AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

I want to find home - Kenneth & Edward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: I want to find home - Kenneth & Edward Dim 14 Déc - 21:36


I want to find home


Colin m’avait parlé d’un mec qui se cherchait un colocataire depuis que le sien avait quitté son appartement. Je dois dire que le fais de partager un appartement avec une autre personne ne me plaisait pas vraiment, mais en même temps j’étais fauché, j’arrivais à peine à me débrouiller pour avoir du fric. Cependant, le fait qu’on partage les frais de loyer à deux, pouvait être une bonne solution, mais il fallait que je m’informe si cela serait dans mes moyens tout de même. Colin m’avait parlé d’une connaissance sans plus, donc, il allait falloir que je le cerne moi-même le type pour voir si je faisais une bonne chose ou non. Colin m’avait confié le numéro de téléphone de Kenneth alors je lui avais lancé un coup de fil pour savoir si la place de colocataire était toujours disponible et si je pouvais venir voir l’appartement et ainsi lui poser des questions. Il me mentionna que je pouvais passer vers 18h00 pour visiter et pour discuter de plusieurs détails. Je terminai mon chiffre à 17h00, ça me laissait le temps de passer chez  Colton et Sky pour prendre une douche et aller visiter l’appartement en question. Ça me faisait tout drôle de vouloir vivre à quelque part… Je n’avais jamais vécu ça depuis ma sortie de l’institut psychiatrique à mes 18 ans. Il s’était passé un tas de choses depuis et est-ce que j’étais vraiment prêt à faire ça? Est-ce que j’étais prêt à rester à Newport Beach pour de bon d’abord? Je ne savais pas… Pour un voyant, je ne voyais pas grand-chose de mon avenir. C’était frustrant à la fin. Je me garai devant l’adresse que j’avais vers 18h10, je me pointais légèrement en retard, mais bon… il n’allait sans doute pas faire tout un cas pour ça. Je frappai donc à la porte et attendit qu’on vienne m’ouvrir. Je l’avoue, j’étais nerveux, je voulais bien paraître. Un jeune homme grand et élancé, aux yeux gris clairs se montra devant moi. Il me paraissait plutôt élégant.

- Bonsoir, je suis Edward, je viens visiter l’appartement.

Il présenta sa main pour me saluer… Je plissai aussitôt les yeux. Je détestais les contacts de la sorte. Je vins pour lui prendre la main mais je me frottai le front aussitôt. Je lui souris d’un air gêné.

- Inutile ce genre de salutations, merci de me recevoir…

Voilà, juste à son regard, je pouvais voir qu’il me prenait pour un barjot. J’essayai de faire fi de ce qui venait de se passer, mais je savais très bien que la première impression était importante. Il me fit entrer et je constatai aussitôt que l’ambiance était plutôt bonne… Bon… l’homme en face de moi avait du ménage à faire sur lui-même, mais il représentait la majorité des gens de cette ville. Je scrutai les lieux pour capter l’énergie…. Je pouvais déjà savoir à qui j’avais affaire. Je me mordis la joue un instant. Ce n’était pas le genre de mec avec lequel j’aurais cru un jour habité. Il avait quelque chose sous cette belle apparence qui était troublante, je le sentais bien.

- J’aimerais savoir à quel prix s’élève le loyer, mes finances ne sont pas toujours bonnes… du genre que j’habite dans ma voiture pour impressionner les filles!


Je laissai échapper un léger rire… J’arrivais à  peine à vivre… mais je pouvais toujours essayer de ramasser du fric pour arriver à payer, mais je ne garantissais rien. Puis, une statue de bouddha attira mon attention dans le salon. Il ne fallait pas conclure qu’il était bouddhiste, car beaucoup utilisait bouddha comme décoration. Mais, je dois dire que c’était haut combien intéressant.




