Top-sites et pub du forum ; un vote c'est un sourire !
réclamer ses points ; qui sera le membre en or du forum ?

Partagez | 

  — retrouvailles sur le terrain ft. Jordan

Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Nous étions en pleine semaine et l'été battait encore son plein. D'ici peu, les journées passées à la plage allaient laisser leur place aux cours de cette nouvelle année universitaire. Alex n'avait pas spécialement hâte de quitter ce rythme estival qu'il affectionnait autant, cependant, il y avait quand même un truc positif. Le retour de Jordan à Newport Beach. Son meilleur ami était arrivé hier en ville, et Alex n'avait pas pu le voir à cause du mariage d'une cousine de son père. Bref, la famille Williams était rentrée en ville dans la nuit, et après une grasse matinée affligeante, Alex commença à émerger. Sa petite sœur dormait encore dans son lit, bavant sur son oreiller. La tête dans le brouillard, le jeune homme de vingt-deux ans quitta son lit pour laisser sa sœur dormir dans leur chambre. Ses doigts vinrent creuser ses paupières collées et fatiguées. Malgré l'heure bien avancée, il était aux alentours de midi, il avait très peu dormi. Le jeune homme descendit rejoindre sa mère qui se trouvait dans la cuisine. « Oh mon grand, bien dormi ? » demanda t-elle alors qu'elle sortait dehors pour étendre le linge humide qu'elle venait de récupérer dans le lave-linge. « M'ouais... » murmura t-il en baillant, saluant son père qui était sur l'ordinateur. « Ca va ? » demanda t-il à ce dernier. « Ouais, tu n'es pas allé courir ce matin ? » s'inquiéta son père. Alex commençait à prendre un bol pour se servir des céréales. « Tu as fait trop d'abus hier soir mon fils... » lança son père. Alex préféra ne rien dire. Il préférait laisser son père parler tout seul dans ces moments-là. Ces moments où il se montrait insistant, autoritaire et complètement chiant à propos de la carrière de son fils. Le jeune métisse s'installa au comptoir de la cuisine pour manger ses céréales tranquillement, tandis que sa petite sœur fini par se lever à son tour. Ils se saluèrent à peine, trop habitués à vivre ensemble pour être proches. Elle s'installa à côté de lui, et se servit aussi un bol de céréales. A ce moment, leur mère arriva à nouveau, saluant sa petite princesse. Elle leur demanda s'ils avaient bien dormi, et puis leur demanda ce qu'ils allaient faire de leur journée. « J'vois Jo, il est rentré hier » lança alors Alex. « Anh Jordan ! Quand est-ce qu'il vient à la maison ? » demanda sa mère enthousiaste. « J'sais pas maman, je sais même pas où il dort, si ça s'trouve il va revenir ici » lança t-il. Tout de suite, sa petite sœur s'exclama « ah non, j'veux pas me retaper le canapé ! » « Miss Williams ! Tu arrêtes ça, on a la chance d'avoir un toit, on se doit d'aider ceux qui en ont besoin » lui indiqua sa mère. Son père au loin lança « écoutes ta mère ma chérie... » sans quitter l'écran de son ordi des yeux. « Vous emballez pas hein, je sais pas du tout ce qu'il a prévu... j'vais me préparer et j'y vais » lança t-il en balançant son bol dans l'évier. « Tu peux me déposer en ville ? » demanda sa petite sœur à son tour. « Tu vas où ? » « au centre commercial » lança sa frangine. Il jeta un coup d'oeil à sa mère et puis lança « okay, mais j'pars dans dix minutes » exagéra t-il. Il savait très bien que sa sœur mettait toujours des heures à se préparer. Grimpant les marches quatre à quatre, il passa prendre une douche rapide avant d'enfiler un short de basket et un marcel des Warriors, son équipe favorite. Il chaussa ses basket de sport blanches et puis prit son portable pour prévenir Jo qu'il allait directement sur le terrain de basket. « Bon on bouge ! » gueula t-il pour faire sortir sa sœur. Après l'avoir attendu dans le salon, elle arriva enfin. Ils partirent donc grâce à la vieille voiture du jeune homme, jusque dans le centre de NPB. Après avoir déposé sa petite sœur, il traça jusqu'au terrain de basket. Garant sa poubelle le long du grillage, le jeune homme, ballon sous le bras, s'approcha du terrain. Très vite, il distingua la silhouette de son ami et ne pu s'empêcher de sourire. « Hey p'tit blond ! » lança t-il amusé en attendant qu'il se tourne pour lui jeter son ballon. S'approchant de son meilleur ami, Alex le prit dans ses bras après lui avoir faire leur fameux « check » avant de se reculer pour le regarder « alors comment ça va ? » lança t-il en tirant la langue. Ils allaient avoir plein de choses à se raconter après tous ces mois séparés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Se retrouver sur la terre ferme avait tout de même des bons côtés. La première soirée de Jordan lui avait permis de se retrouver pendant quelques heures avec Louane. Même sans trop se parler pendant de longs mois, rien n’avait changé lorsqu’il était de retour. Les mêmes fous rires, les mêmes discussions interminables ou encore les mêmes balades ou nous pouvions marcher sans même parler.
Jo avait passé la nuit chez elle, cela arrivait très souvent. N’allait pas vous imaginer quoi que ce soit. Leur relation était purement amicale. Si par le passé il y avait pu se passer quelque chose, aujourd’hui ils étaient simplement amis et c’était très bien comme ça. Louane arrivait à lui donner confiance en lui et à lui permettre d’avancer. Elle a toujours cru en lui, parfois bien plus que Jordan lui-même. 
