AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

you let him down (alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18351
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : Summer L. Grimaldi
▲ copyright : : @.liloo_59
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    robyn ; main street
    garence ; church street
    alice ; main street
    gareth ; church street
    samuel ; main street
    livie ; main street
    noan ; main street
    aaron ; church street
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street

    ▲ dafnee ; à commencer dans un bar


MessageSujet: you let him down (alice) Lun 8 Mai - 18:36


you let him down
FT ALICE

Le week end avait été bien occupé avec la soirée des anciens élèves du lycée, le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai bien été surprise. Oh que oui,des retours et des retrouvailles mais aussi du temps passer avec mes proches et c'est sans doute ça l'important à retenir. Le retour à la réalité et au travail était pour moi un bonheur comme chaque lundi, être professeur des écoles pour les primaires est vraiment mon bonheur et je voulais faire cela depuis toujours. Je suis professeur des enfants âgés de cinq ans et demi à six ans et je dois dire qu'ils me rendent tellement heureuse, ils sont tellement souriants, aimants aussi. Dans le fond, j'espère avoir moi aussi des enfants un jour, mais pour le moment rien ne s'est passé comme cela dans ma vie. Peut être un jour. Quand j'étais petite je souhaitais avoir une vraie équipe de football mais cela m'est passé quand j'ai commencé à travailler avec les enfants. C'est beaucoup de travail même si j'adore ça. La fin des cours a sonné grâce à la cloche, cela se bouscule devant la porte de ma classe pour venir chercher les enfants. Me tenant juste à la porte, je remarque une silhouette que je connais plutôt bien. En effet devant moi se poste Alice, une ancienne amie, petite soeur d'un ancien meilleur ami et ex de mon meilleur ami actuel. Bien compliqué tout cela. Je l'ai vu débarquer dans nos vies hier soir durant la soirée après des années de silence, cette dernière avait fais sa vie à New York laissant tout le monde derrière elle, surtout Tyler. Autant vous dire que j'ai eu un peu de mal à encaisser ce genre de départ, surtout que j'ai ramassé les pots cassées. Tyler n'avait pas voulu parler avec moi de son retour en ville quand nous sommes revenus à la maison après la soirée. Chose que je comprends mais je sais qu'à un moment ou à un autre tout va exploser et qu'il va se confier. Comment pouvait-elle revenir sourire aux lèvres comme ça. "Qu'est ce que je peux faire pour vous ?" demandais je sans attendre, après tout je sais qu'elle n'a pas d'enfants dans cette école, peut être en a-t-elle à New York. Je ne sais pas ce qu'elle a fais là bas et dans le fond je m'en fiche royalement, je ne veux juste pas qu'elle s'amuse encore avec mon meilleur ami.




··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Mar 9 Mai - 1:19



you let him down
Noah Reyes & Alice Dalgaard
Aujourd’hui était une journée bien particulière. Il est vrai que depuis que j’étais revenue il y a eu beaucoup de ragots, des rumeurs, j’avais eu des amis qui étaient venus me voir et j’avais déjà beaucoup travaillé… Mais dans cette ville je n’avais pas que ça, j’avais également de la famille… D’ailleurs le soir de mon retour, ma mère nous avait organisé un repas familial. Bien entendu, il avait été pas mal tendu. Depuis que mon frère s’était séparé de sa femme, plus rien n’allait entre mon frère et nos parents.

Enfin bon, pour le coup cela m’avait fait tout de même plaisir de tous les revoir et je dois dire que mon cœur s’était serrée en voyant mon neveu de sept ans, bien plus que je ne l’imaginais. Cela me donnait aussi un goût amer en repensant, en me demandant comment ma vie serait, comment lui il serait… Des questions douloureuses et sans réponses, des réponses que je n’aurais jamais et cela me tuais tous les jours puisqu’il n’y avait pas un seul jour où je pensais à cela, à tout, à cette vie que je n’avais pas eu et que je ne pourrais sûrement jamais avoir.

Mais pour l’heure, j’étais ravie et d’ailleurs, il avait voulu que je passe du temps avec lui demain c’est donc avec entrain que mon neveu demanda à son père si je pouvais aller le chercher demain après l’école et s’il pouvait passer la fin d’après-midi avec moi. Bien entendu, j’étais une garce que tout le monde détestait et que même si mon frère faisait partie des personnes qui avaient du mal avec la femme que j’étais aujourd’hui, il savait qu’il pouvait me faire confiance concernant son fils, car j’étais la famille malgré tout et que je n’étais pas non plus irresponsable.

