AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Never be the same again (Madison&Seb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Never be the same again (Madison&Seb) Mar 6 Jan - 1:27




Never be the same again
Madison & Sebastian
 
Depuis le temps que je pensais sans cesse à Madison Campbell, je voulais que tout se finisse et aujourd'hui était le jour J. J'avais tout planifié depuis que ma sœur m'avait offert ce super flingue. Ces mots se percutaient toujours dans ma tête la fois où elle était venue me voir en prison... Brûle en enfer!!!! Je savais alors que c'était elle la coupable qui avait faillit me tuer. J'allais lui faire avouer quitte à la torturer si elle ne voulait pas le faire. J'avais sniffé plus de cocaïne aujourd'hui et j'avais certes pris un verre de trop, mais j'avais tous mes sens en alerte justement pour qu'elle paye pour ce qu'elle avait osé me faire. Rien n'était pareil depuis ma sortie de prison ou depuis que je ne portais plus ce bracelet électronique à la jambe. J'avais garé ma voiture dans la rue près de la maison de Madison et je m'étais dirigé vers la porte derrière pour entrer... Suffisait un petit tour de passe-passe pour entrer, mais j'avais appris beaucoup quand j'étais dans un gang à Chicago. J'étais entré et j'avais l'intention de la coincer lorsqu'elle se réveillerai.... En attendant, je pris le téléphone de Madison et le fourrai dans ma poche. Je débranchai l'électricité dans sa demeure pour qu'elle ne puisse avoir accès à rien. Cela allait la forcer à descendre quand elle se réveillera. J'allai m'installé sur son fauteuil que je mis au centre de la pièce pour que lorsqu'elle passera devant le salon qu'elle me voit très bien avec mon arme. J'allais surement patienter pendant des heures, mais j'avais amener mon whisky pour me tenir compagnie... Quelques heures plus tard, j'entendis enfin bouger à l'étage... Les pas se rapprochèrent et enfin, je vis Madison en nuisette sursauter en me voyant. Je souris instantanément... d'un sourire sournois et vainqueur. Je braquais mon arme directement vers elle.

- Bon matin rayon de soleil, j'espère que tu as passé une bonne nuit, car nous allons passé la journée ensemble!

Je fis signe que je lui envoyai un baiser et je me rapprochai tout doucement de ma victime.

- Si tu bouges, si tu cries, si tu oses faire quoi que ce soit qui me déplait... je te tues direct compris? Met ton manteau et tes bottes, on va faire une balade.

Je le dois le dire... je jouissais carrément de la voir se contraindre à mes menaces. Si elle osait essayer quoi que ce soit en ma présence, j'allais tirer et j'étais très sérieux. Elle me faisait chier, j'allais la faire chier aussi. Déjà que sa visite au chalet m'avait énervé, là, je devais lui remettre la monnaie de sa pièce et plus encore. Je ne sais pas comment allait réagir Madison, mais j'espérais la faire souffrir et j'espérais qu'elle pleure aussi!



© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Mar 6 Jan - 2:33



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Allongée comme une épave sur le lit, je dormais depuis déjà un bon moment. A vrai dire, je m’étais couchée relativement tôt. J’avais passé une journée de travail assez épuisante, d’autant plus que je n’ai pas arrêté de sortir dernièrement. J’ai été faire mes courses où j’ai croisé Jason, je me suis baladée en forêt avec Alfie et le départ de Diego épuise mon cerveau, je ne cesse de penser à lui. Je dors donc très peu. Du coup, depuis mon retour de la montagne, j’avais eu un emploi du temps assez chargé. Cependant, je m’étais réveillée en sursaut aux alentours de cinq heures du matin. J’avais fait un horrible rêve : Kenneth s’était pris une balle dans la jambe. Ce n’était donc pas un rêve mais plutôt un cauchemar. Ce serait l’une des pires choses qui puisse arriver dans ma vie. Kenneth blessé ? Ce n’était pas plausible. Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi je venais de faire ce cauchemar mais il faut dire que je pense beaucoup à lui ces derniers temps. Concrètement, je crois qu’il me manque beaucoup. J’en suis même sûr puisque j’ai envie de me blottir dans ses bras en ce moment même pour lui faire un énorme câlin. Je pense que j’essaierai de le joindre demain mais il sort beaucoup la nuit, c’est assez difficile de le croiser. Je me demande bien où il trouve cette énergie pour faire la fête tous les soirs parce qu’à part ça, je ne vois pas ce qu’il pourrait faire d’autres aussi tard.
Naturellement, je m’étais assise sur mon lit avant d’enfiler ma paire de pantoufle et de me lever. Je m’étais ensuite arrêté devant le miroir de ma chambre pour me regarder, j’étais éclairée par le clair de lune. J’aimais beaucoup ce nouveau dessous que je m’étais offerte : une nuisette rouge moulante qui traçait à merveille mes formes.
Pas à pas, je descendis les escaliers. Je venais en effet de retourner chez mes parents pour l’instant. J’avais quitté l’appartement en ce début d’année et j’attendais de pouvoir emménager dans la demeure que j’avais achetée. J’avais accepté de retourner chez mes parents pendant quelques jours uniquement parce que mon père et ma mère sont partis en Europe pour se retrouver d’après eux. Ca me fessait rire dans le sens où mon père est un connard et ma mère super naïve.
Cependant, en arrivant dans le salon, je ne pus m’empêcher de sursauter. Sebastian était là, devant moi, chez moi et… armé. En effet son arme était dirigée vers moi. « Bon matin rayon de soleil, j'espère que tu as passé une bonne nuit, car nous allons passer la journée ensemble! » m’avait-il dit avant de m’envoyer un baiser et de se rapprocher de moi. Je serais tentée de me demander si tout cela n’était pas un vilain cauchemar mais je savais pertinemment que non.  « Si tu bouges, si tu cries, si tu oses faire quoi que ce soit qui me déplait... je te tues direct compris? Met ton manteau et tes bottes, on va faire une balade.» Rajouta-t-il l’air très sérieux. Cet homme est malade. Clairement, il lui manque une case en moins. Je comprends mieux ce que Jason a ressenti le soir où j’ai braqué mon arme en sa direction. Sauf que j’avais des circonstances atténuantes. Lui n’en a pas, je n’ai jamais tué sa sœur moi.   Et si je ne veux pas ? Tu vas faire quoi ? Me tuer ? Lui demandais-je alors naturellement en le regardant dans les yeux. Tu n’as pas le cran pour faire ça. Tu n’es pas capable de tirer. Ajoutais-je alors en le regardant toujours de la même façon. J’avoue que Sebastian me fichait les jetons. Il est beaucoup plus fou que ce que je pensais et je ne sais pas pourquoi je continue de le provoquer… Il me débecte tellement en même temps. Mais apparemment la prison ne t’a pas manqué parce que je te jure que tu vas y retourner et je vais cette fois-ci m’assurer que tu ne ressortes pas de là de sitôt. Terminais-je en gardant mon sang-froid. En vérité, je n’avais qu’une envie : courir.



© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Mar 6 Jan - 16:48




Never be the same again
Madison & Sebastian
 

Madison avait été surprise et elle n'avait rien vu encore, j'avais déjà bien planifier les choses. Si elle pensait que j'allais épargner sa petite face, elle se trompait carrément. Je la menaçais avec une arme à feu et pourtant, elle ne semblait pas me prendre au sérieux. Elle avait le don de m'énerver et tout le monde savait que lorsqu'on m'énervait, je perdais complètement les pédales. J'allais montré à Madison que je pouvais être impitoyable moi aussi.

Tu n’as pas le cran pour faire ça. Tu n’es pas capable de tirer.

Je serrai les dents et tira dans son appartement pour lui montrer que je ne plaisantais pas. La balle sortie de mon silencieux et alla percuter le mur derrière elle sans émettre vraiment de bruit. C'est ce qui était vraiment génial. Aucun de ses voisins ne pourrait entendre le coup de feu. J'avais regardé Madison avec un sourire satisfait, elle avait soudainement peur pour sa vie... En fait, j'espérais qu'elle ait peur pour sa vie, car ce qu'elle allait vivre, jamais elle ne pourrait l'oublier.  

- Tu disais quoi déjà?? Haaa ouiiii que je n'avais pas le cran de tirer... oui, tu oses dire quelque chose comme ça encore et je te tire dessus sans problème pétasse! Allez avance!

Je voulais qu'elle s'habille pour que personne ne remarque quelque chose de louche quoi. Pourtant, elle s'arrêta devant le placard et me fit face à nouveau. Si elle n'accélérait pas le mouvement, j'allais carrément lui foutre une balle dans la jambe. Peut-être que ça allait la convaincre de se bouger un peu plus.

- Arrête de pleurnicher! Si je vais en prison, tu vas venir avec moi, soit en certaine... ouuuu ha non, je ne pense pas que les gens qui se fassent tuer peuvent être admis en prison.... GRouiiille! J'ai pas juste à ça faire que de t'entendre!!!!

Madison prit son manteau et l'enfila pour ensuite prendre ses bottes. Je la ramassai par le bras pour qu'elle me suive. Je cachai mon arme dans mon manteau, mais il était toujours dirigé vers elle. Comme ça si elle faisait un pas de travers, j'allais la tirer. En sortant de sa demeure, un de ses voisins était sortit...

- Tu lui envoies gentiment la main et c'est tout!

Je fis un faux sourire justement à son débile de voisin et nous nous rendîmes enfin à ma voiture. Une fois installés, je mis la musique en route et monta le volume. Ça allait m'éviter de l'entendre jacasser pendant un moment. On pouvait entendre Marilyn Manson - Sweet Dreams... Je pense que ça allait faire l'affaire. Maintenant, la prochaine étape était de me rendre au sous sol de mon bar.



© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 11 Jan - 0:29



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Sans que je m’y attende, Sebastian tira à côté de moi. Mes yeux s’écartèrent tandis que mon regard resta figé sur lui.  La balle était passée à quelques centimètre de mon visage, de ma tête avant de pénétrer le mur présent derrière moi. Il l’avait fait, cet ordure a osé tiré. Apparemment, il savait ce qu’il fessait. Il avait planifié quelque chose, son pistolet n’avait fait aucun bruit, c’était un silencieux. Mon dieu. La seule personne à qui je venais de penser à cet instant : c’était Kenneth. Je commençais à avoir réellement peur, oui, je craignais le pire. Peut-être avait-il déjà tenté quelque chose contre Kenneth ? Toutes les hypothèses se bousculaient dans ma tête. Je ne savais plus où donner de la tête et j’avoue qu’en ce moment même, je suis simplement perdu. « Tu disais quoi déjà?? Haaa ouiiii que je n'avais pas le cran de tirer... oui, tu oses dire quelque chose comme ça encore et je te tire dessus sans problème pétasse! Allez avance! » M’avait-il dit sans scrupule. Cet homme me dégoûte, il me dégoûte tellement que pour le coup, ma seule envie était de lui enfoncer l’un de mes talons aiguille dans le crâne.
Je n’eus ensuite pas le temps de réagir réellement qu’il reprit la parole toujours aussi déterminer et hostile que jamais : « Arrête de pleurnicher! Si je vais en prison, tu vas venir avec moi, soit en certaine... ouuuu ha non, je ne pense pas que les gens qui se fassent tuer peuvent être admis en prison.... GRouiiille! J'ai pas juste à ça faire que de t'entendre!!!! » C’est donc sous ces menace que je pris mes affaires avant de sortir à ces côtés, menacé par son arme qu’il avait caché mais qui était pourtant là.
En sortant, un voisin sortit à son tour et nous regarda. Tu lui envoies gentiment la main et c'est tout! M’ordonna-t-il.  Je n’avais qu’une envie : lui dire d’appeler la police, d’aller ce cacher, que Sebastian est armé mais ce n’était pas la meilleure chose à faire. De ce fait, j’avais exécuté sa demande sans broncher. Bonjour monsieur Dollman. Lui souriais-je en levant ma main pour le saluer.
Une fois installée dans sa voiture, je pris la parole aussitôt même s’il avait déjà mis le volume à fond. Tu penses que tu vas t’en sortir comme ça ? Tu penses que tu peux réussir à m’enlever sans que personne ne s’en rende compte ? Moi ? Madison Campbell ! Pauvre crétin, tu vas en prendre pour ton grade sombre andouille. Tu n’es qu’une merde, qu’une grosse merde et dès que je le pourrai, je te cracherai dessus ! Hurlais-je alors sur mes dernières paroles.


© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 11 Jan - 23:22




Never be the same again
Madison & Sebastian


Madison avait obéit et elle était en train de me suivre là où je l'amenais vraiment. Elle ne savait pas ce qui l'attendait, mais moi je dirais que j'allais vraiment prendre mon pied à m'occuper d'elle!!! Elle avait mis le feu chez moi, j'en étais certain et maintenant, elle allait l'avouer de sa bouche. Elle salua son voisin comme si de rien n'était et une fois dans ma bagnole, elle me hurla dessus et tout ce qui en résultat fut un rire audible pour montrer à quel point je m'en moquais de ce qu'elle disait.

- Madison Campbell, ça c'est toute une personne!!!! Nous allons vite voir ça poupée!

Je démarrai en trombe et je roulai plusieurs minutes avant de m'arrêter dans une ruelle derrière mon bar. Je la fis descendre et j'allai la rattraper par le bras pour qu'elle me suive. J'ouvris une porte et nous descendîmes au sous-sol sans plus attendre. Ça sentait l'humidité en plein nez et une fois sur place, il y avait une belle chaise où je fis asseoir cette greluche de luxe pour ensuite l'attacher fermement. Je pris soin de tirer très fort quitte à lui faire mal. Elle n'était pas fait de satin quand même! J'avais une telle rage contre elle qu'il était difficile de garder le contrôle, mais j'avais toute ma tête, j'avais une idée précise en tête de ce que je voulais.

- Tu sais pourquoi t'es ici Campbell? Tu pensais vraiment qu'en me volant et qu'en foutant le feu chez moi tu allais t'en sortir avec rien? Tu vas me dire ce que t'as fait, je veux te l'entendre dire... Et si tu refuses, ça va me faire plaisir de te faire changer d'idée... Tu sais que je peux être bien convaincant!

J'avais envie de lui foutre une bonne gifle sur la joue pour commencer, mais j'allais jouer en douceur et si elle voulait rien me dire, j'allais monter de grade. Je me baissai ensuite pour attacher ses pieds à la chaise. Si elle gigotait, elle allait tomber et j'allais me faire un plaisir à rire de sa gueule une fois la chaise versée.



© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Sam 17 Jan - 21:38



∞ never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Visiblement, il n’en avait rien à faire de ce que je pouvais lui balancer. Très bien, je la jouerai autrement. Sebastian n’est pas mon meilleur ami, loin de là. Je pourrai même dire qu’il aspire clairement à occuper le rôle de pire ennemi. J’ai, depuis un moment, réussi à déchiffrer son talon d’Achille : sa mère. Cette dernière est la seule personne à pouvoir le faire entrer dans une rage folle et sans limite. C’est pourquoi, je n’hésiterai pas à frapper lorsque je le pourrai. Ce crétin ne sait visiblement toujours pas à qui il a affaire. M’enlever ? Moi ?
Au fond, il est clair que je suis perplexe. Sebastian m’a déjà montré a plusieurs reprise qu’il a l’esprit dérangé et qu’il est fort possible que ma vie soit en danger. Cependant, mon vécut m’a appris que nous avons tous un destin et si le mien est de mourir à cause de ce fou alors ainsi soit-il, je ne peux rien y faire. Ainsi, j’évite d’avoir peur ou du moins de laisser ma peur prendre le dessus. « Madison Campbell, ça c'est toute une personne!!!! Nous allons vite voir ça poupée! » Mon regard se tourna alors vers la fenêtre avant que je ne murmure la phrase suivante : Et tu n’as pas idée à quel point...
Quelques minutes plus tard, il arrêta la voiture dans une ruelle. Je ne reconnaissais pas tellement les lieux, je ne savais donc pas où je me trouvais. Il attrapa brutalement mon bras pour me faire sortir de la voiture avant de nous faire entrer à l’intérieur d’une bâtiment et descendre jusqu’au sous-sol de ce dernier. Je le méprisais, j’avais envie de le massacrer mais il avait une arme. Cela m’était donc impossible.
Il m’attacha sur une chaise sans prendre de gants, n’hésitant pas à me faire mal. « Tu sais pourquoi t'es ici Campbell? Tu pensais vraiment qu'en me volant et qu'en foutant le feu chez moi tu allais t'en sortir avec rien? Tu vas me dire ce que t'as fait, je veux te l'entendre dire... Et si tu refuses, ça va me faire plaisir de te faire changer d'idée... Tu sais que je peux être bien convaincant! » Me dit-il avant de se baisser pour essayer d’attacher mes chevilles. Cependant, je ne pus me contenir. Sans la moindre hésitation, j’étais parvenu à lui donner un coup de pied dans la gueule avant que la chaise ne bascule en arrière et que je me ramasse sur le sol. Gagnant ainsi une égratignure sur le front. Néanmoins, avoir réussi à toucher son visage avec mon pied m’avait donné une grande satisfaction. Je n’ai rien fait, je ne suis pas responsable de cet incendie. Lui dis-je finalement, le corps toujours sur le sol et attaché à la chaise. C’était la stricte vérité, je n’avais rien avoir avec l’incendie de sa maison. J’étais chez Kenneth ce soir-là.