Lorsqu’il ouvrit les yeux, Jordan n’avait pas réellement envie de se lever. Il y avait bien longtemps qu’il n’avait pas pu dormir jusqu’à temps qu’il n’était plus fatigué. Trop longtemps… Il n’y avait pas de moment de tangage et la literie chez les Jefferson était ce qu’on fait de mieux ! Tout était réunis pour qu’il soit en forme et que son retour à Newport Beach soit des plus agréable. Après quelques minuts pour s’extirper des bras de Morphée, il regarda rapidement l’heure et se souvint qu’il avait rendez-vous avec Alex pour faire quelques paniers. Il y avait bien longtemps qu’il n’avait pas vu son ami et il avait hâte de pouvoir passer du temps avec lui. Il ne vit pas Louane dans sa chambre et après avoir pris une douche, il enfila un t-shirt et un short avant de ranger ses affaires et de prendre la direction de la sortie. Il n’y avait que la personne en charge de l’intendance. Il prit soin de la saluer avant de monter sur sa moto. Il fixa la maison avant de pousser un soupir. Il avait ce train de vie à une époque. Aujourd’hui, il vit de débrouille et se bat pour que ses rêves puissent se réaliser.  Il passa la première et prit la direction du terrain.
En route, il s’arrêta pour boire un café et avaler un donut’s. Il faut avouer que le café réservé au personnel en mer et infect. Alors je vous laisse imaginer comment ce café remplissait de joie Jordan ! Il prit le temps de déguster son petit déjeuner avant de se rendre compte qu’il était déjà presque en retard.  Il débarrassa son plateau avant de faire en moto les quelques kilomètres qui le séparait du lieu de rendez-vous.
Jordan gara sa moto sur le bord de la route avant de rentrer dans le parc. Il fait bon se balader dans cet endroit. Il était clair qu’Alex n’était pas encore arrivé. Jordan prit le temps de faire le tour du parc et de profiter des températures estivales. Il monta sur le terrain et entendu dans son dos une voix qui lui était familière : « Hey p'tit blond ! » Il se retourna et reçu de suite le ballon. Il fit un large sourire avant de répondre :
« Comment va la star de Newport beach ? »
Ils prirent soin de se dire bonjour à leur manière. Autant de temps séparés, les deux amis avaient pleins de choses à se raconter, les messages et skype ne suffisent pas lorsqu’on est très proche. Alex sourit à son tour avant de poursuivre : « alors comment ça va ? ».  Jo’ dribla plusieurs fois avec le ballon. Il y a bien longtemps qu’il n’a pas jouer au basket.  Il tenta un panier qu’il manqua de peu :
« J’ai beaucoup de chose à te raconter. Autant te dire que je n’imaginais pas que 6 mois en mer serait aussi éprouvant. Je suis vraiment content de te voir Alex ! »
Il en avait des choses à raconter, des aventures drôles, d’autres moins. Ils avaient du temps avant la reprises des cours pour échanger sur le sujet. Pendant les six prochains mois, le bateau resterait proche de Newport et Jordan ne serait pas débordé. Autant dire qu’il allait en profiter pour voir ses amis et tenter de rattraper le temps perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


« La star de Newport Beach, vraiment ? » s'intéressa le métisse tout en se tournant pour voir à qui son ami s'adressait. Il rigolait, avant de s'approcher de ce frère qui était partit pendant six mois. Quand leur « check » fut fait, Alex répondit tout de même « ça va très bien et toi ? » lui balançant le ballon dans les mains. Très vite, celui qui fut et qui est encore son meilleur ami depuis l'enfance lui indiqua qu'il avait une multitude de choses à lui raconter. Alex grimaça lorsque son ami manque de marquer le panier et puis frappa dans ses mains « on va voir ça alors » plaisanta t-il. Plaçant ses mains devant lui, ouvertes, il demandait clairement à accueillir le ballon. Une fois que son ami le lui lança, il dribbla un petit peu avant de proposer amusé « hum... chaque fois que je marque un panier, tu dois me dire l'une de tes anecdotes, ça te remettra en forme mon poulet » lança t-il en évoquant bien évidemment le tir raté de tout à l'heure. Rigolant fortement, le jeune homme commença à s'amuser avec la balle orange quelques instants, avant de tourner finalement autour du corps de son meilleur ami. Tirant la langue, il ne tarda pas à se redresser, sauter et tirer. « Alors dis-moi, tu es là pour combien de temps cette fois ? » s'inquiéta tout de suite de savoir le joli étudiant en sport-études. Oui, il était impatient de savoir s'il allait avoir du temps avec lui, ou non. Ces six mois avaient semblé être une éternité pour lui. « Tu crèches où ? » lui demanda t-il en lui faisant une passe. Oui, parce que si Jo était dans la merde, la maison Williams lui était ouverte, comme d'habitude d'ailleurs. Le jeune homme commença à vouloir rattraper son ami, pour l'empêcher de marquer. Rigolant à la démarche de son pote. Ça se voyait que ça faisait longtemps qu'ils n'avaient pas joués ensemble. Alex se fichait clairement de son ami, mais il en avait le droit. Presque quinze ans d'amitié... forcément que ça laisse des traces. Ils étaient l'un envers l'autre comme deux frères, ils avaient grandis ensemble et bien que Jo soit plus âgé, Alex l'avait toujours considéré comme un grand-frère de substitution. Il l'avait d'ailleurs trouvé très courageux d'oser affronter sa famille, et ses parents. Lui-même en était incapable. Il ne parvenait pas à dire à son père que son insistance pour le sport commençait à le gonfler. Non, parce que c'était son père. Il lui avait tout donné, il s'était donné du mal toute sa vie pour qu'il mène la vie qu'il avait à présent. Il ne pouvait pas l'affronter comme ça et lui dire que ses ambitions n'étaient pas ce qu'il désirait. De toutes façons, il ne savait pas ce qu'il voulait. Le jeune métisse fini tout de même par dire à son ami « j'ai prévenu Lou', elle passera sans doute tout à l'heure, ça te va ? » annonça t-il à son pote. M'enfin, le plus souvent ils étaient ensemble, et le mieux c'était. C'était devenu trop rare les fois où ils étaient tous les cinq réunis, alors maintenant que Jo était rentré, ils tacheraient tous d'en profiter.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Le jeune homme prit à la rigolade la remarque sur le fait qu’il était la star de Newport. A son retour de périple, il avait toujours cette sensation d’avoir vu ses amis la veille. Aujourd’hui c’était à nouveau le cas. Alex lui fit face et réclama le ballon dans ses mains. Jordan comprit rapidement qu’il était parti pour un match en un contre un et que le deal était qu’à chaque panier d’Alex il devait raconter une anecdote :
Ça me va, l’inverse est vrai aussi alors ! si je marque toi aussi tu me raconte un dossier !
