AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

You're the nurse, right? Feat. Cléo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: You're the nurse, right? Feat. Cléo Sam 29 Avr - 11:41

Le soleil était haut dans le ciel. C'était donc un temps idéal pour peindre, mais je devais d'abord m'occuper de ma nouvelle demeure. Si je devais la revendre un jour, il fallait bien qu'elle ait au moins l'air habitable. Cela faisait des années qu'elle était laissée à l'abandon. Trouvant une vieille échelle dans le garage, je la déposais verticalement sur le domicile pour y grimper. Une fois en haut, je grattais la mousse qui recouvrait un bon nombre de tuiles sur le toit à l'aide d'un racloir en acier. J'avais décidé de me poser carrément sur le toit pour bien tout enlever. Au bout de quelques heures, je pris la décision de redescendre pour aller me faire un sandwich. Cependant je me trouvais à une dizaine de mètres de hauteur et quand j'ai voulu poser mon pied sur l'échelle, et bien digne d'un film de Destination finale j'ai glissé et le racloir, brillant d'un bel éclat sous le soleil, m'est tombé dans l'oeil laissant un grand jet de sang s'en échapper. Ahah non, je plaisante, enfin je suis bel et bien tombé, mais j'ai juste perdu connaissance en sentant une douleur dans mon bras droit.

Quand je me suis réveillé j'étais dans une chambre, cela ne ressemblait pas à l'hôpital de Jackson Ville du coup je me disais que c'était bon signe. Cependant j'étais tout de même dans un lit à barreaux et une machine bippait près de moi au rythme de mes battements cardiaques. " Qu'est-ce que je fous là?" murmurais-je pour moi-même en observant le lieu. Cela me disait quelque chose. J'avais l'impression d'être déjà venu ici. Il y avait une fenêtre qui permettait de faire passer les rayons lunaires qui éclairaient parfaitement la pièce dans la nuit. Puis d'un coup je sentis des douleurs dans mon corps et ma tête me lancer. La machine s'excita. Puis je replongeai dans le sommeil qui s'avérait être en fait un semi-coma.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Mar 2 Mai - 19:37


You're the nurse, right?
Cameron & Cléo


Une journée comme une autre pour le commun des mortels, mais pas vraiment pour Cléo dont plus de trois ans que dis-je quatre ans de sa vie, on volé en éclats à cause d'un fichu accident de voiture, perdre la mémoire n'est pas une chose facile pour la jeune femme, mais il s'agit d'un grand soulagement pour la famille Prescott qui n'a toujours pas trouvé les mots pour lui avouer la mort de l'homme de sa vie ainsi que celle de son bébé. Bref, après un énième repas en famille censée épaulée Cléo pour la reprise de son travail, elle fut emmenée en voiture par son père devant l'hôpital, un petit bisou sur la joue en signe de remerciements et la jeune femme prit la direction de son vestiaire. Une fois arrivée dans les vestiaires Cléo attrapa rapidement ça tenue qu'elle enfila avec beaucoup d'entrain tellement pressé de retrouver ses collègues et d'enfin reprendre du service. Exceptionnellement Cléo ne put reprendre sa place en néonat' son chef voulant lui faire passer quelques tests avant de lui redonner son affectation, mais aussi voulant avoir toujours un oeil sur elle en cas de soucis il l'affecta alors au service des urgences.

La jeune femme s'attacha les cheveux en queue-de-cheval avant de commencer sa journée, elle prit le premier dossier sur la pile du bureau des accueils et le feuilleta en travers, du moins elle ne prit soin de lire que les informations dont elle avait besoin. Patient de sexe masculin, 25 ans, se nomment Cameron Davis admis pour une chute de toit dans la chambre 32, le dossier en main la jeune femme se dirigea vers la chambre du jeune homme l'ayant entendu parler dans le couloir, elle s'empressa de lui répondre pour le rassurer après tout elle aussi avait connu ça à son réveil. "Bonjour Monsieur Davis, vous êtes à l'hôpital, vous vous rappelez ce qui vous est arrivé ?" La jeune femme se rapprocha du patient et déposa son dossier sur la petite table près du lit " niveau douleurs sur une échelle allant de zéro à dix, vous me direz combien ?" Cléo prit délicatement le bras du jeune homme pour vérifier que la perf' qu'on lui avait installée quelque temps plutôt n'avait pas bougé, le sourire aux lèvres la jeune femme essaya de détendre l'atmosphère. " Vous voulez que je contacte de la famille pour vous ? "
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Mar 2 Mai - 21:21

