AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
shape of you
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 321
▲ mon sosie : : Douglas Booth
▲ deuxième compte : : un seul me suffit
▲ copyright : : regarde dans les coins
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : de retour à Greeneville, dans une maison sur Church Street à l'ancienne très pittoresque, où la végétation s'est parfaitement installée
▲ ce que je fais dans la vie : : Restaure les fresques de l'église de Greeneville armé de ses pinceaux et de ses palettes de peinture
▲ oooh needed me : : /

MessageSujet: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Mer 17 Mai - 22:24

Cela faisait quelques jours que je pensais à Robyn. La dernière fois que l'on s'est vus c'était il y a un peu plus de trois semaines... Et il s'en était passées des choses entre temps. En effet, j'avais chuté, entre autres délectables moments, de mon toit deux jours après notre « rencontre ». Hospitalisé quelques jours, il m'avait fallu un peu de temps pour me remettre. Par la suite, j'avais trouvé un travail en tant que peintre/ restaurateur à l'église de Church Street même si mon bras droit était dans le plâtre. Puis Bea m'avait fait la surprise de sa visite... Enfin, voilà, j'avais été retardé. Alors en ce beau mardi matin, je me rendais une lettre à la main à la maison d'en face qui était celle de ma voisine Robyn. «  Je t'avais dit que je reviendrais si tu ne m'appelais pas ahah. Si le coeur t'en dit, je te donne rendez-vous aux pommiers de la vallée de Church Street ! C'est près du ranch si tu ne connais pas... Vers 19h ce sera très bien. Je t'embrasse – sur la joue ahah -. Cameron. » Un petit sourire aux lèvres, je la glissais sous sa porte d'entrée. Puis, je jetai un regard un peu amusé vers sa maison, j'espérais qu'elle viendrait.


Pour l'heure, je cueillais les fruits et légumes qui avaient poussé dans mon potager. Du mieux que je pouvais, avec ma seule main valide, je tâchais de faire une salade une fois rendu dans la cuisine. Puis je plaçai tout au frais en me disant que j'allais passer le reste de l'après-midi à dormir au soleil dans mon jardin. Mais j'étais tombé sur Bea qui avait trouvé, je ne sais comment, le moyen de me convaincre de rester quelques jours chez moi. Ses regards me perturbaient, mais je tâchais de l'ignorer. Elle avait sûrement du remarquer mon p'tit manège. «  Je mange pas là ce soir. » lui lançais-je simplement en m'en allant avec le picniq sur le dos pour aller voir Robyn. Dans la mesure où Robyn viendrait. Dans le cas contraire, j'avais emmené une toile avec de l'acrylique pour m'occuper en profitant de mon super repas. Et puis cela faisait longtemps que j'avais envie de peindre un coucher de soleil de Grenneville. 


Il était 20h passé et Robyn n'était pas venue. J'étais un peu déçu, mais tant pis. C'était son choix. Me posant sur le plus haut mont de la vallée, je posai soigneusement ma toile sur son chevalet. Je sortis les tomates cerises de leur tupperware pour faire des pauses - et m'empiffrer- entre deux coups de pinceaux. C'était étrange, mais je me sentais bien à cet instant. Peut-être que Grenneville m'avait plus manquée que ce que j'imaginais. Et puis l'air était si pur ici. Cela changeait de l'air vicié de New York. Tranquille, l'esprit libre et apaisé, je peignais avec passion et application les rues, lumineuses dans la nuit, de Greeneville que je pouvais parfaitement contempler de mon point d'observation. 