W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Dim 21 Déc - 19:59


I want to find home

Il ne restait plus qu’une personne avant que je ferme définitivement la porte de chez moi. Cela faisait une semaine que j’avais quitté mon ancien appartement pour en prendre un nouveau. La transition avait été plutôt compliquée. Je ne m’étais pas attendu à ce que ma colocataire décide subitement de s’en aller à cause d’une mutation. J’étais très heureux pour elle mais j’étais rapidement revenu à la réalité quand j’avais réalisé que l’appartement était loué sous son nom et que tous les meubles lui appartenaient aussi. Il ne me restait donc que quelques broutilles ainsi que de l’argent que j’avais mis de côté grâce à mon travail d’escort boy. Cependant, une seconde difficulté m’était arrivée en pleine figure. Je n’avais pas de salaire régulier, ni même de métier légal que je pouvais mentionner. Résultat, je devais trouver un logement et convaincre un propriétaire de me louer quelque chose sans pouvoir lui accorder de réelle garantie. Par chance, Avery m’avait beaucoup aidé ainsi que mes anciens et nouveaux collègues. Je m’étais fait assez de contact pour qu’ils me renseignent tous sur les derniers appartements sur le marché. Après quelques semaines et de nombreux refus de la part des propriétaires, j’étais tombé sur un bien intéressant. Il était beaucoup trop grand pour moi. Je n’avais pas l’habitude de vivre dans un appartement aussi spacieux, j’étais plutôt adepte des boites à souris. De plus, le salaire était tout de même excessif pour une personne comme moi. Même si je gagnais bien en ce moment, il fallait que je pense à la suite. Je ne pourrais pas être escort toute ma vie. Je devais penser à l’après. Cependant, le propriétaire avait besoin de quelqu’un immédiatement et acceptait mon dossier sans même regarder mes références à condition que je paye en temps et en heure. Cet accord était parfait. C’est la raison pour laquelle, j’avais organisé des visites aujourd’hui. Je n’emménageais officiellement que demain mais, je n’avais pas perdu de temps. Seulement, deux ou trois étudiants ayant vu mon annonce sur un tableau de l’université avait fait le déplacement jusqu’à maintenant. Il faut dire que dans une ville comme Newport Beach, bourré de gosse de riche, la colocation pour partager les frais ne faisait pas partie de leur vocabulaire. Cet après-midi était donc une catastrophe, une fois de plus. Il était six heures passé quand le dernier visiteur frappa à la porte. J’étais pressé d’en finir, c’est pour cette raison que je n’avais pas perdu une seule seconde pour ouvrir et découvrir un mec du même âge devant mes yeux. Il paraissait plutôt simple aux premiers coups d’œil. Il ne portait pas les derniers vêtements à la mode, ni un costume prétentieux. J’aimais son style. Il venait de gagner un point sans même le savoir. Lorsqu’il se présenta, j’avais laissé échapper un petit sourire pour tenter de me retenir de rire. S’il me dit que son film préféré est Twilight, je le vire directement. « Kenneth McCallister, enchanté. » lui répondis-je en lui tendant la main. Sa main s’approcha de la mienne avant qu’il ne la pose sur son front. Je rêve où je viens de me prendre un vent ? Ce mec était étrange mais, je le fis quand même rentrer à l’intérieur sans prêter attention à ce qui venait de se passer. Je n’avais pas de temps à perdre et je ne comptais pas y passer des heures. Je le laissa pénétrer jusqu’au salon sans dire un mot pour le laisser regarder et prendre ses repères. Il semblait tout scruter dans les moindres détails et semblait plutôt pensif avant de me regarder pour me parler directement du prix. Il avait l’air encore plus paumé que moi, ce qui me rassurait un peu. « Tant mieux. Je vivais avec une fille riche avant et même si je l’adorais, je n’aimais pas vraiment me sentir comme un squatteur. » Avouais-je amusé sans rebondir sur son histoire de voiture. Je n’allais pas avoir pitié de lui parce que je savais bien ce que c’était de ne pas avoir de toit. J’étais pareil en arrivant dans cette ville et je n’étais pas le genre à m’apitoyer sur le sort des autres ou même sur le mien. Ce n’était pas juste mais c’était la vie. « J’ai déjà payé le premier mois de loyer pour obtenir l’appartement, ce qui signifie que tu ne commencerais à payer qu’à partir du mois prochain. On partage tout en deux soit environ 250 dollars chacun avec tout compris pour le loyer et les factures. Il n’y a pas de ligne de téléphone et pas vraiment la télé non plus pour l’instant… C’est dans tes moyens ? » Demandais-je en le regardant avant de comprendre que son regard était posé sur une statue bouddhiste. « Désolé de te décevoir mais, ce n’est pas la mienne. Ce sont les décorations du proprio pour la vente, il va les récupérer à partir de demain comme certains de ces meubles. » Dis-je en le fixant avant de lui faire signe de me suivre. Je lui avais alors montré la cuisine ouverte sur le salon, la première chambre dans laquelle je poserais mes valises, la salle de bain et même le petit balcon du salon avant de pousser une nouvelle porte pour lui faire découvrir la chambre libre. « Tu fais quoi comme métier ? » le questionnais-je naturellement. Même si je n’étais pas regardant sur le métier, je voulais quand même être sûr qu’il payera sa part.




