AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

just like a normal day ~ Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: just like a normal day ~ Alice Lun 8 Mai - 20:52

just like a normal day

ft. alice & gareth


« la citation qui vous plaira. »
Tu viens tout juste de rentrer au manoir Dalgaard, en milieu de matinée. Levé de bonne heure ce matin, tu en as profité pour te rendre à la salle de sport du moment que l'on n'avait pas besoin de tes services pour garder la forme. Tu as encore un peu de mal à t'habituer à cette nouvelle routine, depuis que tu as un peu délaissé le badge pour te consacrer à la sécurité rapprochée. Tu avais ton train-train quotidien, en rentrant à ton appartement en fin de journée, comme tout américain moyen. Maintenant, ton emploi du temps est un peu plus flexible, moins fixe. C'est assez tranquille tout de même, mais toujours un peu moins qu'une simple patrouille dans le calme de Greeneville, disons. Un aspect du boulot qui ne te déplait pas d'ailleurs, cette part d'imprévisibilité est toujours plus intéressante. Quoi qu'il en soit, tu poussais donc la porte du manoir, passant par ta chambre pour déposer ton sac de sport et te précipiter dans la douche de longues minutes. En retournant vers la cuisine après avoir enfiler un simple jean et une chemise blanche, tu tombes finalement sur Alice, ta cliente. Que tu connais depuis de nombreuses années, étant tous les deux originaires de Greeneville. La seule différence, c'est que toi tu es très attaché à ta ville, alors que son cœur à elle penche plus vers New-York. Ville dans laquelle tu t'es déjà d'ailleurs rendu en sa compagnie, pour sa protection justement. Tu ne te vois cependant pas abandonner Greeneville pour une telle ville définitivement. Tu l'apprécies Alice, d'ailleurs, n'attachant pas trop d'importance à la réputation de chacun et aux rumeurs que tu entendais. « Hey ! Tu vas bien ? ». Tu t'approches du frigo pour en récupérer une bouteille d'eau, que tu bois d'une traite, assoiffé par ta séance de sport. « Alors ? Des sorties de prévues aujourd'hui, miss Dalgaard ? ». Tu espères secrètement que la réponse soit positive, tu n'as pas vraiment envie de rester sans rien faire le reste de la journée, même si dans le cas contraire tu pourrais toujours te trouver une occupation, mais tu aimes travailler, étrangement. Tu l'aimes, ton métier. Tu as du mal à rester en place depuis ton plus jeune âge, probablement l'une des raisons pour lesquelles tu as rejoint l'école de police une fois l'âge atteint. 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 1013
✉ mon sosie : : Nina Dobrev.
✉ deuxième compte : : Aucun.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans une maison en colocation avec mes collègues.
✉ ce que je fais dans la vie : : Résidente en chirurgie.

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice Mar 9 Mai - 1:30



just like a normal day
Gareth Wheeler & Alice Dalgaard
Aujourd’hui était une journée comme tant d’autres depuis mon retour à Greeneville, j’avais toujours trente-six mille choses à faire, je n’étais pas d’un tempérament à rester sans rien faire toute une journée. Bien que parfois les sortis étaient pas mal compliqué car autant beaucoup de monde de mon ancien entourage détestaient, autant d’autres habitants que je ne connaissais pas m’adorait surtout des jeunes filles qui voulaient me ressembler ou bien des jeunes hommes qui… Enfin bon, le fait d’être dans le milieu de la mode souvent faire des shootings sexy et autre, forcément cela n’allait pas rester sans conséquence.

J’avais de la chance qu’un de mes amis et agent de sécurité soit d’ici, ainsi je savais que je pouvais compter sur lui. Je l’avais alors engagé pour rester près de moi lors des sortis que je faisais seule et en dehors des lieux que je côtoyais bien. Il pouvait donc être nourri, logé et blanchi comme il le voulait chez moi, avec un bon salaire et avec un maximum de temps libre pour lui. Donc en gros, il ne pouvait avoir que la belle vie au final. Je descendis d’ailleurs de ma chambre et je le trouvais donc dans la cuisine, il venait apparemment de faire son sport et cela me fit sourire quand il me demanda si je bougeai aujourd’hui ou pas.

Je savais que tout comme moi, il n’était pas du genre à rester à ne rien faire et j’aimais ça les gens dynamique, cela me motivai encore plus. Je ne comprenais pas les gens qui ne voulaient rien faire… « Dis-moi Gareth… Est-ce que tu as le vertige ? » Lui demandais-je alors avec un grand sourire. Personnellement, j’étais une fan des sports extrêmes et tout ce qui pouvait faire de la sensation « Il y a un petit endroit à Greenville que j’aimerais beaucoup te faire découvrir, un endroit avec une vue incroyable… J’aimerais te le faire partager, c’est un endroit idéale pour réfléchir, avoir du calme et rester avec toi-même quelques temps sans qu’on puisse te déranger » Lui proposais-je donc.

