AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

hey, surprise (ft alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: hey, surprise (ft alice) Jeu 4 Mai 2017 - 23:06

❝ les faux amis croient aux rumeurs.
les vrais amis croient en vous.❞
hey, surpriseUne soirée que je n’avais pas envie de passer chez moi. Une soirée où j’avais envie de discuter et de penser à autre chose qu’au boulot. Je n’avais pas non plus envie de passer tout mon temps devant des films d’action. Ce soir, j’avais plutôt envie de bouger un peu. Seulement, à Greeneville, bouger était un bien grand mot. La tournée des bars était rapidement faite et puis à tous les coups, je verrais des têtes indésirables. Une autre idée me vint plus rapidement à l’esprit.
J’avais fini par me préparer, du moins tenter de dompter ces cheveux en pagaille et de trouver une tenue simple mais élégante à la fois. C’était mon mot d’ordre : l’élégance à toute occasion. Puis, je ne rendais pas visite à n’importe qui. Une New-Yorkaise, de retour en ville, elle aussi. Je l’avais revue à cette soirée des anciens élèves du lycée. Malheureusement, elle s’était rapidement défilée sans qu’on ait le temps de vraiment reparler. Je me disais que ce soir était l’occasion. J’espérais simplement que la demoiselle n’ait pas prévu autre chose, ou alors je rentrerais bredouille.
La voiture garée devant la gigantesque demeure des Dalgaard, sur Church Street, je descendai de mon véhicule. Une bouteille de champagne (d’excellente qualité) à la main, j’arpentais l’allée qui menait jusqu’à la porte d’entrée. De la vue extérieure, il y avait bien âmes qui vivent dans ce manoir, j’espérais juste tomber sur Alice. Je me permettais même de sonner, avec cette assurance que j’avais eu depuis avoir décidé de cette visite surprise.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: hey, surprise (ft alice) Ven 5 Mai 2017 - 3:32

HEY, SURPRISE

ANTON ZVEZDELIN ⊹ ALICE DALGAARD  


Tight like a rope, try to not reach for memories. Lover, lover, what have we done ? We made our heart leap, then it gave up. Lover, lover, let me in. You came in the door like thunder, then hit the floor like thunder. Laying me down you wonder. You came towards like thunder.
J’étais chez moi dans la bibliothèque/bureau du manoir. J’étais en train de travailler, lisant de nombreuses archives de la ville, de son origine, de ses traditions, de ses institutions. Je devais en savoir un peu plus sur cette ville, ses habitants d’antan et actuel. C’était mon travail, la raison pour laquelle j’étais restée dans cet endroit où décidément tout le monde me détestait y compris l’homme dont j’étais toujours été amoureuse et cela depuis l’enfance. Je savais que j’avais changée, que je m’étais endurcie… Les épreuves que j’avais dû affronter… Mais l’animosité de pratiquement tous les gens n’étaient pas justifiés.

Comme je le faisais toujours dans les moments difficiles, comme je savais si bien le faire, je fermais mon cœur et je m’appliquais à la tâche qu’on me demandait. C’est dans ce genre de situation, ne laissant pas les émotions, les pensées nous perturber qu’on faisait un travail grandiose, c’est pourquoi en six ans j’ai eu une carrière fantastique, des promotions et un nom. Ce n’était ni à mon physique, mon argent… Mais au travail que j’avais fait, des nuits blanches incessantes, des nuits où c’était Cameron qui m’apportait jusqu’à mon lit quand je tombai d’épuisement sur des tas de papiers.

J’avais réussis pendant six ans, je ne voyais pas pourquoi j’y arriverais pas maintenant, je savais comment on faisait, je connaissais la clé de la réussite. Mais ce n’était pas ce soir de toute évidence puisqu’on sonna à la porte. Je soufflai et allai voir qui cela pouvait-être, je n’attendais la visite de personne et mes parents n’étaient pas là ce soir. Enfin bon, je descendais en bas et ouvris donc la porte. Je ne réagissais pas tout de suite avant de sourire grandement. C’était Anton, une des rares personnes qui ne me traitait pas comme la pire des garces.

Peut-être parce que dans le fond, il ne s’était pas arrêter aux rumeurs, à ce qu’on pensait de moi, il ne s’arrêtait pas au fait que je sois parti pour New-York, pour vivre mon rêve. Qui me connaissait vraiment, qu’il savait que dans le fond je n’étais pas une garce sans cœur. Bien sûr que non, il savait très bien que j’avais un cœur et que comme tout le monde j’avais mes propres douleurs, que malgré tout ce qu’on pouvait penser ou dire, moi aussi j’ai eu le cœur brisé, Tyler aussi m’avait brisé le cœur… Mais ça, les gens s’en foutaient car dans le fond, ils avaient juste besoin d’une personne à blâmer, une méchante dans leur histoire.

Je me décalais pour laisser Anton rentrer, c’était la première fois qu’il entrait dans le fameux manoir de la fameuse famille Dalgaard. Pour cause, nous étions devenus amis que seulement quand je vivais à New-York, quand nous étions jeunes nous nous ne parlions pas, nous n’avions pas la même bande de copains, pas la même éducation également. Bref nous étions dans la même petite ville et pourtant dans un monde, un univers tellement différent « Je suis contente que tu sois là, rentre vas-y » Fis-je alors avec un grand sourire.
 