W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Lun 22 Déc - 5:59


I want to find home


L'homme que j'avais en face de moi me ressemblait sur plusieurs choses bien que je ne sache pas vraiment le cerner jusqu'à maintenant. Je trouvais qu'il avait le visage impassible, difficile de dire quel genre de personne il était encore. Il m'avait fait entrer dans l'appartement où je comptais "essayer" d'habiter... je n'avais jamais eu de chez moi depuis ma sortie de l'asile et encore moins de colocataire, je suis plutôt du genre solitaire, car avec toutes les voix que j'entends autour de moi j'ai besoin de tranquillité et d'espace. Quand Kenneth m'informa qu'il avait eu une colocataire plutôt riche et qu'il avait eu l'impression de squatter, je comprenais un peu plus ce qu'il voulait dire... Je squattais normalement chez les gens et là c'était pour du sérieux et lui aussi je crois.. Pour ça, on ne pouvait pas s'entendre mieux.

- haaa.. ça ne risque pas d'arriver avec moi...

Il allait se sentir à l'aise, car je n'avais pas un rond... enfin... juste peut-être pour me payer cet appartement c'est pourquoi qu'avant de de faire le tour, je passai directement au coût de l'appartement.

« J’ai déjà payé le premier mois de loyer pour obtenir l’appartement, ce qui signifie que tu ne commencerais à payer qu’à partir du mois prochain. On partage tout en deux soit environ 250 dollars chacun avec tout compris pour le loyer et les factures. Il n’y a pas de ligne de téléphone et pas vraiment la télé non plus pour l’instant… C’est dans tes moyens ? »

- Heu... ouais je pense que ça peut le faire... sinon, tu voudrais que j'emménage le mois prochain?

J'étais prêt à débarquer demain, mais s'il me disait qu'il aimait mieux me voir là quand j'allais commencer à payer, y'avait pas de soucis quand même. Je mis mes mains dans mes poches tout en regardant autour, l'appartement était bien décoré je trouvais, sauf que Kenneth m'indiqua que c'était seulement pour la vente et que le propriétaire allait venir tout prendre. J'écarquillai les yeux, ça voulait dire que nous avions aucun mobilier? En plus, la statue de buddha dans le salon était trop top.... j'avais essayer plusieurs techniques de prière au cours de ma vie et je dois dire que le bouddhisme est une religion qui me plaît bien.

- Heuu... donc.. tu as des meubles à mettre ou bien.. on est sans meuble... car je dois t'avouer que j'ai rien moi...

Je n'avais même pas de lit putain, même pas de matelas... j'allais devoir m'inventer un truc pendant un temps pour vivre ici.  Je touchai alors mon bracelet pour le faire claquer contre mon poignet à répétition, c'était une technique qu'on m'avait appris pour gérer mon stress quand j'étais à l'asile par un de mes psychiatres. Tout ça me semblait gros un peu, je pense que je n'étais pas prêt à franchir le cap de l'appartement quoi! Kenneth me fit visiter un peu partout, je trouvais vraiment l'endroit sympathique, l'ambiance était bonne, l'énergie aussi et on arriva jusqu'à "ma chambre!", elle était bien et surtout je la trouvais grande. Bon, c'était un peu normal puisque toute chambre était plus grande que celle que j'avais eu à l'hôpital. Puis, Kenneth me demanda ce que je faisais comme métier...

- Je suis serveur pour la compagnie de traiteur Newport Buffet! On fait des événements spéciaux du genre mariages, party de bureaux, anniversaires, shower, retraite, tu vois le genre? Et je suis aussi détective privé dans mes temps libres...

Je laissai faire la mention que j'étais médium... C'était toujours un fait que je cachais... Puis, je mis ma main contre le mur pour regarder l'énergie de cet appartement pour y voir ce que je pouvais y trouver. Je fermai les yeux un instant avant de les rouvrir subitement pour voir un Kenneth un peu troublé par ce que je venais de faire. J'y avais vu des disputes, un bébé qui pleure, des coups et blessures... bref....il fallait un bon nettoyage ici. J'avais horreur de cette négativité!

