AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

It's not her fault !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: It's not her fault ! Dim 11 Jan - 2:28



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Je venais de passer une superbe semaine avec Madison à la montagne où la neige tombait sans arrêt, l'esprit de Noël était présent dans ce chalet, j'avais appris malgré ce super séjour une mauvaise nouvelle, mon passé avait fait les siennes, en effet, mon adorable père m'avait appelé en réclamant mon nom pour que je puisse sauvé sa femme, ma soi-disant mère. Je ne laissais pas cette nouvelle gâcher mon séjour, où une relation entre Madison et moi venait de naître, et j'étais heureux à ce moment là. On avait passé nos derniers jours à skier, en se taisant à propos de nous, on pouvait le dire à nos proches, mais pas ceux qui en faisait parti de l'hôpital, on ne prenait pas ce risque de se détruire nos carrières. Je tenais énormément à Madison, assez pour ne pas faire cette stupide erreur.
Je m'étais ce matin très tôt, aux alentours de six heures, confronté à cette journée où je sentais qu'elle allait être mauvaise, par pressentiments. J'avais mal dormi de la nuit, à l'idée que je rencontre mon père à l'hôpital pour la seconde fois, mais le cas était différent, c'était ma mère qui était atteinte d'une tumeur au cerveau, inopérable, et de très faibles chances qu'on puisse la sauver. J'avais donné le cas à Madison, afin qu'elle puisse le faire pour moi, cela signifiait beaucoup à mes yeux. Je parti de suite à la douche, où je me préparais en me rasant, en avalant une pilule orange une nouvelle fois. Puis je sorti, j'enfilais une chemise et fit le noeud de ma cravate, avant d'enfiler mon pantalon, je devais agir en tant que chef aujourd'hui. Je parti sur le chemin de l'hôpital avec ma voiture, une fois sur les lieux, je parti à la cafétéria de prendre un café, je cherchais dans le coin pour voir si Madison était présente dans cette salle, visiblement elle n'y était pas. Je pris le premier le cas qui se présentait à l'accueil, et il fallait que ça tombe sur ma mère. Je remercia l'infirmière de s'être occupée du dossier durant mon absence, puis j'allais à grands pas vers l’ascenseur, pour aller au troisième étage. J'arrivais dans la chambre où ça criait déjà il paraît, Madison était présente en blouse, et prête. J'apperçue ma mère sur le lit, je n'aurais jamais cru que ça me ferait un effet, j'avais le coeur serré. C'est de votre faute si j'ai amené ma femme ici ! Dit-il en criant sur Madison, je ne comprenais rien à la situation, j'étais assez confus. Mon père n'avait pas changé, toujours la même tête. Qu'es-ce-qui vous prend de dire d'amener ma femme sur le portable de Diego ?! Dit-il en pointant du doigt sur son portable. Papa, arrête ! Dis-je en voulant arrêter la discussion, et avant que les choses s’enveniment. Il continua malgré lui, au point de s'approcher de Madison furieux, et réclama qu'on la vire, je fus surpris, qu'es-ce-que j'avais manqué vraiment? Je m'approcha de mon père en le prenant par le bras, celui-ci me repoussa par un coup d'épaule où je recula. Assez ! Je suis le chef ici, Dr Campbell est un excellent docteur, et ne sera pas virer ! Ce n'est pas sa faute. Dis-je en m'affirmant. Il se retourna vers moi, l'air encore plus fâcher que jamais. Fait gaffe à tes mots. Dit-il, en me pointant du doigt, le visage près contre le mien, l'air très menacant.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 11 Jan - 16:45



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Cette journée s’annonçait particulièrement longue. J’étais en charge du dossier Fitzduncan. Autrement dit : la mère de Diego. D’un côté, j’avais hâte de la rencontrer compte tenu du fait que je fréquente son fils mais d’un autre côté, j’étais anxieuse. Et si elle ne m’aimait pas ? Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, je serais son médecin et je ferai en sorte que tout ce passe pour le mieux. J’ai promis à Diego que je ferais tout ce que je pourrai pour le seconder et que sa mère soit prise dans les meilleures conditions. Je connais le dossier sur le bout des doigts, je connais maintenant tout ce qu’il faut savoir sur sa mère et mine de rien, cette circonstance me rapproche encore plus de Diego dans le sens où ça le touche personnellement et dans le sens où je me sens maintenant impliqué dans sa vie de famille.
Cependant, son père était un horrible personnage à l’instar de mon père. Je ne l’appréciais pas du tout. Pour être franche, ça ne passait pas, il n’y avait aucun feeling. Je commençais même à le mépriser mais étant le docteur de sa femme, je ne pouvais pas le montrer. J’avais donc réussi à garder mon sang froid face à cet homme odieux, cet homme si différent de son fils. «  C'est de votre faute si j'ai amené ma femme ici !»  Hurla le père de Diego en me regardant. Il venait de m’hurler dessus devant les infirmières et d’autres internes. Je n’avais qu’une hâte : que Diego arrive. Je ne supportais plus son père. Je n’avais pas le droit de m’emporter, c’était mon rôle de garder mon sang froid mais croyez-moi, c’est plus facile à dire qu’à faire. Votre femme a besoin de soin. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour la soigner. Laissez-nous faire notre travail et calmez-vous. Lui répondis-je alors en m’efforçant d’employer un ton rassurant. Ce type, mon dieu, quelle tête à claque ! « Qu'est-ce-qui vous prend de dire d'amener ma femme sur le portable de Diego ?! » Avait-il continué en me regardant. Il s’approchait encore plus près de moi, j’eus presque l’impression qu’il avait l’intention de me frapper. Mais alors que je m’apprêtais à répondre, Diego arriva et prit la parole automatiquement : « Papa, arrête ! » J’étais rassurée de voir mon petit ami dans la chambre. Son père est intenable mais je pense qu’il peut réussir à le gérer, il doit avoir l’habitude. Cependant, son père s’avança encore plus près de moi et encore plus furieux. Sérieusement ? Je n’avais pas peur mais j’étais inquiète. Je savais que s’il s’énervait encore contre moi et qu’il dépassait les limites, Diego ne le pardonnerai pas. D’ailleurs, quand son père demanda que je quitte la chambre, il prit automatiquement la parole : « Assez ! Je suis le chef ici, Dr Campbell est un excellent docteur, et ne sera pas virer ! Ce n'est pas sa faute. » Visiblement, son père n’était pas quelqu’un de commode. Il se retourna vers son fils pour le pointer du doigt en lui disant de faire attention à ses mots. Là, c’était trop. Son père a oublié que Diego est le chef de l’hôpital ici et qu’il n’est pas son fils. Il faut faire la part des choses et je pense qu’il est temps que je m’en mêle. Les Fitzduncan, ça suffit ! Dis-je en m’affirmant à mon tour. Je ne supportais plus cette situation, les infirmiers et les collègues médecins sont là. Ils sont en train de se donner en spectacle. Votre fils est le chef de cet hôpital, c’est son hôpital alors vous faites ce qu’il vous dit. Ici, il n’est pas votre fils et vous n’êtes pas son père. Il est le docteur et votre femme est sa patiente. Vous êtes le mari de sa patiente. Alors c’est simple, soit vous sortez de vous-même sans plus attendre pour regagner la salle d’attente pour qu’on puisse préparer votre femme pour l’opération soit j’appelle la sécurité et je vous fais sortir de force !   Terminais-je en fessant face au père de Diego, mon regard croisa celui de son père et ne se détacha pas. J’étais décidée à me faire entendre et obéir, nous n’étions pas dans une réunion de famille. Ce n’était ni le lieu ni le moment pour les disputes.

© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 11 Jan - 18:13



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Mon père n'avait pas changé, toujours aussi autoritaire, toujours à vouloir contrôler la situation tel qu'il est. Il s'approchait d'avantage sur Madison, où cela me déplaisait énormément, elle n'avait rien fait, et faisait son mieux afin de prendre en charge le dossier, je pouvais voir qu'elle se retenait de répondre à cet homme qui est mon père. J'étais en face de lui, en rassemblant le maximum de force face à cette situation. Puis Madison essaya de calmer la situation, je fus surpris, mais elle ne faisait qu'empirer les choses, elle ne le connaissait pas comme moi je le connaissais, et avant tout, je voulais la protéger de lui. Il se retourna vers elle, leur regard se croisèrent, n'ayant peur de rien, elle osait faire face à cet homme. Il s'avança encore plus vers elle, en parlant doucement, me regardant l'air dégouter. Cet homme ? Il me pointa de nouveau le doigt, j'étais embarrassé par la situation, je refusais que Madison me voie dans un tel état, j'avais du mal. Cet homme, qui est chef ? C'est un bon à rien ! Il se tourna vers moi, où je retenais ma respiration vers un homme odieux. Il fait honte à la famille d'être parti juste pour être un simple homme, il n'est pas un Fitzduncan. Il prétend être un militaire, un médecin, ça me fait juste.. pitié que tu sois comme ça. Un bon à rien. Dit-il avant de se retourner vers Madison, je craignais le pire. Quant à vous Docteur, choisissez bien vos mots envers moi, vous ne savez pas qui je suis. Dit-il, j'en en avais plus qu'assez de voir cet personne agir comme un quelqu'un qui avait du pouvoir. Sans hésiter, j'attrapais le bras de mon père afin de l'escorter dehors par la force, j'étais en effet très en colère. Il me poussa aussitôt en me demandant de le lâcher, et de ne pas le toucher, je rattrapa une nouvelle fois son bras, et le poussa vers hors de la chambre. Sécurité ! Dis-je en criant, il se débattait afin de retourner, les gardes sont venues aussitôt le prendre afin de l'accompagner dans la salle d'attente. Je ne savais pas quoi penser, c'était juste incroyable qu'il agisse de la sorte. Je passa ma main sur le visage, et je soupira en l'espace d'un instant avant de retourner dans la chambre, où ma mère était allongée sur le lit, à peine réveiller. Je croisa le regard de Madison, qui semblait assez effrayer de la situation. Comment comptez-vous procéder au cas de Mme Fitzduncan docteur Campbell ? Demandais-je en m'approchant d'elle, j'étais tout de même heureux qu'elle soit présente dans cette pièce, je pris le dossier qui était dans ses mains, nos doigts se touchèrent, je regardais Madison sur le coin de l'oeil, je ne pouvais pas m'empêcher, puis pris le dossier en feuilletant rapidement. Je lui faisais assez confiance pour lui confier ce cas. Puis je me préparais à l'écoute de celle-ci qui prenait à son tour les rennes.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 11 Jan - 20:58



∞  it's not her fault !

d i e g o . f I t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Il y avait tellement de violence en cet homme. Le père de Diego était très menaçant et persuadé d’être la personne la plus puissante dans cette pièce. Il n’hésite pas à rabaisser son fils pour le faire passer pour un moins que rien, pour un mécréant. J’étais outrée par tant de méchanceté. Il s’agit tout de même de son fils. Cependant, après l’ultime menace de son père à mon égard, Diego le sortis de force tant bien que mal avant d’appeler la sécurité.
Son père n’était à présent plus un obstacle et un problème, il était dans la salle d’attente contrôlé par la sécurité. Notre travail allait enfin pouvoir commencer. « Comment comptez-vous procéder au cas de Mme Fitzduncan docteur Campbell ?  »  Me demanda-t-il en effleurant mes doigts afin d’acquérir le dossier. Un petit sourire se dessina alors sur mon visage même si j’étais encore « sous le choc » de cette scène à laquelle je venais de participer. Je me suis assurée que le bloc était toujours réservé et que l’équipe présente. D’ailleurs nous iront au bloc trois. Le but sera de retirer toutes les parties du cancer qui ne touchent pas le nerf. La patiente pourra de ce fait gagner du temps et espérer soigner sa tumeur par le biais de la chimiothérapie mais on ne peut pas encore s’avancer jusque-là tant qu’on ne sait pas ce qui sera retirer de son cerveau. Lui répondis-je finalement en le regardant sous les yeux des autres internes présent à cette table. « Docteur Fitzduncan, votre père se bat avec la sécurité. Il est incontrôlable. Si vous ne faites pas quelques choses rapidement, nous serons dans l’obligation d’appeler la police. C’est un danger pour les patients de cet hôpital. » S’exclamait une infirmière légèrement paniqué.
Son père est tout de même incroyable, il ne perd pas une occasion de se faire remarquer depuis son arrivé. Ahuris par un tel comportement, je m’étais rapprochée de sa mère afin de lui prendre les mains. On va faire tout notre possible. Votre fils est un excellent chirurgien et un excellant chef. Vous êtes entre de bonne main ici. Lui dis-je pour la rassurer avant de prendre la parole de nouveau : Je suis le docteur Campbell mais vous pouvez m’appeler Madison. Terminais-je le sourire aux lèvres.

© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 11 Jan - 21:41



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Une tel envie d'avoir le pouvoir sur tout le monde, tel qu'il était. Il n'avait pas changé, toujours le même caractère à répondre à ceux qui étaient supérieurs à lui. Il s'amusait toujours à me rabaissé comme un moins de rien, et c'était pour cela que j'étais parti. Tandis après quelques minutes, je m'étais redirigé vers la chambre, où Madison m'annonça le pronostic de la patiente. Cela semblait de ne pas avoir de fin, j'avais l'impression que je serais toujours rattrapé par le passer quoiqu'il advienne. Je guettais le regard de Madison sur le coin de l'oeil, toujours aussi sérieuse dans son travail, l'interne modèle. Très bien, vous êtes la plus qualifiée pour faire cette opération, votre première opération importante en solo. Dis-je en dessinant un petit sourire sur mes lèvres, avant qu'on ne soit interrompu par l'infirmière. Docteur Fitzduncan, votre père se bat avec la sécurité. Il est incontrôlable. Si vous ne faites pas quelques choses rapidement, nous serons dans l’obligation d’appeler la police. C’est un danger pour les patients de cet hôpital. Je n'y croyais pas de mes propres yeux, mon père n'était pas capable de se tenir correctement pour une fois. Je pris de grandes enjambés en suivant l'infirmière. Je me préparais au pire, mais j'avais déjà vécu pire. Dégager le d'ici ! Et qu'il y reste jusqu'aux nouvelles de l'opération ! Dis-je en haussant la voix, les gardes le prirent en l'escortant dehors. Je le regarda s'éloigner, toujours aussi agiter, je n'osais à peine dire un mot. Je retourna une nouvelle fois dans la chambre, je vis Madison près de ma mère, j'étais sensible à cette scène. Le coeur toujours aussi serrer. Je remarqua que ma mère parlait sous l'oreille de Madison, je ne pouvais pas m'empêcher de le remarquer. Les internes partirent se préparer pour l'opération, nous étions plus que trois dans la pièce, je m'avança vers Madison en posant ma main sur l'épaule de celle-ci. Tu devrais te préparer.. Dis-je doucement, puis je salua ma mère sous l'oeil, puis je quitta la pièce à mon tour. Les infirmiers passèrent à côté de moi qui allait préparer ma mère, je commença à prendre le chemin vers le bloc trois, afin de me préparer également.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Jeu 15 Jan - 21:54



∞ it's not her fault !

d i e g o . f I t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Entendre Diego me faire de tel compliment me motivait d’avantage. Celons ces dires, je suis la plus qualifié pour pratiquer cette chirurgie en solo. Sachant que cette intervention est très délicate, je suis heureuse de l’entendre me dire ça puisque depuis son arrivé dans l’hôpital, j’ai toujours eu l’impression qu’il essayait de me pousser vers le bas et de dénigrer mon travail. Et même si notre relation a changé aujourd’hui, je reste dans l’optique que nous sommes deux chirurgiens et non deux amants ici même si je sais qu’il est facile de dire ça maintenant mais qu’il le sera moins dans quelques jours. Dans tous les cas, je ne veux aucun favoritisme puisque je ne veux pas donner l’occasion à qui que ce soit de douter de mes compétences. Sortir avec le grand patron à ses avantages mais aussi et surtout ses inconvénients.
Suite à l’intervention de l’infirmière, Diego a ordonné l’exclusion de son père. La sécurité n’a donc pas hésité à le prendre en main. « J’ai remarqué avec quels yeux mon fils vous regarde et croyez-moi, il n’a jamais regardé une fille comme ça. Si je viens à mourir, sachez que je suis d’accord avec lui. Vous avez l’air délicieuse et un jour vous me ferez de beaux petits enfants d’une blondeur remarquable. » Me murmura-t-elle à l’oreille. Un immense sourire s’était alors dessiné sur mon visage avant qu’un petit rire se fasse entendre. Vous êtes fatigués Madame Fitz, reposez-vous et ne faites aucun effort avant l’opération. Lui répondis-je en posant ma main sur la sienne.
Diego venu ensuite en posant sa main sur mon épaule pour me demander d’aller me préparer. Tout de suite docteur. Lui répondis-je gentiment. Et sans perdre de temps, je me suis dirigée jusqu’au bloc numéro 3 pour me préparer. En arrivant, il y avait déjà quelques infirmiers dans le bloc et quelques internes dans la pièce vitrée ayant pour but de les laisser observer l’intervention en hauteur. Je m’étais donc lavée les mains avant d’enfiler une blouse, le masque et la charlotte. Je m’étais ensuite relaver les mains avant de saisir une paire de gants et de les enfiler. La pression ne montait pas, j’avais un travail à faire et je le ferai comme toujours. Je me donnerai à fond car je crois en moi et en mes compétences.
Quelques secondes après, je vis Diego entrer dans le bloc sous les yeux des infirmières qui ne le lâchaient pas du regard. Si elles savaient, elles me haïraient déjà.
© DAVINA.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Ven 16 Jan - 15:30



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Suite à ce qu'il venait de passer, j'avais ordonné à la sécurité de l'hôpital de mettre mon père dehors, je ne prenais pas le risque de compromettre l'opération à cause de lui. Les infirmières étaient rentrées afin de préparer la patiente en question, pour l'opération qui allait se dérouler dans une trentaine de minutes.
J'avais ordonné Madison de se préparer gentiment, elle répondit gentiment également, ça faisait plaisir qu'on soit d'accord pour une fois. J'étais donc parti dans la salle trois, pour me préparer, enfiler ma blouse, et mon masque, ainsi que la charlotte. Je resta figé dans la pièce où on était censé de se laver les mains, où je pouvais voir un de médecins endormir la patiente en mettant le masque. Je me lava mains pendant quelques minutes, et je sorti, en passant de la pièce au bloc, où on me tendais les gants, je les enfila et remercia la personne en question, les regards se tournèrent vers moi mais je ne prêtais pas attention, j'avais la tête ailleurs.
Durant trois heures, j'avais les yeux posés sur la tumeur qui était placé dans le cerveau. Madison précise dans ses gestes, je restais attentif en croisant les bras, regardant, elle coupa un bout de la tumeur, mais sans qu'on s'y attende, le tableau de bord de la patiente s'alerta, elle perdit son pouls, on s'était tous dirigé vers la poitrine, afin de lui faire un massage cardiaque, son coeur qui redémarra en quelques secondes. L'opération fut réussite, on s'est mis donc à applaudir dans la salle, je guettais Madison sous l'oeil, le tout en applaudissant celle-ci.
On sorti doucement un par un du bloc, et il n'y avait plus qu'à attendre si elle allait se réveillé ou pas, il y avait des risques qu'elle ne se réveille pas. J'étais donc parti à la cafétéria où je parlais avec quelques personnes de la recherche médecine. Je voyais les amies de Madison et celle-ci en train de manger un bout, mais l'une d'entre elle me fixait, quand je l'aperçu me regarder et se retourna vivement vers ses copines. Madison, le chef vient de me regarder ! Vous croyez que j'ai une chance ? Demandait-elle à ses amies, puis une autre rétorqua. J'avoue, il est carrément sexy ! Imagine le en torse nue... Dit-elle, puis elles se misent à rires devant Madison. J'étais toujours avec quelques médecins en payant mon plat, puis m'intéressa à eux.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Sam 17 Jan - 22:07



