AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUBLIEZ PAS DE CRÉER VOTRE BOITES AUX LETTRES (partie communication)
VENEZ VOUS INSCRIRE AUX GROUPES DE DISCUSSIONS !

Partagez|

▲ cameron & alice; you screwed up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 988
✉ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
✉ deuxième compte : : Heavy Stark.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
✉ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
✉ love on the brain : :

Nolan + Jason .
D N A; in my veins.


❃ ❃ ❃


Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: ▲ cameron & alice; you screwed up. Mer 21 Juin - 0:48


You screwed up
Cameron Davis et Alice Dalgaard
J’avais commencé à prendre un verre puis de deux verres, en essayant de me concentrer sur mon travail, mais j’étais pas mal agacé. J’étais passée à l’église, cela me rappelait beaucoup de souvenirs, mais ce n’était pas pour cela que j’y étais allée. J’avais eu rendez-vous avec le responsable de l’église afin d’y faire une donation importante. Mais à ne pas s’y m’éprendre, je ne faisais pas cela d’un geste totalement désintéressé. Comme à mon habitude, j’avais déjà pensé à faire ou faire telle chose qui pouvait amener à ce que je voulais, oui… J’étais une calculatrice, je l’assume.

Mais j’avais besoin d’avoir les anciens de mon côté, pour avoir leur façon de penser, j’avais besoin de leur confiance. Bien entendu, une donation à leur chère église et tout autre bâtiment patrimonial qu’ils affectionnent allaient me faire gagner beaucoup de points et j’en avais souri d’avance. Mais ce sourire avait disparu quand, en sortant de mon rendez-vous, je vis au loin la personne qui était censée être mon meilleur ami, mon frère, et même beaucoup plus que les mots pouvaient le décrire, il était mon gardien des secrets et lui, il fraternisait avec l’ennemie.

Je ne pouvais pas le croire, il savait très bien le mal que cela me faisait de voir Tyler avec elle et lui, il rigolait avec elle. Mais quel genre de meilleur ami faisait ça ? Je ne pouvais pas croire à sa traîtrise, je n’étais certainement pas la meilleure des meilleures, mais je n’avais jamais été une garce avec lui. En tout cas, j’avais bien l’attention de lui faire payer ce sale coup. Et comme toujours, j’avais mon cerveau qui tournait à pleins régimes et c’est donc en sortant discrètement de l’église que je répondais au sms de Béatrice, me proposant de se revoir dans la semaine. Je ne lui avais jamais répondu, mais je trouvais l’occasion idéale. C’est donc en colère que je rentrai chez moi tout en continuant d’échanger avec l’ex de mon meilleur ami.

Puis j’avais pris un verre puis deux et à cette heure-ci, je ne comptais pas. J’en avais profité pour lire des archives de ma famille, du côté Harding, du côté très ancien du côté de ma grand-mère maternelle, les archives de mes origines cherokee. J’avais été très loin dans les archives, c’est clair, mais au moins, je connaîtrais mon sujet par cœur et la ville n’aurait aucun secret pour moi, ainsi, je pourrais mieux maîtriser le sujet ainsi qu’avoir l’attention des anciens. Comme je l’avais toujours dit, le savoir est un pouvoir, et je comptais bien en avoir plus que possible de pouvoir afin d’arriver à mes proches. Je pris une énième gorgée alors que j’étais seule au manoir.