- Désolé, j'ai souvent des absences, faut pas s'en faire! Et toi tu fais quoi comme métier?

Je ris un instant, car j'avais deviné que ça tournait autour des femmes, bien que je ne saches pas trop ce qu'il faisait.. Coiffeur? styliste? Je dirais qu'il venait d'attirer mon attention. Je ne lui fis pas mention de mon ressenti sur son métier, mais j'attendais juste qu'il me donne la réponse à laquelle je me demandais bien si j'étais tombé pile dessus.  



W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Dim 4 Jan - 16:02


I want to find home

S’il y a un point pour lequel Edward me satisfaisait amplement c’est qu’il avait vraiment l’air motivé pour trouver un logement. Il ne semblait pas être le genre de colocataire qui n’était pas sérieux lorsqu’il s’agissait d’argent et donné l’impression d’avoir eu aussi un parcours chaotique en ce qui concerne les logements tout comme moi. Il me posait des questions sans passer par quatre chemins. C’est le prix de l’appartement qui arriva sur le tapis en premier donc il était intéressé avant même d’avoir vu les pièces. J’avais tout à y gagner même si ce n’était sans doute pas le meilleur logement de la ville. Je lui avais répondu honnêtement avant de le questionner pour savoir si c’était dans ses moyens ou non. Tout comme lui, je ne voulais pas perdre mon temps si ça n’arriverait pas au terme. Il me répondit alors que ça pouvait le faire et alla même jusqu’à me demander quand est-ce qu’il pourrait s’installer. La formulation de sa phrase était un peu étrange. C’était comme si il pensait déjà avoir l’appartement sans même savoir ce que je pensais de lui. Etrangement, cela ne m’avait pas dérangé tant que ça. Je trouvais même ça très amusant. Il me fallait quelqu’un rapidement, je n’allais pas faire le difficile et puis il n’était pas riche. Ce n’était pas un snob que je ne supporterais plus après quelques jours à cause de ses manières. La première impression n’était pas toujours la bonne mais pour l’instant, j’étais prêt à courir le risque d’un éventuel échec.

« Si tu veux emménager plus tôt, il n’y aucun soucis. Dès demain en réalité, puisque je dois ramener toutes mes affaires, donc tu pourrais aussi en faire de même. »

Il semblait hypnotisé par la statue de bouddha. Malheureusement, ce n’était pas à moi comme tous les objets dans cette pièce. Cela ne servait à rien de mentir, il le découvrirait bien assez tôt s’il finissait par être mon colocataire. Alors, j’avais dit la vérité et d’un coup, l’inquiétude l’avait envahit. Il m’avoua qu’il n’avait aucun meuble. Je l’avais deviné puisqu’il vivait dans sa voiture.

« La colocataire que j’avais dans mon ancien appartement a laissé quelques meubles. Elle a été mutée dans une autre ville et elle n’avait pas besoin de tout prendre. Elle m’a dit de garder ce que je voulais et de jeter le reste. En ce qui concerne l'électroménager, le proprio a bien voulu nous laisser le frigo, le micro-onde et le four. Il y a une laverie dans les caves, donc ça nous évite d’acheter une machine à laver. Ce qui manquera, on pourra voir ça au fur et à mesure. L’important c’est d’avoir le nécessaire. »

J’avais déjà fait une liste dans ma tête de ce que je voulais prendre ou non. J’allais bien sûr prendre mon lit, le canapé, une armoire et au moins un bureau. C’était le nécessaire. Je comptais bien supplier quelques amis de m’aider à déménager même si je n’avais prévenu personne. Je ne pourrais pas le faire tout seul surtout en sachant que je n’avais pas de voiture et seulement une moto. J’étais plutôt mal barré et pas très organisé sur ce coup-là. Cependant, j’avais réellement hâte de prendre un nouveau départ. Il y avait désormais trop de mauvais souvenirs dans l’ancien et depuis que Sebastian connaissait mon adresse, je préférais partir sans prévenir les autres et ma sœur en particulier.  La visite s’était poursuivit et j’avais montré à Edward tous les recoins de ce logement et la chambre qui était à prendre. Son visage me laissait penser qu’il appréciait l’endroit. Ce fût alors le moment que j’avais trouvé idéal pour commencer à le questionner sur son métier. Un sourire s’était dessiné sur mes lèvres en l’entendant parler de son travail de serveur pour une compagnie de traiteur. J’avais déjà eu l’occasion de travailler pour eux à de nombreuses reprises. La suite m’avait encore plus surpris. Détective privé ? Très intéressant. Peut-être que ça me servirait et qu’il m’apprendrait deux ou trois choses.