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·


We used to play all the games where no one's the winner. We used to laugh and make lies sound even better —
Little Sister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 564
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : blue walrus, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Jeu 18 Mai - 21:25

alouette, gentille alouette

Cameron & Robyn

Trois semaines, c'est long. Mais pour être tout à fait franche, c'est passé très vite aux yeux de Robyn. Du coup, elle n'a pas trouvé le temps d'appeler Cameron. Le courage, surtout ... Qu'est-ce qu'elle lui aurait dit ? Et surtout, comment ? Elle est gênée parce qu'elle ne lui a pas dit toute la vérité ... Elle lui a caché plus qu'autre chose, en fait. Il l'a peut-être deviné lui-même - grâce à son alliance notamment -, mais elle a tout fait pour contourner les infos qui auraient pu lui fournir cette info. C'est ridicule, elle ne sait même pas pourquoi elle en est arrivée là. Mais c'est fait, elle ne peut plus revenir en arrière. Et le temps s'est écoulé sans qu'elle s'en rende réellement compte. Dans le salon, Robyn est armée de ses lunettes de vue afin de lire tranquillement, sans se donner un mal de tête. Elle est cocooné au fond d'un fauteuil trèèès confortable, mais un bruit la fait lever les yeux de sa page. Elle s'arrête au milieu d'une phrase. Elle marque l'endroit où elle en était et se dirige vers la porte. Ça ne peut pas être Aaron qui rentre déjà, elle en est sûre. Intriguée, ses yeux se posent rapidement sur un papier qui a visiblement été glissé sous la porte. Premier réflexe, elle regarde dans le judas mais il n'y a -déjà- plus personne. Alors elle se penche pour attraper le papier, qui s'avère en fait être une lettre ... De Cameron. Un sourire se glisse malgré elle sur ses lèvres, elle aurait vraiment dû le contacter elle-même. Il n'a pas l'air de lui en tenir rigueur, cela dit. Elle retourne lire son livre pour le reste de l'après-midi. Elle a du temps devant elle ... Ou pas. En milieu d'après-midi, elle a la -mauvaise- idée de se poser de nouveau sur son fauteuil. Sauf que cette fois, elle s'endort. Et elle n'ouvre les yeux qu'un sacré bout de temps plus tard.

Sautant sur ses pieds, elle attrape son portable. Oups. Il est dix-neuf heures. Merde, elle va être en retard, c'est sûr ! Elle traverse à toute vitesse la maison, saute sous la douche et enfile les premiers vêtements qui lui tombent sous la main. Un jean et une tunique blanche, cela fera amplement l'affaire. Elle fait aussi vite que possible, mais Aaron rentre entre temps. Elle lui annonce alors qu'elle ne sera pas là pour la soirée - prétextant un rendez-vous avec des amis, ce qui n'est pas faux - et part aussi vite que possible. Le temps qu'elle arrive sur place, l'heure a sacrément tourné. Elle trouve les pommiers sans trop de problème, mais il s'agit maintenant de le repérer, lui. Ce qui s'avère plus simple qu'elle ne l'avait imaginé : il est bien installé, et facilement reconnaissable. Elle le rejoint en quelques foulées rapides. « Cameron ! » Elle aurait peut-être dû le retenir, celui-là. « Désolée pour le retard, je me suis endormie à une heure improbable. » C'est qu'elle ne dort pas très bien, ces temps-ci. Ses yeux se posent alors que la peinture qu'il a commencée, et un sourire étire ses lèvres. « Vais-je avoir le droit de voir le maître à l’œuvre ? » Elle en fait trop peut-être ? Mais elle s'en veut d'arriver si tard, aussi ...
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

en présence très réduite jusqu'au 9 août
You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shape of you
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 321
▲ mon sosie : : Douglas Booth
▲ deuxième compte : : un seul me suffit
▲ copyright : : regarde dans les coins
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : de retour à Greeneville, dans une maison sur Church Street à l'ancienne très pittoresque, où la végétation s'est parfaitement installée
▲ ce que je fais dans la vie : : Restaure les fresques de l'église de Greeneville armé de ses pinceaux et de ses palettes de peinture
▲ oooh needed me : : /