Ya pas de raison que Jordan soit le seul à se faire avoir ! Bon ok, il y a peu de risque que Jo’ batte Alex mais sur un malentendu. Avant le début de la partie, Alex lui demanda où il dormait et combien de temps il restait. Question critique quand on connait un peu Jordan :
J’en sais trop rien à vrai dire, hier soir j’ai dormi chez Louane. Mais tu sais que ses parents connaissent les miens et que c’est compliqué pour moi de passer devant la maison des Hamilton régulièrement. Pour ce qui est du temps sur terre, je reste à Newport 6 mois avec des missions de courte durée possible. J’ai pas le droit de retourner dans les eaux internationales avant, je suis tranquille de ce côté-là !
Oui Jordan et Louane vivait dans le même quartier, et autant dire que c’était dur pour le jeune garçon de passer devant la villa familiale. Alors qu’il avait à peine finit sa phrase, Alex lança la balle et marqua un panier. Jordan esquissa un sourire :
C’est pas juste, tu me prends un peu en traitre ! Je pensais avoir un peu le temps de m’échauffer, je suis rouillé par tout ce temps sur l’eau moi ! mais j’assume.
Il prit soin de réfléchir quelques secondes à son premier élément a confié à son ami. Il enleva son t-shirt pivota et montra son dos :
Je me suis fait tatouer à Hawaii. C’est une rose des vents avec à l’intérieur plein de choses qui me tiennent à cœur et qui représente ce que je suis aujourd’hui.
C’était visible et pas vraiment un dossier, mais peu de gens le savait. Il y avait les premières lettres de ses amis si on cherchait bien.  Jordan était content de passer du temps avec son ami. Le jeune homme lui expliqua qu’il avait prévenu Lou’ qu’ils étaient au terrain. Jo’ répondit avec un sourire. Il était rare qu’ils soient tous ensemble alors si la jeune femme pouvait passer c’était une bonne occasion pour passer du temps ensemble.
Jordan était ridicule, il n’arrivait pas à défendre sur son ami et était totalement désarmé. Il ne fallut pas très longtemps pour qu’Alex marque un autre panier. Jo’ pris le temps de reprendre son souffle avant de fixer son ami dans les yeux avec un sourire :
Il faut vraiment que je me mette sérieusement au basket parce que j’ai vraiment plus le niveau pour jouer contre toi !  Un deuxième dossier je suppose ?
Il n’attendu pas la réponse de son ami avant de poursuivre :
Imagine on est à Wallis et Futuna, sur une ile plus petite que le centre-ville de Newport. On a droit à 12h de permission un de mes collègues et moi. On sort, vu que c’est des hôtels de luxe, on décide de faire la fête et de profiter de notre soirée. On se fait draguer, quand tu es en mer depuis 5 mois tu as des besoins. Je te fais pas de dessin, je pouvais simplement pas savoir que la femme avec qui j’ai passé la nuit était la femme du gars qui a loué le yacht pour une croisière d’un mois ! imagine juste le malaise pendant le retour jusque San Diego !
Avec le recul cette histoire faisait rire Jordan, je ne suis pas sûr qu’elle ferait rire le mari de cette femme….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Ca marchait dans les deux sens ? Ok, mais il ne s'était rien passé dans la vie d'Alex en deux mois -pas plus en vingt-deux ans- alors il se dit que son meilleur ami serait sûrement déçu. Il rigola en hochant la tête, ça lui allait quand même. Lorsque son meilleur pote lui parla de sa nuit précédente et du quartier dans lequel il vivait, ainsi que Lou, Alex répondit « ouais, on est rentrés tard du mariage hier soir, sinon je t'aurai bien proposé la maison, mais tu sais que tu peux venir quand tu veux ? » lança t-il attendant qu'il confirme ses dires « tu manques à ma daronne j'crois » plaisanta t-il alors. Néanmoins, à la nouvelle de sa stabilité professionnelle pendant les six mois à venir, il sourit plus largement encore et s'exclama « anh ça c'est cool mon poulet ! » En effet, ils allaient avoir du temps pour rattraper le temps perdu et surtout profiter des moments ensemble. Quand le beau métisse marqua son premier panier, il fit une petite grimace à l'attention de son pote, de façon taquine. Et puis ce dernier accepta la part du marché et commença à soulever son haut, ce que le métisse ne comprit pas tout de suite. Lorsqu'il vit l'encre noir imprégnée sur la peau pâle de son ami, il s'approcha en rigolant, afin d'observer le motif. « Yeaaaah » rigola t-il. Lui aussi, il était un adepte des tatouages, il en avait plusieurs et notamment sur toute sa manchette gauche. Il était content de pouvoir constater que son meilleur ami s'était lui aussi laissé tenté par ce domaine artistique. « C'est cool mec ! » lança alors le fils du chef de la police. L'heure du deuxième panier arriva bien trop vite au goût de Jo, ce qui faisait rire son ami. Ca aurait été dommage de perdre contre Jordan, surtout après son retour de la boite de conserve -comme le disait Alex à propos du bateau de riche sur lequel il bossait. Rigolant alors, il coinça le ballon sous son bras, écoutant l'histoire de son meilleur ami. A la fin de celle-ci, il ne pu qu'éclater de rire, laissant le ballon tomber et claquant dans ses mains pour retenir une barre de rire. « Y'a qu'à toi que ça arrive ce genre de truc mec ! » rigola t-il en tendant sa main vers son pote pour la lui serrer. Malheureusement, son meilleur ami en profita pour lui prendre l'avantage. Récupérant la balle, un panier ne tarda pas à être marqué, cette fois-ci de la part de Jordan. Dépité, Alex ronchonnait, il n'aimait pas perdre et encore moins au basket. L'âme sportive... bref, en rigolant, il roula des deux et fini par poser son regard sur un des arbres du parc « en vrai, il s'est rien passé de ouf pendant les six derniers mois » réfléchissait-il avant de trouver finalement « ah beh si, j'suis passé manager au Mcdo » rigola t-il. C'était pas ouf, c'était pas un truc hilarant, ni sexuel, mais c'était un truc qu'il s'était passé dans sa vie et dont son ami n'était pas encore au courant.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Alex expliqua que s’il était rentré plus tôt du mariage il aurait pu venir chez lui. Jo’ savait qu’il était le bienvenu chez Alex, il était toujours bien accueilli et ses parents était toujours content de le voir. Son ami poursuivi la discussion en expliquant qu’il pensait qu’il avait manqué à sa mère. Jordan ne put retenir un sourire :