© DAVINA.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 18 Jan - 3:21




Never be the same again
Madison & Sebastian
 

Madison se croyait au dessus de tout même quand je l'attachais à une chaise? Elle allait croupir ici et j'allais regarder avec plaisir la voir souffrir de la sorte. Elle m'avait flanqué un coup de pied en plein au visage ce qui m'avait fait reculer de deux pas et cela le tout en rageant et j'avais fermemement attraper ses jambes pour les serrer plus que possible. Tant pis si sa circulation sanguine était bloquée.

- Connasse!

J'avais serré fort pour faire mes nœuds et par la suite je m'étais reculer tout en braquant mon arme sur elle à nouveau. Je voulais qu'elle me dise qu'elle avait fait irruption chez moi et qu'elle m'avait volé pour ensuite foutre le feu chez moi. C'était certain que c'était elle et si elle le niait, elle allait souffrir jusqu'à ce qu'elle avoue.

- Je n’ai rien fait, je ne suis pas responsable de cet incendie.

- Ha non???? C'est pas toi qui m'a dit de brûler en enfer nonnnn han?? Dis-je sarcastiquement. Ce n'est pas toi qui est entrer chez moi pour me voler pour ensuite mettre le feu pour essayer de me tuer? Tu veux jouer à ça sale garce et bien regarde moi bien aller!!!!

J'avais pris un sac qui était posé non loin d'où elle était et je l'avais posé lourdement sur la table pour en sortir une perceuse, du tape, de la corde, une torche, des couteaux.... Je voulais que Madison regarde ce que j'avais pour qu'elle flippe, pour qu'elle voit que c'était moi qui contrôlait ici et non pas elle. Je pris en premier la perceuse et je la fis démarrer. Cela fit un bruit qui me fit soudainement sourire.

- Tu as une autre chance pour me dire ce que tu as fait, sinon ta main aura un joli trou comme Jésus....

Je la regardais en souriant. Ouais, j'avais peut-être l'air d'un cinglé!!! MAIS ELLE M'AVAIT TOUT pris, ma maison, ma réputation, mes photos de famille quoi!!!!!!! Elle allait me le payer!!!! Bien sûr, je ne voulais que des aveux!!!!! Si elle ne m'en donnait pas, j'étais prêt à la jeter en bas d'un pont.



© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 18 Jan - 17:37



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Sebastian n’allait pas s’en tirer aussi facilement, j’espère qu’il en est bien conscient. Et j’espère qu’il est également conscient qu’il a un problème d’ordre mental et qu’il ferait mieux de se faire soigner. Ce type est… malade.
La seule chose que j’eus le courage de faire pour le moment : c’est lui foutre mon pied dans la gueule. Il l’avait mérité et même si je suis tombée par terre à cause de ça, cela en valait la peine. « Connasse !» C’était la seule chose qu’il eut trouvé à me balancer. Dans ma tête, je me suis évidemment dit que c’était bien fait pour sa gueule. Ce connard n’a que ce qu’il mérite et il est loin de se douter de ce qu’il l’attend.
Naturellement, tenant à ma vie, je lui avais dit la vérité. Je n’ai rien avoir avec l’incendie qui a brûlé l’intégralité de sa maison. Cependant, il n’avait pas l’air de me croire. Pourquoi était-il autant persuadé que je sois l’incendiaire en question ? « Ha non???? C'est pas toi qui m’as dit de brûler en enfer nonnnn han?? Ce n'est pas toi qui est entré chez moi pour me voler pour ensuite mettre le feu pour essayer de me tuer? Tu veux jouer à ça sale garce et bien regarde-moi bien aller!!!! » Dit-il avant d’aller chercher un sac. Sebastian commençait à m’intrigué, qu’allait-il prendre ? Oui, je t’ai dit d’aller bruler en enfer mais je ne suis jamais venue chez toi pour essayer de te tuer !Lui répondis-je en le voyant revenir. Je n’allais pas lui avouer que je m’étais déjà introduite chez lui en compagnie de Kenneth afin de voler la sextape qu’il a fait à l’insu de Geane puisque cela n’avait rien avoir avec son incendie. Et puis, je ne pourrai jamais trahir Kenneth. Je tiens trop à lui pour ça.
A ma grande surprise, il sortit de nombreux accessoire de son sac pour les poser sur la table :  une perceuse, du tape, de la corde, une torche, des couteaux… J’étais surprise de voir tout ça, ce type est fou… Et en le voyant sourire suite au bruit provoqué par la perceuse, je compris qu’il est en réalité plus fou que ce que j’aurai pu penser. Et je dois l’admettre, il commence à me faire flipper.
« Tu as une autre chance pour me dire ce que tu as fait, sinon ta main aura un joli trou comme Jésus.... »  Affirmait-il en me regardant. Comment me sortir de là ? Je suis attachée… Finalement, c’est peut-être ainsi que ma vie va se terminer. Peut-être que cet individu dérangé va me tuer ? Je te le répète, ce n’est pas moi qui est incendié ta demeure ! Ce n’est pas moi ! Lui dis-je en soupirant. J’en avais marre, il fallait que je tente quelque chose. Le résonner peut-être ? Tu n’as pas l’air de te rendre compte de ce que tu fais Sebastian. Tu ne peux pas me garder prisonnière ici… Quelqu’un va forcément se rendre compte de ma disparition… Ma mère ? Mon père ? Kenneth ?  Mon petit ami ? Mes amies ? Et quand ça sera fait, même le meilleur avocat ne pourra pas te sortir de là McKay ! Terminais-je. J’espérai que cela marche, j’espérai qu’il retrouve ses esprits et qu’il me laisse partir d’ici.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 18 Jan - 18:06