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Sam 20 Mai - 2:45

Concrètement, j'étais dans mon monde. Quand je travaillais mon art pour le plaisir, j'étais comme ailleurs. Sur mon petit nuage en quelque sort. En général, je ne pensais plus à rien si ce n'est m'appliquer en profitant du sentiment agréable qui se propageait dans toutes les fibres de mon corps et de mon esprit en long en large et en travers. Il n'y avait rien de mieux que cela. Après tout, tout le monde le dirait en parlant de sa passion, non? Enfin voilà, j'étais concentré sur le manoir Dalgaard que je pouvais observer au loin pour essayer de faire ressortir et jaillir sa grandeur puissante par rapport aux demeures plus modestes qui l'entouraient. J'utilisais beaucoup de noir et de brume pour qu'on sente cette magie mystique qui s'en dégageait. J'adorais cet endroit, je le trouvais vraiment d'une austérité majestueuse. D'un point de vue artistique. Enfin, voilà, j'allais mettre un léger coup de pinceau pour parachever un effet de brume autour du manoir lorsque j'entendis mon prénom. Malgré moi, je sursautai  en manquant de peu de donner un coup de pinceau malheureux qui aurait pu tout gâcher. Je me retournai une main sur le coeur. Celui-ci battait trop vite, j'avais clairement eu un coup de frayeur. Cela ne servait à rien de se mentir. Mon regard croisa directement celui de la personne qui m'avait appelé, il s'agissait de Robyn. Un léger sourire s'étendit sur mes lèvres. " Oh c'est toi. " énonçais-je, content de la voir. " Tu es venue finalement... " ajoutais-je dans un ton constatatif, mais toujours sympathique en la regardant dans les yeux. Elle se justifia sur son retard, elle s'était endormie à une heure "improbable". Et là, j'imaginais Robyn s'endormir dans son rockin' chair à 4 heures de l'après-midi, la bouche ouverte, le livre par terre. Ce qui me fit rire. Mais en même temps, je ne pouvais rien dire, moi-même je faisais souvent des siestes le week-end. J'étais un vrai dormeur, j'adorais rêver. Enfin bref, je la regardais souriant et compréhensif. " C'est pas grave. C'est déjà bien que tu sois là. " énonçais-je simplement et honnêtement. " Et puis t'as de la chance, j'ai pas touché à la salade. " l'informais-je dans un sourire en montrant mon sac entrouvert du bout de mon nez. Robyn remarqua mon tableau et me demanda si elle pourrait voir le maître à l'oeuvre. Je riais, parce que j'étais ainsi, comme je l'ai souvent répété, je rigole pour rien. " Je ne sais pas... tu es arrivée en retard, je ne suis pas sûr que tu mérites. " je l'embêtais plus qu'autre chose. De toute façon, je n'allais pas peindre devant elle, elle s'ennuierait comme un rat mort. Mais j'avais une idée subitement et cela du se lire dans mon regard plus pétillant dans le sien. " Attends j'ai bien mieux pour toi... Si tu veux, je te laisserais peindre le ciel. C'est ce qu'il y a plus de facile, si tu fais une nuit noire, sans étoiles. " j'énonçais dans un sourire, c'était ce que je comptais faire au final. Puisque le coucher de soleil avait duré trop peu de temps pour que je puisse le capturer. 

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·


We used to play all the games where no one's the winner. We used to laugh and make lies sound even better —
Little Sister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 564
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : blue walrus, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Sam 20 Mai - 23:58