C’est donc naturellement qu’il me prescrit un mot avec une signature qui disait qu’il me donnait l’autorisation d’aller chercher mon neveu car bien entendu, on ne laissait pas récupérer les enfants si nous n’étions pas les tuteurs ou si nous n’avions pas une attestation. Bien que tout le monde savait qui j’étais et que par conséquent, j’étais la tante. Le protocole était clair et j’espérais clairement qu’on me demande une attestation, car si on ne le faisait pas, j’allais clairement prendre rendez-vous avec le conseil pour évoquer à quel point la sécurité de nos enfants n’étaient pas fiable.

Bref, la journée était passée, j’avais eu pas mal de rendez-vous et c’est donc un peu avant l’heure de la sortie que j’allais donc à l’école primaire. Ce n’était pas grave, cela ne me gênait pas d’attendre. En arrivant là-bas j’envoyais un sms à mon frère afin de l’informer que j’étais bel et bien à l’école, que je n’avais pas oublié d’aller chercher son fils. Dans un même temps une personne me demanda ce que je pouvais faire. C’est alors rapidement que je reconnus Noah Reyes, la sœur de ma meilleure amie. J’avais grandie avec elle, son père étant mon parrain.

Mais elle était aussi la meilleure amie de mon ex petit ami et forcément, elle n’avait pas cherché à savoir, elle n’avait pas cherché à comprendre mon point de vue, elle m’avait directement rejetée et reniée… Comme beaucoup. Bien entendu, cela ne faisait pas plaisir, mais chacun était comme il était.. Ce n’est pas grave après tout, elle pensait ce qu’elle voulait, je savais la vérité et au final je n’avais aucun compte à lui rendre à elle, mais il est évident que je n’oublierais pas l’accueil qu’elle m’avait fait, comme beaucoup d’autre. Elle m’avait prouvée au final qu’elle était aussi fermée que beaucoup dans cette ville « Bonjour à vous aussi » Lui répliquais-je alors, ça manque de politesse, de convenance… Et ça s’occupe de l’éducation des enfants, vive le model « Je suis venue chercher mon neveu » Lui répliquais-je alors simplement, n’en disant pas plus, pas moins, le strict minimum et de politesse.

Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18351
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : Summer L. Grimaldi
▲ copyright : : @.liloo_59
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    robyn ; main street
    garence ; church street
    alice ; main street
    gareth ; church street
    samuel ; main street
    livie ; main street
    noan ; main street
    aaron ; church street
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street

    ▲ dafnee ; à commencer dans un bar


MessageSujet: Re: you let him down (alice) Jeu 11 Mai - 9:55


you let him down
FT ALICE

Ma classe est vraiment géniale, adorable, souriante et surtout tellement attachante ... qu'est ce que je ne ferrais pas pour eux ! C'est pourquoi j'ai prévu d'organiser une sortie dans un parc d'attraction à deux heures d'ici, bien sûr les fonds sont importants mais j'ai piqué dans mes économies pour aider l'école à financer le projet. Certains enfants n'ont jamais eu l'occasion d'y aller, alors pour moi c'est un grand plaisir de les rendre heureux le temps d'un instant. Ils sont tellement important pour moi, tellement souriant et surtout tellement attachants, ils me redonnent toujours le sourire même dans les mauvais jours alors peut être que les choses sont noires parfois ... mais finalement on retrouve vite la bonne humeur avec eux. Depuis que je suis enfant je sais que je veux faire ça comme métier et c'est une évidence pour moi comme ci ce métier était fais pour moi et en devenant professeur des écoles officiellement c'était tout naturel dès les premières journées. Tellement étonnant pour les autres mais pas pour moi ! La journée avait été longue entre des mathématiques, des sciences et de l'histoire mais heureusement qu'on faisait entre les deux quelques jeux pour qu'ils puissent faire une pause, il est évident qu'une journée entière à travailler c'est trop long pour eux. J'ai testé cette méthode et depuis je l'ai adopté sans attendre !
La fin de la journée arrive et en attendant la cloche sonner, je demanda aux enfants de ranger leurs affaires pendant que  je partis vers la porte pour l'ouvrir et voir les parents déjà présent pour venir chercher leurs enfants. Petit à petit, j'appela les enfants au fur et à mesure, c'est tellement une responsabilité que je prends le temps de voir qui est là pour qui et d'appeler les enfants une fois les parents vu pour qu'il puisse partir avec. C'est à ce moment là que mon regard se posa sur Alice, l'ex petite amie de Tyler, la soeur de mon ex meilleur ami mais aussi une amie, enfin c'est ce que je pensais à l'époque. Du jour au lendemain elle nous a abandonné ne donnant plus de nouvelle, elle est partie pour New York pour son travail gardant le contact puis après plus rien du tout. Moi j'ai eu les pots cassées, remonter le moral de Tyler, l'aider à avancer et à aller mieux, mon père qui était fou que sa nièce ne donne plus de nouvelles. J'ai tout pris à cause d'elle, gardant mes sentiments pour moi sur le fait qu'une amie m'a planté sans donner de nouvelles pourtant j'ai appelé, appelé mais rien du tout ... comment prendre ça ?! Pas bien forcément. Donc son retour ne me faisait pas plus plaisir que cela, enfin je ne comprends pas que quelqu'un qui part et revient comme un fleur puisse avoir des accueils en fanfare. Je ne fais pas dans la faux cul attitude moi ... Hors de question ! C'est alors qu'elle me confia qu'elle était là pour chercher son neveu, bizarre que son frère n'ait rien dis du tout, "D'accord, il arrive par contre la prochaine fois cela serait bien qu'on soit au courant de qui vient le chercher" me contentais je de dire. Normalement je n'ai pas à laisser partir un enfant avec quelqu'un d'autre que ses parents, il nous faut toujours un mot mais vu que je connais Alice et que j'ai aucune envie de me prendre la tête avec elle je laisse faire.