Never be the same again
Madison & Sebastian
 

Madison était en train de me rendre complètement fou. Je voulais qu'elle le dise que c'était elle qui avait foutu le feu, qui m'avait volé!!!! Elle me répéta encore une fois qu'elle avait rien à voir avec l'histoire de l'incendie ce qui me fit rager encore une fois!!! J'avais la perceuse entre les mains et j'étais prêt à lui enfoncer dans le corps pour qu'elle avoue. Si je devais en arriver là, je le ferais!

Tu n’as pas l’air de te rendre compte de ce que tu fais Sebastian. Tu ne peux pas me garder prisonnière ici… Quelqu’un va forcément se rendre compte de ma disparition… Ma mère ? Mon père ? Kenneth ?  Mon petit ami ? Mes amies ? Et quand ça sera fait, même le meilleur avocat ne pourra pas te sortir de là McKay !

Je m'avançai alors vers elle et je lui tirai les cheveux vers l'arrière de manière forte. Je voulais qu'elle ait la perceuse à deux pouces de sa figure pour qu'elle comprenne l'enjeu ici.

- TU VAS ME DIRE CE QUE T'AS FAIT CHEZ MOI BORDEL!!!!!!! TU VAS LE DIRE OUI OU MERDE!!!!

J'actionnai alors la perceuse pour la frotter contre sa joue... Il fallait que je la mette droite pour qu'elle s'enfonce dans sa joue et ainsi la blesser. Elle avait encore une chance de dire quelque chose.  J'avais tout mon temps, elle avait beau me dire encore des conneries, la prochaine fois c'était le tape direct! Encore une fois, elle ne dit rien et c'est sans prévenir que je lui avais enfoncé la mèche de la perceuse dans sa main, la faisant crier un bon cou.

- Hé ben dit donc, tout d'un coup t'a peur Campbell!!!!! Tu disais quoi déjà que t'avais rien fait chez moi? Tu ne m'as donc jamais volé et t'as jamais mis le feu chez moi?  TU DIS QUOI MAINTENANT? J'ai peut-être pas toucher l'os, mais j'y arrive!!!!

J'avais peut-être l'air d'un psychopathe, mais c'est ce que j'étais après tout. Je me laissais dicter par mes impulsions et présentement c'était la rage qui me dictait. On m'avait volé mes photos de famille, on avait brûler ma maison!!! Madison devait payer!


© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 18 Jan - 18:36



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Ma tentative pour le raisonner n’avait pas marché, loin de là. Il s’était avancé jusqu’à moi avant d’attraper mes cheveux et de les tirer brutalement en arrière. Lâches mes cheveux ! Criais-je alors. Cette ordure venait de me faire mal, très mal. Il est cinglé ma parole. Cependant, il ne les avait pas lâché pour autant, il n’avait pas l’air déstabilisé. Il approcha la perceuse de mon visage avant de prendre la parole : « Tu vas me dire ce que t’as fait chez moi bordel ! Tu vas le dire oui ou merde ! » Dit-il en s’énervant. Seulement, je n’avais rien fait et je refusais d’abdiquer pour dire n’importe quoi. Je n’ai pas brûlé sa baraque, quand va-t-il le comprendre ?
Visiblement, pas maintenant puisqu’après lui avoir dit pour la énième fois que je n’avais pas brûlé sa maison, il me prit par surprise en enfonçant la mèche de la perceuse dans ma main, provoquant ainsi des hurlements de ma part :   Aaaaaaah aaaaah aiiiiiiiiie aaaaaaaaaaah aaaaaaaaaaaaaaaaaah. Naturellement, je m’étais mise à hurler encore et encore en laissant les larmes se succéder les unes aux autres. Mon visage devenu rouge et humide tout comme mes yeux. Mon corps perdit de sa force. La seule chose qu’il demandait, c’était de s’écrouler sur le sol tellement la douleur était insupportable. Ma main se mit à perdre du sang en abondance à cause du trou qu’avait fait Sebastian. Heureusement, il n’avait pas touché l’os mais il est si fou qu’il serait capable de le faire.
« Hé ben dit donc, tout d'un coup t'a peur Campbell!!!!! Tu disais quoi déjà que t'avais rien fait chez moi? Tu ne m'as donc jamais volé et t'as jamais mis le feu chez moi?  TU DIS QUOI MAINTENANT? J'ai peut-être pas toucher l'os, mais j'y arrive!!!! »  Avait-il ajouté en me regardant tel un psychopathe. En effet, j’avais peur… Je ne cessais pas de pleurer, c’était une situation des plus difficiles à vivre. Je ne suis pas responsable de ton incendie Sebastian ! J’étais chez Kenneth ce soir-là ! Hurlais-je alors en pleurant avant d’ajouter : Je le jure ! Le sang tombait sur le sol à mesure qu'il dégoulinait sur la chaise. J'étais arrivée en enfer... je payais aujourd'hui tout le mal que j'ai pu faire aux gens dans le passé.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Dim 18 Jan - 21:57