Pourquoi j'étais là, voilà ce que je me demandais avant de sentir des douleurs trop insoutenables m'emporter de nouveau dans un sommeil sans fin. Cependant une voix comme venue d'un autre monde m'empêcha d'y retourner. Je pouvais entendre mon nom, mes yeux se réouvrirent doucement, clignant légèrement. C'était flou, pourquoi tout était flou? Il y a deux secondes à peine, je voyais les choses distinctement. Puis ma vue s'acclimata, la voix devint plus claire de même que la silhouette de la personne à qui elle appartenait. Elle restait sombre encore. J'avais envie de dormir, j'avais envie de fermer les yeux. Ce qu'il s'était passé? Je mis du temps à répondre. " Je me suis tolé... " murmurais-je simplement en fermant de nouveau les yeux, paisiblement. J'étais pas encore prêt à me réveiller, je crois. Néanmoins la voix reprit de la consistance, elle m'empêchait de dormir. Alors de nouveau, je réouvris les yeux. Mais c'était plus facile de voir à présent. Sauf que je me demandais bien où j'étais. Parce que j'avais une véritable mannequin face à moi. Une belle blonde plantureuse dans une tenue d'infirmière. " Je suis au Paradis c'est ça? " la questionnais-je en posant à moitié véritablement la question, en dépit de mon faible sourire amusé, je pouvais être sérieux, ou pas. Elle me demanda le niveau de ma douleur. Celle-ci était omniprésente, plus vivace à certains moments. Mais c'était surtout dans mon bras droit et l'épaule du même côté que c'était douloureux. Cependant, pour le moment, je tâchais de l'occulter. Je regardais l'infirmière dans les yeux, parce que je n'étais pas un goujat qui regarderait volontiers plus bas. " Si je vous le donne ce niveau, vous voudrez bien sortir avec moi?" murmurais-je, joueur, même si ma voix me faisait défaut. Je la draguais sans gêne, parce que cela m'a toujours amusé. Et que j'ai toujours bien aimé le film N'oublie jamais. Mais aujourd'hui, rire me faisait mal. C'était curieux comme sensation. Et puis ils avaient mis quoi dans leurs seringues? Je me sentais faible, embrouillé, pâteux. Pour autant je ne cessais pas de la regarder. C'était pas tous les jours que je pouvais voir une fille aussi belle. Et pour être honnête cela m'arrangeait bien, j'arrivais à peine à bouger. La belle infirmière me demanda alors si je voulais qu'elle contacte ma famille. " Pas vraiment non." énonçais-je après un léger silence, en essayant par la suite de me relever. Je voulais bouger, mais c'était comme si je n'en avais plus la force. Etait-ce normal? Cessant de lutter, je reposais ma tête dans mes oreillers bien rempli. J'étais pas passé loin quand même. Peut-être que je devrais prévenir Alice. Et puis non, elle s'inquiéterait trop. " Je suis là depuis longtemps? " la questionnais-je enfin, sans vraiment savoir si je voulais connaître la réponse. C'était peut-être la seule question que j'avais le courage de poser. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Mer 3 Mai - 1:01



