AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
maneater
▲ en ville depuis le : : 01/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 161
▲ mon sosie : : Tonkin la magnifique
▲ copyright : : BLBLBL
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Mr and Mrs XXX
▲ ce que je fais dans la vie : : Je cherche
▲ oooh needed me : :


"Don't know why you're on my circle"



▲▲

"J'ai pris l'habitude qu'on me pose une main sur l'épaule. Juste une main sur l'épaule qui témoigne de la pitié qu'on peut avoir à mon égard..et moi je vous regarde d'un air méprisant et j'espère juste qu'un jour on arrête de me mettre une main sur l'épaule..."



MessageSujet: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mar 16 Mai - 21:32

 
Garden Party !
Je déteste les après-midi où les voisins décident de tous ouvrir leur porte à tout le monde pour partager à manger et parler des derniers potins. C'est soit disant un moyen de créer des liens entre voisin dans les quartiers et de donner à la ville son authenticité. Mais bien sûr.. Cela permet simplement de voir qui a la plus belle vaisselle et qui sait le mieux faire la cuisine en passant par la case "je piquerais bien un truc ou deux chez eux tiens"… Et bien sûr, ce matin là, alors que je dormais tranquillement ma tante a eut la bonne idée de me FORCER à la rejoindre en cuisine pour que je l'aide à tout préparer afin de paraître pour la meilleure hôtesse de tout la patelin.  

J'ai donc passé la mâtiné à préparer et découpé je ne sais combien d'aliment en tout genre en me faisant sermonner jusqu'à plus pouvoir entendre sur le fait que je ne suis pas assez souriante, assez avenante, assez douce et que je manque horriblement de classe et de grâce féminine.. Elle ne cesse de me comparer à la voisine.. Robyn. Et bien qu'on me paie l'exemple.. Une jeune fille de bonne famille mariée de force et sûrement aussi soumise qu'un toutou à son maître. Je suis mauvaise, mais je déteste ce genre de mentalité et de mœurs. Je ne veux JAMAIS me marié et tomber amoureuse encore moins, voilà pourquoi je fuis les hommes comme la peste et que je suis assez détestable dans l'ensemble..

ELLEN : Bon sang Carol! Va donc te changer, je vais ouvrir la porte! Nos voisins vont arrivée d'une seconde à l'autre ! Tu as de la farine dans les cheveux , jésus marie joseph  !!

CAROL : On reçoit pas Obama, Tante Ellen. Et quand bien même, je m'en moque

ELLEN : Ho ! Tu es incorrigible !!

J'ai levé les yeux au ciel en finissant sa phrase avec elle et suis montée. Me voilà donc maintenant, dans le grand salon.. Cela fait deux heures que je suis là à voir les gens passer, papoter avec ma tante et me lancer des regards louches. Je suis habituée à tout ça.. À ce qu'on chuchote sur mon dos, à entendre que je ne deviendrais jamais une fille respectable. On parle même d'exorcisme de temps à autre.. Cela me fait rire. Je suis vêtue aussi normalement qu'ordinaire. Je porte un crop top noir simple et un jean simple aussi, retroussé au cheville avec une paire de vans.. Rien d'extraordinaire. Mes cheveux sont comme toujours lâcher et très peu coiffé et je ne porte pas de maquillage ni de bijoux.. Très peu pour moi. Ma tante aurait voulu que je porte une robe horrible qu'elle a posé sur mon lit. Le genre de truc que porterait madame le maire ! L'horreur.

Cela fait encore une heure que je suis appuyée là contre le mur avec un verre de punch à la main. Je suis devant le saladier en attendant qu'on vienne me demander un verre. Enfin... demander est un grand mot. Les gens passe devant moi, je leur tend un verre et basta. Mais là, quelqu'un s'arrête, à ma hauteur.. Je relève les yeux de mon verre et croise des regards qui ne me sont pas inconnu. Je reconnais aussitôt Robyn.. Nous avons le même âge et avont été dans la même école, comme tous les gosses de cette ville. Nous sommes voisines maintenant qu'elle est marié.. Et je vois alors son mari. Un British paraît-il... pour sûr que je le reconnaîtrais à son accent. Un sourire faux se pose sur mes lèvres et je penche la tête sur le côté en tendant un verre et je lance :

CAROL : Mais ne serait-ce pas le petit couple marié et heureux de l'être ?

Le sarcasme et l'air hypocrite dans ma voix ne sont pas dissimuler. Je me fiche bien de dire ce que je pense. À l'inverse de la majorité des gens de cette ville, j'ai le mérite de dire ce que je pense à voir haute. Que cela plaise.. Ou non.
roller coaster

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

We just have one life. Take yours. And Live.
Just stop your crying, it's a sign of the times, Welcome to the final show, Hope you're wearing your best clothes ,You can't bribe the door on your way to the sky, You look pretty good down here, But you ain't really good7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 483
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : schizophrenic, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

family is not an important thing, it's everything.


life is about more than just surviving.

CAMERON NOAH SUJET COMMUN ABIGAIL ▲ ALICEAARONGARENCECAROL & AARON.


MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mar 16 Mai - 23:44

Garden party

Carol & Aaron & Robyn

Franchement, Robyn se demande encore ce qu'elle vient faire là. Pire, elle se demande ce qu'Aaron fait à ses côtés. Ce genre de petite fête, ce n'est pas trop son truc, non ? Elle avait, jusque-là, plutôt l'impression qu'il essayait de les éviter autant que possible, à coup de prétextes tous plus ridicules les uns que les autres. Mais non, pas aujourd'hui. Aujourd'hui, il a décidé de venir avec elle chez les voisins. C'est la fête des voisins - ou un truc du genre - et dans une maison non loin de la leur, ils ont décidé d'organiser une petite réception, d'ouvrir leurs portes. Robyn s'y rend parce que c'est une raison comme une autre pour sortir un peu. Et puis, même si elle peut paraître froide et distante au premier abord, elle reste assez sociable. Et elle est quasiment certaine qu'elle connaît au moins une personne là-bas: Carol. Elles ne sont pas les meilleures amies du monde, toutes les deux, mais elles se connaissent depuis des années déjà. Elles ont été plusieurs fois dans les mêmes classes, ont souvent travaillé sur des projets à deux - ou plus - et cela s'est toujours très bien passé. Elles n'ont pas réellement gardé contact, mais elles se sont toujours saluées quand elles se croisaient, alors tout devrait bien se passer. C'est l'occasion, en plus de ça, de rencontrer un peu plus amplement leurs voisins. Elle connaît celui qui vit désormais dans la maison à droite de la leur, Cameron, qu'elle avait déjà rencontré maintes et maintes fois sans même le savoir, il est temps d'élargir un peu son réseau. L'occasion est trop belle. Comme d'habitude, c'est à une distance raisonnable l'un de l'autre qu'Aaron et elle marchent côte à côte. Robyn jette quelques regards en coin dans sa direction de temps à autre, mais elle ne dit rien. Leur silence leur sied si bien, pourquoi le briser ?

Leur arrivée sur place se fait dans le plus grand des calmes, mais il y a déjà pas mal de monde. Robyn aurait presque du mal à s'y repérer. Heureusement, ses yeux se posent assez vite sur un visage qu'elle connaît, mais auquel elle ne s'est pas réellement adressée depuis un sacré bout de temps. Néanmoins assez sûre d'elle, elle prend cette direction. Sans vérifier, bien sûr, si Aaron est derrière elle ou non. Ils sont venus ensemble, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils doivent passer tout leur temps l'un à côté de l'autre. D'autant qu'elle n'est pas certaine que leur jeu d'acteur soit assez développé, face à tant de personnes. Enfin, il n'y a pas grand monde qui fera attention à eux. Elle obtient la preuve du contraire à l'instant même où elle arrive à la hauteur de Carol. Ce qu'elle dit et le ton employé démontre à quel point elle ... N'approuve pas. Ou, en tout cas, à quel point elle trouve ça ridicule. Difficile, néanmoins, de spéculer alors qu'elle la connaît assez peu. Au lieu de prendre la mouche, Robyn lui sourit poliment. « Salut Carol ... » Cela devrait suffire à ce que l'atmosphère se détende un peu, non ? Elle l'espère en tout cas, parce que cela deviendra vite étouffant sinon. « Comment tu vas ? » Là, franchement, elle ne pourra pas faire mieux. Elle coule un regard en direction d'Aaron. Est-il possible qu'ils se connaissent, tous les deux ? Ce ne serait pas si étonnant si tel était le cas : elle sait tellement peu de choses sur son mari que cela pourrait en faire partie.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
maneater
▲ en ville depuis le : : 01/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 161
▲ mon sosie : : Tonkin la magnifique
▲ copyright : : BLBLBL
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Mr and Mrs XXX
▲ ce que je fais dans la vie : : Je cherche
▲ oooh needed me : :


"Don't know why you're on my circle"



▲▲

"J'ai pris l'habitude qu'on me pose une main sur l'épaule. Juste une main sur l'épaule qui témoigne de la pitié qu'on peut avoir à mon égard..et moi je vous regarde d'un air méprisant et j'espère juste qu'un jour on arrête de me mettre une main sur l'épaule..."



MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Jeu 18 Mai - 23:20

 
Garden Party !
Je me fiche bien de ce que font les uns et les autres de cette petite ville. Mais quand bien même je paraît froide et je m'en foutiste.. J'ai toujours vu Robyn comme une fille un peu parfaite. Adorable gentille, belle et douce.. Elle fait partie de ce genre de fille que tu ne peux qu'aimer et avoir envie de protéger. Elle mérite le bonheur à mes yeux et malgré sa famille traditionnaliste et extrémiste à mes yeux.. Je la vois comme une perle depuis toujours. Comme beaucoup de fille mais elle a ce côté innocent dans le visage et le regard et elle a toujours été gentille avec moi, oubliant qui j'étais et ce qui nous différenciait lorsque nous travaillions ensemble.. Donc oui aujourd'hui, cela me fait clairement chier de la voir marié avec un type qu'elle ne connaît même pas. Un British bien sapper et qui semble aussi froid et distant qu'un pilon de glace et bordel.. Un INCONNU..  

Je la voyais vivre une belle histoire d'amour avec son visage d'ange et aujourd'hui, alors qu'elle me fait face avec son cher mari, le sourire qu'elle m'offre en réponse à mon sarcasme sent le faux semblant à deux milles kilomètres.  Mais je sens aussi bien qu'elle ne semble pas tout à fait à l'aise.. En même temps je m'attendais à quoi ? La voir transis d'amour et hyper à l'aise de se ballader avec un son mari si fraichement récupérer de l'Angleterre ? De mon côté je pose la louche dans le saladier et hausse les épaules avec un sourire hypocrite :

CAROL : Hooo mais je vais très bien ! Oui, j'adore rester planté là pendant des heures en voyant une bande de guignols me passer devant sans me calculer haa.. Quelle joie !