Never be the same again
Madison & Sebastian


Entendre Madison crier et pleurer, je crois que ça ne pouvait pas me faire plus plaisir en ce moment même. Bien sûr, je n'avais pas obtenu d'aveux, mais je pense que ça allait commencer à venir. Enfoncer la mèche dans la main de Madison lui avait perdre son air supérieur! C'est tout ce qu'elle méritait, se faire mutiler. Je m'amusais à la torturer de la sorte, je voulais qu'elle cède, qu'elle me dise que c'était elle la coupable.

- Je ne suis pas responsable de ton incendie Sebastian ! J’étais chez Kenneth ce soir-là ! Je le jure !

- Kenneth, Kenneth!!! Bien sûr, il faut toujours qu'il soit mêlé à mes histoires celui-là!!!

J'avais serré le cou de Madison d'une main pour qu'elle me regarde bien en face. Entendre le nom de Kenneth ne m'apaisait en rien. Au contraire, cela me faisait encore plus rager. Le sang coulait à présent le long de la chaise où Madison était attachée, j'en avais pas fini avec elle... Elle disait être resté avec Kenneth cette soirée là. Je ne sais pas si je devais la croire, mais le doute s'installa en moi un instant. Ça m'embrouillait l'esprit. NON, elle ne pouvait pas être innocente... C'était impossible. J'avais déjà dépassé les limites, je ne pouvais pas faire machine arrière. J'étais coincé, alors autant en profiter jusqu'au bout, car si je devais terminer en taule, ça serait pour le reste de ma vie.

- Je pensais qu'un docteur tiendrais à ses mains!!! T'es qu'une sale menteuse Madison, quand on t'offre la possibilité de parler, tu le fais! Je pense que tu vas comprendre vite la leçon!

Sans plus attendre, je saisi un morceau de tape pour lui coller sur la bouche. Elle avait décidé de dire qu'elle était innocente... bien qu'elle assume! Ensuite, je repris la perceuse et je la fis démarrer et je repris le travail là où je l'avais laissé, ou légèrement à côté quoi... Je lui enfonçai la mèche dans la main jusqu'à l'os et je traversai jusqu'à la chaise. Les yeux de Madison étaient noyés de larmes et de terreur.

- Je vais te laisser une petite heure pour que tu réfléchisses un peu et voir si tu tiens à ta deuxième main... ou à tes jambes qui sait...

Je me reculai jusqu'à la table et je m'installai sur la table tout en attrapant une pomme pour la croquer... Je pouvais tenir des heures et même des jours tant qu'à y être. J'avais ensuite pris mon téléphone pour prendre mes messages. Puis, je décidai de prendre en photo Madison attachée comme ça.

- Souris un peu Barbie!

Je ris avant de croquer à nouveau dans ma pomme. Quelque chose me disait que Geane aurait aimé voir Madison dans cet état... Ou pas...


© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Mar 20 Jan - 22:05



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


« Déséquilibré » est le mot qui caractérise le mieux Sebastian McKay. « Kenneth, Kenneth!!! Bien sûr, il faut toujours qu'il soit mêlé à mes histoires celui-là!!! S’exclama-t-il après que je clame mon innocence. Je n’avais pas brûlée sa maison, pourquoi diable ne me croit-il pas ? Ce n’est pas comme s’il avait des preuves que ce soit moi. Malheureusement pour moi, un coup de folie le frappa en entendant le prénom de Kenneth et il ne tarda pas à serrer mon cou avec sa main. Submergée par la douleur, j’avais essayé de me débattre en gigotant mon cou mais il le serait si fort que je n’arrivais plus du tout à faire de mouvement. Grrrr Arrhh… C’était les seules mots que j’avais réussie à sortir, il me serrait beaucoup trop la gorge pour que je puisse parler. Je pensais qu'un docteur tiendrais à ses mains!!! T'es qu'une sale menteuse Madison, quand on t'offre la possibilité de parler, tu le fais! Je pense que tu vas comprendre vite la leçon! Dit-il en me regardant de façon dérangée. Sebastian McKay est un psychopathe… et très clairement, sa place est à l’asile.
Rapidement, afin de ne pas perdre de temps et agir, il colla un morceau de tape sur ma bouche. La seule chose positive dans tout ça, c’est qu’il ne tenait plus mon cou, qui malheureusement à cause de sa force, était devenu rouge. Sa main avait d’ailleurs laissait une trace sur ma peau.
Et pour mon plus grand malheur, il récupéra la perceuse et continua de nouveau en perçant cette fois mon os. Oui, ce pauvre fou venait littéralement de me briser la main et certainement de mettre fin à ma carrière de chirurgienne si toute fois il compte me laisser vivre après ça. Aaaaaaah aaaaah aiiiiiiiiie aaaaaaaaaaah aaaaaaaaaaaaaaaaaah.  Hurlais-je à l’intérieur de ma gorge. En effet, il voyait que j’hurlais mais le morceau de tape qu’il avait collé sur ma bouche empêchait le son de ma voix de se manifester. La douleur était juste inqualifiable, jamais, au grand jamais, je n’ai ressentie une douleur aussi forte. C’est de la torture, c’est tout bonnement de la barbarie. « Je vais te laisser une petite heure pour que tu réfléchisses un peu et voir si tu tiens à ta deuxième main... ou à tes jambes qui sait... » Ajouta-t-il simplement dans le plus grand des calmes avant d’aller s’installer sur une chaise, près d’une table pour croquer tranquillement sa pomme. J’avais envie de me réveiller comme si tout ça n’était qu’un cauchemar.
Terrorisée et à bout, j’avais laissé mes papillifères s’abaisser. En effet, mes yeux s’étaient fermés doucement tandis que le sang de ma main continuait de couler. Quant à mon visage, il était dans un sal état. Toujours plus humide et toujours plus rouge à l’instar de mon cou.