··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Ven 12 Mai - 3:02



you let him down
Noah Reyes & Alice Dalgaard
J’étais dans cette école primaire, cette même école primaire où j’avais été étant jeune. C’est fou comme les choses avaient changés, comme beaucoup de chose à Greeneville d’ailleurs. J’observais et une nostalgie me vint au cœur. Six ans… C’est à cet âge-là qu’on entrait en école primaire, je me surpris à imaginer si… Je secouais la tête. Cela ne servait à rien de penser à cela puisqu’au final ça n’arrivera jamais et il était évident que ce n’était pas une chose à faire que de se rendre vulnérable dans un endroit où on attend à tout moment votre chute social, qu’on observe votre douleur et faiblesse comme on peut regarder les accidentés d’un accident de voiture.

J’avançai donc à l’endroit où je devais réclamer mon neveu. Bien entendu, il fallait que je tombe sur elle. Une des personnes qui attendait le plus mon départ de cette ville, que je retourne à New-York. Oui, je parle bien de la sœur de ma meilleure amie, de l’ex meilleure-amie de mon frère et accessoirement la meilleure amie de mon ex petit ami ainsi que la fille de mon parrain. Oui je sais, ça pouvait donner mal à la tête si on énuméré tout cela. Bien sûr, elle m’en voulait car elle était fidèle à Tyler, et bien entendu, elle a même pas chercher à comprendre les raisons ou rien de ce qui s’en rapporte. Bien sûr, elle pouvait me détester, me haïr… Au final, elle n’était pas importante dans ma vie. Je n’avais eu besoin d’elle durant mes moments difficiles donc je n’en voulais certainement pas d’elle dans mes meilleurs moments.

Quand j’arrivais, le pitbull aboya. Bien entendu, je suppose que c’était trop demandé à une institutrice, à une femme à qui on donne notre confiance pour éduquer nos enfants, de faire preuve de politesse et de courtoisie. C’est vrai, à quoi bon s’embêter avec ça de nos jures. Dit donc, que pouvais-je être sotte d’avoir cru qu’une femme censé être un modèle pour les adultes de demain puisse faire preuve de convenance. Hormis cela, j’annonçai la raison de ma présence ici comme elle me l’avait si agréablement demandé « Très bien » Répliquais-je « Je prends note et j’en informerais mon frère » Répliquais-je « Si je ne m’abuse, le règlement veut que si une personne non inscrit dans la liste doivent fournir une preuve écrite qu’un des parents accepte qu’on récupère l’enfant » Fis-je alors.

Je pris donc la feuille avec l’autorisation de mon frère « A moins qu’ici les règles ont changés… Ce que je doute très sérieusement » Répliquais-je en tendant les papiers. Bien sûr que non, ils ne changeraient jamais une règle dans cette ville, ce serait limite interdit tellement ils sont conservateurs pour la moindre chose. Je regardai donc la blonde aux yeux bleus lui attendant qu’elle prenne le papier. On ne pouvait rien lire sur mon visage si impassible et dénoué d’émotion, on me le faisait souvent remarquer d’ailleurs et on aurait pu dire la même chose de ma voix si on n’y faisait pas attention, mais pour le peu qu’on y fasse gaffe on pouvait y décelé du sarcasme et du cynisme.

Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18351
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : Summer L. Grimaldi
▲ copyright : : @.liloo_59
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    robyn ; main street
    garence ; church street
    alice ; main street
    gareth ; church street
    samuel ; main street
    livie ; main street
    noan ; main street
    aaron ; church street
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street

    ▲ dafnee ; à commencer dans un bar


MessageSujet: Re: you let him down (alice) Sam 13 Mai - 11:21


you let him down
FT ALICE

Revoir Alice ne me dérangeait pas plus que cela en faite, vu qu'elle avait tiré un trait sur nous j'en avais fais de même vu que jamais elle n'avait répondu à mes appels ou mes textos. J'ai tenté d'en savoir plus mais rien, quedal et au final elle m'a laissé gérer Tyler et l'aider à aller mieux, essayant de ramasser les morceaux. Hors de question que je le laisse tomber ! Devant moi la jeune femme confia qu'elle était là pour venir chercher son neveu, c'est là que j'appela l'enfant qui commença à se lever et pendant ce temps là je confia à Alice de dire à son frère qui vient chercher son enfant. Mais rapidement la jeune femme confia qu'elle en parlerait avec son frère mais qu'elle était quand même sur la liste des gens pour récupérer les enfants. "Peut être, mais nous aimons savoir qui vient quand, c'est de notre responsabilité et dans cette ville tout change vite donc ... on aime savoir à l'avance..." me contentais je de lui dire sans attendre. Hors de question que je me laisse faire par elle et qu'elle me tienne tête. "De toute façon, les choses changent avec le temps et vu que c'est ma responsabilité quand je donne les enfants le soir, j'aime savoir à qui je dois le faire" ajoutais je sans attendre. Il suffit d'une dispute de famille pour que cette feuille ne signifie plus rien et surtout Alice a disparu depuis je ne sais combien de temps ! "Après tout ce temps les choses changent peut être, je ne suis pas censée savoir" dis je en faisant référence au fait qu'elle était partie longtemps et donc peut être que son frère ne voulait pas qu'elle prenne son fils. Bref je n'ai pas le temps pour elle ou me prendre la tête, d'autres enfants attendent, "bonjour, je viens chercher Anna" me lança une maman qui se trouvait juste derrière Alice ; j'appela la petite fille pour qu'elle rejoigne sa maman et pendant ce temps là Alice partie de ma vue. J'ai toujours détesté les gens qui partent et qui du jour au lendemain reviennent la bouche en coeur pour qu'on lui fasse un accueil digne de ce nom. Ce n'est pas mon genre, pas après toutes les années. Je ne sais pas ce que j'ai mais visiblement la famille Dalgaard ne m'est pas fidèle. Ma relation avec le frère Alice avait toujours été compliqué à l'époque, entre amitié et ambiguïté mais il a suffis d'une nuit pour qu'il mette en cloque une fille d'un bar. Et dans l'espace d'un instant il s'est retrouvé marié, me brisant le coeur par la même occasion. Vraiment je suis une fille chanceuse. Quand à Alice, cette dernière a brisé le coeur de mon meilleur ami, autant vous dire qu'on a une petite haine contre eux. Voyant Alice s'occuper de son neveux je m'adressa à elle, "quand tu auras du temps, mon père aimerait te voir" lançais je à la jeune femme une fois que ma salle fut totalement vide.




··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Jeu 18 Mai - 17:33

Noah Reyes et Alice Dalgaard
⚜ YOU LET HIM DOWN ⚜

Je ne supportais pas ce comportement, à se croire supérieur cela m’horripilait. C’était qui, elle était rien du tout, elle était insignifiante et elle devait en prendre conscience rapidement. Je ne dis rien toutefois, il y avait des enfants et après tout, je venais pour Matthéo donc je n’avais pas de temps ni même l’envie et l’énergie à consacrer à cette fille qui de toute évidence, ne méritait pas ma sympathie. Je connaissais très bien le genre de personne et au final, je me disais qu’elle n’était pas mieux que nos parents donc au final. Cependant, il y avait une chose qui me faisait bien rire dans ce qu’elle disait « Ah oui ? » Fis-je alors « Pourtant depuis que je suis revenue, je trouve qu’au contraire, pratiquement rien n’a changé » Répliquais-je alors.

C’est vrai au final, les esprits étaient tous fermés, toujours aussi conservateurs, toujours si traditionalistes, toujours les mêmes habitants, de ce que j’ai vue, les mêmes bandes d’amis donc au final, elle me prenait pour qui à dire que tout changeait dans cette ville. C’est LA ville, qui ne change pas malgré le temps, les avancées humaines et sociales. Je la regardai et comme toujours mon visage n’exprimait rien, aucune émotion, totalement impassible tout comme ma posture qui était entière droite et raide. Je tournai donc la tête, je voyais Matthéo et je souris, ce petit bout de chou de sept ans était littéralement à croquer. Je ne résistai pas.

Je tournai de nouveau la tête vers Noah qui fit une nouvelle réflexion « Non pas chez nous, il n’y a rien qui change chez nous, rien sur papiers » Répliquais-je alors simplement, j’étais toujours la marraine de Mattheo et j’avais toujours l’autorisation d’aller prendre mon neveu à l’école. Bien entendu, je me doutais qu’elle fît référence à autre chose, mais je ne préférais pas parler de cela avec elle, elle ne méritait pas de savoir quoique soit venant de moi d’ailleurs. Je n’avais aucun compte à lui rendre, ainsi que le reste de ma famille d’ailleurs. En la voyant, je ne comprenais pas comment elle et Robyn pouvaient être sœurs, elles étaient tellement différentes.

