AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE CRAZYLOVE

Partagez|

maybe we're just strangers after all (ft. Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
fifty shades
✉ en ville depuis le : : 06/05/2017
✉ mes lettres d'amour : : 159
✉ mon sosie : : Dan Stevens
✉ deuxième compte : : Je galère déjà avec un seul, alors deux !
✉ copyright : : Schizophrenic
✉ âge : : 32 ans
✉ mon adresse : : Church Street - Santa Fe
✉ ce que je fais dans la vie : : Directeur Financier
✉ love on the brain : : ▲[url=URL à renseigner] Titre [/url]
▲[url=URL à renseigner] Titre [/url]
▲[url=URL à renseigner] Titre [/url]
▲[url=URL à renseigner] Titre [/url]

MessageSujet: Re: maybe we're just strangers after all (ft. Aaron) Ven 11 Aoû - 21:48



Maybe we're just strangers after allRobyn & Aaron Pour une fois nous ne dînerons pas chacun de notre côté, mais ensemble. Le repas qu’elle a préparé demeure tout aussi agréable que de la regarder. Ces instants-là, j’aimerai que nous en partagions davantage. Cependant je sais que cela ne sera malheureusement pas possible. Dans quelques jours la routine reprendra ses droits. Je partirai tôt et rentrerai tard. Peut-être que je lui enverrai quelques messages afin de la prévenir, mais sans plus. D’ici là j’espère que ces fantômes du passé auront cessé de me poursuivre. Je refuse catégoriquement de lui révéler quoi que ce soit. 

L’illusion passe.
L’espérance reste.
L’Amour se transmet.

Quelques heures plus tard, je perçois l’écho de l’eau s’échouer dans la salle de bain. Quand elle passe le seuil de la porte de notre chambre sa présence m’apaise si rapidement que je remarque, à peine, Morphée me gagner. Comme je le prévoyais, les chimères d’antan perturbent mon sommeil. Mon enveloppe charnelle bouge dans tous les sens, je sus à grosses gouttes avant de me réveiller en catastrophe. 

« Non... Non... Pa....Pas ça... Papa... Non… Papa... »

Je cherche la poire de ma lampe de chevet du regard afin de l’allumer. Par chance Robyn dort encore... Comment est-ce possible avec tout le chahut que j’ai causé. Le tee-shirt que je porte demeure imbibé de ma sueur. Ma respiration persiste à se saccader au rythme des battements de mon palpitant. Mes orbes s’attardent un court moment sur mon réveil : 4h32. Je ne réussirais jamais à me rendormir, je ne le sais que trop. Sans attendre, je file en direction de notre salle de bain afin de retrouver une allure plus présentable et surtout quitter cette sueur. Lorsque je reviens dans la chambre, je soupire. 

Je n’ai pas le droit de lui infliger cette situation. 
Je n’ai pas le droit de la rendre victime de mes vieux démons. 

Dans un geste tendre je recouvre son enveloppe charnelle de notre couette avant de déposer un baiser protecteur contre son front. Deux solutions s’offrent à moi : soit je continue ma nuit avec elle, au risque de la réveiller, soit je poursuis ma nuit sur le canapé. Une part de moi me murmure de rester près d’elle alors que son homologue me pousse à fuir. Si demain matin elle me retrouve endormi dans le salon elle se posera davantage de questions... Aux dires de Noah elle s’en pose déjà. Si je reste près d’elle j’évite, potentiellement, une nouvelle dispute, mais également tout soupçon supplémentaire. Pour l’instant je m’assois au bord du lit en soupirant. Robyn semble si apaisée et sereine lorsqu’elle dort. Comme si rien ne pouvait l’atteindre, ni ma mauvaise humeur ou un quelconque élément extérieurs. 

© Justayne

··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

Ce que je pense et ce que je prononce sont parfois deux choses différentes. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
fifty shades
✉ en ville depuis le : : 27/04/2017
✉ mes lettres d'amour : : 605
✉ mon sosie : : Emma Watson.
✉ copyright : : d.s.r., schizophrenic
✉ âge : : 25 ans.
✉ mon adresse : : church street, greenevile.
✉ ce que je fais dans la vie : : rédactrice au journal de la ville, aspirante écrivaine.
✉ love on the brain : :
[url=URL] (pseudo)[/url] [url=URL] (pseudo)[/url] [url=URL] (pseudo)[/url]


MessageSujet: Re: maybe we're just strangers after all (ft. Aaron) Mar 15 Aoû - 22:38

maybe we're just strangers after all

Aaron & Robyn

Visiblement, Aaron n'est pas prêt à lui raconter quoi que ce soit. Très bien, Robyn l'accepte. Pour cette fois. Mais un étrange sentiment - fort désagréable par ailleurs - la taraude. Et s'il ne se sentait jamais prêt à lui raconter quoi que ce soit ? C'est ce qu'une petite voix dans sa tête lui souffle, c'est ce qu'il lui semble comprendre, dans tout ça. Il devrait, pourtant. A-t-il l'intention de passer les prochaines années de leur vie ensemble à lui cacher des trucs et à tout tenter pour garder ce qu'il a sur le cœur pour lui ? C'est peut-être bien son objectif. Mais, pourtant, cela s'est mis en travers de leur route plus d'une fois. Et elle est persuadée que cela se reproduira dans le futur -proche peut-être bien.

Pour cette fois, néanmoins, elle a gagné au moins sur un terrain ; il accepte de, malgré tout, dormir avec elle dans la chambre. Et c'est dans ses bras qu'elle se laisse emporter par les bras de Morphée. Quand elle rouvre les yeux, pourtant, il n'est plus là. Du moins, plus allongé à ses côtés. Il est assis, non loin de là, et il la regarde.

Elle lui adresse un faible sourire avant de passer sa main sur son visage. Puis elle regarde en direction du réveil et constate avec effroi qu'il est beaucoup trop tôt pour qu'il se lève. Avec l'accident qu'il a eu la veille, et tout le reste aussi d'après ses dires, il a plusieurs jours de congé. Il n'est donc pas supposé être éveillé. Elle fronce les sourcils, puis pose sa main sur son épaule avant de tirer légèrement dessus. « Aaron ... Viens te coucher. »

Non sans difficultés, elle parvient à le faire se rallonger à ses côtés. Elle a bien remarqué ses traits tirés, sa mine assombrie. Et les effluves de la douche qu'il vient de prendre. Mais elle ne dit rien à ce propos. Et, à vrai dire, elle n'est même pas certaine de lui demander quoi que ce soit le lendemain ou le surlendemain. A quoi bon ? Il ne répond pas à ses questions ...
C'est sur cette idée qu'elle parvient à se rendormir, de nouveau blottie contre Aaron, ce presque parfait étranger.
Made by Neon Demon


··∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙···∙·

You don't own me, don't try to change me in any way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

maybe we're just strangers after all (ft. Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Stranger in a strange land ♥ Raf && Tempy
» We must remain perfect strangers » Paradoxal Obsession
» Strangers in the night [Livre 1 - Terminé]
» Strangers in Paradise
» Stop being strangers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Oh i oh i oh i oh i
 :: Crazylove in Greeneville :: saison 1
-