« J’ai travaillé pour ce traiteur dans le passé donc je vois le genre… »

Je m’étais arrêté subitement en me rendant compte qu’il ne m’écoutait déjà plus. Il semblait absent. Sa main était posée sur le mur et il avait les yeux fermés. J’espère qu’il n’était pas sur le point de mourir parce que j’étais vraiment nul pour les gestes de premiers secours. Par change, il avait repris ses esprits en m’expliquant qu’il avait souvent des absences. Ce mec était vraiment bizarre tout de même. Il me questionna finalement sur mon métier. J’avais hésité un petit instant avant de soupirer légèrement. En cherchant un colocataire, j’avais décidé de ne pas mentir. Je ne voulais pas passer mon temps à mentir à chaque fois que je devais sortir dans mon propre appartement comme je l’avais fait avant avec ma précédente colocataire. Je préférais un colocataire que ça ne gêne pas et qui ne me juge pas.

« Honnêtement ? Je suis Escort boy. » Commençais-je à dire avant de reprendre. « Je n’emmène  jamais une femme chez moi, donc il n’y a pas de soucis à se faire de ce côté là. Je suis souvent là pendant la journée et toujours dehors le soir. Est-ce que ça risque de poser un problème ? »





W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Lun 5 Jan - 15:56


I want to find home


Kenneth semblait être un type bien sympathique et il était prêt à m'accueillir dès demain si je le voulais bien. Je dois dire que ça m'intéressait vraiment, car me stabiliser à quelque part était excitant... voir effrayant en même temps, mais je crois que j'étais capable d'y arriver. Ce qui m'inquiétait le plus maintenant c'était que je n'avais aucun meuble et je n'avais certainement pas de fric pour en payer non plus là. C'était plutôt embarrassant, j'étais prêt à prendre un appartement, mais si je n'avais pas de meuble, Kenneth allait trouver ca étrange que je ne fasse pas ma part non pour ça? Puis, il me parla que son ancienne coloc avait laissé beaucoup de meubles et qu'il voudrait bien les apporter pour meubler le tout. J'étais un peu réticent dans le sens que Kenneth devait me trouver bien pauvre et surtout inutile pour me débrouiller... ou je ne sais pas... Je voulais qu'il sache que j'étais sérieux, que je voulais me trouver un appartement et j'étais prêt à faire bien des concessions. L'électroménager était fourni par le proprio, c'était déjà très bien!!!!

- Ha et bien... sympa ton ancienne coloc.... je dirais que ça serait bien pour ses meubles alors, mais je ne veux pas non plus profiter de toi ou d'elle aussi là... Je peux très bien me mettre le strict nécessaire, si tu savais par quoi j'ai pu passer des fois, je pense que ça ne pourrait jamais être pire.

Il ne fallait jamais dire jamais... mais bon.... Je suis sûr que Kenneth n'avait jamais dormi à la belle étoile dans une ruelle sale sur un morceau de carton. Il me fit le tour de l'appartement et je trouvais vraiment que les pièces étaient grandes... Bon, c'était bien le premier appart que je visitais pour me trouver un logement, mais je crois qu'il allait être parfait pour moi. Puis, il me demanda pour qui je travaillais et je fus surpris de constater qu'il avait déjà travailler pour la compagnie de traiteur pour laquelle je travaille. Puis, avant de terminer la ronde de l'appartement, je décidai à mon tour de lui demander son métier, quoique j'avais une petite idée en tête, mais je n'étais pas capable de mettre le doigt dessus.

« Honnêtement ? Je suis Escort boy. Je n’emmène  jamais une femme chez moi, donc il n’y a pas de soucis à se faire de ce côté là. Je suis souvent là pendant la journée et toujours dehors le soir. Est-ce que ça risque de poser un problème ? »

- Ho.... fis-je surpris....

Il venait vraiment de me dire qu'il était escort boy, qu'il couchait avec des filles pour de l'argent? Alors là, je ne pense pas que j'aurais pu deviner. J'étais un peu gêné de l'apprendre, je dois bien l'avouer... moi qui n'a pas l'habitude de toucher à une femme, lui il devait en toucher plus qu'il n'en fallait.

