AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

△ i need somebody.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: △ i need somebody. Mer 14 Juin - 16:45

i need somebody.
sarah ft, nikolaï.

Il fallait toujours que tu fasses quelque chose qui ne fallait pas. Tu n'as jamais réussi à faire une chose dans les bonnes règles, il faut toujours que tu fasses du mal ou aux autres, ou à toi même. Ce soir là, tu venais de quitter ton meilleur ami pour rentrer chez toi. Il fallait dire que tu étais torché bien comme il fallait. Tu avais pourtant bien commencé la soirée, tu étais de bonne humeur, tout allait bien pour toi, tu passais un bon moment avec ton ami et c'est en fin de soirée que tu te sentais mal, comme une envie de quitter le bar à toute vitesse pour pouvoir prendre une bonne bouffée d'air frais où personne ne pouvait ni te voir ni te parler. Assurant à Sevan que tout allait bien et que tu allais appeler un taxi pour ne pas risquer un accident, comme si que cette situation était un réel soucis pour toi alors que tu t'en fichais comme de ton premier slip de bain. Une bonne marche te ferait du bien, tu en étais persuadé. Alors tu arpentais les rues de Greeneville, téléphone portable en main, passant devant deux gars avec une capuche sur leur tête entrain de fumer un pétard suivant l'odeur. Une chose entraînant une autre, ils voulaient te raquetter, eux, deux maigrichons défoncés voulaient te faire du mal à toi. D'un rire intérieur, tu ne laissais rien paraître et continuais ta route pensant être la meilleure chose à faire, seulement ils n'étaient pas décidés à lâcher l'affaire et ont commencés à porter les coups. Le sang ne fit à peine un tour dans ta tête que tu en frappais un à sang tandis que l'autre essayait de vous séparer et par la même occasion de t'immobiliser aussi. Tu n'avais sûrement pas une force surhumaine mais tu savais très bien te battre depuis tout ce temps et puis deux maigrichons qui n'étaient pas dans leur état normal arrangeait la chose. Seulement la police arrivait en même temps lorsque tu lâchais ton poing dans le nez du second gars. « Vous êtes loin d'être inconnu des services de police à ce que je vois. » Arrivé au poste de police dans une salle où un agent te parlais, tu soupires, essayant de garder le minimum de calme qu'il te restait. « Vous avez agressé deux personnes de sang froid monsieur Moskov. » Il poursuit, un peu moins coopératif que précédemment. Alors tu tapes sur la table, prêt à te lever et lui coller ton poing dans la figure. « J'ai été agressé! » Tu protestes, limite en criant de toute force. « Oh, on se calme Poliakov! T'as quelqu'un à appeler? » Tu lui donnes le nom et le numéro d'une personne que tu pensais être la plus apte à t'aider et surtout venir te chercher à cette heure tardive de la nuit, et tu attendais patiemment dans ce qui semblait être une cellule. 
Made by Neon Demon x macfly
Revenir en haut Aller en bas
avatar
remember me
✉ en ville depuis le : : 03/05/2017
✉ mes lettres d'amour : : 158
✉ mon sosie : : kaya scodelario.
✉ copyright : : © balaclava.
✉ âge : : twenty-four yo.
✉ mon adresse : : santa fe.
✉ ce que je fais dans la vie : : secretary at santa fe's town hall.