C’était un endroit où j’aimais particulièrement aller quand ça n’allait pas du tout. Bien entendu, il y avait un chemin avec une route, mais ce que j’aimais particulièrement, c’était le côté de la falaise mon chemin préféré. J’étais loin de la starlette qui n’aimait pas se salir et à toujours vouloir être bien coiffée, il est clair que j’attachais beaucoup d’importance à l’image qu’on pouvait avoir de moi, d’être propre sur moi devant tout le monde, mais en dehors des regards des autres, des médisants et j’en passe, j’étais du genre à mettre de la boue dans mes cheveux, sur mon corps et j’en passe. Je n’avais pas peur d’être décoiffé, d’avoir un ongle cassé.

C’était une partie de moi qui au fond, tout comme la lecture, l’écriture n’étaient jamais réellement partie. Mais il est vrai que j’avais tellement enfouie ça en moi que j’en avais pas fait depuis longtemps. Je veux dire, à New-York il y avait pas de falaise où je pouvais grimper. Enfin bon, je tenais à partager cela avec Gareth qui faisait beaucoup pour moi et sachant qu’on était tous les deux bougés et ce dépassé qu’importent les circonstances, j’étais pratiquement certaine que cela lui plairait. J’étais en tenue de sport donc il devait bien se douter que je n’allais pas faire du shopping pour le coup.

Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Philippa Katherine Johnson ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice Mer 10 Mai - 20:06

just like a normal day

ft. alice & gareth


« la citation qui vous plaira. »
Tu croises le chemin d'Alice en te rendant à la cuisine. Elle venait de se réveiller, ou du moins elle ne semblait pas encore avoir quitté le manoir. Après de brèves salutations, tu l'interroges sur son programme d'aujourd'hui, en espérant que ce dernier soit bien rempli. Aucune envie de rester inactif aujourd'hui. Comme tous les jours, d'ailleurs. Sa réponse détournée à ta question pique ta curiosité, levant un sourcil avant de pivoter dans sa direction. « Tu me demandes vraiment ça à moi ? T'as quoi en tête ? ». Le vertige, drôle de question. Tu t'attendais à devoir la suivre pour des interviews, ou le genre de choses qu'elle fait habituellement, professionnellement. Idée derrière la tête qu'elle détaille un peu plus, endroit qu'elle souhaite te montrer à Greeneville, ici-même. Tu as beau avoir vécu toute ta vie dans cette ville, tu n'en connais pas les moindres recoins non plus, et l'idée d'en découvrir un nouveau te semble forte intéressante. 

« Et du coup, pour le vertige ? Tu vas me dire que c'est au sommet d'une montagne ? ». Sourire au bout des lèvres, tu regardes un peu plus en détail sa tenue. « Je comprends mieux la tenue, je pensais que t'étais juste à la bourre ». Léger rire avant de repenser à ta propre tenue, tu viens tout juste de troquer la tenue de sport pour quelque chose d'un peu plus classique, mieux habillé. Au vu de sa proposition, tu risques très vite de faire le schéma inverse. Non sans te déplaire, l'une des facettes les plus importantes de ton métier reste le sport, alors tu ne refuses jamais de l'activité physique. Alice le sait très bien, d'ailleurs. « Laisse-moi deux minutes, le temps d'enfiler un truc plus confortable ! »

Avant même d'attendre une réponse, tu reprends le chemin de ta chambre, venant piocher dans ton armoire pour prendre une tenue plus adéquate donc. Ta grande armoire assez vide, d'ailleurs. La famille Dalgaard a toujours été plus fortunée que la tienne, c'est une évidence, même si vous n'étiez pas à plaindre non plus. Alors tu as débarqué ici avec tes maigres effets personnels comparé à la place qui t'est accordée dans ce manoir. Une fois fin prêt, tu retournes sans plus attendre dans la cuisine, pour rejoindre à nouveau Alice. « Tu vas m'en dire un peu plus, sur ce mystérieux lieu ou je vais devoir l'apprendre à mes dépends ? ». Un peu curieux sur les bords, il faut bien l'admettre.


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 1013
✉ mon sosie : : Nina Dobrev.
✉ deuxième compte : : Aucun.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans une maison en colocation avec mes collègues.
✉ ce que je fais dans la vie : : Résidente en chirurgie.