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Cette opération allait donner un coup de pouce à ma carrière. Une interne qui pratique une opération aussi délicate en solo, ça ne s’est jamais vue. Je fessais certainement beaucoup d’envieux, certains essayeront surement de me descendre mais je m’en contre-fiche. Je vais pratiquer une opération en solo et leur jalousie n’y changera rien. D’autant plus que cela me montre que Diego croit en moi et en mes compétences malgré ce que je m’étais imaginée. On ne peut même pas dire ou penser que cela a un rapport avec notre relation puisqu’il s’agit de sa mère. Il ne m’aurait jamais confié cette chirurgie s’il ne m’en croyait pas capable.
Observée par Diego et les internes présent dans la salle d’observation, juste au-dessus de ma tête, je pris l’opération en main. J’avais tout d’abord ouvert sa tête en prenant toute les précautions nécessaires. La lumière était fixé à mon front m’aidait à y voir clair. Petit à petit, j’étais parvenu à retirer une bonne partie de la tumeur de madame Fitz. Cependant, le moniteur se mit à raisonner et sonner de plus en plus fort. La patiente n’avait plus de poul. Sans plus attendre, j’avais donc procédé à un massage cardiaque et dieu merci, son cœur s’était de nouveau mit à battre. Soulagée, j’avais alors regardé le moniteur pour être certaine que tout allait bien. J’entendis ensuite tout le monde applaudir y compris Diego. Un petit sourire s’était alors dessiné sur mon visage lorsque mon regard croisa celui de Diego. Le sort de sa mère n’était pas encore fixé mais la première étape était quant à elle belle et bien terminée.
Installée à la cafeteria quelques minutes plus tard en compagnie des autres internes, je pensais à cette opération, à la mère de mon petit ami, à celle que j’aurai aimé rencontrer dans d’autres circonstances. Mais au bout de quelques minutes, Mélinda me sortit de mes pensées. « Madison, le chef vient de me regarder ! Vous croyez que j'ai une chance ? »  Me demanda-t-elle très sérieusement. Je n’eus ensuite pas le temps de répondre que Susan prit la parole à son tour : « J'avoue, il est carrément sexy ! Imagine le torse nue... » Surprise par leur propos, je n’avais pas répondu de suite. Celle-ci et tout l’hôpital ignore la relation qui nous lie Diego et moi. Et pour le bien de sa carrière, il préfère que cela reste secret, ce que je respecte entièrement pour le moment. Tentes ta chance Melinda et tu verras bien si tu lui plais. Lui répondis-je simplement en terminant mon verre de jus d’orange pressé. Cette dernière se leva donc une fois que le plat de Diego fut payer par ce dernier et s’avança pour aller à sa rencontre. « Docteur Fitzduncan, êtes-vous libre pour dîner ce soir dans un restaurant italien ou n’importe quel autre restaurant avec moi ? » Lui demanda-t-elle. Un petit rire se fit entendre de ma part. Elle est incroyable. Souriais-je ensuite en commençant à manger mon dessert.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Sam 17 Jan - 22:56



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

L'opération s'était plutôt bien dérouler, il restait maintenant à voir si elle allait se réveiller, on savait qu'il y avait des risques durant l'opération, et on espérait qu'elle s'en sorte indemne.
Cela faisait une petite quinzaine de minutes que j'étais à cafétéria avec d'autres médecins qui me parlaient de la recherche médecine, et qu'ils espéraient compter sur moi pour financer, ou de trouver quelqu'un qui avait autant d'argent pour financer ses études. Cela demandait beaucoup d'énergie et de temps pour préparer tout ça. Je m'apprêtais à quitter la salle de la cafétéria afin de voir d'autres patients et régler quelques formalités dans mon bureau, quand on devient chef, on ne pratique plus beaucoup de chirurgie, on est obligé de faire tout ça dans l'ordre pour les internes, les résidents et les médecins voient claires dans leur travail qui a été confiés. Je guettais Madison rapidement, je ne pouvais pas m'empêcher, puis je pris la marche en m'excusant, que j'avais des choses à faire. Puis une jeune fille me coupa la route. Docteur Fitzduncan, êtes-vous libre pour diner ce soir dans un petit restaurant italien ou n'importe quel autre restaurant avec moi ? Dit-elle, je vis Madison qui venait de rigoler discrètement, sachant pas quoi dire, sachant que j'étais engagé dans une relation. Et je voulais protéger Madison à tout prix, et sa carrière également. Dieu sait que fera le conseil apprendra que Mademoiselle Campbell sort avec le grand patron. Euh... Mademoiselle, le truc c'est que j'ai déjà quelqu'un qui compte énormément à mes yeux, et pour le moment elle est tout pour moi. Je suis désolé. Dis-je en m'affirmant. Es-ce quelqu'un que je connais ? Demandait-elle de nouveau. Je haussa un sourcil, curieux de savoir ce qu'elle voulait savoir. Non, je l'ai rencontré dans un avion, lors de retour en Irak. Les filles étaient là toutes attendris par cet histoire, et poussa un petit oh comme si c'était mignon. Puis une question se fit entendre, où je ne savais pas s'il y avait une bonne réponse. Tu l'aimes ? Demandait-elle. Euh.. Oui, je l'aime. Dis-je sérieusement, puis je rétorqua de nouveau. Excusez-moi, je vais dans mon bureau régler quelques formalités. Dis-je par la suite, avant d'entamer de grandes enjambées vers le couloir qui allait me mener à mon bureau pas loin d'ici. Je rentra en soupirant, je savais que j'allais provoquer les foudres de Madison, je m'attendais à pire. Puis je m'assoie sur le bureau essayant de me concentrer sur les papiers, j'étais un peu perdu. Je signa à droite et à gauche en lisant en quoi ça consistait. J'autorisais quelques opérations à faire, en lisant bien-sûr les bilans.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Sam 17 Jan - 23:54



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Dans un sens, c’était assez amusant de voir une autre femme s’intéresser à Diego comme l’avait fait Mélinda.  Pourquoi ? Parce qu’elle ignorait complètement que Diego et moi étions ensemble. Et le plus drôle dans tout ça, c’est qu’elle me demande mon avis. Donc quand je vois qu’elle a écouté mon conseille, la seule chose que je pus faire : c’est rire. Néanmoins,  à en croire son expression, Diego ne répondit pas favorablement. Je fus surprise que Diego n’accepte pas son invitation à dîner. J’aurai pensé que sa réponse aurait été positive compte tenu du fait qu’il ne veut pas qu’on sache qu’il se passe quelque chose entre lui et moi.  
Diego quitta la cafétéria tandis que Melinda revenu s’asseoir à notre table. « Je te déteste Madison. » Dit-elle avant de me regarder et de passer sa main dans les cheveux comme si elle se sentait honteuse.  Tu n’es pas la seule dans ce cas-là. Lui répondis-je amusée en la regardant. Cela voulait dire que Diego n’avait pas donné suite à ses propositions. « Non mais vous vous rendez-comptes ? Je lui ai proposé d’aller dîner ce soir dans un restaurant et il a osé me répondre sans aucune hésitation qu’il aime une femme qu’il a rencontrée dans un avion en revenant d’Irak. La honte… »  Un petit sourire s’était alors dessinée sur mon visage. J’étais touchée par ce que je venais d’entendre. J’ai entendu que le docteur Keegan est toujours célibataire. Peut-être que tu auras plus de chance avec lui. Souriais-je amusée en regardant Mélinda avant de me lever pour débarrasser mon plateau.  
Pas à pas, je marchais à présent dans le couloir afin d’emprunter l’ascenseur. Pensive, je me demandais  depuis quand Diego a pris conscience qu’il était amoureux de moi. C’est si étrange d’admettre qu’un homme puisse être amoureux de moi. Néanmoins, je ne comptais pas l’embêter avec ça. Ce n’était pas à moi qu’il venait de le dire, j’allais donc devoir faire comme si je n’étais pas au courant. Je partis donc à la rencontre de mes patients  pour poursuivre mon suivit médicale.
Deux à trois heures plus tard, je m’étais retrouvée à la mine pour soigner patients. Diego n’était pas dans le coin, je ne l’avais pas revu depuis le déjeuner. N’ayant pas d’opération de prévu, il se trouve surement dans son bureau. C’est pourquoi, lorsque j’eus terminé, je me mis à marcher jusqu’à son bureau. Une fois devant,  je pris la peine de toquer avant d’entrer à l’intérieur.  Salut. Lui dis-je en souriant légèrement avant de m’approcher de son bureau après avoir fermé la porte.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 0:13