alouette, gentille alouette

Cameron & Robyn

En arrivant un peu -beaucoup- comme une bourrin, Robyn se doutait qu'elle lui ferait peur. C'est le cas, visiblement. Il sursaute, mais elle ne dit rien là-dessus, se contentant de s'excuser pour son retard. Elle arrive bien après l'heure planifiée -par Cameron, et lui seul certes-, elle ne peut quand même pas se permettre d'être désagréable, ou même de se moquer de lui ... « Oui je suis venue. C'était prévu ! » Dans sa tête, en tout cas. Elle n'avait juste pas planifié de s'endormir comme une merde sur son fauteuil. Du jamais vu ! Mais surtout, du grand n'importe quoi. Ce n'est pas une heure pour dormir, elle n'est pas le genre de personne à faire la sieste. Enfin, qu'importe, Cameron l'accueille avec le sourire et elle est contente de constater qu'elle n'a pas tout fait capoter en se comportant comme la dernière des crétines. « Oh oui, j'en ai de la chance. » Il n'a pas touché la salade ! Elle sort quand même la bouteille de vin blanc qu'elle a ramenée de chez elle. Sa façon de se faire pardonner d'arriver si tard, sans doute. « Et que serait un pique-nique sans son vin, hein ? » Loin d'elle d'envie de le -et de se- saouler, mais elle n'allait quand même pas venir les mains vides. Elle s'autorise à s'installer à ses côtés, avant d'observer la toile qu'il est en train de peindre. Ses yeux s'écarquillent quand il dit qu'il n'est pas sûr qu'elle mérite de le regarder faire parce qu'elle est arrivée en retard, mais finit par comprendre que c'était une blague. Bon sang, elle n'est pas douée pour ça ... Elle ne l'a jamais été d'ailleurs, et les choses ne risquent pas de s'améliorer avec le temps. Il a visiblement une idée ... Et laquelle ! Elle se racle la gorge, un brin gêné. « Arrête ... La dernière fois que j'ai peint j'avais six ans, deux dents en moins, et je faisais un arc-en-ciel sur un papier d'imprimante. Je n'oserai jamais toucher tes pinceaux, et encore moins ta peinture. » Vous imaginez un peu ? Ce serait un massacre ! Il n'a pas idée de ce dans quoi il voulait mettre les pieds. Heureusement, elle est là pour lui remettre les idées en place et lui faire entendre question. Hors de question qu'elle s'essaye à ça, elle gâcherait tout et s'en voudrait pour le reste de ses jours. « Tu devrais plutôt me dire comment tu vas, depuis le temps. » Habile changement de sujet qui, elle l'espère, fonctionnera comme elle l'espère. Rien n'est moins sûr cela dit, elle ne le connaît pas encore assez pour avoir une quelconque certitude sur quoi que ce soit ... Peut-être, d'ailleurs, qu'il lui en veut aussi de n'avoir jamais appelé comme il était prévu qu'elle le fasse. Elle s'excusera pour ça aussi ... En temps voulu.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

en présence très réduite jusqu'au 9 août
You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shape of you
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 321
▲ mon sosie : : Douglas Booth
▲ deuxième compte : : un seul me suffit
▲ copyright : : regarde dans les coins
▲ âge : : 25 ans
▲ mon adresse : : de retour à Greeneville, dans une maison sur Church Street à l'ancienne très pittoresque, où la végétation s'est parfaitement installée
▲ ce que je fais dans la vie : : Restaure les fresques de l'église de Greeneville armé de ses pinceaux et de ses palettes de peinture
▲ oooh needed me : : /

