme un silence entre nous sans savoir où il se trouvait vu que je ne voyais rien du tout mais au bout de quelques secondes je sentis un souffle contre ma joue puis une main, c'était totalement étrange de ne rien voir mais dans le sens agréable bien sur. Sentant sa respiration il frôla mes lèvres m'approchant d'avantage de lui, même sans forcément le connaître d'avantage j'étais sans aucun doute attiré par lui, il pouvait être à la fois drôle, étonnant et mystérieux que ce baiser j'en avais réellement envie. C'est d'ailleurs à peine quelques secondes plus tard qu'il posa ses lèvres sur les miennes sans même que je le repousse j'accentua ce baiser pour le rendre plus instense posant une main sur sa joue et gardant l'autre dans la sienne, je ne sais pas vraiment si c'était la perte de la vu qui rendait ce baiser alors fois mémorable et intense ou si c'était le fait d'être avec pratiquement un inconnu. « Je demande une chose, garder cette cravate » murmurais je entre deux baisers, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu un rendez-vous comme cela. « A toi de me faire confiance.. » lui dis je un fois le baiser rompu, je retira la cravate pour la mettre autour de mon coup tirant le jeune homme par la main direction un lieu que j'adorais dans cette ville, c'était juste à deux pas d'ici et peu de personne ne le connaissait, au bout d'une vingtaine de minutes on se retrouva devant un escalier en métal qui se trouvait contra un vieux bâtiment. « Montes, je suis juste derrière toi », au fur et à mesure la ville de Newport se dessinait devant nous et le ciel étoilé était tellement magnifique avec la vue sur l'océan « Tadaaaaaaaaaamm, un des plus beau endroit de cette ville » dis je en lui souriant une fois arrivée en haut sur le toit, je l'avais découvert un soir alors que je me baladais toute seule, vu que c'était un entrepôt personne ne venait dans cet immense bâtiment alors autant en profiter.
Fin du flashback

Le jet de la douche me réveilla et ce fut à ce moment là que je sortis pour me sécher et m'habiller rapidement, direction ensuite le couloir où il m'attendait toujours, visiblement il était sérieux pour aller boire un café c'est d'ailleurs le chemin qu'on prit tout les deux dans un silence avant qu'on s'y retrouve, devant la porte il me laissa passer devant lui tout en reprenant la conversation. Je détestais qu'on laisse un vieux silence alors qu'est ce que j'étais soulagée qu'il le fasse, sa question me dérouta un peu en faite moi même e n'étais pas capable de répondre à sa question enfin si un peu mais pour le coup il avait posé la fameuse question, « alors sans doute parce que je ne ramène pas de garçon à la caserne alors forcément ils se demandent si je préfère les filles, je ne sais pas vraiment pourquoi ils s'inquiètent c'est juste que j'enchaîne pas les garçons autant qu'ils enchaînent les filles » me contentais je de lui dire en souriant. « Merci pour le compliment du plutôt jolie » ajoutais je en ayant un léger rire dans la voix, c'était toujours bon à prendre un compliment, « et toi dis moi, pourquoi n'as tu pas de petite amie ? » demandais je à mon tour, peut-être en avait-il après tout c'était le moyen de le savoir ou même d'en savoir plus sur lui avec seulement une question.
© BANGERZ