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

J'étais parti au bureau afin de régler quelques formalités de l'hôpital, et mettre à jour les dossiers des patients vu que je prenais la place du Dr. Jefferson. Je regardais ceux de mes patients aussi, qui venait juste me consulter si besoin. Tout semblait aller bien, mais je restais inquiet pour Lily, qui était atteinte de l'anorexie, et qu'on essayait de l'aider. Ça faisait un bon moment que je n'avais pas eu de nouvelles, cela dit, je l'appellerais dans la semaine pour prendre de ses nouvelles.
Pendant quelques heures, j'étais posé sur le canapé où je faisais des recherches que les médecins m'en avaient parler, ça avait l'air très prometteur pour l'avenir, mais il fallait que je trouve un moyen pour le faire financer ce projet. Je me leva pour chercher des projets similaires, dans l'armoire, je sorti un tas de papiers similaires, je réfléchissais, au point de m'arracher les cheveux. Puis j'entendis quelqu'un qui toquait, je reconnu la voix de Madison qui m'adressait. Salut.. Dis-je doucement, puis je me leva, on devait en faire en sorte d'être discret, vu que le côté de la pièce était en vitre. J'ai tellement envie de t'embrasser là maintenant.. Dis-je en gardant mes distances. On pouvait voir un tas de papiers par terre, sur la table basse et sur le bureau.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 0:54



∞ it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


En entrant dans le bureau, mes pieds s’était malencontreusement posés sur des feuilles. Me retrouver dans ce bureau était étrange puisque dans le passé, quand j’y entrais, c’était pour parler avec mon père de substitution mais aujourd’hui, c’est pour discuter avec mon petit copain secret. « J'ai tellement envie de t'embrasser là maintenant.. » Dit-il en s’arrêtant après avoir fait quelques pas. Souriante, j’avais passé l’intégralité de mes cheveux lâchés au-dessus du côté droit de mon épaule pour dégagée mon cou. J’aimais beaucoup faire ça. Cela me donnait l’impression de laisser mon cou respirer d’avantage. Malheureusement pour toi, tu devras attendre. Si tu ne donnais pas autant d’importance à ce que pense ton personnel, tu pourrais m’embrasser, là, maintenant. Lui répondis-je en le regardant dans les yeux. Je respectais son choix, je respectais le fait qu’il souhaite garder notre relation secrète mais en ce qui me concerne, je sais que ce n’est pas une bonne chose car un jour ou l’autre quelqu’un l’apprendra. Et ce jour-là, Diego ne sera pas où se mettre. Ils parleront tous dans son dos et beaucoup plus que s’ils l’apprennent maintenant. A mon sens, nous sommes deux adultes et je pense que notre vie privée nous regarde. Rien ne nous interdit de nous fréquenter dans le règlement et puis, c’est monnaie courante ici. Tout le monde couche avec tout le monde dans cet hôpital.
Sentant les feuilles sous mon pied, je n’avais pas tardé à me baisser pour les ramasser. Curieuse, je m’étais permise de lire brièvement. Tu comptes faire un essai clinique ? Lui demandais-je en posant mon regard.
© DAVINA.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 1:33



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Malheureusement pour toi, tu devras attendre. Si tu ne donnais pas autant d’importance à ce que pense ton personnel, tu pourrais m’embrasser, là, maintenant.
J'étais surpris qu'elle pense ça, j'étais dans la tentation, sans hésiter je m'approcha d'elle pour l'embrasser fougueusement après qu'elle ai mit ses cheveux de côtés. Je prenais le risque, mais je voulais être libre de me montrer à ses côtés, elle avait raison, on ne s'intéresse guère aux avis des autres. Je m'en fiche des autres, il y a quoi toi qui m'importe. Dis-je en souriant, puis elle regarda par terre, elle trouva un papier important, et me demanda si je comptais faire l'essaie clinique, je pris la feuille dans ses mains pour y jeter un oeil. Je ne sais pas encore, ça demande beaucoup d'argents, j'ai pensé faire une charité d’œuvre, où on peut invité des gens pour faire des dons. Dis-je en posant mon regard sur le sien, puis je posa la feuille où j'étais censé de faire du trie. C'était plutôt réussi, on va dire ça comme ça. Je pris le petit chemin afin de m'installer sur le canapé. J'en ai aucune idée, j'ai pensé organisé des soirées, tout ça.. Mais bon voilà pas grand chose. Dis-je en fixant la table basse où c'était entassé de dossier dont un sur M.Campbell que j'avais pas pris la peine de lire. Au fait, tu as cartonné ce matin, on verra bien à son réveil, tu seras bipé sûrement.. Et puis pour mon père, je suis désolé. Dis-je honteusement. Oui j'avais honte que mon père agisse de cette manière, je ne saurais même pas comment dire pourquoi il était comme ça, aussi odieux. On va dire que je m'y étais fait, mais j'étais fier de la prestation qu'elle portait Madison, c'était ma petite amie, et ma confiance se portait en elle.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 15:37