Enfin bon, je profitais que Noah appelle une gamine pour me diriger vers mon neveu, il y avait pratiquement plus d’enfants à vrai dire. Mattheo n’en faisait qu’à sa tête, il voulait continuer de faire ce qu’il voulait. Je levai les yeux en l’air et c’est après un petit instant qu’il consentit à vouloir obéir et ranger ses affaires. Je l’aidai donc en lui parlant et en rigolant avec lui. J’étais en train de lui mettre son manteau et le recoiffer tendrement quand Noah revient à la charge « Ton père ? » Lui dis-je alors, je savais très bien qu’il était mon parrain, mais je savais très bien que tout comme mes parents l’esprit qu’il avait et j’avais rapidement pris connaissance de ce qu’il avait fait à ma meilleure amie ainsi qu’à Livie et franchement, ce n’était pas quelque chose que je pouvais tolérer.

Je savais très bien que si j’allais le voir cela se passerait mal, car je n’étais pas du genre à ne rien dire, et à me taire. Déjà à l’époque, j’avais soutenu mon frère et j’avais été contre ce mariage, désormais, je ne supportais plus du tout cela surtout quand je voyais ce que le mariage forcé avait fait du mal aux personnes concernées, mais aussi à l’entourage « Très bien, je passerais le voir dans la semaine, s’il a toujours le même numéro, je le contacterai » Répliquais-je alors simplement en haussant les épaules. Je pris le sac de mon neveu et lui fis passer pour qu’il reste sur le dos. Bien entendu, maintenant que les Dalgaard et les Reyes étaient aux complets, je connaissais ma mère qui déjà à l’époque aimait faire des brunchs avec nos deux familles.
⇜ code by bat'phanie ⇝

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18351
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : Summer L. Grimaldi
▲ copyright : : @.liloo_59
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    robyn ; main street
    garence ; church street
    alice ; main street
    gareth ; church street
    samuel ; main street
    livie ; main street
    noan ; main street
    aaron ; church street
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street

    ▲ dafnee ; à commencer dans un bar


MessageSujet: Re: you let him down (alice) Jeu 25 Mai - 23:02


you let him down
FT ALICE

C'était assez bizarre de tomber sur Alice comme cela et surtout arriver dans la ville après des années et des années à New York, je me rappelle parfaitement le moment où Tyler mon meilleur apprit a appris qu'elle ne reviendrait pas enfin … Pas toute suite visiblement. J'aimerais tellement qu'elle n'ait brisé le cœur de mon meilleur ami, c'était difficile de gérer et de lui permettre d'aller mieux, Tyler a été dans une mauvaise passe durant beaucoup de temps et c'est avec mon aide qu'il a pu remonter la pente. Forcément je n'étais pas extrêmement ravie de la revoir après tout ce malheur. Elle me lança un pic en disant que depuis son retour rien n'avait vraiment changé, elle n'avait pas du voir tout le monde dans ce cas ou encore la vie ici depuis toutes les années. « Les choses changent, c'est comme les personnes » lui dis je en la regardant avant d'appeler son neveu pour qu'il vienne la rejoindre, je n'aimais pas trop quand je ne savais pas qui allait venir chercher les enfants ; « J'aime bien savoir avec qui partent les enfants le soir c'est tout, et ça avec tout les enfants » avouais je en la regardant, je ne fais pas tout un foin à cause d'elle, bien au contraire.
C'est alors qu'elle confia que rien ne changeait chez eux dans la famille, « peut être mais je ne suis pas censée le savoir sachant que cela fait des années que je ne côtoie plus ta famille » dis je tout naturellement,  cela faisait longtemps que je ne vois plus sa famille. Il y a que mes parents qui parlent avec eux, moi j'ai laissé tombé les choses avec eux préférant m'éloigner avec Noan et toute cette histoire. Le petit neveu se trouvait proche de nous et je ne souhaitais pas faire d'histoires, je n'ai pas méler les enfants là dedans, ils ne méritent pas ça bien au contraire. C'est alors que je confia que mon père serait ravi de la revoir, et qu'elle devait le contacter, après tout il est quand même son parrain et je sais que pour lui c'est une sorte de modèle. « Oui il a toujours le même numéro donc tu peux l'appeler sans soucis » l'informais je tout simplement, peut être qu'elle allait lui parler de sa vie et sa carrière à New York ; moi je ne savais rien du tout de sa vie là bas. Enfin quand elle est partie au départ on a gardé le contact comme de vraies amies puis après plus rien, l'éloignement et aucune nouvelle quand j'ai commencé à lui envoyer des sms sans aucune réponse par la suite. Une déception pour moi, une vraie tristesse …
Nos deux familles sont vraiment soudées enfin, elles étaient soudées au niveau des enfants mais maintenant il reste que les parents qui sont amis, entre nous c'est réellement horrible de voir comment les amitiés et les relations peuvent se retrouver gâchées. « A demain petit bonhomme … passes une bonne soirée » me contentais je de dire en adressant un léger sourire à l'élève qui se trouvait devant moi, j'adore vraiment mon métier et le fait de m'occuper d'eux, de leur apprendre de nouvelles choses, un vrai bonheur pour moi !