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice Sam 13 Mai - 2:02



just like a normal day
Gareth Wheeler & Alice Dalgaard
Je regardai donc Gareth qui était mon garde du corps, mais qui dans le fond était bien plus, il n’était pas seulement le gars qui travaillait pour moi et que je logeai, il était aussi un ami. Un ami qui ne cherchait pas à comprendre ce qu’on pouvait dire autour de lui ou autre, puis c’était aussi une personne avec qui je pouvais partager beaucoup de temps ayant une passion commune pour le sport et cette niaque de toujours en faire plus, pousser notre corps et notre mental dans leur retranchement, nous dépasser encore et toujours. Bien entendu, les New-Yorkais ne connaissait pas tellement cette partie de moi, me voyant juste comme une fille avec toujours une tenue, une manucure, un maquillage et une coiffe parfaite… Si seulement ils savaient.

En tout cas, je me mis à sourire « C’est vrai, où avais-je donc la tête » Répliquais-je alors en souriant grandement « Tu crois vraiment qu’il y a des montagnes à Greeneville ? » Répliquais-je alors en rigolant, me moquant alors légèrement de lui. Bien entendu ce n’était pas une moquerie méchante, même si je pouvais être très douée dans ce domaine, non je ne le ferais pas avec Gareth. Il était quand même le mec qui se chargeait de ma sécurité et qu’il ne m’arrive rien au quotidien et surtout à New-York… Car la célébrité avait un prix. Autant il y avait des gens qui m’aiment… Parfois certains un peu trop… Tandis que contrairement à certains, ne pouvait pas me voir. J’avais déjà eu l’occasion de voir en sortant de mon émission « épouse-moi ou crève » et j’en passe encore.

Certaines personnes n’étaient pas du tout raisonnable dans leur manière de pensée, elles étaient même carrément irrationnelles « Et ne critique pas ma tenue vestimentaire veux-tu, ça va pas le faire » Répliquais-je faussement autoritaire. Je souriais donc tandis qu’il partit se changer, et je décidai d’envoyer un message à Tyler, j’avais réussis à avoir son numéro. Je ne savais pas s’il était au courant que j’étais restée ou pas, mais j’avais envie de le voir donc je devais trouver un prétexte. A peine avais-je eu le temps d’envoyer le message que Gareth arriva. Je mis mon téléphone en silencieux, car avec l’activité que je nous préparais, il ne fallait pas être déconcentré.

J’avais également pris les affaires dont nous aurions besoin une fois arrivé « Je conduis ? ou je te guide ? » Lui demandais-je ne savant pas ce qu’il préférait « Patience, patience… Tu le sauras bien assez tôt et crois-moi tu vas adorer » Lui répliquais-je alors « C’est une chose que je faisais beaucoup lors de mon adolescence, j’étais une enfant pas mal casse-cou même si c’est dur de l’imaginer maintenant et pourtant » Répliquais-je avec un grand sourire. J’avais certes beaucoup changé, mais sur certains points je restai la même ou presque, j’étais moins dans l’extrême plus jeune, maintenant je ne vivais que d’adrénaline limite et pour en avoir, dans mon milieu, il y en avait même si on le pensait pas.

Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Philippa Katherine Johnson ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice Jeu 22 Juin - 13:11

just like a normal day

ft. alice & gareth


« la citation qui vous plaira. »
Tu laisses échapper un léger rire suite à sa remarque sur l'inexistence de montagnes à Greeneville, ville que tu connais quasiment sur le bout des doigts à l'exception de ce mystérieux endroit, à première vue. « Oh tu sais, on peut être vitre surpris avec cette ville. Elles se cachent, peut-être ». Remarque que tu lui glisses par la suite sur sa tenue vestimentaire, loin d'être celle que pourrait porter Alice en temps normal, où elle devient un personnage un peu plus public et donc propre sur elle. Tu réponds par un sourire à son air autoritaire. « Heey, j'ai rien dis ! ça te change juste de d'habitude ». Chambre que tu regagnes finalement pour enfiler à nouveau une tenue un peu plus approprié pour l'effort physique avant de la rejoindre dans la cuisine. « Je préfère conduire, si ça te dérange pas. Non pas que je puisse douter de ton immense talent de pilotage ». L'habitude d'être en charge, d'être aux commandes depuis que tu as rejoint la police, et par la suite la sécurité d'Alice. Un sentiment qui te donne l'impression de tout contrôler et de ne pas te laisser surprendre, même si pour le coup vous n'alliez pas dans un endroit qui nécessiterait une garde rapprochée comme ça pourrait être le cas dans des événements publics. Disons que tu aimes bien être polyvalent, que ce soit chauffeur ou garde du corps. Des postes complémentaires finalement, même si dans les grandes équipes de sécurité le tout était un peu mieux déterminé. Ce qui n'est pas le cas pour ta propre personne, travaillant en solitaire sauf rare cas depuis que tu as accepté ce poste, par envie, mais également comme faveur auprès d'une vieille amie. « Je suis curieux, tu devrais le savoir depuis le temps ! ». Tu prends par la suite la direction de la porte d'entrée pour rejoindre la voiture, gardant ton visage dans sa direction. « Casse-cou, hein ? Tu me mets pas mal de suspens là, j'espère ne pas être déçu ». Tu t'approches de la voiture garée dans l'allée, ouvrant la portière passagère pour permettre à Alice de grimper dans le véhicule. Tu contournes finalement la voiture pour t'asseoir devant le volant, déposant ton sac sur la banquette arrière. « J'écoute vos ordres, madame ». Ton solennel que tu empruntais, sourire aux lèvres tout en démarrant le moteur.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 1013
✉ mon sosie : : Nina Dobrev.
✉ deuxième compte : : Aucun.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans une maison en colocation avec mes collègues.
✉ ce que je fais dans la vie : : Résidente en chirurgie.