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Respectant la position de Diego, j’avais donné mon accord pour maintenir notre relation secrète. Néanmoins, à mon sens, cela ne pourrait durer qu’un temps puisque d’une part, nous en aurons assez et d’autres part, quelqu’un le découvrira un jour ou l’autre, ce qui risque d’empirer la situation.
C’est pourquoi, je lui avais clairement expliqué ma vision des choses et apparemment, il fut rapidement convaincu puisqu’il avança vers moi sans aucune hésitation afin de m’embrasser de manière fougueuse. « Je m'en fiche des autres, il y a quoi toi qui m'importe. » Avait-il ajouté par la suite. Je ne doutais aucunement de ces paroles, j’avais même tendance à lui faire confiance ces derniers temps. Enfin je veux dire entièrement confiance. Mon blocage se dissipe de plus en plus lorsque je suis avec lui et maintenant qu’il a dit à Mélinda qu’il m’aime, j’ai d’avantage envie d’aller vers ce sens. Cependant, je ne referai pas les mêmes erreurs, cette fois-ci, je resterai prudente.
Intriguée par les papiers que je tenais dans ma main, je lui avais directement demandé s’il comptait faire cet essai clinique. « Je ne sais pas encore, ça demande beaucoup d'argents, j'ai pensé faire une charité d’œuvre, où on peut inviter des gens pour faire des dons. » Très nettement, je pouvais remarqué qu’il avait énormément envie d’essayer mais que l’argent lui manquait. « J'en ai aucune idée, j'ai pensé organisé des soirées, tout ça.. Mais bon voilà pas grand-chose. » Continua Diego en prenant place sur le canapé face à une table basse où sont déposés de nombreuses piles de dossier.   Je vais t’aider. Lui dis-je simplement avant de m’asseoir à côté de lui et de reprendre la parole : J’ai assisté à de nombreux gala et toute ma vie, j’ai observé ma mère les organiser et je pense que je peux réussir à t’organiser ce gala de charité pour récolter les dons et peut-être carrément trouver des investisseurs. Terminais-je en souriant légèrement en me tournant vers lui. J’étais persuadée de pouvoir le faire. Je suis la fille de Michelle Campbell, j’en suis parfaitement capable.
Puis, toujours installés sur le canapé, Diego reprit la parole en regardant les dossiers : « Au fait, tu as cartonné ce matin, on verra bien à son réveil, tu seras bipé sûrement.. Et puis pour mon père, je suis désolé. » Suite à ces mots, sans réfléchir, j’avais posé ma main sur sa cuisse. : J’espère qu’elle se réveillera et ne t’inquiète pas pour ton père. Promets-moi seulement de ne jamais devenir comme lui. Terminais-je en riant légèrement. Je préférai rire de la situation plutôt que d’être mal à l’aise. Son père est un crétin, ainsi soit-il, on fera avec.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 17:15



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

On avait fait un bout de chemin ces derniers temps, j'étais prêt à m'engager, cela voulait dire tout de même quelque chose. Je dois dire que beaucoup de choses me passaient par la tête en ce moment, comme si jamais on m'appelait soudainement pour qu'on me réaffecte à la base militaire en Irak, c'était la seule chose dont j'avais peur en ce moment, c'était de laisser Madison, mais je n'aurais guerre le choix, j'avais un métier, et il était mon devoir de le prendre pour défendre les États-Unis. Tout ce que je vois dans ces yeux, je sais qu'elle en a tout autant vécu que moi, on a encore tellement de choses à découvrir sur l'un et l'autre. Quand on a un métier pareil, je pense que c'est à ce moment là qu'on sait apprécier les choses juste à sa valeur.
J'étais donc dans mon bureau à réfléchir de trouver une idée sublime pour récolter de l'argent pour pouvoir financer les recherches de médecines, où le progrès ferait fureur sûrement. Toujours assis sur canapé, Madison me rejoignis en s'asseyant à côté de moi, ces mots si réconfortantes, m'aidait à remonter la pente, me donnant capable de surpasser le meilleur. Toujours l'oreille tendu à sa voix, à l'écouter, un acquiescement se fit entendre, cela me semblait pas une si mauvaise idée. Pourquoi pas, ça me semble une bonne idée. Faudrait trouver un thème, mais j'ai horreur de ces soirées, je suis chef, pas un animateur de soirée.. J'ignorais que devenir chef impliquait que je devais faire ça. Dis-je ne rigolant légèrement, en prenant un papier puis le jeta doucement sur la table basse. Avant de poursuivre par la suite. Tu as l'air d'adorer les soirées de gala, où tu peux t'enfiler une belle robe, non ? Demandais-je en posant mon regard sur le sien, un sourire se dessina sur mon visage.
Je m'excusais pour le comportement de mon père, il me tardait de voir ma mère qui allait se réveiller, ça allait être un pronostic crucial sûrement j'en étais persuadé. Sa main se posa sur ma cuisse, et elle m'avoua qu'elle espérait que je ne devienne pas comme mon père, un petit rire s'échappa de ma bouche. Je posa ma main contre la sienne, entourant sa main entièrement en fixant nos doigts qui s'entremêlaient l'un sur l'autre, puis levant mes yeux sur elle. C'est pour ça que j'ai quitté ma famille.. Je ne voulais pas être ce genre de personne où tu agis comme un egoïste.. Je peux te le promettre. Dis-je en poursuivant, puis au bout de quelques minutes, nos bippeurs commençaient à s'alarmer, ma mère venait de se réveiller, on se leva d'un bond en quittant le bureau que je pris soin de fermer à clef.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 19:49



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Je voulais réellement l’idée. J’étais si motivée que les idées fusaient dans ma tête. Je savais déjà où faire cette soirée et ce qu’on pourrait proposer aux invités. Mais au fond, si je voulais faire ça, ce n’était pas pour devenir une « dame » de la haute société et prendre officiellement la relève de ma mère mais surtout pour impressionner Diego. Je veux faire ça pour lui, je veux vraiment le faire. Je veux lui montrer à quel point je tiens à lui. « Pourquoi pas, ça me semble une bonne idée. Faudrait trouver un thème, mais j'ai horreur de ces soirées, je suis chef, pas un animateur de soirée.. J'ignorais que devenir chef impliquait que je devais faire ça. » Sa réaction me fessait rire, c’était tout naturel. Diego est également issus d’une famille riche et comme tous les hommes de ce milieux-là, il n’apprécie pas ce genre de soirée. Je n’étais pas fan non plus. La seule chose que j’adorai, c’était de pouvoir être encore plus jolie que d’habitude. Cependant, aujourd’hui, cette soirée, ce gala doit avoir lieu pour d’honorable raison. Il n’aura donc pas le choix de participer. J’ai déjà pas mal d’idée. Ce gala pourrait avoir lieu dans un hôtel cinq étoiles, ils ont toujours d’immense salle. Les invités pourraient avoir l’occasion de loger là-bas et on pourrait même organiser un brunch le lendemain. Et il y a plein de thème qu’on pourrait choisir comme « mr and mrs Smith » ou encore un thème givré où tout serait en glace, le décor serait enneigé… Souriais-je très enthousiaste. J’avais hâte de pouvoir montrer à Diego ce que j’étais capable de faire. « Tu as l'air d'adorer les soirées de gala, où tu peux t'enfiler une belle robe, non ?  » Clairement, oui. C’est la seule chose que j’aime dans ces soirées qui sont généralement plus barbante qu’autres choses. En fait, ma mère m’achetait une nouvelle robe à chaque nouvelle soirée et c’est ce que j’aimais. Sinon, ce genre de soirée sont juste ennuyantes. Souriais-je alors en le regardant.
Nos mains s’entremêlèrent ensuite naturellement sur sa cuisse. Nous étions devenus tout de même assez complice. Je prenais un risque en agissant ainsi, je m’autorisais à vivre une nouvelle histoire. Depuis Demyan, j’ai toujours refusé d’aller dans ce sens mais aujourd’hui je me sens prête et j’espère ne pas faire d’erreur. J’espère que Diego en vaut la peine. « C'est pour ça que j'ai quitté ma famille.. Je ne voulais pas être ce genre de personne où tu agis comme un égoïste.. Je peux te le promettre. » Un petit sourire s’était alors dessiné sur mon visage. Mine de rien, nous nous ressemblions plus que je ne l’aurai pensé. Nous avons tous les deux un vécut délicat et je pense qu’ensemble, nous en feront une force. Néanmoins, il ignore pas mal de chose sur moi et je n’étais pas prête à lui dire tout ce qu’il ignorait.
Nos bippers se mirent ensuite à vibrer, c’était la chambre de sa mère. Rapidement, nous nous étions rendu jusqu’à sa chambre. Elle venait de se réveiller, c’était merveilleux. Son moniteur indiquait que tout allait bien. Je ne perdis pas de temps pour prendre mon stéthoscope afin d’écouter les battements de son cœur. Tout semblait aller pour le mieux.   Comment-vous appelez-vous ? Lui demandais-je en la regardant. Je sais que c’est difficile mais essayer de me répondre. Lui dis-je avec insistance afin de pouvoir savoir si elle réussissait à parler et si elle avait perdu la mémoire. « Je… Je… je... » Dit-elle avec beaucoup de difficulté. Oui, c’est ça, continuez... Ajoutais-je pour l’encourager. Ce n’était pas facile mais c’était important pour moi. Je devais savoir si ma patiente pouvait parler et si sa mémoire en avait pris un coup. « Je … m’appelle… Jo.. Jocely…ne. » Répondit-elle avec beaucoup de difgficulté. J’étais déjà heureuse de savoir qu’elle se souvenait de son prénom, c’était une bonne chose mais afin de savoir si sa mémoire en avait réellement prit un coup, je devais lui poser une autre question. Pourquoi avez-vous été internée ici ?
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 20:14