··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Ven 9 Juin - 0:28

Noah Reyes et Alice Dalgaard
⚜ YOU LET HIM DOWN ⚜

Je n’étais pas idiote, je voyais bien ses tentatives de me piquer et cela me faisait autant rire que ça me faisait de la peine pour elle. Elle ne me connaissait pas, elle ne connaissait pas ma vie et pourtant, elle se permettait de me juger et prendre une version de l’histoire pour argent comptant sans même savoir la totalité des faits. Bien entendu à mon arrivée, elle a été la première à me critiquer et parler sur moi, comme si je ne le savais pas, comme si je ne l’oubliais pas. Je n’étais pas du genre à oublier et encore moins à faire comme si de rien était. J’étais très orgueilleuse et elle, elle était victime de ses préjugés. C’est triste pour elle « Bien sûr, toute chose, toute personne à sa propre évolution » Répliquais-je avec un sourire totalement implacable.

J’avais appris à New-York à avoir cette armure qui m’entoure, ce visage n’exprimant aucune émotion, aucune pensée. J’étais clairement un mur et je savais que rare était les personnes qui pouvaient briser cette carapace et savoir ce que je pouvais penser et ressentir. C’est bien pour cela qu’on pensait constamment que j’étais un dragon sans cœur. Et je pariais fortement sur ce que pensées Noah vu mon visage et mon regard dénués d’expression, « C’est tout à fait normalement, je m’en inquiéterais si ce n’était pas le cas, bien que je doute que dans cette ville, il y est des personnes mauvaises voulant s’en prendre ou voler des enfants » Dis-je alors avec un amusement feint.

Bien sûr, Greeneville ce n’était pas New-York. Et partout dans la ville me donnait matière à comparer et je souriais toujours de manière énigmatique tandis qu’elle me parla de ma famille « Oui, je le sais très bien » Fis-je alors assez froidement, mais en gardant ce sourire cordial. Bien entendue, je lui en avais même voulu… Quand mon frère est devenu papa et qu’il avait dû se marier, j’étais encore à Greeneville, je venais même de me fiancer avec Tyler et j’avais vu comment du jour au lendemain Noah a abandonné mon frère. Je connaissais bien la relation entre les deux, je savais qu’au plus profond d’eux, il y avait eu plus que de l’amitié.

Ce genre de chose ne pouvait se cacher, les petits gestes, les regards, les sourires… Leur amour commun se voyait comme le nez au milieu de la figure, et alors que le monde et les rêves de mon frère partaient en fumer, elle l’avait abandonné et avait cessé tout contact. Je voulais bien croire que cela puisse être difficile pour elle, je savais qu’elle en avait beaucoup souffert, mais étais-ce une raison pour priver de mon frère de son unique réconfort, de sa bouée de secours ? Il avait déjà été lourdement puni pour son acte en devant se marier de force, il n’avait pas besoin de cette sentence en plus, et je pense que c’était la sanction que Noah lui avait imposée qui l’avait fait le plus souffrir, car hormis les sentiments communs, elle était censée être sa meilleure amie, celle à qui il pouvait tout dire et j’en passe…

Elle me reprochait d’avoir abandonné Tyler sans savoir les vraies raisons, mais elle, elle n’était pas mieux. Pourtant, je ne l’avais pas jugé à l’époque, je ne l’avais pas totalement rejeté comme elle, elle avait fait. Enfin bon, nos familles étaient tellement liées que je savais très bien que mon retour allait faire exploser pas mal de chose entre les Dalgaard et les Reyes « Très bien, je verrais dans mon agenda pour lui consacrer un peu de temps » Fis-je donc car bien entendu, même à Greeneville j’avais énormément de boulot et mon agent avait trouvés l’endroit fort sympathique pour me faire passer un shooting dans ce milieu peu populaire. C’était une idée après tout.