You're the nurse, right?
Cameron et Cléo


L'attitude à la fois charmeuse, mais shooté par les médicaments du jeune homme fit sourire la jeune femme, après tout, elle était certainement la plus qualifiée dans le service pour savoir réellement ce qu'il ressentait vraiment. " Tolé, c'est un faible mot, vous avez vraiment eu de la chance aujourd'hui..." Elle a toujours été comme ça Cléo à s'inquiéter pour les autres, mais surtout à les aider au moment où il en avait le plus besoin, il était donc tout naturel à l'époque que la jeune femme se destine dans des études d'infirmières. Le jeune homme semblait vraiment lutter pour ne pas s'endormir, mais rien n'y fit Cloé ne put se retenir de rire quand il lui posa la fameuse question sur le paradis. " Désolé, ce n'est pas très professionnel de rire, mais non, je vous rassure, nous ne sommes pas au paradis, vous avez encore de belles années devant vous mes collègues et moi vont faire en sorte que ce moment douloureux se termine vite." Cléo prit un crayon accroché sur la poche de sa blouse et annota quelques informations sur le dossier du jeune homme, elle qui a toujours été très sérieuse au travail ne comptait pas aujourd'hui dérogeait à la règle. Heureusement pour elle, le premier patient de la journée avait l'air sympa encore plus quand celui-ci lui posa une nouvelle fois une question plus au moins embarrassante pour elle, elle sentit ses joues légèrement rougir. " Eh bien... Je ne suis malheureusement pas la meilleure des compagnies en ce moment."Cléo est très peu sortie depuis son réveil, pas par manque de temps, mais plutôt par peur, elle ressent bien qu'au fond d'elle, il lui manque quelque chose, mais elle n'arrive pas à l'exprimer de plus il est toujours dérangeant de voir les gens vous fixer comme s'il, vous connaissez alors que pour la jeune femme, il lui est impossible de s'en souvenir.

Cléo reporta son attention sur Cameron, elle trouvait triste l'idée qu'il ne voulait prévenir personne, enfin, elle n'était pas non plus du genre a contre dire les volontés d'une personne. "Et bien préparez-vous à avoir régulièrement de mes visites alors." La jeune femme attrapa le dossier afin de pouvoirs renseigner Cameron, en feuilletant les papiers d'admission, elle trouva son heure d'arrivé "Ça va faire quasiment deux heures que vous êtes ici, vous êtes déjà pressé de rentrer chez vous ?"
AVENGEDINCHAINS



Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Jeu 4 Mai - 23:07

L'infirmière avait un p'tit côté mère-poule qui me faisait sourire. " Ouais, j'ai eu de la chance de vous rencontrer, vous n'avez pas tort. " rétorquais-je avec amusement, adorant autant jouer avec les mots qu' être lourd au possible, même si ma voix peinait à me suivre. C'était peut-être pour cacher le fait que j'étais en perte totale de dignité. J'ai toujours adoré pouvoir faire n'importe quoi, suivre le moindre de mes désirs. Mais maintenant que j'étais prisonnier de mon corps, de ma voix... C'était déstabilisant. J'espérais ne pas rester trop longtemps dans cet état. Enfin, j'étais vivant, c'était déjà cela. Puis alors je l'ai vue, vraiment, elle était sublime cette infirmière. Une belle blonde aux yeux clairs. Alors je lui ai demandé si l'on était au Paradis, et elle s'est mise à rire. Elle était tellement joyeuse, un sourire se dessina sur mes lèvres. Parce que c'était difficile de ne pas être touché par cet éclat de vie. Ou alors c'était les médicaments, je sais pas. J'étais pas vraiment moi-même. L'infirmière m'affirma alors qu'elle et ses collègues allaient bien s'occuper de moi. Franchement, même shooté, je voyais la perche. " Oh, parce qu'il y en a d'autres comme vous? " la questionnais-je sans cacher la malice vicieuse dans mon regard. Un léger rire secoua mes douleurs abdominales et mon visage se tordit bien vite en grimace. Ouais, j'espérais vraiment que ce serait rapide. Elle se mis à griffonner des trucs sur son calepin sous mon regard intrigué. " Vous écrivez quoi? " la questionnais-je, un peu inquiet. J'essayais de voir et c'était débile parce qu'elle était face à moi et que je n'avais aucunes chances de voir quoi que ce soit. Puis j'ai joué -encore- le carte du dragueur et elle en sembla gênée. Je faisais souvent cet effet-là. Mais cela me faisait toujours plaisir. Je toussais " c'est pas grave, je suis de bonne compagnie moi. Vous aurez juste à faire semblant de rire de temps en temps et le tour sera joué. " riais-je malicieusement en la regardant avec amusement tout en commençant alors à tousser comme un p'tit vieux. Je m'arrêtais plus. Tellement sexy Cameron... L'infirmière disait ne pas être de bonnes compagnies, mais avec moi elle était souriante et chaleureuse. Je me demandais bien ce qui pouvait lui faire dire cela. Si elle avait des problèmes. Elle me dit que je devais me préparer à ses visites, une fois de plus ses mots me firent sourire, ce qui me fit mal. " Ok, alors je mets un droit de passage sur le lundi soir et le vendredi après-midi. " énonçais-je en commençant à retrouver un peu de moi derrière cette tonne de médoc' riant du peu que mon corps me le permettait. Je me disais que je ne resterais pas autant de temps. J'avais besoin de sortir, de voir la lumière du soleil. Elle me demanda si j'étais pressé. Tant qu'elle serait là, ce serait bon, enfin, j'avais pas envie de la mettre vraiment mal à l'aise à force de la draguer sans cesse. Du coup, je m'essayais à la banalité. " Bah... c'était pas l'endroit le plus agréable du monde quand même. " constatais-je dans un sourire un peu trop sarcastique, peut-être. Elle m'affirma que j'étais ici depuis deux heures. " Seulement? " la questionnais-je déçu et interloqué. " Pour une fois qu'il m'arrive un truc un peu hors du commun, j'aurais préféré que cela dure plus longtemps. Genre rester deux mois dans un coma profond. C'est plus dramatique. Vous imaginez? Enfin vous êtes infirmière vous avez du voir ça plein de fois. C'est pas très excitant pour vous. " déclarais-je sur le ton de la conversation, sans savoir que j'allais peut-être, par la suite, regretter de telles paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Ven 5 Mai - 18:01