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Sam 24 Jan - 12:34

be two in a boxing ring.
Elya & Kenneth



J’avais osé poser cette question. Celle qui me trottait dans la tête depuis notre première rencontre. Il fallait avouer qu’Elya n’était pas une femme horrible à regarder alors, je ne comprenais pas la raison du travail que j’avais eu à faire. Ni celle qui l’avait poussé à accepter un rancard organisé par ses collègues avec un inconnu pour elle. J’avais beaucoup de mal à croire qu’une femme comme elle en ait absolument besoin. J’étais même certain qu’il suffisait pour elle de se rendre dans une boite de nuit pour avoir une dizaine de prétendants ou de numéro en à peine une heure. Elle était ce genre de fille. Le genre de filles qui attirait tous les mecs pas parce qu’elle s’habillait sexy mais parce qu’elle était canon en restant simple et ordinaire. J’étais d’ailleurs étonné qu’aucun de ses collègues ne lui ait pas encore mit la main dessus. « alors sans doute parce que je ne ramène pas de garçon à la caserne alors forcément ils se demandent si je préfère les filles, je ne sais pas vraiment pourquoi ils s'inquiètent c'est juste que j'enchaîne pas les garçons autant qu'ils enchaînent les filles » J’avais l’habitude de croire que quand une femme était célibataire et qu’elle était canon, c’est que quelque chose clochait chez elle. Un détail qui devait sans doute faire fuir tous les hommes. Je n’avais pas encore mit la main sur ce détail chez Elya, ce qui rendait les choses doublement incompréhensible. Au moins, elle venait de me confirmait qu’elle était bien hétérosexuel et que son célibat ne venait pas de son orientation sexuelle. Peut-être que c’était plus simple. Elle était sûrement comme toutes les filles. Croire au prince charmant qui arriverait sur son cheval blanc et qui serait parfait. Seulement personne n’est parfait. Résultat, elle ne le trouverait jamais. « et toi dis moi, pourquoi n'as tu pas de petite amie ? » me demanda-t-elle à son tour. Un rire s’était échappé de ma bouche avant que je comprenne que sa question était sérieuse. J’avais pensé qu’elle me faisait une blague mais ce n’était pas le cas. J’étais un peu déstabilisé en pensant que la réponse était plutôt évidente. « Ce n’est pas facile de trouver une fille sur cette planète qui accepterait de sortir avec moi en sachant que je vois d’autres femmes tous les soirs pour gagner ma vie. La majorité des femmes n’aiment pas trop partager… » Commençais-je sérieusement. « Bizarre, n’est-ce pas ? » la questionnais-je avec un petit sourire avant d’atteindre enfin la caisse du café.


Flashback


« Tu es sûre que tes colocs ne sont pas là ce soir ? » avais-je murmuré alors que mes lèvres venaient de frôler les siennes. Il n’était pas question de s’attarder, cette petite pause devenait purement et simplement un véritable calvaire pour moi. Je n’avais d’ailleurs pas réussi à attendre sa réponse pour la plaquer contre le mur de sa chambre et déposer mes lèvres sur son cou. Son parfum, ses cheveux, sa respiration ou encore les battements de son cœur, me donnaient vraiment envie d’accélérer tout ça. Une certaine impatience venait tout juste de m’envahir et je ne voulais pas laisser les choses durer plus longtemps. Peu importe si nous étions seuls ou non. Ce n’était pas un très gros problème pour moi. Ma chemise était tombée sur le sol assez rapidement avant que je ne m’attaque à sa robe. C’est officiel. Cette soirée était plutôt une réussite.


Fin du flashback


Elya et moi venions à peine de récupérer nos boissons lorsque je lui avais pointé du doigt une table sur laquelle personne n’était encore installé. Sans tarder, nous l’avions rejointe mais peu après nous être enfin installé, un léger bruit attira mon attention. Elya s’excusa et j’aperçu un biper entre ses mains. Je n’avais pas eu besoin qu’elle ouvre la bouche pour comprendre qu’elle avait une urgence. Il suffisait de voir le regard désolé qu’elle venait de lancer dans ma direction. « Laisse-moi deviner, tu dois y aller ? Ce n’est pas grave. Tu ne devrais pas trop tarder. » Commençais-je par dire avant de reprendre. « C’est une belle journée pour sauver des vies. » ajoutais-je avec un sourire en coin.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18525
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : la crazygirl summer and beautyqueen Liza
▲ copyright : : @.coco câline
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    alice ; main street
    livie ; main street
    rosaleen ; church street
    aaron ; sms
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street
    nikolaï ; depot street
    robyn; depot street
    nolan ; main street
    livie&robyn ; depot street



MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring. Sam 24 Jan - 19:22

be two in a boxing ring.
ft. Kenneth & Elya.
La fameuse question du pourquoi j'étais célibataire était sortie, il l'avait posé mais cela ne me dérangeait pas du tout d'en parler, en faite avec mon métier je n'avais pas vraiment le temps à consacrer à ce genre de chose enfin c'était surtout ça qui faisait fuir les garçons, parce que selon certains j'avais un métier de mecs c'était sans doute cela qui leur posait un problème. Pourtant j'étais comme toutes les autres filles, enfin moi aussi avoir une relation amoureuse avec quelqu'un me donnait envie, moi aussi j'avais envie de cela mais parfois on doit faire face à la réalité : soit on fait peur, soit on intéresse personne ou soit, j'avais un problème avec les mecs, enfin bon de toute manière je n'avais aucune envie de me prendre la tête avec cela, si cela devait se passer cela viendrait. C'est alors que moi j'osa lui poser la question pour savoir pourquoi il n'avait pas de petite amie ce qui sembla le faire rire, bon à sa réponse c'était quand même une évidence, je ne connaissais pas beaucoup de femme en ville qui serait prête à partager un garçon avec pleins de femmes surtout la nuit. « Intéressant, en faite tu vois on se ressemble sur ce point, toi les femmes ne veulent pas partager vu ton travail et moi les garçons sont un peu sexistes vu que je suis pompier, ils ne savent pas ce qu'ils perdent voilà, tant pis pour eux et elles » lançais je avec un léger sourire, cela pouvait se comprendre que les gens n'aiment pas partager leur petit(e)-ami-(e).