En tout cas, je m’occupais donc de mon neveu, de tout prendre et alors que je commençai à partir, je l’entendis saluer mon neveu et son numéro de femme si attentionnée et j’en passe m’exaspérer. Mais je ne dis rien, je voulais profiter de mon filleul comme il se devait, je ne le connaissais pratiquement pas après tout et je voulais tout de même remédier bien que dans le fond, cela me faisait un mal de chien quand je pensais à Samuel, j’étais certaine que ça aurait pu être fantastique avec les deux et je préférais couper court à mes pensées et ne pas dériver sur cette pente si glissante en présence de mon neveu.
⇜ code by bat'phanie ⇝

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
single ladies
▲ en ville depuis le : : 20/05/2013
▲ mes mots d'amour : : 18351
▲ mon sosie : : Blake Lively
▲ deuxième compte : : Summer L. Grimaldi
▲ copyright : : @.liloo_59
▲ âge : : vingt huit ans
▲ mon adresse : : une maison en colocation dans main street avec Tyler et sa petite soeur Livie vient d'arriver avec eux ; Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : maîtresse des écoles
▲ oooh needed me : :
you're my family ; "Dans une famille, on est attachés les uns aux autres par des fils invisibles qui nous ligotent, même quand on les coupe."
bff like family ; Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or.

    rp commun
    tyler ; main street
    robyn ; main street
    garence ; church street
    alice ; main street
    gareth ; church street
    samuel ; main street
    livie ; main street
    noan ; main street
    aaron ; church street
    jason ; main street
    tessa ; depot street
    sarah ; church street

    ▲ dafnee ; à commencer dans un bar


MessageSujet: Re: you let him down (alice) Dim 11 Juin - 19:25


you let him down
FT ALICE

C'était pas vraiment agréable de voir Alice après toutes les années enfin avant nous étions amis mais ce que je n'ai pas vraiment aimé c'est que j'ai du être là pour aider Tyler alors qu'il était au plus mal ; super la relation amoureuse. En tout cas en tant qu'amie j'ai été un vrai soutient pour lui et je n'ai pas aimé la façon dont elle l'a laissé tomber comme une merde alors qu'ils étaient au top ensemble. Sans doute que la vie de New York lui a monté à la tête et c'est pas une bonne chose qu'elle soit de retour, je sais parfaitement que Tyler sera perturbé par tout cela et c'est pas le moment ; en effet il est dans une relation avec une fille adorable : Sarah. Je n'ai pas envie de retrouver mon meilleur ami encore une fois mal à cause d'elle et encore moins de voir Sarah souffrir à cause de tout ça. Aucune envie. Je comptais bien lui faire comprendre que je n'étais pas ravie de son retour, de plus notre amitié était vraiment bien mais elle m'a laissé tombé aussi dans le fond ça je ne peux pas pardonner. Elle se contenta de dire que toute personne avait sa propre évolution, je n'avais pas envie de me prendre la tête au travail, de toute façon à quoi tout cela sert ? « Peut être … chacun son choix de vie » dis je tout naturellement, j'adore ma vie et je ne regrette aucun choix que j'ai fais pour en arriver là. Tout ce que j'ai fais, je le dois à moi seule et ça c'est une fierté.

Je confia que c'était important de savoir pour nous de savoir avec qui les enfants partaient le soir parce qu'on sait jamais sur qui on tombe, visiblement elle semblait comprendre les choses mais elle doutait qu'ici il y avait des mauvaises personnes ; « on peut être surpris parfois, les mauvaises personnes se trouvent parfois dans les endroits les plus calmes du monde » répondis je en regardant la jeune femme. On a vu assez souvent des histoires compliquées et difficiles même dans les rues ou les villes les plus calmes. A mes yeux la famille d'Alice ne me rappelait que des mauvais souvenirs enfin surtout le fait que je doive m'éloigner de lui après qu'il ait mis une fille enceinte, et qu'il doive aussi se marier. Comme quoi la vie peut être une vraie connasse.

Je décida de lui parler de mon père qui serait ravie de la voir après tout ce temps, surtout que maintenant la famille Reyes semblait dans une période assez difficile, il avait quand même ficher à la porte sa dernière des filles et ça c'est une chose qu'on ne pardonnera pas c'est sûr. Alice allait sans doute lui trouver des excuses, c'était la filleul de mon père et il la chouchoutait beaucoup ! Pour lui, peut être que ses filles sont des déceptions mais pas elle, oh non Alice est une fille bien à ses yeux et d'ailleurs il ne comprend pas les choses que je lui reproche. Elle se contenta de me répondre qu'elle regarderait dans son agenda pour trouver du temps pour lui, encore une chose que je n'aime pas chez la nouvelle Alice. Son côté hautain, le fait de se croire supérieur aux autres ; « très bien je lui dirais » me contentais je de lui répondre avant que le petit garçon arrive vers nous, déjà préparé pour partir chez lui après la longue journée qu'on a eu.