You're the nurse, right?
Cameron et Cléo


Sans le vouloir Cléo avait énormément de mal à garder son sérieux, pour un premier jour tempis, au moins elle pouvait se rendre compte à quel point son métier avait pu lui manquer, enfin surtout cette proximité avec les patients. " Ce n'est pas faux, vous avez énormément de chance d'être tombés sur moi, je n'aurais pas pu rêver mieux comme premier patient de la journée." Après tout la jeune femme avait aussi son petit côté taquin, à vrai dire, il est plus facile de rire avec ce jeune homme plutôt qu'avec certains parents d'humain miniature. Le regard malicieux, elle ne put s'empêcher de lui rétorquer quand il demanda s'il y avait d'autres personnes comme elle " Je ne voudrais pas me mettre mes collègues à dos, mais je pense être la plus jeune de la troupe, surtout quand on s'est que le personnel est aussi vieux que les murs de l'hôpital" Cléo lui lança un petit clin d'œil, avant que le jeune homme ne lui pose une nouvelle question, même s'il semblait souffrir, il n'en perdait pas la parole. "Dites-moi, je rêve où vous êtes un vrai curieux ? Ne vous en fait pas, je ne fais que noter vos constantes inscrites sur cette machine." Cléo montra du regard ladite machine, effectivement un peu bruyante, mais celle-ci n'affichait rien de bien méchant. "Je ne voudrai pas me faire taper sur les doigts par mon grand chef si je ne fais pas correctement mon travail." Cléo s'installa sur le siège près du lit afin de pouvoir écrire correctement son compte-rendu. " Ne me tentez pas Mr Davis..." Cléo s'arrêta le temps de le laisser tousser "Vous voulez un verre d'eau ? Autant vous le dire de suite, je ne suis pas douée pour le bouche-à-bouche alors resté avec moi ! Quant au droit de passage, je prendrai un malin plaisir à vous en faire la surprise, après tout qui me dit que vous n'êtes pas un psychopathe ? " Le regard malicieux, la jeune femme se mit à rire. " Je vous rassure, vous serez bien ici jusqu'à votre retour chez vous."