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Mer 21 Juin - 0:54

" C'était prévu, certes, mais un peu au dernier moment. " rétorquais-je dans un sourire en lui faisant un clin d'oeil amusé. Maintenant qu'elle était là, j'émergeais de mon monde. " J'aurais compris si tu devais interviewer quelqu'un ou je sais pas, avoir un autre truc de "vraiment" prévu." ajoutais-je sans chercher à dénigrer l'importance de ce rendez-vous - si on peut l'appeler ainsi - en me dirigeant nonchalamment vers mon sac-à-dos, trifouillant à l'intérieur. D'ailleurs c'est parce que je cherchais mes enceintes - oui oui j'en avais emmenées - qu'elle me présenta alors une bouteille de vin, ce qui me fit sourire de cette manière si particulière. " Le pique nique ne serait sûrement pas aussi génial qu'il va le devenir. Mais waouh! Fallait pas. " déclarais-je sincèrement content en m'approchant d'elle pour attraper le Jurançon et en lire la belle étiquette, comme si j'y connaissais quelque chose. Ahah. Avant que je me ridiculise du fait de mon ignorance dans le domaine de l'oenologie, je pris les devant. En effet, j'ai fini par relever mon regard rieur dans le sien, un sourire amusé - quoiqu'un peu gêné - au coin des lèvres. " Autant être honnête, j' y connais strictement rien. Je compte sur toi pour ne pas avoir à le recracher à la première gorgée." ajoutais-je, toujours souriant, en allant chercher des gobelets en plastique (oui oui, mon sac il est magique, il y a tout dedans). " Bon pendant que t'admires la toile, j'installe tout. " expliquais-je en liant le geste à la parole. En fait quand je dis installer, c'est surtout mettre une vieille nappe cochonou histoire qu'on ai pas à s'asseoir parmi les insectes. Il y en avait partout qui fourmillaient ici. Robyn m'apprit qu'elle n'avait pas peint depuis très longtemps et qu'elle n'oserait pas toucher à mon oeuvre. Cela me fit sourire, elle avait de l'humour l'air de rien, mais c'est surtout que les gens me faisaient souvent cette réflexion. Ajustant un coin de la nappe avec des petits cailloux pour mieux y mettre les enceintes noires que j'avais apportées, je pris un peu de temps avant de me retourner vers la rouquine, me relever et lui répondre. " L'art c'est subjectif. Du moment que tu t'amuses on s'en fiche que tu gâches l'intégralité de mon travail. " rétorquais-je dans un sourire, avec toujours ce brin d'humour caractéristique, mais toujours accompagné d'un  sourire assez doux que j'avais. Pour le coup, je me trouvais plutôt sage avec ce genre de réflexion. 

Tout en la regardant, j'haussais les épaules. Au final des tableaux j'en avais plein, elle pouvait bien "ruiner" celui-là. " Bon tu viens manger? J'ai faim." ajoutais-je en changeant de sujet tout en m'installant en tailleur sur la nappe qui était plutôt étendue, le téléphone à la main pour choisir une musique d'ambiance. " T'aimes quoi déjà? Je sais plus si tu me l'as dit... " avouais-je dans une grimace, mais non sans sourire. " Au pire, tu vas devoir supporter mes goûts. " énonçais-je (presque) sadiquement en mettant du Miley Cyrus sans honte. " You gooot the beeest of both wooorld! ça c'est du bon son." approuvais-je en chantant tout en imitant les rockeurs en secouant mes cheveux d'avant en arrière, bien sûr c'était pour rire, ce n'était pas du tout mon genre de faire cela. En toute honnêteté, je crois n'être jamais allé à un concert de rock. La jeune femme me demanda comment j'allais. " Bah bien. " rétorquais-je platement en haussant un sourcil surpris, ne m'attendant pas à cette question. J'écoutais toujours la musique en dansant légèrement dessus, j'avais vraiment honte de rien, tout en gardant le fil de la conversation avec Robyn. " Enfin mis à part le plâtre qui est un peu handicapant quand même, mais sinon ça va." assurais-je en occultant sciemment et totalement le fait que ma tarée d'ex était revenue non seulement dans ma vie, mais en plus qui habitait chez moi. Avec attention, j'analysais les traits de son visage. " Et toi ça va? T'as l'air d'avoir un truc qui te pèse sur la conscience... " hypothésais-je doucement dans un délicat sourire, une lueur curieuse dans les yeux, en voulant lui faire cracher le morceau sans savoir une seconde ce que c'était. Tout en attendant sa réponse, je lui servais, puis me servais, de la salade dans une assiette en carton (oui oui ça aussi j'en avais apportées) en essayant de ne pas en foutre par terre.

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·


We used to play all the games where no one's the winner. We used to laugh and make lies sound even better —
Little Sister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
love on brain
▲ en ville depuis le : : 27/04/2017
▲ mes mots d'amour : : 564
▲ mon sosie : : Emma Watson.
▲ copyright : : blue walrus, beerus.
▲ âge : : 25 ans.
▲ mon adresse : : church street, greenevile.
▲ ce que je fais dans la vie : : journaliste free-lance, aspirante écrivaine.
▲ oooh needed me : :