A moi aussi elle m’a manqué ! Personne ne cuisine aussi bien qu’elle sur mon bateau je te l’assure !
Jordan savait que son tatouage allait plaire à son ami. Il était adepte de cette forme d’art. Pour Jordan c’était un besoin, une envie de mettre une partie de sa vie sur sa peau, comme un besoin que tout ce qui l’entoure aujourd’hui reste à jamais gravé en lui. Alex ne put se retenir de rire lorsque Jordan lui raconta sa mésaventure de Wallis et Futuna. Il prit soin de préciser qu’il n’y avait qu’à lui que cela pouvait arriver. Pendant qu’il était encore en train de rire, Jordan prit le ballon et marqua un panier. C’est de la triche ? Non, quand on a des difficultés on se saisit de la moindre opportunité. Alex expliqua que c’était plutôt calme mis à part le fait qu’il était passé manager chez Mac do. Jordan tapa sur l’épaule de son ami, il savait les sacrifices que faisait Alex et il était très fier de lui :
C’est une super nouvelle ! J’étais sûr que tu finirais par évoluer dans ce fast food ! Tu vois qu’il s’est passé des choses !
Jordan savait bien que pour Alex le rythme était très soutenu. Entre les entrainements, les cours et le travail, il avait une volonté à toutes épreuves.
On fait une pause ?
Lança-t-il, Il courut jusque son sac avant de sortir deux bouteilles d’eau et de lancer l’une d’elle à son camarade. Il but une gorgée avant de regarder son ami. Ils se connaissaient depuis si longtemps qu’il était difficile d’en définir une date. En général, ils répondaient depuis toujours pour éviter de rentrer dans les détails.
Alors elle est comment l’équipe cette saison ? J’ai de la chance, je vais pouvoir assister à une partie de la saison !
Il aimait voir son ami jouer à ça oui ! Jordan n’était pas très doué en sport. La course, le vélo, la natation : oui. Mais les sports de ballons, autant dire qu’il n’était pas du tout bon et qu’il avait vite compris qu’il valait mieux ne pas en faire carrière. Par contre, confiez-lui un commerce ou faites-lui faire une étude de marché et vous verrez ce pour quoi il est doué. Qui a dit que les diplômes étaient primordiaux pour devenir quelqu’un ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Son ami le félicita pour sa promotion, et le jeune métisse retenu sa fierté. Ses parents lui avaient appris l'humilité et le travail, pour lui, c'était normal qu'il travaille pour financer ses besoins d'émancipation. La bourse d'étude payait la fac, pour le reste, il devait se débrouiller et c'était bien normal. Il aurait aimé avoir la chance d'être dans une famille riche, mais à bien y regarder, quand il voyait parfois certaines situations délicates chez ses amis, il se disait que non. Jordan lui demanda clairement de faire une pause, il hocha la tête et laissa le ballon sur le terrain, suivant son ami jusqu'à son sac. De là, Jo sortit deux bouteilles, dont Alex en attrapa une en plein vol en remerciant son meilleur ami. L'ouvrant, ils commencèrent à discuter de la saison de basketball qui allait commencer « les sélections commencent la semaine prochaine, avant la rentrée » précisa alors le beau métisse. Lui, il était accordé d'avoir encore une place, pas sûr qu'il joue énormément vu qu'il y a beaucoup de joueurs, mais c'était un nouveau défi que de ne pas se faire prendre sa place par une nouvelle recrue. Il assisterait aux sélections, pour voir un peau cette nouvelle viande fraîche qui allait venir réclamer une place. Les bourses d'études étaient déjà attribuées, mais il restait tout de même quelques places laissées aux meilleurs sportifs de l'université. « J'crois que c'est mercredi, si tu veux on pourra y aller ensemble ? » lui proposa son ami. Alex bu une grande gorgée d'eau et observa son pote. Ca faisait du bien de le voir ici, sur ce terrain. Ca lui avait profondément manqué, de venir jouer ici sans lui. « Ca fait du bien de te voir là face de pet » lança alors le métisse en jetant sa bouteille d'eau au sol, qui roula jusqu'au sac du blond. Très vite, le fils du policier arriva vers le ballon et il fit quelques dribbles avant de marquer un nouveau panier. Il en avait oublié le challenge imposé entre eux, il avait juste envie de jouer, tout simplement. Parfois, il en oubliait ce plaisir, ce truc simple et naturel qu'il se passait entre lui et ce ballon orange. Un plaisir né dans l'enfance et que son père voyait comme une entreprise. C'était étrange. Parfois l'implication de son père le fatiguait réellement, et en arrivait même parfois à le dégoûter du basket. Faisant rouler le ballon sur ses larges paumes, dansant presque avec, il fini par demander « et toi alors, c'est quoi tes projets maintenant que t'es rentré ? » Alex était curieux de savoir à quoi son ami avait pensé pendant ces six derniers mois, à quoi il avait aspiré devenir, ou faire, ou bien vivre ? Avait-il des projets en tête, après tout, ça pouvait être n'importe quoi.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Son ami lui expliqua que les sélections avaient lieu la semaine prochaine, Jordan pouvait sentir dans la voix de son ami comme un peu de stress. Cela semblait logique, chaque année les nouveaux joueurs venaient bousculer l’ordre établi et venait remettre en cause le 5 majeur. Alex lui proposa de se rendre avec lui le Mercredi au gymnase afin de voir les nouvelles recrues jouer. Jordan n’était pas un expert de basket mais était ravi d’accompagner son ami :
Pas de problème, mon agenda est totalement vide pour le moment ! Ça me ferait très plaisir !
