AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un parfum de trahison (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Un parfum de trahison (PV) Lun 19 Jan - 23:59

Tessa ∞ Demyan
La confiance est quelque chose de fragile. Quand on a accordé sa confiance à quelqu’un, on éprouve un sentiment de grande liberté. Mais quand on trahit la confiance de quelqu’un, elle peut être définitivement perdue. Seulement voilà, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance... Nos proches peuvent nous trahir... Et de parfaits inconnus peuvent nous venir en aide. Beaucoup de personnes décident de ne faire confiance qu’à eux même. C’est sûrement la façon la plus simple de ne pas se brûler les doigts
Je n'étais pas du genre à lire le journal, je devais le reconnaitre. Bien sûr, je suivais les actualités mais je parcourais généralement les grands titres brievements sur les pages principales, m'interessant le plus souvent à la rubrique économie ou sport. Pourtant, ce matin j'avais fais une exception... et avait ouvert le journal local. Ce qui m'avait poussé à le faire? Les centaines de coups de téléphone que j'avais reçus et les dizaines de messages que m'avait laissé mon avocat.
En première page du journal que j'avais reçu, comme tous les autres habitants de l'état,  une photo de moi , sortant du siege de Ellingsen Corp à New York, avec en guise de titre et de légende :

- Demyan W. Ellingsen : Dr Jenkins & Mr Hide ?


Je parcouru la page d'un air absent, pensant à une énième rumeur mais je me figeais bientôt : le contenu cette fois était différent. Il s'agissait visiblement d'une interview inédite de ma part. Chose impossible puisque je refusais chaque entrevue et veillait scrupuleusement à ce qu'aucun détail de ma vie privée ne filtre dans la presse. Et pourtant, c'était bel et bien des révélations inédites qui apparaissaient dans cet article...pire encore, il s'agissait de mes mots.

Le témoignage exclusif et pour la première fois de l'héritier de...
... Mon père ne vivait jamais dans la réalité...lorsqu'il n'était pas noyé dans les bras d'autres femmes que ma mère, il se noyait dans le travail ou dans l'alcool.


... Ma mère a quitté mon père lorsque j'avais 12 ans. J'avais toujours compris pourquoi elle voulait s'en aller, mais je ne lui ai jamais pardonné de m'avoir laissé.


...  contrairement à ce que j'ai prétendu, le mariage entre Madison et moi était un mariage d'interêts. Et pourtant, à un moment je me suis attaché à cette fille...

... Ce qu'il m'a manqué parfois c'est le courage. Le courage de m'enfuir ou au contraire de rester pour affronter mes angoisses...

L'article était composé d'au moins trois pages. Toutes,  détaillant la moindre de mes angoisses, mes pensées les plus profondes, mes regrets... Tout ce qui avait fini par noircir mon esprit.  Je fermais les yeux pour m'empêcher de parcourir les mots, et les phrases me concernant et que désormais tout le pays pouvait lire.  Je réouvris les yeux qui vinrent alors se poser sur le nom en bas de l'article. Un nom en guise de paraphe :  T. Hendrix.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV) Mar 20 Jan - 10:47




Demyan & Tessa 


Aussi loin que je me souvienne je n'avais jamais été aussi malade. Depuis mon retour d'Aspen il y a deux semaine maintenant je ne me sentais pas au top de ma forme mais je ne pouvais pas resté au lit , je devais allez a l'université car j'allais enfin savoir si j'avais eu la moyenne a ma thèse que j'avais préparé pendant trois mois sans relâche. Je me levais et me préparais et attrapais mon téléphone sur le canapé et constatais dix appel en absence d'une amie en cours et trois de ma professeur de psychologie, étrange sur le coup j'était surprise et rangeais mon téléphone et décidais d'écouté mes messages dans la voiture j'était a la bourre et je ne pouvais pas le permettre surtout en ce moment. Comme tout les matins ,je prenais mon courrier ou se trouvais le journal local et sur la premier page se trouvais une photo de Demyan un très bonne ami a moi et fut de suite interpelé par le titre : 

- Demyan W. Ellingsen : Dr Jenkins & Mr Hide ? .   . 