- Heu... non pas de problème... c'est étonnant tout de même, je n'aurais jamais pu croire ça..... En fait, c'est pas ce que je veux dire, tu es très ... séduisant... bonn ok je m'enfonce...  Bref, tu fais ce que tu veux, je trouve ça bien que tu sois honnête.

Ouais, maintenant je voyais bien qu'il allait être un coloc génial, mais en même temps, est-ce que moi je devais lui dire que j'étais médium/clairvoyant? Il n'avait pas une tête à croire quoique ce soit là-dessus, c'est pourquoi, je crois que je n'allais pas lui dire tout de suite ce qu'il en était sur ce côté là. Je saisi mon bracelet à mon poignet pour jouer un peu avec.. C'est comme ça que je faisais pour me calmer un peu. Si Kenneth voyait des femmes, ça m'allait très bien et c'était encore mieux qu'il ne les amène pas ici.

- Et je n'amènerai pas de filles ici, tu peux être tranquille aussi.

J'espère qu'il n'allait pas penser que j'étais gay quand même.



W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Sam 24 Jan - 17:26


I want to find home

« Ho »

Mes yeux s’étaient soudainement arrêtés sur le visage d’Edward. Ho ? Il avait bien dit, Ho ? Qu’est-ce que ça signifiait exactement ? Est-ce qu’il était simplement surpris ou est-ce qu’il était réticent ? Est-ce qu’il comptait me juger à présent ? Ou refuser finalement de vivre ici ? Ce n’était pas évident. Je n’avais jamais parlé à quelqu’un avant aujourd’hui de mon métier par moi-même. Les personnes au courant l’avait deviné toutes seules et le reste de mes amis n’en avaient aucune idée. Résultat, cette situation me mettait réellement mal à l’aise. Sa réaction me perturbait quelques peu et j’en avais fini par perdre tous mes mots. Peut-être que c’était une mauvaise idée. J’aurais dû garder ça pour moi quitte à continuer à mentir sans arrêt même sous mon propre toit.

« Heu... non pas de problème... c'est étonnant tout de même, je n'aurais jamais pu croire ça..... En fait, c'est pas ce que je veux dire, tu es très ... séduisant... bonn ok je m'enfonce...  Bref, tu fais ce que tu veux, je trouve ça bien que tu sois honnête. »

Pas de problème ? Ce n’est pas l’impression qu’il donnait. On dirait clairement que mon métier ne lui plaisait pas tant que ça même si j’avais tenu à le rassurer en lui expliquant que je ne ramènerais jamais mon travail jusqu’ici. Le fait qu’il commence à dire que j’étais très séduisant me rendait doublement mal à l’aise. Est-ce qu’il était en train de me draguer ? Peut-être qu’il était gay. Je ne pouvais pas le laisser imaginer qu’il avait une chance avec moi. Je n’étais clairement pas de ce bord.

« Et je n'amènerai pas de filles ici, tu peux être tranquille aussi. »

Ok ! C’est clair. Il est gay.

« Alors tu es… ? T’inquiète pas, ça ne me pose pas de soucis. Je sais que certains gars ont un souci avec les homosexuels mais ce n’est pas mon cas. Je ne suis pas… de ce bord mais je respecte. Si tu veux tout savoir, je crois que la moitié des escorts sont gays et ils sont encore mieux payés ! »

C’était vrai. Beaucoup d’hommes mariés étaient en réalité homosexuels. Ils avaient hontes et il fallait absolument que tout reste très secret. Alors, comme les femmes, ils commandaient des escorts boy histoire de prendre un peu de plaisir pour une fois. Finalement, les escorts étaient doublement payé. Les tarifs étaient vraiment hauts. Avery m’avait déjà proposé ce genre de service mais j’avais toujours refusé jusqu’à maintenant. Je n’en étais pas capable. Ce n’était pas mon style. Il faudrait vraiment que j’ai besoin d’une énorme somme d’argent pour sauter ce genre de pas ou une raison exceptionnelle.