··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

ΔWhen you said your last goodbye, I died a little bit inside. I lay in tears in bed all night alone without you by my side. But If you loved me why did you leave me?© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Lun 12 Juin - 21:57

Noah Reyes et Alice Dalgaard
⚜ YOU LET HIM DOWN ⚜

Noah était typiquement le genre de fille qui me faisait autant rire que de la peine, si elle pense sincèrement qu’en me lançant des piques discrets et fourbe la rendait plus intelligente et plus intimidante, elle se foutait clairement le doigt dans l’œil. Je n’en avais rien à faire qu’elle ait un souci avec moi, j’ai un souci avec elle bien avant et mon frère n’était peut-être pas rancunier, mais moi je ne l’oublierais jamais comment elle l’a rejeté du jour au lendemain alors qu’il était déjà au plus bas. Elle l’aurait aimé comme elle le faisait croire, elle se serait battu pour lui et elle ne l’aurait pas laissé dans cette merde, elle lui aurait donné l’occasion réelle de se libérer de cette condamnation, mais elle avait était le juge final qui a prononcer sa peine.

Et elle pouvait bien m’en vouloir d’avoir brisé le cœur de son meilleur ami, mais à la différence c’est que moi, j’ai reconnu mon erreur et j’étais prête à les réparer même si son cher et tendre ami était aussi en grande cause responsable et qu’il n’était pas le seul à avoir une rancune certaine. J’étais revenue à Greeneville et ce n’était pas pour faire amande honorable. Et maintenant que je restai plus longtemps que prévu, ils allaient entendre parler de moi plus que de raisons. Noah comme tant d’autres réaliserons leur stupidité et leur débilité de croire qu’une version, de prendre ce qu’on leur donne pour acquis et de juger aussi simplement que leurs parents faisaient, et après, ça se dit différent et au final, je crois que la seule personne honnête avec elle-même c’était ma meilleure amie Robyn, elle ne cherchait pas de prétexte elle ne se cachait pas.

Je continuais donc simplement de lui sourire simplement, faussement « Tout est question de choix tout court » Terminais-je donc la discussion. J’avais parlé fermement l’arrêt de ce jeu stupide, j’étais très douée pour ce jeu de fausse courtoisie et de mesquinerie, il y avait pas de doutes, mais je n’étais pas venue pour ça et Noah n’était pas ma priorité dans cette ville « Oui, c’est vrai… Après chacun sa définition de mauvaises personnes, cela englobe beaucoup de qualificatifs et de personnes » Affirmais-je donc, bien entendu, cela avait beaucoup de sous-entendu pour conclure avant de me concentrer sur la raison de ma venue : mon neveu.

Je m’approchai de lui et m’occupai donc de lui de manière très maternelle, je pouvais peut-être la pire des garces pour certains, mais je comptais bien être la meilleure des tantes pour cet ange qui, malheureusement, n’a pas eu vraiment de chance en tombant dans cette famille, dans cette ville avec tellement de restriction et de contrôle, où les libertés sont opprimés. Je comptais bien, lui apprendre à devenir une personne ayant un libre arbitre, chose que nos parents n’avaient pas su offrir à son père, mais malgré tout, même si j’ai toujours été contre ce mariage et cette union, j’apprécié néanmoins Emily qui au final, tout comme mon frère n’avait pas eu le choix et n’avait pas demandé cela, elle aussi, elle avait été victime de cet esprit de conservation et de règles. Bienvenue chez les Dalgaard.

C’est alors que je pris la main de mon neveu quand Noah revient à la charge me parler de son père qui est aussi mon parrain, je lui affirmais que je trouverais du temps pour lui et j’y comptais bien. Je comptais justement verser des donations à l’église et à certaines donations, je voulais justement parler aux reyes ainsi que ma famille. J’avais les fonds nécessaire pour satisfaire les anciens et rester dans les bandes grâces de certains, même si je pense que je n’étais pas rejeté par eux, mais juste leur enfant « C’est parfait » Répliquais-je simplement « Au plaisir de te revoir » Répliquais-je donc juste par courtoisie qu’autre chose tandis que mon neveu dit également au revoir à sa maitresse avant que lui et moi nous nous en partions « si on allait s’acheter des petites glaces italiennes et ensuite aux jeux ? » Lui proposais-je en loin.

⇜ code by bat'phanie ⇝

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
want to have fun
▲ en ville depuis le : : 16/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 925
▲ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
▲ deuxième compte : : Sevan Vanderbilt.
▲ copyright : : Dreamy.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
▲ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
▲ oooh needed me : :

Eliott + Noan + Jason .
D N A; in my veins.







Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: you let him down (alice) Lun 12 Juin - 21:57

sujet clos

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you let him down (alice)

Revenir en haut Aller en bas

you let him down (alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Cause your love got the best of me
 :: Main Street :: Ecole primaire
-