Mes parents étaient à un dîner chez les Reyes, et je savais qu’avec eux, ça pouvait durer bien longtemps, ce n’était pas plus mal, car heureusement que je ne comptais pas rester vivre chez eux, que c’était juste le temps de faire cet article et avancé dans mon projet solo. Car je m’étais vachement habituée à mon indépendance donc être près de mes parents toujours à surveiller mes faits et gestes étaient vachement insupportable. Ce n’était pas dans mon tempérament de me faire contrôler. Quoiqu’il arrive, on frappa à la porte.

fiche by coula

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up. Mer 21 Juin - 1:24

Totalement par hasard, j'avais revu Sarah. Une ancienne amie de Greenveille qui et bien... était restée à Greenveille. C'était comme si toutes mes amies d'enfance étaient toujours là. Bien sûr Sarah, c'était différent. C'était vraiment l'amie qui au primaire m'avait tendu la main. Elle n'avait pas fait partie de ceux qui me rejetaient et me trouvaient bizarre. Du coup même si nous étions restés amis jusqu'au lycée, c'était surtout pour cette raison qu'elle garderait toujours une place spéciale dans mon coeur. Après cette première rencontre, j'espérais vraiment la revoir. C'était devenu une jeune femme vraiment très adorable. Enfin voilà, j'étais plutôt content de cette journée. Pour la clore en beauté, je voulais aller voir ma meilleure amie pour aller lui raconter ce que le hasard avait placé sur mon chemin. Dans mon esprit naïf, il me semblait qu'elles avaient été très amies toutes les deux, pourquoi pas s'organiser des retrouvailles tous ensemble? 
Enfin voilà, c'est tout sourire que j'arrivais chez elle, au manoir Dalgaard. Toquant, j'attendais patiemment, le sourire aux lèvres, les mains sagement jointe sur mon entre-jambe. Non pas que cela ait une quelconque importance. La porte s'ouvrit enfin sur le major d'homme. " Bonjour Alfred." déclarais-je toujours dans ce sourire inestimable aux lèvres " Ce n'est pas nom... et vous le savez monsieur Davis. " me rétorqua le vieux bougre, lassé de mes blagues que je faisais déjà dix ans en arrière. Un léger rire m'échappa tendis que je pénétrais tranquillement dans le salon, les mains dans les poches. Alice semblait être entrain de travailler. Ma meilleure amie avait vraiment ce truc des filles canons, je saurais pas vous décrire. Enfin bref, j'étais heureux de la voir. " Je te dérange? " la questionnais-je en m'approchant doucement, pas à pas, vers elle en la regardant toujours de cette manière que j'avais de la regarder. De cette façon que je regardais ma petite soeur, Carolyn... tous les gens que j'aimais vraiment et profondément. Cependant, rapidement, je remarquais qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas... Je pouvais le sentir dans ce magnétisme qui l'entourait, dans ses yeux... dans sa façon qu'elle avait de se tenir. Je la connaissais par coeur. " ça va pas...? " repris-je, peu sûr de moi, mon sourire s'atténuant légèrement. Et quelque part à ce moment-là... j'ai eu peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 988
✉ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
✉ deuxième compte : : Heavy Stark.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
✉ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
✉ love on the brain : :

Nolan + Jason .
D N A; in my veins.


❃ ❃ ❃


Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up. Ven 23 Juin - 0:31


You screwed up
Cameron Davis et Alice Dalgaard
Je commençai sérieusement à être gonflé, et c’est bien pour cela que j’avais envoyé un message à Carol afin de lui faire comprendre que je commençai à perdre patience à ne voir aucun résultat sur ce que je lui avais demandé, sur le compromis que nous avions fait et pourtant, cela faisait quelques semaines que j’étais revenue à Greeneville, que j’avais eu cette entrevue avec elle. Et le fait que j’ai bu plusieurs verres n’arrangeait en rien mon état d’esprit actuel. Et j’avais bien l’intention de continuer de boire et de noyer ma colère dans ses verres d’alcool.

J’avais fait quelque chose de bien aujourd’hui pour la communauté, certes, pas de manière désintéressée, mais très clairement calculé. La seule chose que je n’avais pas prévue, c’était de voir mon meilleur ami, mon pilier, celui qui savait tout de moi faire ami-amie avec ma rivale, cette ancienne copine qui m’avait volé l’amour de ma vie, cette dalleuse mangeant mes restes. Après mon mec, c’était à mon meilleur ami qu’elle s’approchait, non mais là, il y a un moment donné où très clairement, c’était abusé, je savais bien qu’elle n’avait pas une vie très intéressante, mais il fallait qu’elle arrête de vouloir ma vie, mes amis, l’amour.