Son ami expliqua ensuite que ça faisait du bien de le voir et qu’il était content qu’il soit là. Jordan lui fit un large sourire. Il était ravi également de pouvoir retrouver ses amis après tout ce temps. Il faut dire qu’il avait beaucoup pensé à eux pendant cette longue période en mère. Il avait certes peu donné de nouvelles, mais il n’en avait pas pour autant oublié ses amis.
Ça fait du bien également de pouvoir passer du temps avec toi ! J’ai l’impression que rien n’a changé à Newport ! Je suis content de pouvoir passer du temps avec vous.
Newport Beach était un éternel recommencement, il y avait toujours les mêmes fêtes, les mêmes personnes qui se prennent pour le centre du monde ou encore les mêmes personnes qui gagne de l’argent. Jordan avait pris un peu de recul sur cette vie, il avait désormais des objectifs pour la sienne. Si Newport Beach pouvait parfois l’agacer, il aimait également cet endroit qui était où il voulait rester vivre et il voulait au-delà d’avoir un nom, avoir désormais se faire un prénom.
La discussion poursuivait sur ce que Jordan souhaitait faire maintenant qu’il était rentré. Par où commencé ? Il y avait toujours son emploi sur le yacht qui lui garantissait un minimum de revenu, mais Jordan avait un projet professionnel qu’il mûrissait depuis six mois. Le projet est clairement établi, et l’étude de marché montre qu’ici à Newport il y aurait de quoi lancer une société de ce type avant de voir plus grand qui sait ?
Je vais avoir des missions sur le Yacht de temps à autre, mais j’ai également un projet que je lancerais peut-être qui sait ?
Jordan marqua un temps avant d’aller dans son sac et de sortir une pochette, il l’ouvrit et montra les documents de son étude de marché.
J’ai effectué cette étude pour l’ouverture d’une société de concierge de luxe, possibilité d’effectuer tout ce que souhaite le client dans la limite du légal. C’est du 24/24 et 7j/7, c’est un marché en plein essor et il y a beaucoup de demande. J’ai croisé de nombreux patron qui font appelle ponctuellement à des personnes pour planifier des actions, mais le concept c’est qu’ils ont toujours le même interlocuteur et ça facilite ainsi la relation.
Jordan souhaitait lancer cette société dès que possible. Il lui manquait encore un peu d’argent pour pouvoir le lancer, mais son bagout allait l’aider pour être bientôt un jeune entrepreneur.
Evidemment il y a toujours ce problème d’argent ! J’ai bien mon compte en banque ou ma mère m’a versé de l’argent qui suffirait amplement à me lancer mais j’ai envie de réussir seul. J’ai une grosse partie de la somme pour me lancer, je vais donc commencer par chercher un investisseur pour mon projet avec comme premier objectif de le rembourser.