J'image mes paroles par quelque geste et je m'attarde quelques instant sur le mari, derrière Robyn, droit comme un i. Mon regard est tout sauf sympathique, même plutôt accusateur. Je ne le vois que comme ce qu'il est. Un pervers. Un malade. Un gros con. Bref, je ne le porte pas dans mon cœur alors que je ne sais pas comment il s'appelle ni même qui il est en réalité et dans le fond. Pour dire vrai je ne veux pas le savoir et je préfère en fin de compte l'ignorer. Comme s'il n'était pas là. Car à mes yeux, il n'est rien. Rien du tout.  

CAROL : Breeeef. Et toi Robyn, quoi de neuf à part... ça ?

Je montre son mari du doigt et alors, tout d'un coup, derrière eux, passant par là je vois des regards se tourner vers nous. Des mères et des jeunes femmes passant par là et me regardant. Leur voix chuchote et je capte certains mots. C'est elle.. Pourquoi Robyn lui adresse la parole. Elle va lui refiler sa malédiction.. Elle attire le mauvais sort... je sais ce qu'elles disent.. Je n'ai même pas vraiment besoin de l'entendre. Je vois leur regard plein de jugement sur moi.. Sur Robyn. Mon regard se ferme et tout d'un coup je fais moins la maline et mon regard se baisse sur mon saladier de punch et je m'en sers un verre que je bois d'une traite. Je m'en fou de ce que ces gens peuvent raconter. Je me moque même de ce que ce type peut bien apprendre sur moi.. Mais je ne veux pas qu'on pense du mal de Robyn.. C'est une fille bien. Et une victime. À mes yeux c'est une victime. Je relève mon regard vers l'homme en face de moi et derrière sa femme et dit alors, à l'intention de Robyn, d'un air plus sévère :

CAROL : Tu ne me présentes pas ton époux ?


roller coaster


HRP : Aaron m'a dit qu'il répondait après, vois avec lui si il veut répondre après moi ou après toi ;)

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

We just have one life. Take yours. And Live.
Just stop your crying, it's a sign of the times, Welcome to the final show, Hope you're wearing your best clothes ,You can't bribe the door on your way to the sky, You look pretty good down here, But you ain't really good7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 483
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : schizophrenic, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

family is not an important thing, it's everything.


life is about more than just surviving.

CAMERON NOAH SUJET COMMUN ABIGAIL ▲ ALICEAARONGARENCECAROL & AARON.


MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Ven 19 Mai - 0:37

Garden party

Carol & Aaron & Robyn

L'accueil de Carol n'est pas réellement celui auquel Robyn s'était attendue. Mais elle ne se démonte pas, et lui répond comme elle peut en se montrant aussi naturelle qu'à l'accoutumée. Du moins, elle l'espère. Dans les faits, elle sait que cela lui donne un air froid plus qu'autre chose. Aucune importance, elle est elle-même et c'est tout ce qui compte. Dans un autre contexte, peut-être, elle aurait rit. Là, elle se contente d'un sourire. Aaron est à côté d'elle, et elle n'est jamais vraiment naturelle quand il est là. Un brin de malaise qui flotte entre eux, une atmosphère toujours un peu tendue tant ils n'ont pas résolu beaucoup de choses. Elle espère que ça ne se verra pas trop, mais elle doute ; Carol la connaît depuis assez longtemps pour détecter ce genre de détails. « Oh ... Je vois. » Elle ne s'amuse pas, donc. Mais elle aurait pu s'en douter rien qu'en regardant l'expression de son visage. Elle ne sait pas bien quoi dire de plus face à ça. Ce n'est pas simple d'être confrontée à ce genre de ... froideur. Elle devrait s'y être fait, pourtant. La suite surprend Robyn plus qu'elle ne le montre. Ça ? Elle le montre du doigt ? Son réflexe premier est de regarder en coin en direction d'Aaron. Va-t-il réagir à ça ? Dire quelque chose, peut-être ? Elle n'est pas capable d'anticiper ses réactions, alors elle n'en sait rien. En fait, elle s'efforce de parler le plus vite possible afin d'éviter une confrontation déjà sous-jacente. « Rien de particulier. » Ils peuvent passer à autre chose, c'est bon ? Non parce que là, elle a l'impression d'être sur le point de se lancer du haut d'une tour sans parachute.

Face à elle, Carol semble changer d'humeur d'une seconde à l'autre. Robyn fronce les sourcils, essayant de comprendre. En vain, à croire que tous les gens autour d'elle sont destinés à la laisser dans l'incompréhension la plus totale. Elle finit par soupirer, consciente qu'elle n'aura sans doute jamais le fin mot sur l'histoire. Robyn attrape un verre posé non loin de là, et le tend en direction de Carol. « Je peux ? » Elle n'a jamais bu autant que ces derniers mois. A peu près tout ce qui se passe autour d'elle semble destiner à la rendre dingue et à la faire tourner en bourrique. Forcément, elle fait comme elle peut pour sortir la tête hors de l'eau. Sans en abuser, bien sûr. Elle connaît ses limites et elle n'a aucune envie de se donner en spectacle. « Oh pardon ... J'en oublie d'être polie. Carol, Aaron. Aaron, Carol. » Tout en faisant les présentations, elle agite sa main de l'un à l'autre en prononçant son prénom. OK. C'est elle ou c'est toujours aussi tendu entre eux ? Elle attend la suite, inquiète. Il n'y a rien qu'elle puisse faire de plus, de toute façon.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
maneater
▲ en ville depuis le : : 01/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 161
▲ mon sosie : : Tonkin la magnifique
▲ copyright : : BLBLBL
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Mr and Mrs XXX
▲ ce que je fais dans la vie : : Je cherche
▲ oooh needed me : :


"Don't know why you're on my circle"



▲▲

"J'ai pris l'habitude qu'on me pose une main sur l'épaule. Juste une main sur l'épaule qui témoigne de la pitié qu'on peut avoir à mon égard..et moi je vous regarde d'un air méprisant et j'espère juste qu'un jour on arrête de me mettre une main sur l'épaule..."



MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Ven 19 Mai - 23:49

 
Garden Party !
Je ne suis pas une fille méchante. Quand on me parle je répond, si on est sympa avec moi je suis sympa. Même si je ne suis pas un exemple de sympathie et de joie de vivre je sais me tenir. Mais avec ce que j'ai entendu sur ce couple, sur ce que la famille de Robyn lui a fait faire... je ne peux que les regarder avec dégoût et détester de toute mes tripes cet homme se trouvant en face de moi. Enfin... le détester serait un grand mot. Mais je ne le porte clairement pas dans mon cœur. Il est grand, l'air clairement britannique et dégage quelque chose de mystérieux qui ne me donne clairement pas confiance.. Déjà que je n'ai confiance en personne mais là, c'est clairement pire. Je parle avec Robyn, ignorant totalement son mari et j'essaie de ne pas être froide.. Et j'y arrive plutôt bien. Mais je sais toujours faire preuve de sarcasme et mon franc parlé pourrait la mettre mal à l'aise. Ce n'est pas mon but mais j'ai en quelque sorte une diahrré verbale un peu comme Bridget Jones et je ne peux m'empêcher de dire ce que je pense surtout quand je pense qu'il s'agit d'une injustice ou de quelque chose de clairement dégueulasse. Et ça l'est ! Il faut bien être membre de la petite ville et des petits habitants parfait de Greeneville pour ne pas se rendre compte que les mariages arrangés sont vieux jeux et que plus personne ne fait ça sauf les chinois.. Oui car les chinois sont fou on sait tous ça #JOKE.

CAROL : En même temps c'est dur de faire plus neuf que ça hein ?  

J'ironise toujours et hausse les sourcils pour imager ce que je dis et lorsqu'on entend chuchoté derrière nous, je bois un verre. Robyn, comme pour casser la glace, me demande si elle peut se servir. Je hoche simplement la tête et essaie même de lui faire un semblant de sourire. Beh oui, je n'ai absolument rien contre elle et je ne la juge pas.. Pas totalement. Je sais, je me rappelle comme elle peut être douce et donc cela ne m'étonne pas qu'elle n'est pas pu réagir ou dire simplement non à tout ça. Ou peut-être qu'elle était d'accord mais non.. Non non. Je suis sûr qu'elle a été manipulé et quand bien même elle me dirait qu'elle était ok pour ça. A mes yeux ce n'est que du bourrage de crâne et rien d'autre. Je me tourne alors, enfin, vers son cher et tendre mari qui reste en recul, comme pour nous laisser entre fille ou comme je le pense, pour simplement observer. Il a l'air impassible et je n'arrive absolument pas à dire ce à quoi il pourrait penser. C'est perturbant. Je n'aime pas ça. Robyn fait alors les présentation simplement, presque contente on dirait. Elle est trop mignonne et ce type ne lui arrive pas à la cheville. Elle mériterait au moins quelqu'un qui semble plus chaleureux que cette grande asperge aussi raide qu'un balai.  

CAROL : Aaron ? Ça alors je vous connais tellement maintenant. Presque autant que toi Robyn non ?

ELLEN : Caroline ! Cesse d'importuner ce jeune couple tu veux ? Ne faite pas attention, ma nièce aime beaucoup taquiner les gens qu'elle ne connait pas. Nous sommes ravis de vous accueillir dans notre jolie petite ville Monsieur.  

Elle vient de débarquer de nulle part c'est quoi ce bordel !! Je lève les yeux au ciel lorsque ma tante arrive avec un saladier de citronnade qu'elle pose juste à côté de moi. Elle a son sourire si hypocrite et faux et semble prête à lui torcher les fesses avec du papier toilette en or massif. Je soupire et lance un regard à Robyn.. Elle est clairement mal à l'aise. Et c'est ma faute. Je me pince la lève alors que ma tante me lance un regard de reproche. Mes bras sont croisés devant ma poitrine. Bon.. Je dois faire un effort. Je regarde Robyn, l'air désolée et je me promet à moi-même de faire un effort. D'ailleurs, j'en fais un. Je tends une main à son mari afin de le saluer convenablement, même si en croisant son regard bleu, il peut clairement voir les éclairs qui sortent des miens.  


roller coaster

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

We just have one life. Take yours. And Live.
Just stop your crying, it's a sign of the times, Welcome to the final show, Hope you're wearing your best clothes ,You can't bribe the door on your way to the sky, You look pretty good down here, But you ain't really good7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 06/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 101
▲ mon sosie : : Dan Stevens
▲ deuxième compte : : Je galère déjà avec un seul, alors deux !
▲ copyright : : Tumblr
▲ âge : : 32 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Greeneville
▲ ce que je fais dans la vie : : Directeur Financier
▲ oooh needed me : :
ROBYN
CAROL & ROBYN
CAROL
NOAH
CHANGER

MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mar 23 Mai - 1:05



Garden party Carol & Robyn & Aaron Les rayons de l’astre solaire illuminent toutes les maisons de l’avenue. Aujourd’hui c’est la fête des voisins. Ce jour où tout le monde ouvre sa porte afin de faire connaissance. Quelle fête de bourgeois ! Chez les pauvres c’est ouvert tous les jours de l’année ! Entre nous je n’apprécie pas du tout ce jour. Moins je vois de monde, durant mes jours de repos, mieux je me porte et moins je suis grognon. Pourtant j’ai promis à Robyn de l’accompagner à cette satanée fête des voisins. En revanche, calmer mes ardeurs de distance et d’ennui non. J’imagine que les enfants crieront, pleureront et courront partout… Ajouté à cela les personnes âgées qui jouent à la belote, tricotent et ne cessent d’évoquer leur temps. Le barbecue qui fume. Génial. Je m’amuse d’avance. J’imagine que la jeune femme, qui nous sert de voisine à demi loufoque, sera présente avec sa tante.