« En ce qui me concerne, tu me plais… enfin en tant que colocataire. Puisqu’on ne se connait pas bien, je te propose de venir t’installer à partir de demain matin. On passera aussi chez moi pour récupérer des meubles dans mon ancien appartement. On trouvera une organisation ensemble et on pourra décider tous les deux à la fin du mois si on continue ensemble ou non. Qu’est-ce que tu en penses ? »

De tous les candidats, Edward me paraissait le plus intéressant. Il était un peu bizarre et maladroit mais plutôt sympathique. Tout comme moi, il devait travailler plutôt dur pour gagner sa vie et ce n’était pas un fils à papa. Il en avait bavé et je me reconnaissais en lui. Nos ressemblances nous aideraient sans doute à nous entendre dans cette colocation. Cependant, je ne voulais pas être le seul à décider. Peut-être que dans un mois, il ne voudrait plus vivre avec moi pour une quelconque raison. Je préférais donc voir ça comme un test qui nous arrangerait tous les deux. Il voulait un toit et je voulais un colocataire pour partager le loyer.

« D’accord ? » lui demandais-je en tendant ma main dans sa direction en espérant qu’il accepte.






W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Lun 26 Jan - 0:26


I want to find home


En plein ce que j'avais cru, maintenant Kenneth me prenait pour un homosexuel puisque j'avais mentionné que je ne serai pas celui qui amènerait des filles ici, ce n'était absolument pas pour cette raison, mais je ne voulais pas lui dire le pourquoi du comment. Qui est encore puceau à mon âge alors que lui, il se tape sans doute une fille par soir... Disons que j'étais un peu gêné de la situation. Je ne voulu pas alors démentir ce qu'il venait de me dire, alors je préférai hocher la tête et faire comme si je comprenais. Peut-être que c'était bête sur le moment, mais je ne connaissais pas très bien Kenneth et je ne voulais pas faire mauvaise impression non plus en lui parlant que j'étais clairvoyant. Là, il acceptait l'homosexualité, c'était bien, mais rien ne disait qu'il croyait au paranormal... Bref.. je connaissais la plupart des réactions des gens quand je leur avouais ce que j'avais comme don. Je ne mentionnai pas non plus que j'avais pas l'intention d'amener d'hommes, je voulais juste savoir maintenant si Kenneth serait prêt à être mon colocataire.

« En ce qui me concerne, tu me plais… enfin en tant que colocataire. Puisqu’on ne se connait pas bien, je te propose de venir t’installer à partir de demain matin. On passera aussi chez moi pour récupérer des meubles dans mon ancien appartement. On trouvera une organisation ensemble et on pourra décider tous les deux à la fin du mois si on continue ensemble ou non. Qu’est-ce que tu en penses ? »

Wow! Je ne croyais pas que ça se ferait si vite, je souris à Kenneth face à ce qu'il venait de dire. Décidemment, je ne pouvais pas croire que j'allais avoir un chez moi!!! La première fois depuis des années que je n'avais pas eu de lieu de résidence. Puis, il m'avait tendu la main pour que je l'attrape cette fois-ci en me demandant si j'étais d'accord. Je ne pouvais pas y échapper et ne pas lui donner ma main, ça serait trop bizarre. Avec une légère hésitation, je lui tendis ma main pour attraper la sienne.

- Ha super! Je suis partant! Je peux emménager demain sans problème et si tu me dis à quelle heure je peux me pointer à ton ancien appartement pour t'aider à tout emporter, je suis libre.

Je respirai un bon coup, toucher les gens me faisais voir des choses plus que je ne devrais en voir et je savais que cela m'affecterait pour le reste de la journée. Je détournai ensuite le regard pour me remettre de mes "émotions" pour faire semblant de regarder tout autour de moi. J'étais content, mais cette poignée de main venait de me montrer qui était vraiment mon colocataire. En espérant que tout se passe bien dans les jours à venir, voire les semaines ou les mois. On se donna rendez-vous pour le lendemain et c'était fait, j'avais maintenant un appartement, mais aussi un colocataire.

- Merci Kenneth!

Je restai poli et me dépêchai de quitter l'appartement pour retourner dans ma voiture. Ce que j'avais vu de Kenneth c'était une vie de voyages, de mensonges aussi et d'une relation tumultueuse avec sa sœur. Kenneth cachait des choses, mais il le faisait, car il en était pas fier... Cela ressemblait légèrement à moi qui avait fait souvent des choses pour survivre... Quelque chose me disait que j'avais quelque chose à apprendre de lui ou bien que lui avait quelque chose à apprendre de moi.




W.B

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward Lun 26 Jan - 0:26

RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I want to find home - Kenneth & Edward

Revenir en haut Aller en bas

I want to find home - Kenneth & Edward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I'm crazy (Kenneth & Edward)
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» Edward aux mains d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-