une heure plus tard.

Je ne sentais plus rien, c’était la même sensation qu’une véritable grippe. J’avais mal partout, j’étais déjà très fébrile. En fait, je n’avais déjà plus tellement de couleur. J’avais une mine affreuse et l’impression d’être séquestrer ici depuis une semaine alors qu’en réalité, je n’étais là que depuis un peu plus d’une heure. Laisses-moi partir… Dis-je tant bien que mal.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Mar 20 Jan - 23:55




Never be the same again
Madison & Sebastian
 

J'avais abandonné Madison pendant un certain temps pour rejoindre le bar et voir ce qui était à faire... Mais je n'arrivais pas à m'enlever tout ça de la tête... Je venais littéralement de percer la main de Madison sans aucun mal... Juste à y penser, ça ne me donnait pas mal au cœur, mais plutôt ça me frustrait encore plus qu'elle ne daigne pas parler... J'avais peur d'une chose, c'est que je me sois trompé de coupable....Quand je regagna le sous-sol, la blondasse était toujours là, le corps inerte. Je m'avançai alors vers elle et lui détachai le tape de la bouche... J'étais près à entendre ce qu'elle voulait avouer... Elle voulait que je la laisse partir, alors je me suis mis à rire....J'haussai alors le ton, car j'avais vraiment du mal à me contrôler quand je commençais à parler de ma maison et de ce qu'on m'avait volé.

- Tu vas me dire oui ou merde que t'es allé chez moi pour me voler pis après que tu as foutu le feu!!!!!!!! Arrête de me raconter que t'étais chez Kenneth!!!!

Je me tins le menton un moment avant de rire à nouveau.. Juste de penser à Kenneth, j'étais prêt à retourner faire un trou dans le corps de Madison.

- NONNN MAIS TU BAISES PEUT-ÊTRE KENNETH APRÈS TOUT, C'EST CE QU'IL FAIT, IL BAISE ET IL SE FAIT PAYER... TOUT EST UNE QUESTION DE FIERTÉ! Il se fait payer pour faire la pute!!!! Bravo!!! NONNnn c'est bonnn tu ne réponds pas à ça, mais à ma question Barbie, car je vais utiliser autre chose qu'une perçeuse là et crois-moi, t'auras envie de perdre connaissance!

Si Madison rajoutait quoi que ce soit d'autre que de me répondre d'être venue chez moi, j'allais vite donner un coup de pied à sa chaise. Elle se pensait forte et bien ici, c'était moi qui menait, c'était moi qui prenait les décisions et je voulais entendre que c'était elle qui m'avait volé et qui avait mis le feu chez moi. J'étais ici pour découvrir la vérité et je l'aurais.




© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Sam 24 Jan - 18:29



∞  never be the same again.

s e b a s t i a n . m c k a y . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