J’étais gentille, enfin presque, mais il y avait des limites quand même. Après elle voudrait quoi ? Ma maison, mon taff, mon argent ? J’en ai ma claque et très clairement, si elle croyait que je n’allais rien faire. J’étais le genre de fille qui valait mieux avoir de son côté plutôt que contre soi, en plus de ne pas avoir de vie à elle, de ne pas avoir de personnalité, elle ne savait pas faire des choix intelligents de toute évidence. Je finis donc mon verre et je me resservais pour prendre une autre gorgée. J’étais rendu à mon troisième verre et je tentais de me concentrer pour continuer mes recherches, mon travail… Toutefois, cela était compliqué vu mes pensées distraites et aussi l’alcool qui mettait mon cerveau en ébullition.

Et c’est d’ailleurs une chose que j’avais marre, même si j’avais terriblement avancé dans mes recherches, dans mon travail… Je n’avançais pas assez vite d’une part et d’autre part, à New-York, je ne me faisais pas autant distraire que cela, quand j’étais au travail, soit pratiquement tout le temps, j’étais imperturbable. Là, ma concentration s’était envolée et je détestai cela. Pour la peine, je prendrais bien une autre gorgée. Heureusement, mes parents n’étaient pas là… Ils ne sont pratiquement jamais là… C’est ça d’être des personnes importantes à Greeneville, toujours invités… Bien sûr, je n’étais pas seule quand même.

J’étais avec le major d’homme, mais il était afféré, et même, il ne viendrait jamais me voir à part si ce n’est pour me proposer à boire ou manger, mais il avait bien vu qu’il ne fallait pas me déranger. Mais quand on sonna, je soufflai. Il y avait une personne qui, elle, ne savait pas qu’il ne fallait pas me déranger de toute évidence. C’est alors que j’entendis la voix de mon supposé meilleur ami, mon traite de meilleur ami. Je ne répondis pas quand il me parla, mais je voyais bien qu’il allait continuer jusqu’à temps que je ne lui répondais « Je vais bien et oui, tu me déranges, tu peux te casser » Répliquais-je, froidement en prenant mon verre et le vider d’un seul coup.