Jordan n’avait peut-être pas de diplôme, mais il avait vu des hommes d’affaires toute sa vie, et il savait très bien comment il devait faire pour éviter certains pièges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


C'était agréable de pouvoir reprendre ce rythme avec Jordan du « on s'voit d'main ? » « ouais, j't'appelle gros » ce genre d'échanges avec lui lui avait profondément manqué. C'était cool de le voir rentrer, sain et sauf. Parce que même s'il s'agissait d'une boîte de conserve de luxe, il s'agissait tout de même d'une boite de conserve et qui plus est.. se baladant dans les régions tropicales du monde... Donc il n'y a rien de rassurant là-dedans, surtout pour un gars comme Alex. Pour lui, le luxe est égal à beaucoup de choses péjoratives, comme la prostitution, le sexe, la drogue, l'argent à outrance, bref univers sans vraiment de loi, ni de règle, où tout serait à peu près possible. Mais non, il était loin de la vérité, pour lui le luxe, il le connaissait que via ses amis et de toutes façons, il ne leur avait jamais rien demandé. Lorsque son ami lui parla de son projet, apparemment en construction depuis plus de six mois, Alex se montra fort intéressé. Conciergerie 24h/24 ? C'était bien un truc de riche ça, l'idée le fit sourire, tandis qu'il observait les documents. Son ami était un pro en ce qui concernait les entreprises, ça n'étonnait pas Alex qu'il ait déjà monté un dossier, avec des études, des documents de banque, des listes d'investisseurs et tout le bordel. « Tu devrais en parler au père d'Elio, il pourrait t'aider à trouver des investissements non ? » lança t-il parce qu'après tout, ça semblait logique. Le père de leur meilleur pote étant le maire de la ville, il était sans doute le mieux placé pour répondre aux besoins, ou du moins aux questions du jeune entrepreneur. « En tous cas c'est un bon projet, j'suis content que tu ai trouvé ta voie mec » lança son ami en lui tapant l'épaule et en lui rendant les documents. Oui, Alex était profondément fier de son ami, parce que ce qu'il avait vécu ces derniers temps avec sa famille, c'était pas cool, vraiment pas. Lui au moins, il avait eu le courage de dire merde à sa famille, et de partir vivre autre chose, de prendre des risques, même si parfois c'était dur à vivre et gérer au quotidien. C'est peut-être pour cela qu'Alex l'avait aidé aussi souvent, à venir l'inviter à la maison, ou à la soutenir. Non seulement c'était son ami, oui, mais surtout, il était grave fier de lui. Sur beaucoup de points, Jordan était un réel exemple pour lui, un peu comme le grand-frère qu'il n'aurait jamais. « J'suis fier de toi gros » lança alors Alex en retournant sur le terrain, ballon à la main. « Tu voudras venir dîner à la maison c'soir ? » proposa t-il en marquant un nouveau panier. Oui, il se devait de poser la question, parce que sinon sa mère allait crier et le frapper, il en était sûr. « J'suis sûr que si j'demande à Lou elle dira oui » rigola t-il en parlant de sa meilleure amie. Oui, Lou adorait la cuisine de sa mère également, un peu comme tous ses potes de toutes façons. Le jeune homme retourna aux sacs, posés sur le sol et très vite, lâcha la balle pour venir chercher son téléphone, histoire de voir si sa meilleure amie lui avait répondu. Il lui envoya un sms « Tu viens à quelle heure ? » avant de voir que sa sœur lui avait envoyé un message. Il soupira en grognant « anh elle est reloue, ma sœur veut que j'passe la récupérer au centre commercial en partant » il hocha la tête négativement, pas très entousiaste à l'idée de traverser la ville tout à l'heure. « On verra ça plus tard » lança t-il sans lui répondre et en balançant son portable dans son sac.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Lorsque Jordan finit son explication, il vit de suite que son ami était investi et prêt à l’aider à trouver des solutions. Il proposa d’en parler à Elio. L’idée n’était pas mauvaise, le père de leur ami était le maire de Newport, il aurait surement quelques idées pour l’aider à monter ce business. IL pouvait aussi en parler au père de Louane, ce dernier était un homme influent dans cette ville et pourrait peut-être aider Jo’ dans son projet. Alex ajouta qu’il était content pour lui et qu’il trouvait le projet intéressant. Jordan eut un large sourire :
Merci à toi ! C’est vrai qu’il m’a fallu quelques temps pour arrêter de me plaindre et retrouver de la motivation, mais je me dis que ça vaut peut-être le coup de se bouger et de tenter le coup ! Personne ne pourra me reprocher d’avoir simplement compté sur mes parents si je réussi !
Alex ajouta qu’il était fier de lui. Jordan tapa sur l’épaule de son ami avant de ranger sa bouteille dans son sac. La majorité de sa vie était dans ce sac. Il n’avait pas grand-chose d’un point de vue matériel, mais c’est comme ça qu’il avait trouvé son équilibre. Son ami lui demanda ensuite s’il souhaitait manger chez lui. Il ajouta qu’il espérait que Lou’ serait des leurs pour ce repas.
Avec plaisir ! Il y a une éternité que je n’ai pas vu ta famille ! je serais ravi de passer la soirée en votre compagnie. Ils vont bien ? J’imagine qu’ils sont toujours autant occupés !
Alors que Jordan venait à peine de terminer sa phrase, Alex pris son portable, et se mit à râler sur sa sœur qui souhaitait qu’il aille la rechercher au centre commercial en partant. Jo’ eut comme un sentiment étrange. En effet, notre jeune marin c’était quelque peu rapproché de la sœur de son ami. Rien de sérieux, ils avaient flirté avant son départ mais Jordan était parfois mal à l’aise et ne savait pas du tout ce qui allait se passer avec son retour. La sœur d’Alex avait beau être majeure et même indépendante, elle restait sa petite sœur et cette situation ne pouvait que mettre en difficulté Jordan.
Elle a besoin de son frère c’est normal ! C’est la classe d’avoir un chauffeur personnel. Tu es un peu son concierge de luxe en fait !
Jordan eut un léger rire. Il essayait de faire comme si de rien était. Au fond de lui il espérait simplement que tout se passerait pour le mieux et qu’il n’y aurait pas de malaise ce soir pendant le repas ou même pendant la soirée. Jordan ramassa le ballon avant de le lancer dans le panier et enfin réussir un joli direct !
J’ai enfin réussit un tir correct, on dirait que toute cette eau ne pas totalement rouillée ! tu sais c’est tous ces petits moments qui m’ont le plus manqué ! En soit tu bosse, tu es occupé. Mais le soir quand tu es dans ta cabine, ben t’es tout seul. Et là ton cerveau il fonctionne à plein régime et c’est là que tu penses à ce que tes potes font ou ce que tu pourrais faire. T’as intérêt à être costaud mentalement sinon ya quoi devenir dingue.