J'était sous le choc en découvrant cela , il y avait toute ma thèse en premier page du journal local chacun de mes mots y était tout cela ne pouvais pas être possible car la seul personne qui avait pu lire mon devoir était mon professeur et a aucun moment il n'était question de le publié surtout que j'avais écrie cela alors que Demyan n'en avait aucune idée . Je prenais mon téléphone et composais le numéro de mon ami en espérant qu'il n'avais pas encore vu cela surtout que c'était signé par mon nom , j'était vraiment paniqué sur le cou . Je tombais directement sur la messagerie " Demyan , c'est Tessa j'arrive chez toi dans quelque minute " , je montais dans ma voiture et me rendais de suite chez lui. En me garant devant chez lui tout un tas de journaliste si trouvais , j'avais vraiment fait quelque chose qu'il ne pourrais jamais me pardonné surtout après les trois mois qu'on avait passé presque non stop tout les deux. Je frappais chez lui et la femme de ménage qui me connaissait assez bien me laissé entré " Il est la ? " lui demande je vraiment honteuse , sans un mot elle hochais de la tête pour retourné dans la cuisine. Je me dirigeais dans sont bureaux et l'entendais crié , il avait l'air tellement en colère que les larmes me montais au yeux , je rentrais et croisais sont regard de suite " Mon dieu Demyan je savais pas que sa allais être publié .. je devais faire une thèse et enfin je te choisi .. je suis tellement désolé " lui dit je en tentant de me justifié en vain sans doute , pour lui je l'avais trahis et je m'en voulais énormément. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV) Mar 20 Jan - 21:05

Tessa ∞ Demyan
La confiance est quelque chose de fragile. Quand on a accordé sa confiance à quelqu’un, on éprouve un sentiment de grande liberté. Mais quand on trahit la confiance de quelqu’un, elle peut être définitivement perdue. Seulement voilà, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance... Nos proches peuvent nous trahir... Et de parfaits inconnus peuvent nous venir en aide. Beaucoup de personnes décident de ne faire confiance qu’à eux même. C’est sûrement la façon la plus simple de ne pas se brûler les doigts
Je met un certain temps avant de comprendre ce qui arrive. En fait, non. Je ne comprends absolument rien. Mes yeux restent rivé sur ce nom... Et j'essaye de reprendre depuis le début, pour chercher un sens à tout ce qui arrive.


Je me souviens de cette soirée, de ce pub à la lumière tamisée et aux murs boisés. De cette fille assise au comptoir, aux joues noircies par le mélange de larmes et de mascara. Elle regardait inlassablement la surface miroitante de son énième verre. Moi qui était parti pour noyer mes propres idées noires dans l'ivresse, je m'étais ravisé face à cette vision. Je m'étais simplement assis à côté d'elle et la conversation se fit naturellement. Nous nous étions confiés mutuellement. Moi qui ne supportait pas le fait de parler de moi ou de suciter de la fausse compassion, estimais que je pouvais faire une exception cette fois : elle et moi étions quittes. La soirée c'était poursuivie entre beuverie et confidences, avant que je décide de la ramener chez elle, craignant qu'elle ne soit pas capable de le faire par elle même. Mais son état ne lui permettant plus de se souvenir de son lieu de résidence, je m'étais résolu à la ramener chez moi. Sans arrière pensées. 
Cette soirée fut le prologue de beaucoup d'autres. Il ne semblait pas y avoir d'hypocrisie entre nous. Pas de faux semblants, nous connaissions presque tout de l'autre mais il n'y avait aucune place au jugement. Du moins, c'est ce que j'avais cru...


La colère noircit soudainement mes traits et je déchire le journal dans un excès de rage. C'était la goutte d'eau qui menaçait de faire déborder le vase.  Je passe la main sur mon visage devenu brulant, et en réouvrant les yeux c'est le visage de Tessa que je vois. Je crois d'abord à un effet de mon imagination avant de comprendre qu'elle se trouvait bel et bien devant moi et que la dame de ménage venait de lui ouvrir la porte, trouvant son visage familier. Elle avait l'air boulversée bien que je n'y sois pas du tout sensible. Je détourne le regard. Elle articule quelques mots mais je ne parviens pas à tout comprendre. La seule chose que j'ai la force d'articulier c'est :


- Comment es-ce que tu peux avoir l'audace de te présenter devant moi après ça ?