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: hey, surprise (ft alice) Ven 5 Mai 2017 - 20:01

❝ les faux amis croient aux rumeurs.
les vrais amis croient en vous.❞
hey, surpriseIl était certain que nous aurions pu nous rencontrer bien avant. Alice était née ici, comme moi. Ou presque, mais la ville de Charlotte n’était qu’à quelques kilomètres. Nous aurions pu nous croiser, lier une amitié. A tous les coups, on se serait aussi bien entendu que maintenant. Quoi que … elle m’avait raconté tout ce qu’il se disait sur elle et son pseudo changement de comportement. Je ne pouvais le constater, l’ayant connue lorsqu’elle était à New-York. Je pouvais simplement comprendre que de passer d’une petite ville à une grande nous faisait changer bien des habitudes. J’avais peut-être moi-même changé sur certains points, en à peine deux ans. Peu importait, j’appréciais Alice pour qui elle était. Elle était loin d’être imbuvable, elle était même attachante et sympathique.  Le fait de se comprendre mutuellement et sur presque tout aidait peut-être dans ce point de vue. Le fait de coucher ensemble, cependant, ne jouait en rien sur cet avis. C’était une façon de trouver du plaisir à deux, de se consoler dans les périodes plus dures. Puis souvent, l’après était réservé aux confidences. Les vraies confidences, où l’on se disait tout. Peut-être que la soirée de ce soir s’y prêterait également.

Un sourire se dessinait sur mes lèvres lorsqu’Alice apparaissait dans l’encadrement de la porte. De son éternelle élégance, elle m’accueillait poliment. Je la remerciais en passant, les pieds dans l’immense demeure. C’était une sacré bâtisse ! Je n’étais jamais venu ici, mais Alice m’avait passé l’adresse lors d’une conversation dont je me souvenais que vaguement. Peut-être lorsqu’elle tentait de m’expliquer où est-ce qu’elle habitait à Greeneville. Tu vas bien ? lui demandais-je, pivotant alors dans sa direction. J’ai ramené du champagne, un que j’apprécie particulièrement alors j’espère que toi aussi. Je remontai la bouteille de façon à lui montrer. Pour fêter nos petites retrouvailles et puis .. le retour à Greeneville ? Je lâchais un rire, malgré moi. Je savais qu’Alice n’était pas tellement enchantée d’être ici, du moins c’était ce que j’avais pu comprendre à la soirée des anciens lycéens.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: hey, surprise (ft alice) Mar 9 Mai 2017 - 1:43



Hey, suprise
Anton Zvezdelin & Alice Dalgaard
J’étais chez moi et je travaillais. Je n’avais pas eu le cœur à sortir à vrai dire, j’avais juste besoin de me concentrer sur mon travail. Plus vite je me concentrais sur mon travail, plus vite j’avancerais et plus vite j’aurais terminé. Plus vite j’aurais terminée, plus vite je pourrais me casser de la ville et par conséquent reprendre ma ville et ne plus devoir supporter ces habitants avec ces esprits si fermés, ces gens qui ne vont pas voir les choses plus loin que leur bout de leur nez. Je ne me sentais pas bien dans cette ville et autant dire que je n’étais pas vraiment bien accueilli à vrai dire. Et cela me faisait tellement rire, ils jugeaient sans savoir…

Mais ce n’était pas grave, cela voulait dire qu’ils ne me méritaient pas et j’étais du genre à ne rien oublier et à être rancunière. Bien entendu, j’avais noté dans ma mémoire qui m’avait rejeté et qui m’avait accueilli… Et clairement, un jour où l’autre. Ils vont regretter. Tout était une question de temps au juste. Dans une vie ou dans l’autre, ils comprendront leurs erreurs et ce jour-là, je pourrais savourer leur culpabilité à un point inimaginable. Je pouvais être très gentille quand je le voulais, mais je pouvais être encore plus méchante et sans remords. Donc tout le monde me prenait pour une méchante, je suis gentille, je vais leur donner une raison. Je n’avais plus rien à perdre.

Cependant, mon programme de la soirée ne se passa pas comme prévue puisqu’on vint sonner à la porte de chez moi. Je descendis donc étonné puisque mes parents n’étaient pas là et que je n’attendais personne. Je n’avais que très peu d’amis donc au final. Toutefois, la personne à la porte était une véritable surprise pour moi et pas qu’un peu. C’était Anton. Une personne chère à mon cœur, une personne sur qui j’avais pu compter à New-York, un des rares qui avait pris la peine de connaître la véritable Alice et qui avait su m’écouter et me consoler. Donc même s’il est vrai que je n’avais pas la tête à sortir et que je voulais me concentrer dans mon travail, passé une soirée avec Anton était une alternative bien plus intéressante.  

Il était le mieux placé pour savoir à quel point cela avait dû être difficile pour moi de revenir et surtout de revoir Tyler, surtout Tyler avec une autre, une ancienne amie. Quelle trahison. Je lui fis donc un grand sourire et je le fis entrer chez moi, c’était la toute première fois qu’il entrait dans la fameuse demeure des Dalgaard et je voyais bien sa tête impressionnée en voyant l’intérieur et la maison « Bienvenue dans l’antre Dalgaard » Fis-je avec un clin d’œil « Je vais bien et toi alors ? » Lui demandais-je donc en souriant. Bien entendu son retour avait dû être plus apprécié que le mien, c’est certain. Ce n’était pas très difficile à vrai dire.

Je pris donc le champagne des mains, le regardant « Oui je l’aime beaucoup » Répliquais-je alors « Ouais… Vive Greeneville et ses habitants » Fis-je avec ironie « Le salon ou mes appartements ? » Fis-je alors avec un sourire, j’avais une chambre tellement grande que je n’étais pas certaine que ce soit réellement une chambre ou alors sûrement plus une suite dans grand hôtel de classe à vrai dire. J’étais un peu amusé en voyant sa tête et son indécision pour le coup.
Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: hey, surprise (ft alice) Aujourd'hui à 1:29

sujet annulé.

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: hey, surprise (ft alice)

Revenir en haut Aller en bas

hey, surprise (ft alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Jasper & Alice Forever
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Uh oh, uh oh, uh oh, uh oh
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-