Cléo, elle avait le don d'être à l'écoute des gens, mais pour le cas, elle se permit de froncer les sourcils quand il mentionna une période de coma, sur ce sujet là elle était certainement la mieux renseignée, être bloqué dans le coma pendant plus d'un an n'était pas vraiment une chose anodine. " Je vous en supplie ne dites plus ça..." Sa voix se mit légèrement à trembler "J'ai moi-même était récemment dans le coma pendant un certain temps, ce n'est loin d'être une partie de plaisir, surtout quand il n'y a personne à votre réveil à part la douleur..." Cléo prit grandement sur elle pour ne pas verser ça petite larme, elle n'avait pas à parler de sa vie privée aussi ouvertement, mais elle voulait faire comprendre au jeune homme que le coma était loin d'être une partie de plaisir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo Sam 6 Mai - 12:46

L'infirmière était taquine et enjouée, ce qui était profondément appréciable. Surtout quand on ne se sent pas bien. Je la regardais dans les yeux avec un éclat d'amusement, derrière la fatigue. " Oh vous me flattez, là. J'essaye juste de faire plaisir à mon infirmière, vous savez. " énonçais-je en jouant le jeu de la séduction, c'était plein de malice, même si j'avais du mal à parler. Lorsqu'elle me lança que les autres infirmiers étaient aussi âgés que les murs de l'hôpital, je ne pu retenir mon rire. Elle allait me tuer tellement ça secouait toutes les douleurs de mon corps. Et pourtant cela me faisait vraiment plaisir de lui parler. " Restez avec moi alors. Je suis trop superficiel pour préférer la compagnie des vieux croulants à une jeune femme toute joviale. " déclarais-je tout simplement dans un sourire amusé. Lui demandant ce qu'elle annotait sur son carnet, elle me trouva bien curieux. Pourquoi cela me fit rire? Sûrement les médicaments, ou pas. J'ignorais bien ce que c'était des constantes. " Et elles disent quoi ces constantes? " la questionnais-je en voulant tant de même me tenir au courant de mon état de santé. Alors que je lui faisais des avances, plus par jeu qu'autre chose elle me demanda de ne pas la tenter. Mon rire s'entremêla dans un toussotement et je manquais de m'étouffer. Elle me demanda de rester avec elle parce qu'elle était pas douée pour le bouche-à-bouche. Je me reprenais doucement, en la regardant. J'appréciais sa gentillesse. Ou alors le fait qu'elle avait une conscience professionnelle. " Oh mince, j'ai fait semblant de tousser pour rien alors. " déclarais-je, levant les yeux au ciel peu fier, comme si j'avais loupé le coche. Bien sûr, c'était de l'humour. Pas drôle, certes, mais de l'humour tout de même. L'infirmière dont je ne connaissais pas le nom m'affirma alors que je serais bien ici. Une lueur joueuse traînait toujours dans mon regard. " En tous cas, le séjour commence bien. " déclarais-je en continuant mes allusions des plus subtiles. 

A un moment, je parlai sans réfléchir. Déclarant que j'aurais préféré rester plus longtemps dans le coma. Elle sembla changer carrément d'humeur... merde... j'avais dit un truc qui fallait pas. Comme d'habitude Cameron, toujours à mettre les pieds dans le plat. Je ne savais plus quoi dire tellement j'étais désolé de ma maladresse. Puis elle m'expliqua qu'elle avait été dans le coma, longtemps. Je me sentais tellement stupide. " Oh... " murmurais-je, n'osant plus dire quoique ce soit. " Je suis vraiment désolé..." ajoutais-je en la regardant avec compassion. Je ne voulais pas lui poser de questions personnelles, parce qu'il était évident que c'était un sujet lourd et difficile pour elle. Elle semblait au bord des larmes. " Si vous voulez, je peux vous donner mon dessert de ce midi... j'ai pas grand chose à donner pour me faire pardonner... d'après les rumeurs ils sont plutôt bons... " énonçais-je en étant mal à l'aise. Les discussions sérieuses et tout cela c'était pas vraiment mon domaine si on peut dire. Alors j'espérais que dans le don de mon modeste cadeau elle verrait que j'étais sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You're the nurse, right? Feat. Cléo

Revenir en haut Aller en bas

You're the nurse, right? Feat. Cléo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-