Je jete les lambeaux du journal à ses pieds...  Elle m'explique alors qu'elle ne savait pas que ça allait être publié et que cela était en rapport avec sa thèse. Je n'aurais pas fait une autre tête si elle m'avait décoché le coup de poing de ma vie 


- Une thèse? J'ai été l'objet du thèse...? Mais es-ce que tu es serieuse? Pourquoi es-ce que toute la ville peut lire ça ce matin? On t'a payé pour cet article. Combien tu en as tiré 200 000? 300 000 $ ?














code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV) Mar 20 Jan - 22:02

En voyant le journal ce matin la culpabilité me submergea. Je ne comprenais pas comment ma thèse avait pu se retrouvé en premier page du journal locale alors qu'il y a un moins de cela je l'avais remis a mon professeur la seul et unique copie je n'avais moi même pas gardé une copie. Mais a présent la question n'était pas comment elle c'était retrouvé dans les mains du rédacteur en chef du journal locale mais de comment je vais pouvoir me justifié auprès de Demyan était devenu un très bonne ami . Il y a quatre mois de cela je l'avais rencontré un soir dans un bar alors que je pleurais au dessus de mon verre et que j'était a moitié ivre , il m'avais écouté presque la moitié de la nuit pour ensuite me ramené chez lui et veillé sur moi toute la nuit alors que j'était une parfaite inconnu. Depuis on était devenu ami , je m'était beaucoup confié a lui et lui c'était confié a moi. Deux semaine après notre rencontre , le sujet de ma thèse était enfin tombé je devais établir le portrait psychologique d'une personne et la personne qui m'était venu en tête était lui personne n'avais jamais encore écrie sur lui. La femme de ménage m'avais laissé entré elle ne se doutais pas que sont patron ne m'aurais pas laissé entré chez lui mais heureusement j'allais pouvoir lui parlé et pouvoir me justifié du moins comme je le pourrais. En entrant dans sont bureaux je croisais de suite sont regard , il n'avais pas envie de me voir ici ce que je pouvais comprendre . Je l'écoutais , il pensais que j'avais fait cela pour l'argent alors que je n'en savais rien , je savais pas du tout qu'elle aurais été publié " Je devais venir pour me justifié .. " lui dit je en m'avançant vers lui , il reculais instinctivement comme si le simple fait que je m'approche de lui le brulé au plus au point. Il déchirai le journal furieux " Au départ il y avait pas de thèse ensuite mon sujet et tombé et j'ai pensé a toi mais il était pas question qu'on la publie je comprend pas ce qui a pu arrivée jamais je n'aurais pu laissé faire une tel chose " lui dit je doucement " De l'argent ? non j'ai jamais voulu de l'argent n'importe quoi Demyan je suis désolé si tu veux m'attaqué je comprendrais crois moi mais sache que j'ai toujours été sincère avec toi et tout ce que je te confié était vrai " lui dit en me tenant au bureaux , je ne me sentais pas très bien et je regrettais d'etre sorti de mon lit. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV) Mer 21 Jan - 11:51

Tessa ∞ Demyan
La confiance est quelque chose de fragile. Quand on a accordé sa confiance à quelqu’un, on éprouve un sentiment de grande liberté. Mais quand on trahit la confiance de quelqu’un, elle peut être définitivement perdue. Seulement voilà, on ne sait jamais à qui on peut faire confiance... Nos proches peuvent nous trahir... Et de parfaits inconnus peuvent nous venir en aide. Beaucoup de personnes décident de ne faire confiance qu’à eux même. C’est sûrement la façon la plus simple de ne pas se brûler les doigts
Je bouillonnais littéralement même si ce que je montrais n'étais que la partie immergée de l'iceberg. J'avais l'impression qu'on s'était payé ma tête, qu'on s'était moqué de moi. Abuser de ma confiance, c'était la pire chose qu'il pouvait m'arriver et c'était exactement ce qu'elle avait fait. La vision d'elle, face à moi, revenant, cherchant à justifier l'injustifiable m'épuisa. Je lui tourna soudainement le dos, regardant à travers la fenêtre, les poings serrés.

Tessa semblait mortifiée. Elle cherchait à s'expliquer inlassablement, réevoquant son histoire de thèse. Je ne l'interrompit pas, mais je cherchais à comprendre. Pourquoi es-ce qu'elle revenait m'expliquer ? Pourquoi elle prenait la peine de revenir après son acte? Essayer de m'apaiser en se justifiant oui mais dans quel but ? Et pensait-elle que son histoire de thèse rendrait plus supportable sa trahison. D'ailleurs au sujet de cette thèse, était-ce la réalité? Ou un énième mensonge de sa part.
Je voulu lui demander de partir, mais lorsqu'elle me dis que je pouvais l'attaquer si je le pouvais, cela déclencha une nouvelle vague  que je ne pus contenir:

- A supposer que tu n'ai rien à voir avec cette publication, c'est ton nom à la fin de cet article. Tu es responsable... Tu me parles de thèse, mais tu penses que cela justifie tout? Que cela atténue quelque chose? Laisse moi te dire Tessa, tu n'es qu'une arriviste...  Tu as abusé de ma confiance, tu m'as poussé à la confidence tout ça pour un putain de devoir!


Je m'arrête pour essayer de me contenir de nouveau, garder le contrôle, c'était tout ce qu'il me restait. Je me suis alors doucement tourné vers elle :

- J'ai des connaissances qui pourraient détruire ta vie si je le voulais...Si je t'attaque en justice, tu perdras tout.

Je soupire et reprends:

 Mais si tu ne voulais pas d'argent, pourquoi avoir fait cet article ou thèse... pourquoi moi?


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV) Mer 21 Jan - 17:42

Sa colère était justifié , mais je n'avais pas publié cette article et je comprenais vraiment pas comment il avait pu être en premier page se matin car après tout ce papier m'appartenais mon professeur avait donc fait cela sans mon accord et je n'allais pas laissé sa ici. Je tentais par tout les moyens de me justifié , mais rien n'y fessais il croyais que j'avais fait cela pour de l'argent alors que pas du tout de l'argent si j'en voulais je ne me rabaisserais jamais a cela pour en obtenir. Ce que j'avais fait était mal jamais je n'aurais du écrire sur lui car c'était sont histoire et j'avais pas le droit de la divulgué a qui que ce soit . Mais malgré sa colère je n'acceptais pas qu'on me parle ainsi et surtout qu'on me parle de la sorte , tout monde pouvais faire des erreur lui y compris " Pardon ? une quoi ? arriviste ? tu plaisante je n'est jamais eu besoin de ton argent pour vivre Demyan les fois ou nous somme sortis j'ai payé pour moi ou on fessais chacun notre tour ce que j'ai fait est vraiment mal je n'aurais pas du écrire une thèse sur toi mais ne pas traite pas de la sorte " lui dit je alors que le ton montait considérablement entre nous , je ne voulais pas qu'on se dispute au point d'en venir a de tel chose mais il avait l'air déterminé et de ce que je savais sur lui il obtenais tout ce qu'il voulais " Tu veux me détruire Demyan ? Fait ce que tu doit faire je pense que j'ai assez perdu cette année pour savoir que rien ne pourrais être pire " lui dit je le plus calmement possible , se hurlé dessus ne servirait a rien . Il voulais savoir pourquoi lui ? je lui devais une explication " Quand on c'est rencontré je ne savais pas que j'aurais un sujet comme cela puis une semaine après c'est tombé et ton histoire ma touché et j'ai commencé a écrire et j'ai donc décidé de faire ma thèse sur toi mais au grand jamais elle ne devais être publié j'ai changé les nom je comprend pas comment il a pu savoir que c'était toi " lui dit je en m'appuyant contre le bureaux , je n'allais vraiment pas bien mais ce n'était pas problème principal " Je vais faire un communiqué de presse je vais appelé mon agent qui va m'en organisé une et dire que j'ai tout inventé dans quelque jours tout sera oublié " dit je en le regardant , je ne l'avais jamais vu autant en colère lui qui avait toujours été si doux et si prévenant avec moi . Je venais peu être de le perdre et juste pour une thèse. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un parfum de trahison (PV)

Revenir en haut Aller en bas

Un parfum de trahison (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le parfum des roses d'hiver
» Un parfum de sulfure.
» Un trahison qui n'a jamais éxister
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» [Trahison] - Fayom 27-05-1459 [coupable]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in LA :: Saison 3
-