Quelques heures plus tard, Robyn a, finalement, réussi à m’y entraîner. Secrètement j’espère que mon assistante, Erin, ou bien ma couturière, Élodie, va m’appeler et prétexter une urgence absolue. Alors que nous déambulons, presque côte à côte, dans les allées voisines, Robyn se dirige en direction de notre voisine extravagante. Je soupire intérieurement en la suivant d’un pas lourd. Décidément nous ne sommes pas près de rentrer. Alors qu’elles discutent, entre femmes, mon regard est attiré par l’incessant claquement de son parasol. Le vent soulève ses volants permettant ainsi à quelques gouttes de la pluie précédente de s’y échapper. D’un air las je soupire en m’approchant de sa propriétaire, qui me pinte grossièrement du doigt. Robyn nous présente l’un à l’autre, comme si je ne l’avais jamais vu auparavant. La dernière fois que je l’ai aperçu, c’était la semaine dernière, en partant au travail, lorsqu’elle prenait son courrier en peignoir de bain. Une voisine pareille il n’y en a qu’une par siècle ! Au moment même où j’allais répondre, sa tante intervient. Heureusement sinon j’allais me faire un plaisir de lui répondre sarcastiquement.

Le regard de mon épouse la trahit. Je lui ai promis de ne pas faire de vague, alors je réprime cette folle envie de l’envoyer promener et me contente de lui serrer poliment la main en guise de réponse.

« À une différence près Mademoiselle Wyatt, vous n’êtes pas Robyn. »

Répondais-je sèchement en glissant ma main contre celle de ma femme afin de me calmer.

« Et vous ne le serez jamais. Pour la simple raison que… »

À peine ai-je le temps d’achever ma phrase que mon cellulaire retentit. Sans attendre, je décroche et m’éloigne de cette harpie venimeuse. J’écoute avec attention les dernières informations de mon supérieur hiérarchique en fronçant les sourcils. Comment vais-je pouvoir l’annoncer à Robyn ? Pas maintenant en tout cas, l’autre harpie en serait trop heureuse, c’est certain. Quelques minutes plus tard, je reviens vers elles.

« Excusez-moi, mais lorsque le devoir vous appelle… », puis je me détourne en direction de Robyn « Je n’en ai pas pour longtemps. J’ai un coup de fil à passer, je reviens. »

J’embrasse furtivement les lèvres charnues de mon épouse, sous le regard de Carol, non sans un sourire de satisfaction avant de m’éloigner un peu plus loin. Oui j'aime provoquer les gens, encore plus lorsqu'ils sont particulièrement loufoques.

© Justayne

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



« Aimer c’est savoir dire je t’aime sans parler. »

« […] et au premier battement de ses paupières, je l’ai connue. C’était elle, l’inattendue et l’attendue […] » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
maneater
▲ en ville depuis le : : 01/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 161
▲ mon sosie : : Tonkin la magnifique
▲ copyright : : BLBLBL
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Mr and Mrs XXX
▲ ce que je fais dans la vie : : Je cherche
▲ oooh needed me : :


"Don't know why you're on my circle"



▲▲

"J'ai pris l'habitude qu'on me pose une main sur l'épaule. Juste une main sur l'épaule qui témoigne de la pitié qu'on peut avoir à mon égard..et moi je vous regarde d'un air méprisant et j'espère juste qu'un jour on arrête de me mettre une main sur l'épaule..."



MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mar 23 Mai - 20:30

 
Garden Party !
Je n'aime pas l'air suffisant de cet homme. Je n'aime pas sa façon de me regarder. J'ai une envie folle de lui mettre une parasol entre les fesses et de l'ouvrir en grand histoire de voir ce qu'il se passe. Mais je ne le ferais pas. Déjà car ce n'est humainement pas possible et parce que je suis déjà assez mal vu comme ça ce n'est pas pour en plus être mal vue par les forces de police de la ville. Mais lui renverser de la citronnade sur la tête.. Reste une option que je met de côté. Il ouvre enfin la bouche pour parler et mon regard  se fait bien plus noir qu'il ne l'était auparavant. Pour qui se prend-il ce british à la noix pour me parler de cette façon. Non je ne suis pas Robyn et forte heureusement. Sinon cela voudrait dire que je serais marié à cet individu absolument odieux. Oui je pars sur des conclusions hâtive mais je m'en fiche. Il ne me donne absolument pas l'occasion de l'apprécier. Je le regarde glisser sa main dans celle de Robyn.. Je vois bien que cette dernière n'est pas totalement à l'aise. J'ai plein de chose à lui dire, lui balancer dans la tronche. Mais j'essaie de me contenir avant de lancer mon venin, car je ne veux pas qu'on pense que mes mots dépasse ma pensée. Je veux peser chaque phrase, chaque syllabe.  