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

La relation que j'entreprenais avec Madison commençait à peine, ce qui est important dans une relation c'est qu'on doit toujours se découvrir l'un et l'autre, mais surtout on doit être honnête et se faire confiance, c'est déjà la base de la relation. Madison semblait surgir les idées de partout, c'était assez incroyable devais-je dire, j'avais encore du mal à réalisé que c'était ma petite-amie, et elle en valait la peine. Néanmoins j'avais peur de partir, cette peur restait permanente malheureusement, je ne pouvais pas faire autrement, je pouvais juste apprécier le moment présent, à chaque secondes passées, je les profitaient avec elle. J'avais connu un tas de gala, où je devais être dans un costume serrer, et me présenter puis par la suite juste écouter les sujets barbants d'un milieu modeste autour d'un verre de champagne.
Je voyais qu'elle était excitée d'organiser cela avec moi, les idées sortaient de sa bouche comme une machine à idée, et cela me plaisait je devais dire. Je ne pu m'empêcher de sourire en l'écoutant, ça faisait tellement plaisir à voir. C'était une excellente surprise. Eh ben.. ouah Je ne sais pas quoi dire, ça me semble parfait. Et le thème de la neige pourrait être pas mal vu qu'on est en début d'année. Dis-je surpris, le sourire aux lèvres. Je commençais à connaître Madison petit à petit, on prenait le temps de se connaître l'un et l'autre, c'était toujours aussi passionnant. Oh, eh bien, si ça ne te dérange pas, c'est moi qui choisira ta robe cette fois-ci. T'en pense quoi ? Histoire de te remercier pour ces idées. Demandais-je en souriant, elle m'avait beaucoup aidé, c'était la moindre des choses que je pouvais faire pour la remercier. Ça ne sera pas ennuyant, tu seras là, je serais là. Dis-je en poursuivant ma phrase.
J'espérais vraiment ne pas devenir comme mon père où je serais tout le temps absent, où l'amour des parents manquait à la maison, occuper par leur vie mondaine. Pour la première fois de toute ma vie, je m'engageais avec quelqu'un et je sentais que je pouvais tout lui dire à un moment donner. Je n'accordais pas ma confiance aussi facilement, mais avec elle ça allait petit à petit.
Un instant à l'autre on se retrouvait dans la chambre de ma mère où elle venait de se réveiller, je voyais Madison poser des questions basiques. J'étais soulagé en entendant son prénom prononcer à haute voix, mon coeur se serra de plus en plus, mais j'étais soulagé d'apprendre qu'elle allait bien. Puis Madison posa une question qui semblait logique, ma mère commença à regarder autour d'elle, essayant de distinguer où es-ce-qu'elle était. Je.. je ne sais plus.. Dit-elle, on commença à s'inquiéter, en même temps c'était normal. Je m'approcha doucement d'elle, en faisant un petit sourire gêné. Tu es à l'hôpital, tu avais une tumeur au cerveau, Dr. Campbell en a retiré une partie.. Tu sais qui je suis ? Demandais-je par la suite, je pris sa main doucement, que celle-ci déposa finalement sur ma joue. Mon fils.. Dit-elle, je baissa ma tête en soupirant pour évacuer la peur que j'avais eu en l'espace d'un moment, puis mon père arriva comme une furie en ouvrant la porte. Effectivement nos yeux se tournèrent vers lui. Désolée Dr.Fitz, j'ai bien fait comprendre à Monsieur que Madame avait besoin de repos. Dit-elle, l'infirmière, en effet elle essayait de lui bloquer le passage, celui-ci se précipita vers ma mère tout heureux qu'elle ai pu se réveiller. Puis se tourna vers moi, de nouveau le regard énerver. Dégage d'ici, je ne veux plus te voir, tu me fais honte. Dit-il. Sans aucune raison, je parti de la chambre mains dans les poches.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 21:11