La solitude, elle est pourtant l’amie de Jordan depuis tant d’année. Il est comme ça, il n’aime pas la foule, il n’aime pas être le centre de l’attention. Mais au fond est ce que quelqu’un aime être réellement seul ? Jordan l’a compris aujourd’hui, il déteste ça. Il a besoin de ses amis et il souhaite rattraper tout ce temps en profitant de l’instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella



Alex ne pouvait qu'encourager un tel élan de la part de son ami. Il trouvait ça génial qu'il se soit émancipé de sa famille, du nom de celle-ci et aussi de son influence. S'il réussissait, c'était grâce à lui et personne d'autre. Là dessus, il le battait même à plate couture, puisqu'Alex était encore dépendant de ses parents. « Exactement » répondit-il simplement heureux de voir son ami enthousiasmé par un tel projet. C'était agréable de le voir ainsi. Lorsque le joli métisse proposa à son ami de rester dîner chez lui et sa famille ce soir, il sourit à sa réaction. Jo faisait presque partie de la famille désormais, c'était sans nul doute celui qui était resté le plus souvent chez eux. « Ils vont bien, mon père bosse toujours autant mais tout le monde va bien » commença t-il alors de façon générale. « Les p'tits grandissent trop vite, tu verras, tu vas halluciner » rigola t-il en parlant de ses deux petits frères jumeaux. Déjà sept ans, que le temps passait vite selon lui. Il se souvenait encore du jour de leur naissance. Enfin bon, y'en a une qui ne grandissait pas assez à son goût, ou alors trop vite aussi, c'était sa frangine. Il pestait contre elle, se retenant de rire à ce que disait Jo. « Ouais beh frère chéri ou pas, elle casse les couilles » lança t-il en rangeant son portable. L'allusion que venait de faire Jordan sur son projet fit rire le jeune basketteur. Il ne tarda d'ailleurs pas à lui répondre ceci « ouais, j'aimerai bien être payé pour ça, tu lui en parleras ce soir ? » rigola t-il avant de marquer un panier et de se faire prendre le ballon par son ami. Ce dernier en marqua enfin un, et Alex s'arrêta une seconde pour l'observer. Ce panier était classe « bien joué gros » lança t-il en le félicitant. Il écouta son ami parler de la vie en conserve, clairement, Alex savait qu'il était incapable de tenir, peut-être qu'il avait le mental et encore, ça pouvait largement se contester, mais le réel souci était qu'il aimait trop la nature, l'extérieur, faire du sport en plein air. Alors dans une boite de conserve à longueur de temps...rien qu'avec des mecs en plus... il n'était pas sur de tenir. « J'sais pas comment tu fais, j'pourrai clairement pas » lança t-il tel un éloge au courage de son ami. Parce qu'il fallait du courage pour faire ce qu'il avait fait et ce qu'il faisait, c'était indéniable. « J'suis trop hyperactif pour rester sur un bateau » réctifia t-il en se mettant à courir pour mettre en danger la possession du ballon de son ami. Jouant un peu au chat et à la sourie, il fini par lui prendre le ballon des mains pour se mettre à courir en direction du panier. Il s'élance, saute, tir et... loupe son tir. Et merde, il y avait encore du progrès ce n'était pas gagné. Alex pesta, il n'aimait pas perdre, ni louper un panier et encore moins ici contre Jordan -sans vouloir être insultante. Mauvais perdant, voilà tout. Le jeune homme lança la balle à son ami et plia les genoux face à lui, histoire de lui mettre la pression, il agitait ses bras en guise d'attaque. Lorsque son ami tira à son tour, son regard suivi la balle orange jusque sur le panier. Finalement, il lança « bon et sinon c'était cool avec Lou' hier ? » innocemment.

@Louane N. Jefferson tu interviens quand tu veux ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 46 points : 224 pseudo & dc : ...
face & credits : Julian Schratter
how old : 25 ans
adress : ici et là
life style : Employé sur un Yacht de luxe
✉ love on the brain : : +++Lou'
+++Alex
+/- Margot
- Devon


Jordan était content d’entendre que la famille d’Alex allait bien, il se doutait que les petits avaient bien grandit. Ils les connaissaient depuis qu’ils étaient des nouveaux nés alors les voir devenir de grands enfants c’était très étrange comme sensation. Il proposa qu’il évoque à sa sœur le fait qu’il fasse payer pour les services rendu. Il fallait peut-être changer de sujet ? S’il s’éternisait sur le sujet de sa jeune sœur, Jordan savait qu’il pouvait commettre des impairs et il ne sentait pas que c’était le moment d’évoquer certaine chose :
Je lui en parlerais si tu veux ! Maintenant, on sait qu’on peut t’appeler en cas d’ennuis ! je suppose que ta sœur fait pareil, t’es un gars sur qui on peut compter alors elle en profite c’est normal.
Jordan le pensait réellement, Alex était un gars bien. Toujours disponible pour tout le monde et prêt à rendre service dès que c’était possible. Il était sans cesse fourré chez lui et autant dire que sans Alex, Jordan ne sait pas du tout ce qu’il serait aujourd’hui.  Alex évoqua ensuite le fait qu’il ne pourrait pas rester sur un bateau, ni même comment Jordan fait car lui était trop hyperactif. Cette réflexion fit sourire Jordan. Il y avait de quoi faire, il était difficile de s’ennuyer sur un bateau.
Bah il y a toujours quelque chose à faire. Comme c’est un Yacht et pas un paquebot tu as plein de tâches et autant dire que tu n’arrêtes pas une seconde et crois moi on fait beaucoup de kilomètres sur une journée. C’est difficile à imaginer quand on voit la taille du bateau.