Pourquoi ? Et bien car je continue à croire que cette magnifique jeune femme en face de moi mérite mieux que d'être marié à un parfait inconnu. Et oui, je ne suis pas Robyn pour la simple raison que je ne sois pas marié à un inconnu. Que je ne suis pas Robyn car je n'ai pas cette douceur et cette sensibilité dans le regard. J'admire cette altruisme qu'émane d'elle et je suis certaine qu'un homme saurait l'aimer avec beaucoup plus d'ardeur et d'admiration qu'il ne le peut aujourd'hui. Pour la simple et bonne raison qu'il ne l'a connait pas. Moi-même et même si nous n'avons jamais vraiment parler de nous-même et de nos vie, j'ai eu longtemps le loisir d'observer cette jeune femme et de la connaître à bien des égards sans qu'elle ne puisse réellement le soupçonner. Je suis très protectrice et maternelle dans le fond.. Mais cela ne se voit pas. Car je ne montre que cette image qu'on veut bien voir de moi.  

Il s'éloigne alors pour répondre au téléphone avant de revenir. Je hausse simplement les sourcils d'un air ignorant avant de le voir embrasser furtivement sa femme. Il sourit d'un air amusé et satisfait et mon sang bouillonne en moi. Comment cet homme fait-il pour que je le déteste ainsi en si peu de temps. Il s'éloigne alors et je me détend un peu en croisant le regard de Robyn qui a le regard brillant. Je ne comprend décidemment rien... Je ne veux pas la juger. Non je ne veux pas. Et je ne veux pas qu'elle pense que je l'a juge. Je profite de cet instant en tête à tête pour lui ouvrir mon cœur.. Ce que je ne fais que rarement, j'espère qu'elle en aura conscience :

"Tu sais Robyn.. En général, on tombe amoureux avant de se marier... pas l'inverse"

Je vois bien dans son regard qu'elle veut se défendre, qu'elle se renferme. Mais je ne veux pas qu'elle pense que je suis son ennemie ou que je la juge. Elle est une des rares à ne jamais l'avoir fait avec moi et ça, je le sais. Cela s'est toujours vu dans ses yeux. Moi je ne lui ai jamais rien montré d'autre que ce je montre à tout le monde. Peu cause, distante et peu démonstrative. Mais là.. Je m'inquiète vraiment pour elle et je ne le sens absolument pas cet Anglais. Je me risque à venir la rejoindre, contournant la table qui nous séparait et je viens poser ma main sur son bras. Mon visage reste inexpressif, seul mes yeux témoignant légèrement de la sincérité de mes mots. La pièce se vident et nous ne sommes bientôt plus que tous les trois. Les gens se rendent tous dehors pour profité des grillades que mon oncle proposent dans le jardin, devant la maison.

"Excuse-moi d'être aussi dure. Je ne veux pas te mettre mal à l'aise... Je suis de ton côté... es-tu.. Heureuse seulement ?" Je finis par lui demander.

Si elle me répond que oui. Avec toute la sincérité du monde, là je pourrais essayer de faire un effort. Du moins essayer.. Mais qu'elle ne me demande pas d'être joviale avec son mari. Je ne le suis avec personne d'ordinaire, donc avec cet individu que je juge infâme et profondément pervers je ne pourrais pas. Mais je me tairais s'il le faut; Je sais bien le faire ça... du moins en la présence de Robyn si la situation la rend beaucoup trop mal.. Mais si elle est si heureuse qu'elle semble l'être aux dires des voisins, je ne vois pas pourquoi elle hésiterait un seul instant. Mais.. Déjà que je ne crois pas en l'amour. Alors l'amour post-mariage... encore moins.

Le voilà déjà de retour. Je reprend ma posture droite et mon faciès inexpressif, combiné à ce regard noir qui à présent lui sera tout droit destiné.   

roller coaster

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

We just have one life. Take yours. And Live.
Just stop your crying, it's a sign of the times, Welcome to the final show, Hope you're wearing your best clothes ,You can't bribe the door on your way to the sky, You look pretty good down here, But you ain't really good7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 483
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : schizophrenic, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

family is not an important thing, it's everything.


life is about more than just surviving.

CAMERON NOAH SUJET COMMUN ABIGAIL ▲ ALICEAARONGARENCECAROL & AARON.


MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mer 24 Mai - 1:12

Garden party

Carol & Aaron & Robyn

Le ton, ainsi que les mots, employés par Carol ont tout d'ironiques. Robyn le sait, elle n'est pas dupe. Pas aussi naïve, non plus, qu'elle peut parfois le laisser paraître. Elle réussit pourtant à rester sereine et calme, à faire comme si de rien était. En même temps, qu'est-ce qu'elle va lui dire ? Qu'elle dit n'importe quoi ? Que, contrairement à ce qu'elle semble penser, Robyn, femme d'Aaron, le connaît mieux qu'elle, Carol leur voisine ? Non, ce serait mentir. Évidemment, elle a un ou deux détails en plus qu'elle en sa possession, mais à part ça ... Rien de bien grandiose. Elle ne s'agace pas, donc. Elle essaye plutôt de prendre de ses nouvelles comme elle peut, de passer au-dessus de ça. Un sourire aux lèvres, Robyn se contente de prendre le verre de Carol en la remerciant. Elle ne sait pas bien que dire de plus, face à tout ça. Le silence est peut-être le mieux à faire.

Si, jusque-là, Aaron est resté très silencieux, ce n'est plus le cas à présent. Il réplique. Et, sourcils froncés, Robyn passe de l'un à l'autre. Est-il possible qu'ils se connaissent déjà ? Elle en a l'impression en tout cas. Peut-être est-ce une impression complètement fausse ... Et il vaut peut-être mieux qu'elle reste sur cette idée. De toute façon, elle a mieux à faire que de se poser toutes ces questions ... Comme, peut-être, arbitrer le match/combat visiblement sur le point de commencer. Si Aaron en est à attraper sa main, c'est qu'il est vraiment sur le point d'exploser ... Voire d'imploser.

Et là, le téléphone d'Aaron sonne. Sauvés par le gong, comme on dit ! Pour une fois, Robyn est soulagée de l'entendre, cette fichue sonnerie qu'elle connaît par cœur. Parce que ça évite que la troisième guerre mondiale se déclenche ici et maintenant, au milieu de tous ces gens venus s'amuser, elle y compris. Il y répond, et le silence s'installe entre les deux jeunes femmes, seulement entrecoupé par les quelques bribes de la discussion de son mari. Robyn en profite pour boire quelques gorgées de sa boisson, un brin gênée apparemment. Elle regretterait presque de l'avoir poussé à venir ici avec elle, tiens ...

Avant d'aller passer ce fameux coup de fil -ça n'aurait pas pu attendre un peu ?-, Aaron dépose un baiser sur ses lèvres et Robyn ne rate rien de l'expression satisfaite qu'il prend, en coulant un regard en direction de Carol. Sérieusement ?! Elle lève les yeux au ciel, incapable de se freiner cette fois-ci. Et elle aurait peut-être dû, parce que ça ne va qu'empirer la rancœur que Carol semble tenir à Aaron. Pas à elle, bizarrement. Mais elle profite carrément de la disparition temporaire d'Aaron pour venir auprès d'elle ... Et lui dire quelque chose qui braque de suite Robyn. Elle croise les bras sur sa poitrine, son verre par-dessus histoire d'éviter de gâcher sa tenue. Sans doute consciente d'avoir été d'emblée dans l'attaque, Carol se reprend vite ... mais lui pose une colle. Si elle est heureuse ? La question ne lui a jamais été posée de cette façon. Pas même par elle-même, à vrai dire. Elle la regarde, silencieuse pendant quelques secondes, sans savoir quoi lui répondre. Est-ce qu'elle est heureuse ? L'évidence s'impose à elle, mais c'est son contraire qui s'échappe de sa bouche. « Oui, je le suis. » Froide, cette fois-ci. Elle n'a pas envie de l'entendre déclamer à quel point elle a fait une erreur, et bla bla bla, et bla bla bla. Ça ne l'intéresse pas. Elle essaye de calmer le jeu, néanmoins, en pointant du bout du doigt la boisson qu'elle est en train de boire. « Tu l'as préparée toi-même ? » Espérons que, lorsqu'Aaron reviendra, la discussion ne tournera pas au vinaigre.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
maneater
▲ en ville depuis le : : 01/05/2017
▲ mes mots d'amour : : 161
▲ mon sosie : : Tonkin la magnifique
▲ copyright : : BLBLBL
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : Church Street - Mr and Mrs XXX
▲ ce que je fais dans la vie : : Je cherche
▲ oooh needed me : :


"Don't know why you're on my circle"



▲▲

"J'ai pris l'habitude qu'on me pose une main sur l'épaule. Juste une main sur l'épaule qui témoigne de la pitié qu'on peut avoir à mon égard..et moi je vous regarde d'un air méprisant et j'espère juste qu'un jour on arrête de me mettre une main sur l'épaule..."



MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mer 7 Juin - 12:17

 
Garden Party !
Oui, je le suis. Est-ce cela sa réponse ? Avec ce ton si froid ? Pourquoi tout cela me semble-t-il faux ? Pourquoi ne puis-je croire à une telle vérité ? Une telle relation ? Quand bien même elle n'aurait rien contre son mari. Quand bien même ils finiraient peut-être par s'aimer... Robyn ne se rend-elle pas compte qu'à chaque fois qu'elle repensera au début de sa vie, elle n'y verra qu'un arrangement, qu'un plan pour son avenir et qu'elle n'a pas fait le choix de sa propre vie au bout du compte. Quand bien m'aime elle finirait par aimer cette homme.. Ne sera-t-il jamais son véritable choix ? Je reste sans parler, la regardant en tenant mon verre à la main et je ne sais pas quoi lui dire. Je pourrais dire tant de chose, je pourrais rester celle que je suis d'ordinaire et continuer ce que j'ai à dire en disant ce que je pense sans ménagement et sans songer à ce que cela pourrait entraîner comme conséquences.. Mais j'apprécie Robyn. Elle est de ces rares personnes dans cette ville à "en valoir la peine" et je ne veux pas lui faire de peine mais.. Je n'en pense pas moi. Mais me voilà déjà en train de me résigner à continuer.. Car je vois. Je vois très bien qu'au fond d'elle parler de ce sujet est quelque chose de déjà assez sensible comme ça.  

"Oui. Mais ne le dis à personne sinon personne ne voudra plus en boire" dis-je avec un sourire en coin.

Rentrer dans son jeu c'Est-ce que je fais. Elle veut détendre l'atmosphère.. Mais briser la couche de glace qui entoure ma carapace, ce n'est pas ce qu'il y a de plus évident. Je lance un regard à cet homme juste là, avec le téléphone à l'oreille qui ne semble pas le moins du monde mérité cette jeune femme si adorable et douce et je reporte mon attention sur cette dernière. Je pose mon verre derrière moi et m'approche un peu plus d'elle pour entrer dans la confidence. Je ne veux pas qu'il entende, non je ne veux pas.. Et je ne veux pas non plus qu'une personne qui viendrait entrée dans la pièce non plus. Nous ne sommes plus que trois dans le salon, les gens s'étant précipité dehors pour profité des grillades de mon oncle. Je prend son bras et pose une main dans son dos, d'un air infiniment protecteur.. Je suis ainsi, bien qu'on ne le voit pas vraiment. Maternelle et protectrice envers ceux que j'en juge digne :

"Tu sais.. Si tu as besoin de quoique ce soit enfin.. Je suis juste à côté ok ?"