« Tu vas me dire oui ou merde que t'es allé chez moi pour me voler pis après que tu as foutu le feu!!!!!!!! Arrête de me raconter que t'étais chez Kenneth!!!! » Dit-il après que je lui ai demandé de me libérer en haussant le ton. Ce psychopathe est incroyablement borné.  Je n’arrivais pas à y croire, je n’arrivais pas à concevoir qu’on puisse être aussi perturbé. Mais vas te faire soigner espèce de cocard ! Je n’ai pas foutu le feu, j’ai passé la nuit chez Kenneth, je te le jure ! Dis-je alors pour essayer de le convaincre à nouveau même si je savais pertinemment qu’il ne voulait rien entendre d’autre que des aveux de ma part. NONNN MAIS TU BAISES PEUT-ÊTRE KENNETH APRÈS TOUT, C'EST CE QU'IL FAIT, IL BAISE ET IL SE FAIT PAYER... TOUT EST UNE QUESTION DE FIERTÉ! Il se fait payer pour faire la pute!!!! Bravo!!! NONNnn c'est bonnn tu ne réponds pas à ça, mais à ma question Barbie, car je vais utiliser autre chose qu'une perceuse là et crois-moi, t'auras envie de perdre connaissance! Ajouta-t-il soudainement. Ce mec n’est pas net, Kenneth ne se ferait jamais payer pour coucher avec qui que ce soit. Kenneth est un homme tellement merveilleux qu’il m’est impossible d’imaginer ça. Kenneth n’a pas besoin de se faire payer pour gagner de l’argent. Il travaille pour mon magasine, il en est l’égérie et au pire des cas, il est capable d’avoir un emploi de serveur comme avant. Kenneth, une pute ? Et puis quoi encore.
Mon visage s’était alors relevé doucement pour que mon regard affronte celui de Sebastian. Je sentais une haine m’envahir, je n’avais qu’une envie : le détruire. Je suis peut-être attachée à cette chaise, ton esprit tordu m’a peut-être troué la main et gâché ma carrière de chirurgien mais tu ne seras jamais la personne la plus puissante dans cette pièce. Même si j’en viens à mourir, même si tu te retrouves seul avec mon corps, tu ne seras jamais le gagnant de quoi que ce soit, tu resteras la misérable merde que tu es. Tu n’es qu’un gros lard vêtue de poiles et je te hais, tu as compris ? Je te hais connard ! Et ne reparles plus jamais de Kenneth comme ça devant moi, ne l'insulte plus jamais et ne le fait pas passer pour ce qu'il n'est pas sinon je te jure que je te détruirais autant que l’a été le cœur de ta mère lorsqu’elle a vu ta gueule pour la première fois sur son échographie, espèce de gigolo touffu !  Dis-je aussi fort que je le pouvais en utilisant le peu d’énergie qu’il me restait. Il ne fallait pas se voiler la face, la seule personne capable de se faire payer ici, c'est lui. J’étais consciente que ce n’était pas l’attitude à adopter si je voulais garder la vie mais je ne pouvais plus me taire, j’ai essayé d’agir sereinement et de ne pas l’énerver mais je ne peux plus me contenir, cet ordure est une merde. Et si je dois mourir ici, ce sera avec honneur et fierté.
Cependant, j’étais à bout de force et ce dernier discours que j’ai réussi à lui balancer en plein visage m’avait achevé. Ma tête se pencha en avant, mes yeux se fermèrent seul et mon corps ne répondait plus de rien. J’étais mal au point, ce qui n’était pas du tout étonnant puisque ce psychopathe m’a percer la main jusqu’à l’os et m’a fait perdre beaucoup de sang. D’ailleurs, cette blessure douleur peut mettre fin à mes jours s’il me laisse périr ici.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb) Lun 26 Jan - 14:23




Never be the same again
Madison & Sebastian
 
Madison voulait vraiment me faire croire qu'elle avait passé la nuit chez Kenneth? Non mais vraiment? Je continuai de m'acharner sur elle, car je savais qu'elle ne me disait pas tout et je savais qu'elle était en train de payer pour ça. Je finirai par l'avoir moi-même. Cependant, le sujet Kenneth avait le don de m'énerver royalement. Elle avait commencé à parler comme une vraie salope et du coup, je lui avais remis le tape sur la bouche en ne prenant pas soin d'être délicat avec elle. Elle venait de parler du fait qu'elle était la gagnante, que Kenneth n'était pas ce que je disais et pire elle avait parlé encore de ma mère. Sans perdre de temps, je lui avais balancé un coup de poing assez solide sur sa main percée.

- Ça t'amuse encore? Parce que ce coup là, tu vas t'en rappeler assez longtemps!

J'avais fait les 100 pas avant de parler en ayant mon flingue dans la main parce que moi aussi je savais faire des discours et elle allait avoir toute ma façon de pensée. Je balançais mon flingue de droite à gauche dans les airs, car j'étais plutôt énervé.

- Nonn mais t'en as pas marre de jouer les salopes? Je suis Madison Campbell et je me crois meilleure! T'es attachée à une chaise, t'es perdante, point! Kenneth t'as bien eu toi aussi à ce que je vois... SAINT KENNETH quoi!!!! Tu lui demanderas pourquoi il se fait payer des nuits avec des femmes, j'ai à t'apporter le catalogue des escortes et tu verras bien que là Madison Campbell ne sait rien de Kenneth!

Je pris une pause avant de pointer mon arme sur la blondasse.

- Non, mais c'est vrai que tu ne devrais pas avoir peur de mourir, car c'est ce qui va t'arriver! Tu feins n'avoir rien fait, alors que je sais que c'est faux!!! Tu ne veux donc pas que ça s'arrête quoi? On m'a volé mon coffre-fort, ma drogue, mes films, mes photos et après on a foutu le feu. Je ne lâcherai pas!!!! J'ai peut-être beau être une merde, mais je suis tenace et des malades comme moi t'en as jamais vu... Laisse-moi te dire que tu vas regretter d'avoir manqué la chance de me faire brûler vif. Tu as besoin de plus de temps, je vois ça... mais tout ça a une limite!  

Madison faiblissait et c'était tant mieux, elle tourna de l'œil un moment et c'est ainsi que je décidai de ne pas rester plus longtemps dans cette pièce. J'avais l'intention d'aller boire un coup au bar et profiter de ma soirée pendant qu'elle croupissait là.



Sujet clos....

Suite à la saison 4...




© Sensatiion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Never be the same again (Madison&Seb)

Revenir en haut Aller en bas

Never be the same again (Madison&Seb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Madison Rayne© vs Mike Alexander : World Championship
» madison (+) et du coeur à tes lèvres, je deviens un casse-tête.
» Jade L. Nichols - Madison Beer
» Radioactive liens ft Madison T.Stayson
» Madison T.Styason I'm radioactive (Terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-