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice Jeu 22 Juin - 18:03



just like a normal day
Gareth Wheeler & Alice Dalgaard
Gareth était une des personnes qui me connaissait le mieux et qui me supportait plus facilement, bon d’accord, il faut dire que je l’héberge et que je le payais pour qu’ils se chargent de ma sécurité quand je vais à un endroit trop bondé. Bien qu’à Greeneville, c’était pas mal tranquille. C’était surtout lorsque je devais me rendre à Jacksonville, là, c’était pas mal la folie. Certains perdaient complètement les pédales et ce n’était pas souvent rassurant pour le coup, le revers de la célébrité. Il y avait des bons côtés à être célèbre, comme des mauvaises..

Mais pour l’heure, j’avais autre chose en tête. J’avais décidé de ne pas travailler et retrouver des activités et des endroits que j’avais tant aimés à une époque et je pense, que même New-York n’avait pas réussi à m’enlever cela. Mais je devais dire que j’étais pas mal perturbé, cela faisait des semaines que j’étais revenue, mon travail avançait à son rythme… Pourtant, j’avais l’impression que mon ancienne moi, une jeune fille que je ne supporterais pas aujourd’hui essayait de prendre le dessus, le dessus sur la New-yorkaise que j’étais.

Et c’est donc pour cela que j’étais en tenue de sport prête à sortir et faire des activités de mon enfance. Je partageai avec Gareth beaucoup de point commun tel le sport, les activités à sensation et je pense que c’est en partie pour cela que nous nous entendions si bien. Lui comme moi, avions besoin de faire quelque chose de nos journées. D’ailleurs, je le fis savoir et il alla donc se changeait après que je l’ai un peu taquiné et proposer l’activité tout en gardant le mystère de notre programme aujourd’hui. J’étais une patronne pas mal cool, puisque je le payais pour faire une activité qu’il allait plus qu’adorer, il s’en sortait totalement gagnant.

Je souriais quand il demanda à conduire « Pas de soucis, je te montrerai mon sens du co-pilotage dans ce cas-là, j’excelle tout aussi bien dans ce domaine » Répliquais-je en souriant tandis que je montais à côté de lui dans le côté passager. Bien sûr, c’était pas mal surprenant puisqu’habituellement, j’étais derrière avec une vitre teintée qui pouvait se monter et se baisser quand je le désirais. Je voyais bien qu’il était septique à cette situation, mais mon regard lui fit comprendre que cette fois-ci, il n’avait pas le choix et que c’était devant que j’irais, malgré les protocoles.

Je souriais doucement quand je lui parlais un peu de cette ancienne moi, cette partie-là me manque parfois, cette liberté que j’avais, ne pas être épié ou toujours prise en photo, devoir toujours faire attention, de sourire constamment. Là, je pouvais un peu me lâcher, et ce n’était pas plus mal, je devais dire « Non, tu ne le seras pas » Répliquais-je donc avec un clin d’œil. J’avais déjà mis tout ce qu’on avait besoin dans le coffre de la voiture quand il était parti faire son sport.

Je lui dictai le chemin à prendre tandis que nous allions de plus en plus dans les coins reculés de Greeneville pour enfin y être. Nous descendîmes donc de la voiture et nous retrouver en face de falaise toutes aussi splendide les unes que les autres « Tout en haut, il y a une petite clairière magnifique et de l’autre côté, un chemin pour y venir en voiture et sur le rebord de la falaise du fond, il y a de l’eau d’où on peut sauter, si on est courageux » Lui décrivais-je « Alors ? Déçu ? » Lui demandais-je avec un sourire tandis que je me dirigeai vers le coffre pour sortir tout le matériel d’escalade dont nous aurions besoin. J’avais les yeux qui se brouillaient un peu, mais je secouai la tête et clignais les yeux, plusieurs fois et ma vision revint à la normale.
Codage par Emi Burton

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Philippa Katherine Johnson ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: just like a normal day ~ Alice

Revenir en haut Aller en bas

just like a normal day ~ Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-