MessageSujet: Re: △ i need somebody. Mar 27 Juin - 0:02

"you're lovin' on the psychopath sitting next to you,
you're lovin' on the murderer sitting next to you,
you'll think, how'd i get here, sitting next to you?"
--------------- ---------------
Le mariage d'une des clientes de Sarah avait lieu demain. En théorie, tout était prêt. La jeune organisatrice de mariage avait travaillé d'arrache-pied pour répondre aux attentes les plus saugrenues de cette riche femme d'affaire qui désirait un mariage grandiose. La liste d'invités s'étendait à plus de deux cent et la robe de la mariée coûtait au moins cent mille dollars. Alors autant dire que chaque détails de cette journée avait nécessité un travail considérable. Ce soir, Sarah avait une unique envie ; dormir. Afin de rattraper les heures de sommeil perdues pendant cette organisation, mais aussi pour apparaître pimpante lors de ce mariage où beaucoup de gens importants seraient présent. C'était lors d'événements comme celui-ci que le carnet clientèle de la belle grossissait le plus. Les gens admiraient son travail ainsi que le travail des entreprises qui avaient participé à ce jour et parfois, son nom ressortait. Des gens pouvaient être désireux de vouloir la rencontrer, il lui fallait donc être totalement opérationnelle. Et puis, il y avait toute l'organisation de la journée à suivre et à coordonner. Par conséquent, suite à un dîner léger et un brossage de dents, Sarah s'était engouffrée confortablement dans son lit afin de laisser Morphée l'emmener dans son pays merveilleux.
[...] Un affreux bruit réveilla la jeune femme. Ne comprenant pas à quoi ce dernier correspondait, elle se leva et reprit légèrement ses esprits. C'était le téléphone fixe. Sarah regarda son portable. Trois heure quarante-deux. Qui pouvait bien l'appeler à cette heure-ci? Elle se dirigea donc dans le salon et alluma la lumière qui agressa inévitablement ses petits yeux fatigués. Le téléphone résonnait encore et encore. Elle finit par décrocher. Lorsqu'un homme lui affirma que c'était la police, son cœur fit un bond. Là pour le coup, elle était réveillée. Ses pensées allèrent directement vers Tyler. La seule raison pour laquelle la police pouvait l'appeler était si il lui était arrivé quelque chose lors d'une intervention. Elle fut cependant rapidement rassurée d'entendre que cet appel n'avait rien à voir avec son petit-ami. Cela concernait Nikolaï, un autre ex d'une de ses sœurs avec lequel Sarah était devenue proche. Certes, c'était plutôt bizarre. Mais la vie faisait en sorte que parfois, des choses surprenantes arrivaient. C'était d'autant plus étonnant avec Niko, qui était un ancien mafieux que l'on pourrait qualifier de "dangereux". Après le soulagement vint la colère. Qu'est qu'il avait pu bien encore faire? Ni une ni deux, Sarah informa la police de son arrivée, bien décidée à en faire baver à son ami. Les cheveux en bataille, elle enfila un jean, un sweat et attrapa ses clés de voiture pour se rendre au poste de Greeneville.
Quelques minutes plus tard, la jeune femme entra dans ce dernier. Elle aperçu deux officiers qui se tenaient à l'accueil, riant devant un écran d'ordinateur. Elle s'approcha avant que l'un deux dirige ses yeux vers elle. "Ah, c'est vous la petite-amie de notre rayon de soleil là-bas?" demanda l'officier en pointant Nikolaï du doigt. Il était dans une cellule, et avait l'air bien éméché. Sarah fit les gros yeux en lâchant un rire ironique. "Vous rigolez j'espère?" rétorqua t-elle avec insistance pour montrer au policier que leur relation n'avait rien de romantique. Si il y avait un mec qui était à des milliers d'années lumières de ce que Sarah recherchait, c'était Niko. Il était vulgaire, quasiment dénué de manières, violent et un tantinet misogyne en plus de ça. Bien entendu, la belle avait conscience que la faute ne reposait pas que sur lui. Il avait grandi dans un environnement hostile et avait du faire ce qu'il avait du faire pour survivre. Dans un sens, Sarah arrivait à voir à travers ça. Et puis, l'habit ne faisait pas le moine. "Je suis juste la bonne poire qui se soucie pour lui. Je peux le voir?" demanda la jeune femme en continuant d'observer Nikolaï dans sa cellule. L'officier daigna se lever en soupirant. Sarah le regarda avec dédain. En chemin jusqu'à son ami, le policier expliqua les raisons de son arrestation. Cependant, ils ne semblaient pas très enclins à l'inculper de quoi que ce soit, ils souhaitaient juste le garder pour la nuit. "T'as cru que j'étais ton avocate?" demanda finalement Sarah alors que l'agent s'en allait pour les laisser discuter. La demoiselle était énervée. Elle pouvait paraître cucul la praline mais ça n'était pas le cas. Elle n'allait pas le laisser s'en sortir comme ça. Elle, qui avait tellement besoin de son sommeil. Elle remarqua finalement les mains du jeune homme ouvertes et pleines de bleus avant de soupirer. Elle savait qu'en l'occurrence ce n'était pas de sa faute, mais pourquoi toujours tant de violence?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

△ i need somebody.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-