fiche by coula

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up. Dim 25 Juin - 20:30

S'il y avait bien une chose sur laquelle je ne pouvais pas me tromper, c'était sur elle. Sur Alice. Quel meilleur ami je serais si je n'arrivais même pas à sentir quand elle allait mal? De plus là les signes étaient éloquents. Son visage était froid, impénétrable... Pour être honnête, j'avais la frousse de la contempler dans cet état là. Jamais, elle ne m'avait parlé de cette façon. Comme dit à de nombreuses reprises, je suis pas très courageux comme garçon. Il suffisait de voir comment j'avais réagi en revoyant Carol. Et bah là, avec Alice, c'était pareil. Je me sentais comme un p'tit garçon, apeuré et perdu. Cependant, j'étais un homme de 25 ans, je ne pouvais plus fuir dès que la situation m'échappait. Remarquant la bouteille presque vide sur la table et le verre qu'elle venait d'ingurgiter, je compris qu'elle avait déjà beaucoup trop bu. Pourquoi? Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour qu'elle se mette à boire ainsi? Ce n'était clairement pas dans ses habitudes. Mes sourcils se froncèrent légèrement tendis que je m'approchais d'un pas assuré et progressif vers sa silhouette, jusqu'à ce que son bureau nous sépare. Une main délicatement posée près du rebord, je maintenais mon regard bravement dans le sien. " Qu'est-ce qui te prend? Tu en as bu combien des verres? " la questionnais-je en désignant l'alcool qui traînait près d'elle de la manière la plus impassible possible. Sans doute semblais-je glacial, mais j'ignorais bien comment réagir. C'était de l'inédit entre nous. Habituellement, nous étions toujours très complices, toujours à rire. " Alice, tu as des problèmes? Tu sais bien que tu peux tout me dire... Je... Je veux être là pour toi...  " ne pu-je m'empêcher d'ajouter, trop tourmenté par son silence, en contournant le bureau pour rompre cette distance entre nous et me rapprocher d'elle. Rivant mes - beaux - yeux bleus désemparés dans son regard qui me rejetait, je tournais son putain de fauteuil vers moi pour qu'elle me regarde enfin. " Alice, je le sens quand tu vas pas bien... Tu es ma meilleure amie... " et pour moi cette simple phrase avait tellement plus de profondeur qu'elle en avait l'air. Tout ce que j'espérais c'était que notre amitié si unique ait toujours assez de valeur à ses yeux pour qu'elle brise le silence, et qu'elle se confie à moi. Pour être honnête, je ressentais comme un mauvais pressentiment, comme si ce qui allait suivre allait faire mal... Et j'en avais le coeur qui ne cessait plus de tambouriner dans ma poitrine à une vitesse folle. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
bridget jones
✉ en ville depuis le : : 16/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 988
✉ mon sosie : : Nikolina Dobreva.
✉ deuxième compte : : Heavy Stark.
✉ copyright : : Lempika.
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : Dans le grand manoir familial pour le moment, à savoir si je reste en ville ou pas.
✉ ce que je fais dans la vie : : Chroniqueuse célèbre et égérie dans un journal en pleins cœur de Manhattan.
✉ love on the brain : :

Nolan + Jason .
D N A; in my veins.


❃ ❃ ❃


Robyn + Cameron.
B A E; The best of my life.



MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up. Lun 26 Juin - 1:08


You screwed up
Cameron Davis et Alice Dalgaard
Je savais que je n’étais pas la personne la plus facile à vivre, mais c’était comme si cette ville faisait ressortir les pires facettes de moi, comme si tout était de sorte à vouloir, me faire retourner à New-York, mais là encore, mon esprit de contradiction me donnait encore plus envie de rester dans cette ville, je n’étais pas du genre à fuir devant l’adversité et à les laisser gagner sans me battre. Toutefois, ce soir, je n’avais pas la foi pour dire vrai, donc je m’étais contenté de boire et de travailler… Bien qu’au final, j’avais tellement bu que je n’étais plus tellement apte à travailler, je n’étais pas apte pour beaucoup de choses d’ailleurs vu mon état.

Bien sûr, l’alcool ne faisait pas tout, j’étais énervé, agacé… Et l’alcool n’arrangeait en rien la chose pour dire vrai. Mais ce qui m’énervait encore plus c’est que la personne m’ayant en partit mit dans cet état vint me voir et fit comme si de rien était. Non mais comment il pouvait être con à ce point-là ? Et d’ailleurs pourquoi le major d’homme l’avait laissé entrer sans mon autorisation. Je préférais ne pas me tourner vers lui, rester sur ma feuille et finir mon verre pour ensuite me resservir, la bouteille était pratiquement finie, mais j’en avais strictement rien à faire.

Je lui fis comprendre que je ne voulais pas de sa présence, je me connaissais, j’étais du genre explosif et vu tout ce que je gardai pour moi depuis que j’étais revenue, il valait mieux qu’il s’en aille. Bien entendu, il était une tête dure quand il s’y mettait lui aussi. Il continuait donc à parler et je levais les yeux en l’air. Il ne pouvait pas fermer sa gueule deux minutes avec sa petite voix de merde. Je soufflais et je me mis à rire tandis qu’il s’était approché de moi et me faire des discordes, « c’est bon arrête de me prendre pour une conne, tu crois vraiment que tu peux faire double jeux sans que je ne m’en aperçoive pas ? Tu me prends pour une conne ou quoi ? » Répliquais-je alors.

Je pris donc mon verre et le finis d’une traite avant de m’écarter et de me lever afin de m’éloigner de lui. Je n’avais clairement pas envie qu’il pollue mon air « Mais au final, je te regarde et je ne suis pas surpris… » Répliquais-je « Maintenant dégage, je ne veux pas de toi chez moi, me force pas à appeler Gareth » Répliquais-je, alors en croisant les bras. Je le regardai noir, froidement. Il devait comprendre que je n’étais pas en train de rigoler et qu’il ne devait pas risquer à m’énerver d’avantage. Je pouvais être vraiment mauvaise « Toi et moi, on est plus amis, je n’ai pas besoin d’une personne comme toi dans ma vie » Continuais-je donc.

fiche by coula

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·



Darkness is my candle.
Alice Penelope Dalgaard ☽ Ces plaisirs violents ont des fins violentes. Dans leurs excès ils meurent tels la poudre et le feu que leur baiser consume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up. Dim 2 Juil - 19:51

Alice était un véritable volcan, dans ses yeux je pouvais y voir danser les flammes rougeoyantes de l'Enfer. Clairement, elle me faisait peur. J'étais un garçon très facilement impressionnable, mais lorsque ma meilleure amie se mettait dans un état pareil, il m'était très difficile de ne serait-ce qu'affronter la colère visible dans ce regard ombrageux qu'elle daignait porter dans mes yeux criant d'effroi. Le pire, c'est que j'ignorait totalement de quel double jeu elle parlait. " Je comprends pas, je te jure Alice... " rétorquais-je en tentant de vainement cacher ma panique. Elle m'exprima clairement le souhait que je sorte de sa vue, et peut-être même de sa vie. Sauf que... Je ne pouvais pas la laisser agir... Du moins pas avant que je sache clairement de quoi résulte cette histoire. " Non... " murmurais-je avec force en faisant barrage, en m'opposant pour l'une de mes première fois de sa vie. " Dis moi sur quel point je t'ai déçu, sinon même ton Garett ne pourra pas me retenir. " murmurais-je entre mes dents, croisant les bras, les pieds parfaitement ancrés dans le sol. Mon regard ne quittait pas le sien, j'attendais son explication. Après, peut-être que je m'en irais. Alice avait un caractère des plus intenable, imprévisible, fou ... que je connaissais. Cependant, après tout ce que l'on avait traversé ensemble, toutes les épreuves, tous les moments où j'avais été là pour elle... Elle n'avait pas le droit de me traiter ainsi, de ne même pas me donner de justification. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait. Alice était ma meilleure amie, tout comme j'étais son meilleur ami. Et ce genre de relation ce n'est pas rien. J'étais plutôt patient comme mec, mais parfois j'avais tendance à me laisser submerger une sensation incontrôlable, j'ignore bien ce que c'était, mais cela me faisait bouillonner... En fait... je ne bouillonnais pas, j'étais littéralement fou de rage et cela transparaissait dans mes poings que je serrais à m'en faire saigner. " Réponds à ma putain de question Alice. Après tout ce que j'ai fait pour toi, quand personne n'était là, tu me dois au moins ça. " énonçais-je sans élever la voix un seul instant, en contrôlant parfaitement l'impétuosité de mon être. Emplissant toute ma haine et ma rancoeur dans les lueurs brillantes de mon regard qui confrontait le sien. J'étais blessé... Blessé comme jamais. Alice était une des personnes que j'aimais le plus au monde, et elle voulait tout envoyer valser pour un stupide caprice ou que sais-je encore. Car j'étais sûr en mon âme et conscience de n'avoir jamais rien fait contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▲ cameron & alice; you screwed up.

Revenir en haut Aller en bas

▲ cameron & alice; you screwed up.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-