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Il était content et peut-être soulagé que je veuille l’aider à organiser cette soirée de gala. Quant à moi, j’étais heureuse de pouvoir avoir la chance de l’impressionner. Je voulais lui montrer ce que je valais, c’était très important pour moi. « Oh, eh bien, si ça ne te dérange pas, c'est moi qui choisira ta robe cette fois-ci. T'en pense quoi ? Histoire de te remercier pour ces idées. » Cette demande me fit doucement sourire. C’était assez mignon, oui, c’est ça, c’était mignon d’entendre ça. Tu n’as pas besoin de me remercier, ça me fait plaisir de le faire. Mais j’accepte. Tu choisiras ma robe et elle a intérêt à être jolie. Par contre, il faudra que tu en achètes trois différentes… Lui répondis-je amusée puisque je devenais exigente. Ce n’était pas un caprice. J’ai toujours eu deux robes de rechange, une règle d’or que ma mère m’a apprise.
Quant à la mère de Diego, elle semblait se porter bien. Visiblement, elle n’avait ni perdu l’usage de la parole ni la mémoire. Elle avait du mal à se rappeler ce qu’elle fessait ici mais c’était normal, il n’y avait pas de raison de s’inquiéter pour elle.  « Dégage d'ici, je ne veux plus te voir, tu me fais honte. » S’était exclamé le père de Diego après avoir aperçu sa femme saine et sauve. Diego s’exécuta à ma plus grande surprise. Je ne comprenais pourquoi il était partit. Son père ne pouvait rien exiger de lui ici, il n’en avait pas le droit. J’ai assez pris sur moi ! Dis-je en me tournant vers monsieur Fitzduncan. Trop, c’est trop. Je ne tolérai pas ça, ce n’était juste pas possible. Comment peut-il être aussi mauvais envers son fils, c’est de la folie.
Une fois nez à nez avec le père de Diego, je me permis d’attraper son visage avec ma main pour saisir son menton. Ecoutez-moi bien, vous n’êtes rien ici. Dans cet hôpital, le nom « fitzduncan » est connu grâce au talent de votre fils ! Diego est le chef de la chirurgie, le chef de cet hôpital. Ici vous n’êtes rien que son père, vous êtes le père d’une star. Autrement, vous n’êtes rien. Ici, votre argent n’a aucune importance. Lui dis-je en essayant de rester calme avant de lâcher son menton et de reprendre : Votre femme est ma patiente et pour son bien, vous allez sortir et quitter cet hôpital. Vous irez rejoindre votre hôtel et vous attendrez notre appel qui viendra dans les jours à suivre. On vous informera de l’état de santé de votre femme et seulement quand on vous l’autorisera, vous reviendrez  pour lui rendre visite. Dis-je alors en haussant le ton avant que la sécurité ne l’embarque pour le sortir de là. Il avait résisté mais il n’avait pas eu gain de cause. Il était à présent hors de cet hôpital. C’était la meilleure chose à faire.
Après avoir accompagnée la sécurité pour être certaine qu’il soit dehors, je repris la direction de la chambre de Madame Fitz. Diego n’y était toujours pas… « Je... » Dit-elle simplement avant de fermer doucement les yeux. Reposez-vous madame, ne parlez pas. Vous aurez bientôt tout le temps pour ça. Dis-je alors avant de me tourner vers l’infirmière. Surveillez-là et bipper moi à la moindre chose étrange. Souriais-je avant de sortir de la chambre et de marcher dans le couloir. Je me demandais bien où était Diego. Peut-être était-il retourné dans son bureau ?
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 21:32



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Cela me faisait plaisir que Madison soit aussi investi que moi dans ce projet de faire une soirée de gala avec un thème qui porterait son nom dans la salle, et donc en guise de remerciement j'allais lui acheter pas une robe mais trois robes apparemment. Je lâcha un petit rire, elle ne refusait rien du tout, j'espérais avoir un bon goût. Trois ? D'accord, pas de soucis. Dis-je, un énorme sourire se dessina sur mes lèvres, ça semblait bizarre, mais ça ne me dérangeait pas pour autant, si c'était pour lui faire plaisir.
Par la suite de ce qu'il venait de se passer mon père m'avait chassé de la chambre de ma mère, j'étais dehors à l'autre côté de l'hôpital, où il pleuvait malheureusement, j'avais juste besoin d'air et de canaliser ma colère envers mon père. Comment un homme ne peut pas porter d'amour pour son fils ? C'est la chose la plus horrible qu'on puisse faire. Je m'avança dans la pluie pour m'adosser sur un mur, me laisser tomber sur le sol. Je vis Madison arriver qui me cherchait apparemment, je me remis sur la pointe de mes chaussures, je m'avança vers elle. Le tonnerre éclata, et faisait énormément de bruits. Je n'ai jamais eu le droit d'avoir quelqu'un dans ma vie, il fallait qu'elle plaise à mes parents, qu'elle soit digne du nom Fitzduncan, si elle plaisait pas, elle devait partir.. Mais maintenant je m'en fous, je t'ai toi, je ne veux pas te perdre.. Tout ça pour te dire, que tu as pris de l'importance, tu me plaît énormément ! Dis-je en criant à peine, continuant m'avancer vers elle. Je suis devenu médecin, militaire, j'ai tout fait pour aider les autres, et à la finale, je crois que c'est toi qui m'a aidé le plus que n'importe qui dans ce monde, tout ça pour te dire que... Je t'aime Madison, peut importe le temps que ça prendra, notre passé, ma famille.. Dis-je toujours continuant une voix haute, je m'arrêta devant elle, qui était abritée du toit de l'hôpital, et tandis que moi, je m'arrêtais à la limite où il pleuvait toujours autant sur moi.
 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 23:15



∞  it's not her fault !

d i e g o . f i t z d u n c a n . f t . m a d i s o n . c a m p b e l l .


Finalement, c’est dehors que se trouvait Diego. Je pus l’apercevoir en avançant vers une autre sortie de l’hôpital, celle où nous accueillons les ambulances. Le tonnère grondait et la pluie ne cessait de tomber. Diego était littéralement trempé. L’eau dégoulinait de sa blouse, son ensemble de chirurgien était également trempé. Ses cheveux et son visage plus humide que jamais. « Je n'ai jamais eu le droit d'avoir quelqu'un dans ma vie, il fallait qu'elle plaise à mes parents, qu'elle soit digne du nom Fitzduncan, si elle plaisait pas, elle devait partir.. Mais maintenant je m'en fous, je t'ai toi, je ne veux pas te perdre.. Tout ça pour te dire, que tu as pris de l'importance, tu me plais énormément ! »  Dit-il en criant à peine en s’avançant vers moi. Je n’eus pas le temps de répondre qu’il reprit la parole en s’avançant encore plus vers moi pour finalement s’arrêté juste avant l’abris : « Je suis devenu médecin, militaire, j'ai tout fait pour aider les autres, et à la finale, je crois que c'est toi qui m'a aidé le plus que n'importe qui dans ce monde, tout ça pour te dire que... Je t'aime Madison, peut importe le temps que ça prendra, notre passé, ma famille… » Termina-t-il en me fixant. J’étais surprise par ce qu’il venait de me dire. Je n’avais pas de mot, je n’arrivais pas à lui dire ce qu’il espérait peut-être entendre, je n’arrivais pas à prononcer ces mots si important, ces trois mots... C’est pourquoi, je m’étais avancée vers lui pour l’embrasser fougueusement, laissant la pluie m’enrober.  J’avais donc passé mes bras autour de son cou pour intensifier le baisé que je venais de lui donner.
J'attraperai surement un gros rhume mais cela en vaut le coup.
© DAVINA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: It's not her fault ! Dim 18 Jan - 23:24



   
    Diego Fitzduncan and Madison Campbell
    It's not her fault ! Don't !

H
ospital, after the new year. 4th january 2015

Je pense que lorsqu'elle me repoussait sans cesse, c'était pour se protéger d'elle-même tandis que moi je savais déjà ce que je voulais, je laissais juste les choses faire pour elle. Quand elle sera prête à le faire, je serais là pour elle. Je lui avais dis ce que je ressentais, et j'avais besoin de lui dire, c'était important, je ne savais jamais ce qu'il allait se passer le lendemain. Sans que je m'y attende, elle se jeta sur moi pour m'embrasser fougueusement, j'entourais mes bras autour d'elle le tout en continuant de l'embrasser.

RP CLÔTURER

 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's not her fault !

Revenir en haut Aller en bas

It's not her fault !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» the fault in our stars ♣ augustus
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» The fault is in our stars • Ayaki
» Bambi et Paytah || Some people find fault like there is a reward for it

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-