FLASHBACK

Le soleil s'était couchée et à peine arrivée à l'appartement vide je l'avais entraîné dans ma chambre tout en le regardant dans les yeux, une fois là bas il me murmura à quelques centimètres de mes lèvres si mes colocataires étaient là, franchement je ne savais pas à quelle heure ils pouvaient rentrer mais je m'en moquais éperdument à cet instant précis. Sans même attendre la réponse il me plaqua contre le mur de ma chambre afin de déposer des baisers sur mon cou pendant que je lui retira sa chemise la jetant au sol, la soirée s'accélérait et elle n'était pas finie, ma robe se retrouva sur le sol aussi, alors en sous vêtements contre lui je passa mes jambes autour de sa taille afin qu'il me porte direction le lit tout en déposant mes lèvres sur les siennes. La soirée avait passé la vitesse supérieur, lui et moi, des parfaits inconnus sur le point d'avoir une relation physique, nous en avions envie tout les deux et rien qu'avec l’attraction qu'on avait tout les deux c'était une évidence..
La nuit qu'on avait passé tout les deux avait été exceptionnelle, la fatigue nous avait emporté après l'acte tout les deux enlacés, au petit matin je me retrouva toute seule sur le lit enroulée dans le drap, il se trouvait au bout du lit habillé de seulement son jean « Hey... tu t'en vas, tu veux pas rester pour le petit déjeuné ? » demandais je assez curieuse, je me demandais aussi s'il allait partir sans me le dire. « Non ce n'est pas dans mes .. » commença t-il à dire et là silence, là c'était bizarre, je me redressa un peu pour le voir d'avantage, «Je suis sur que tu dois manger donc qu'est ce qu'il y a ? Ce n'est pas dans tes … ?  » demandais je une nouvelle fois, ce dernier se leva pour aller chercher sa chemise et la remettre, « contracts.. » entendis je, je resta bouche-bêe devant lui, mais il avait couché avec moi que pour un contract, sur le coup j'étais un peu abasourdis par la situation, on m'avait payé quelqu'un pour coucher avec moi. Après quelques temps à vouloir s'expliquer enfin expliquer la situation je lui demanda de partir afin que je puisse réfléchir à tout cela, j'avais passé une nuit incroyable et je ne le regrettais pas du tout bien au contraire mais j'étais vexée qu'on m'ait payé quelqu'un, est ce qu'il avait fais semblant avec moi durant toute la soirée ?

FIN FLASHBACK

Les boissons en main on partit s'installer à une table afin de commencer à parler tout les deux avant d'être dérangé par la sonnerie de mon biper, c'est là que je le sortis de ma poche, Kenneth comprit toute suite ajoutant que c'était une belle journée pour sauver des vies, il avait totalement raison sur ce point, « je suis vraiment désolée, attends.. » dis je en sortant un stylo noir de ma poche, rapidement je me saisis de la serviette propre que j'avais eu avec mon café pour écrire dessus afin de la plier ensuite. Voilà ce qui se trouvait dessus : « 666.765.025, tu sais où me trouver, oublies pas n°69 CoronaDelMar. » Me leva de table je mis la serviette dans la main de Kenneth, « désolé encore, à bientôt peut être » lançais je avec un sourire déposant un léger bisou sur sa joue direction la sortie avec mon sac en main, je ne devais pas perdre de temps pour me rendre à la caserne.

RP CLOS
© BANGERZ

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

 
ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Elya & Kenneth, be two in a boxing ring.

Revenir en haut Aller en bas

Elya & Kenneth, be two in a boxing ring.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» boxing day!
» Elya pour le renom, et les primes
» Championnat du Monde de Kick Boxing WAKO 2013
» Arrivée ďElya
» Nouvel ambasadeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-