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn Dim 25 Juin - 23:20

alouette, gentille alouette

Cameron & Robyn

Ce pique-nique est, effectivement, plus improvisé qu'autre chose. M'enfin, Cameron semble tout de même s'y être bien préparé ... Et avoir pensé à tout. De ça, Robyn s'en rend compte au fil des minutes qui s'écoulent. Elle regrette d'autant moins d'avoir apporté avec elle une bouteille de vin, ce qui la fait un peu moins passer pour la fille qui s’incruste. Bon, elle a été invitée mais tout de même, elle n'a pas été éduquée comme ça. Elle n'aurait pas supporté de venir les mains vides. Alors qu'il lui dit qu'il ne fallait pas, elle se contente de hausser les épaules. Bien sûr qu'il fallait ! Et c'est parfaitement normal. « Ça devrait aller, je crois que sur ce coup-là tu peux me faire confiance. » Elle a quand même été élevée dans une famille de la "haute" - et elle n'est toujours pas sûre d'aimer ça -. Des vins, elle en a souvent bus. Cela ne signifie pas non plus qu'elle a des goûts extra mais bon, ils verront bien. Pour l'instant, elle est trop occupée à admirer la toile comme il le dit si bien. A tel point qu'elle le laisse tout installer sans rechigner. Elle donnera un coup de main pour débarrasser, à la limite. Faut surtout là, tout de suite qu'elle essaye de le convaincre d'abandonner l'idée de la faire peindre. Non seulement c'est la honte pour elle parce qu'elle ne réussira jamais à faire un truc potable, mais en plus ce serait gâché ce qu'il a fait. Et elle s'y refuse. Ses arguments ne semblent pas fonctionner sur Cameron mais bon, elle n'a pas besoin de le convaincre. Elle doit surtout tout faire pour se tenir à distance des pinceaux. Ce n'est pas comme si, de toute façon, il pouvait la forcer à quoi que ce soit. Et puis elle a faim. Alors elle l'écoute, et s'installe à ses côtés sur une nappe qu'il a installée sur le sol. Visiblement, il a pensé à tout ... Même à l'enceinte pour lancer de la musique. Mais quelle musique ! Elle fronce les sourcils en le regardant chanter et danser, un brin intriguée. C'est quoi ça ? Elle n'a jamais entendu ça, et elle ne le regrette vraiment pas. Son monde était peut-être même plus brillant avant que cette musique n'atteigne ses oreilles. Mais elle est trop bien élevée pour le lui faire remarquer. « Qu'importe, mets ce qui te plaît ça m'ira très bien. » Elle va s'adapter, et s'efforcer de ne pas grimacer à chaque nouvelle chanson. Peut-être bien qu'une musique finira par lui plaire, qui sait ? Robyn ne relève pas le ton étrange que prend Cameron pour répondre à sa question. Visiblement, il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui demande comment il allait. « Qu'est-ce que tu as fait ? » Curieuse, ses yeux se posent sur le fameux plâtre. « Mais non moi ça va. » Qu'est-ce qu'il a bien pu voir qui puisse le mettre sur cette voie ? Elle doit faire gaffe, elle devient trop transparente quand il est dans les parages. « Mais dis-moi, tu n'as pas empoisonné cette salade ? Comment on est arrivé à la conclusion la dernière fois que t'étais peut-être bien dérangé, tout ça ... » Oh oui génial ! Elle est très douée pour balancer des plaisanteries et ainsi changer de sujet, dis donc ! Espérons juste qu'elle ne l'ait pas froissé.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

en présence très réduite jusqu'au 9 août
You don't own me, I'm not just one of your many toys. You don't own me, don't say I can't go with other boys, don't tell me what to do and don't tell me what to say. Please, when I go out with you, don't put me on display.

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn

Revenir en haut Aller en bas

Alouette, gentille alouette. Feat. Robyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pâtisseries volantes ○ Feat Robyn ♥ / Finish
» Mayde, mayde... } Feat Robyn ♥ [Fe]
» Now I can see you again! [feat Robyn en sucre]
» Plume d'alouette {topic de demande de lien}
» « Misaki — Point du jour l'alouette chante du fond de la pluie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Cause your love got the best of me
 :: Church street :: Ranch
-