J'en fais peut-être trop, mais cela m'est égale. Je veux qu'elle sache que je suis là pour elle. Que je n'ai pas été si longtemps avec elle en classe pour que nous ne soyons plus que voisine de pallié.  Je ne connais pas cet homme, cet Aaron. Peut-être est-il un homme bien, qui sait ? Mais ni elle, ni moi nous le connaissons ce qui est le fond du problème.. Je reste sur le qui vive jusqu'au jour où je verrais réellement et sincèrement un couple resplendissant de bonheur, même si l'amour est un concept auquel je ne crois pas.. Et auquel je ne pense jamais croire, me fermant totalement à l'idée de pouvoir ressentir quoique ce soit un jour.  
   

roller coaster

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

We just have one life. Take yours. And Live.
Just stop your crying, it's a sign of the times, Welcome to the final show, Hope you're wearing your best clothes ,You can't bribe the door on your way to the sky, You look pretty good down here, But you ain't really good7 YEARS, LUKAS GRAHAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 483
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : schizophrenic, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

family is not an important thing, it's everything.


life is about more than just surviving.

CAMERON NOAH SUJET COMMUN ABIGAIL ▲ ALICEAARONGARENCECAROL & AARON.


MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn Mar 13 Juin - 14:16

Garden party

Carol & Aaron & Robyn

Robyn se sait fort peu convaincante dans le rôle de la mariée heureuse. Mais elle ne peut pas faire mieux, pas maintenant. Pas devant Carol, non plus. Elle devine sans trop de problème qu'elle n'approuve pas. Et Robyn ne sait franchement pas si elle le prend bien ou non. D'un côté, c'est plutôt agréable de se dire qu'elle s’inquiète potentiellement pour elle. Mais d'un autre, ce sont ses affaires à elle, et à personne d'autre. Ça s'étend jusqu'à Aaron, bien évidemment, mais pas au-delà. Et elle n'a pas envie qu'on lui dise sans arrêt qu'elle a fait une erreur, qu'elle aurait dû y réfléchir à deux fois avant d'accepter cet arrangement ... Elle le sait. Elle est au courant de tout ça. Mais elle l'a fait en son âme et conscience. Difficile de dire si elle le regrette ou non, mais ce qui est fait est fait. Et elle est assez grande pour assumer les conséquences de ses décisions. Alors elle change habilement de sujet, après qu'un silence ait plané pendant quelques secondes. Elle sourit, en constatant que Carol entre dans son jeu. C'est nettement mieux ainsi. Elles ne vont pas épiloguer sur le reste. « Très bien, je garde le secret. » Elle porte le verre rempli à ses lèvres, et en boit une gorgée. « Mais je ne vois pas pourquoi tu ne veux pas que ça se sache : c'est très bon. » Et elle ne dit pas ça pour lui faire plaisir, c'est vraiment le cas. C'est délicieux. Cela dit, il lui semble que Carol ne s'entend pas avec grand monde, en particulier ici, alors elle peut deviner que ça vient plutôt de ça, pas d'une honte quelconque à l'idée que sa préparation soit imbuvable.

Quand Carol se rapproche d'elle discrètement, Robyn ne sait d'abord pas quoi en penser. Elle ne bronche pas, se laisse plutôt faire. En même temps, elle ne la craint pas. Elle l'apprécie même, Carol. Elles ont bien sûr leurs points de désaccord, et elles n'ont pas particulièrement cherché à garder le contact pendant tout ce temps, mais dans l'ensemble, elle l'apprécie. Elle est plutôt sympa. Et ce qu'elle lui dit, cette fois, lui réchauffe le cœur. C'est toujours agréable de savoir qu'il y a des gens autour de soit sur qui compter. C'est peut-être méchant, mais après tout ça, Robyn ne pensait pas pouvoir réellement compter sur Carol. Mais visiblement, elle s'est trompée. La découverte de la réalité n'en est que plus satisfaisante. Elle lui sourit de nouveau. « C'est gentil à toi, merci. » Elle ne peut pas dire grand chose de plus après ça. « Et si tu as besoin de quoi que ce soit aussi, tu sais où j'habite. » Evidemment qu'elle le sait. Elles se sont croisées une fois ou deux de loin. Mais c'est sans doute la première fois depuis un petit bout de temps qu'elles peuvent réellement discuter. « Même si c'est juste une affaire de sucre, de lait, ou que sais-je encore ... » Plaisanter pour atténuer l'aspect solennel de la situation, qui la met un brin mal à l'aise. Et puis, Aaron pourrait revenir à tout moment, et elle n'est pas certaine d'avoir envie qu'il s'imagine qu'elles complotent dans son dos. Ce n'est pas le cas du tout. Du moins, pas pour Robyn, elle ne sait pas ce qu'il en est du côté de Carol.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn

Revenir en haut Aller en bas

Garden Party ▲ Carol & Aaron & Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Garden Party
» The third temptation [Aaron]
» Doktè tout bon Carol Berotte Joseph rektè Mass. Bay's College
» Aaron Ekblad
» Bisounours Party | V. 2.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Cause your love got the best of me
 :: Church street :: Habitations
-