Quand on est sur terre on peut difficilement le croire mais c’est un fait, travailler sur un bateau et bien ce n’est pas la croisière s’amuse. Après le panier de Jordan, Alex tenta un mouvement qu’il loupa. Jo’ vit de suite qu’Alex n’était as ravi. Il avait ce côté perfectionniste qui faisait de lui un bon sportif. Son père le poussait sans cesse et c’était parfois complexe pour Alex mais il faisait son maximum et ça c’était certain. Jordan récupéra le ballon et se retrouva à nouveau face à son ami. Jordan commença à dribler un peu et parti vers le panier, il savait très bien que son ami ne le laisserait pas approcher plus alors il tenta un tir quelque peu en force pour tenter son action, tir qui ne finit pas dans l’anneau mais qui rebondit plusieurs fois sur le rebord.
Alex lui demanda ensuite comment s’était passé sa journée avec Lou’ la veille. Jordan eut un large sourire. Lou’ était leur amie, personne ne sait qu’il a était également le temps d’une nuit un peu plus que ça. Rien n’a changé entre eux, elle est toujours ce pilier qui l’aide à monter et à poursuivre son ascension.
On a marché dans le parc afin que je puisse prendre l’air, et on a mangé de la pizza chez elle le soir en discutant jusque très tard. Il y avait longtemps que je ne l’avais pas vu alors c’était sympa ! Son père pensait que j’avais disparu définitivement des radars alors j’ai pris le temps de parler aussi avec lui.  C’est une soirée comme j’en faisait tout le temps avec elle avant que je parte ! Disons que j’ai eu l’impression le temps d’une soirée que rien n’avait changé.
Il marqua un temps d’hésitation avant de poursuivre :
Newport beach n’a pas changé, mais moi j’ai changé. La seule chose qui reste identique, c’est que vous êtes là pour moi et ça c’est le plus important aujourd’hui !
Difficile de s’acclimater à nouveau à cette foule et à cette façon de vivre qui change radicalement de celle qu’a connu Jordan pendant les 6 derniers mois, il sait pertinemment que le travail est à faire sur lui….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Jordan s'amusa à dire qu'il allait en parler à sa sœur, afin qu'Alex puisse être payé à jouer le taximan. Oui, ça lui semblait être une bonne idée, sa frangine avait la fâcheuse tendance à le prendre pour son chauffeur privé. Bon, il lui avait toujours que le soir, oui, il était prêt à se lever pour aller la chercher plutôt qu'elle rentre ivre, mais en pleine journée... elle avait juste la flemme de prendre le bus. C'était tout. Lorsqu'ils évoquèrent le paquebot sur lequel Jordan travaillait, Alex n'arrivait pas trop à s'imaginer à quoi ça pouvait bien ressembler à l'intérieur, et sur le pont. « Tu as le droit de faire visiter à tes amis ? » demanda innocemment le joli métisse. Bé après tout, autant qu'il voit par lui-même à quoi ça ressemble, non ? Jordan fini par louper son tir, suivi des yeux par son ami qui grimaça en voyant que le ballon ne souhaitait pas rentrer dans le filet. Son meilleur ami lui raconta la soirée chez Louane, la veille au soir. Ca avait l'air cool, même si l'épisode du père de Louane était sûrement plus sympa à vivre pour Jordan que pour lui. Le père de leur meilleure amie n'était pas méchant, juste... hyper maladroit. Bon, il avait toujours été cool avec eux, bien qu'au tout début, il avait surtout cru qu'Alex allait le voler... Le métisse s'était toujours bien comporté avec lui, parce qu'il savait qu'il n'aurait pas le droit à l'erreur. De part sa couleur et son origine sociale. Heureusement pour lui, son père était le chef de la police, ce qui faisait que oui, il avait un certain respect pour leur famille. Alex se sentait toujours assez mal à l'aise en la présence du père de Lou, mais c'était purement personnel. Il voyait bien qu'avec les autres de la bande, ça n'était pas la même chose et c'était tant mieux. Il était d'ailleurs étonné que ça se passe bien entre Hamilton et le père de Louane, puisque Jordan avait fait ce que tout parent riche a sûrement peur... renier leur nom, leur fortune, leur héritage pour mener une vie complètement libre qui « nui à leur réputation ». Ca faisait marrer Alex ça. « J'aurai cru qu'il aurait eu peur que tu influences sa petite fifille » plaisanta Alex. Bon, c'était peut-être maladroit, mais il avait le droit d'être sincère avec ses amis, non ? Louane ne se cachait pas de son père et de son amour pour l'argent et le pouvoir. Ce n'était un secret pour personne. Si jamais Louane faisait que ce Jordan avait fait à ses parents... ces derniers en mourraient probablement de honte. Alex haussa les épaules et fini par demander plus maladroitement à son ami « et tes parents, tu vas aller les voir ? » Après tout, six mois s'étaient écoulés... peut-être que les tensions seraient un peu apaisées et qu'ils pourraient au moins discuter, non ? Alex avait peur d'aborder un sujet qui ne plairait pas à son ami, mais la famille était tellement une chose importante pour lui. Et puis, il croisait parfois ses parents en ville, et continuait de leur dire bonjour. Sa mère avait vraiment l'air attristée, elle était terne. Lorsque son meilleur ami parla d'une chose qui ne changerait jamais, leur amitié, Alex sourit en coin et fini par dire « ouais, toujours là mec ! » avant de venir lui prendre la balle pour dribbler encore autour de lui et de courir vers le panier pour essayer de marquer. Essoufflé, il fini par lui dire « j's'rai toujours là pour te faire suer, même à quatre-vingt dix ans » avant de laisser tomber le ballon de basket et de passer un bras autour du cou de son ami pour venir l'embêter un peu.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
— retrouvailles sur le terrain ft. Jordan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» terrain enneigé
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZYLOVE :: Newport Beach :: fashion island :: le parc exotique-
Sauter vers: