Top-sites et pub du forum ; un vote c'est un sourire !
réclamer ses points ; qui sera le membre en or du forum ?

Partagez | 

 le donneur de leçons

Aller en bas 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 20 points : 188 pseudo & dc : wtbx
face & credits : amandla stenberg / bazzart
how old : vingt et un ans
adress : maison williams (crystal cove)
life style : étudiante (mode et design)




Cette nuit-là Stella était rentrée très tard, ou plutôt très tôt. Elle avait encore passée la nuit dehors à faire ses petites emplettes jusqu’au lever du soleil. Comme la plupart des gens, Stella aurait pu attendre qu’il fasse jour et que les magasins soient ouverts pour aller faire ses achats mais non, elle ce qu’elle aimait bien c’était aller choisir ses vêtements directement dans les dressings des autres. Ça lui coutait bien moins cher et c’était bien plus excitant. C’est pour cette raison qu’elle s’infiltrait chez les autres de nuit, il y avait moins de risque de se faire repérer par le voisinage. Son quartier préféré pour son shopping était Corona del Mar, ça avait beau être à l’autre bout de la ville, elle savait que c’était là que se trouvait la plupart des maisons vides, surtout en été puisque tout le monde s’offrait de belles vacances à l’autre bout du monde. C’est également là-bas qu’elle trouvait les plus belles pièces.
Même si son frère avait connaissance de ces agissements elle ne l’appelait jamais pour lui demander de la ramener. Elle préférait marcher des heures plutôt que de supporter ces remarques sur tout le chemin du retour. C’est donc après avoir traversé la ville à la marche, que la jeune femme arriva chez elle. A cette heure-ci tout le monde dormait encore chez les Williams, elle prit donc bien soin de passer par le toit de la maison et la fenêtre de sa chambre pour ne réveiller personne. La seule personne qu’elle aurait pu réveiller c’était son frère qui dormait dans la même chambre qu’elle habituellement mais par chance celui-ci n’était pas rentré à la maison cette nuit non plus. Il avait sûrement du dormir dans sa chambre étudiante. Stella déposa son sac rempli de nouveaux vêtements sur le sol avant de se laisser tomber sur son lit encore toute habillée. Elle s’endormit très rapidement, épuisée de sa balade. Ce n’est que cinq petites heures plus tard qu’elle se fit réveiller par sa mère qui avait décidé de faire le ménage dans toute la maison. Elle avait horreur de se faire réveiller par le bruit de l’aspirateur mais peu importe maintenant qu’elle avait les yeux ouverts et que le bruit ne s’arrêtait pas elle n’avait pas d’autre choix que de se lever. Elle enfila une tenue plus confortable, se démaquilla (chose qu’elle aurait clairement du faire avec de s’endormir) puis se dirigea vers la cuisine afin de saluer tout le monde. Elle remarqua que son frère venait d’arriver et qu’il discutait avec leur père. Elle embrassa tout le monde, se prépara un bol de céréales et retourna dans sa chambre pour déguster son petit déjeuner devant des vidéos Youtube, qui lui semblaient bien plus intéressantes que les différentes discussions qu’il y avait dans la cuisine. Une fois terminé, elle déposa son bol à côté d’elle et se leva vers son bureau où se trouvait sa machine à coudre. Elle attrapa le sac de vêtements récoltés la veille et se mit à analyser puis déchirer, découpés plusieurs d’entre eux. Elle avait hâte de donner une seconde vie à toutes ces matières. Jean, soie, laine, tout aller y passer.
Tandis qu’elle commençait tout juste à coudre, son frère Alex rentra dans leur chambre. Sans lui adresser un mot, il alla se mettre sur le lit. Stella pouvait bien sentir qu’il la fixait mais elle ne se laissa pas déconcentrer. Elle continua d’arranger ce magnifique jean Levis, dérobé la veille. Après plusieurs minutes dans le silence et après qu’elle ait terminé son ourlet, elle retira son nouveau jean de la machine et se leva pour aller le ranger dans son placard. Elle lança quelques regards dans sa direction sur le chemin et remarqua qu’avec ses sourcils froncés il paraissait plutôt énervé. « Y’a un problème avec Papa ? » demanda-t-elle naïvement, pensant que leur discussion dans la cuisine ne s’était pas bien terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Cette nuit, Alex avait préféré dormir à la fac directement en revenant de sa soirée étudiante. Ce dernier avait passé une excellente soirée avec les nouveaux étudiants de l'université qu'il fallait intégrer, comme d'habitude l'ambiance avait été là. Seulement voilà... le jeune homme avait aussi commencé à entendre des p'tites choses qui... le mettait très mal à l'aise. Des filles parlaient de plusieurs vols qui auraient eu lieu et qui remonteraient à loin. Elles ne portaient jamais plainte car il s'agissait d'habits et que ce n'était pas très grave dans le fond, mais elles commençaient à être soulées. L'une d'elle parlait d'avoir installée des caméras de surveillance autour de sa maison pour choper le voleur. Elles pensaient toutes à un détraqué, un mec qui viendrait renifler leurs petites culottes dans la nuit et qui embarquerait un trophée par la suite. Elles avaient raison, c'était inquiétant. Alors le lendemain, Alex avait prévu d'aller chez lui pour le déjeuner mais surtout, entretenir une vrai discussion à ce propos avec sa sœur. Ce n'était pas normal qu'elle fasse ça et surtout, qu'elle ne voit pas le mal que cela pouvait faire. Le jeune homme s'était levé tard, avait prit une douche et enfilé un tee-shirt de NBA extra-large ainsi qu'un short noir. Il allait sûrement faire du sport plus tard dans la journée et puis bon, il était carrément plus à l'aise comme ça de toutes façons. Le métisse laissa sa chambre en bordel et quitta l'université à bord de sa poubelle polluante pour prendre la direction de la petite maison des Williams. Une fois garé devant, il ne mit pas longtemps à voir ses deux petits frères courir vers lui. Rigolant et se penchant pour les attraper, il leur fit un énorme calin tout en leur demandant comment ça allait. Les petits racontèrent leur rentrée, ah mais oui putain ! Alex fit son rôle de grand-frère a les écouter raconter leur premier jour d'école plus tôt dans la semaine. Le sportif passa la porte et lança « salut c'est moi » « oh mon fils, comment tu vas ? » lança sa maman depuis la cuisine. Le jeune homme alla la saluer et puis très vite alla saluer son père au salon « salut p'pa » son père le salua, relevant le nez de son journal. Les deux hommes discutèrent rapidement de la saison prochaine de NBA qui allait s'ouvrir en octobre et sur certains pronostics lorsque que la petite sœur de Williams descendit prendre son p'tit dej. Elle ne le salua même pas, quelle connasse. Il serra les dents et retourna à sa conversation. Finalement, le jeune Williams ne pu s'empêcher de s'intéresser au travail de son père, ce qu'il ne faisait pas souvent. « J'ai entendu parler de vol en ce moment par des gens de l'université... ça te parle ? » demanda t-il finalement au cours de leur conversation. « Hum... non, ça m'dit rien » lança son père ntrigué par le fait que personne n'ait porté plainte pour vol. Finalement, au bout de plusieurs minutes le jeune Williams alla dans sa chambre pour y rejoindre sa sœur. Elle était en train de coudre quelque chose à sa machine, un sac poubelle rempli de fringues posé sur le sol, presque éventré. Le métisse vit la scène et commença à rugir à l'intérieur. Il se laissa tomber sur son lit à lui et quand sa sœur lui demanda ce qui n'allait pas, il la regarda avec son regard... vous voyez de quel regard je parle ? Celui qui est froid, méchant et qui fait mal ? « Tu te fous de ma gueule ? » lança t-il sans accro en pointant le sac des yeux. « Tu continues ? » demanda t-il en attendant des explications. La jeune femme lui répondit et lorsque se fut fait, il lança « putain mais Stella tu vas te réveiller quand là ? Ce ne sont pas tes vêtements, c'est du vol, t'as pas le droit de faire ça ! » Il se déplaça pour venir au bout de son lit, assis et piocher dans son tas de fringues volées. « Tu peux pas bosser comme tout le monde pour te payer ça ? » commença t-il à lui dire. Il se leva et commença à prendre le sac rempli de fringues tout en disant « tu penses à papa ? Il est le chef de la police espèce de gogole, tu crois que les gens vont dire quoi de lui si on apprend que sa propre fille vole sous son nez ?! » il était en train de prendre toutes les fringues volées dans le sac poubelle afin de les jeter, clairement, c'était son idée.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 20 points : 188 pseudo & dc : wtbx
face & credits : amandla stenberg / bazzart
how old : vingt et un ans
adress : maison williams (crystal cove)
life style : étudiante (mode et design)



Stella était loin de s'attendre à la foudre qui allait s'abattre sur elle quelques minutes après l'entrée fracassante de son frère dans leur chambre. Ce dernier était resté jusqu'à maintenant très silencieux et Stella avait décidé d'agir de la même façon, ne voulant pas être la première à briser la glace. Après de nombreuses minutes et surtout après avoir terminé la customisation de son nouveau jean, elle se décida tout de même à faire un premier pas après avoir vu la face en furie de son frère. Elle lui demanda alors tout bêtement s’il y avait un problème avec leur père. Elle n'avait pas particulièrement entendu de dispute ou autre à travers la porte de sa chambre, mais elle savait que ces deux-là pouvaient parfois être en désaccord et qu'il leur arrivait parfois de hausser le ton. C’est alors que son frère évita complétement sa question pour en donner une autre à sa sœur. De ses yeux il visa clairement son sac de nouvelles fringues tout en lui demandant si elle se foutait de sa gueule. « Je fais ce que je veux, lâche moi ! » lui répondit-elle simplement en pensant que le sujet serait clos. Que nenni! Stella n'y était pas du tout. Alex n'en avait pas après son père, mais après elle. Il se mit à gueuler contre elle. C'était si soudain et si fort que ses yeux s'ouvrirent un peu plus, tandis qu'elle assistait impuissante à son frère qui faisait un monologue sur ses récents agissements. Dans sa tête elle pensa « Pour qui il se prend celui-là ? ». En effet, bien qu’elle estime beaucoup son grand frère elle n’acceptait pas ce genre de remarque. Selon elle, personne n’était en droit de lui donner des leçons à part peut-être ses deux parents et encore, c’était que lorsqu’elle voulait bien les entendre.  Il l’accusait de vol, de ne pas bosser et la traita même de ‘gogole’ ce qui eut le don de faire monter la colère chez la jeune fille. Alex n’avait certes pas tort sur tous les points mais il ne voyait clairement pas les choses de la même façon que sa sœur. Pour elle ses vols, ce n’était pas juste pour faire chier ces riches à qui quelques vêtements n’allaient pas vraiment manquer, mais c’était aussi son passe-temps, sa passion, son gagne-pain, sa marque de fabrique. Elle s’amusait beaucoup à retoucher toutes ces pièces uniques, déjà portées par les personnes les plus affluentes de la ville. De plus, ça lui permettait de s’entrainer dans le domaine pour lequel elle se prédestinait, celui de la mode et du design. Sans ses vols, elle serait incapable de progresser autant étant donné qu’elle n’avait pas assez d’argent pour s’acheter toutes ces différentes matières et supports de travail. Enfin, son travail (même si son frère ne semblait visiblement pas considérer cela comme tel) lui permettait quand même de se faire un peu d’argent pour sa seconde passion : le voyage. Elle revendait ses vêtements quand ceux-là n’étaient pas à sa taille ou plus à son goût.
Elle lui lança un coussin en pleine figure, afin de le faire taire après qu’il ait évoqué leur père dans sa colère. « T’as qu'à crier plus fort, tant que tu y es! Comme ça papa sera au courant, c'est vraiment ce que tu veux ? » dit-elle en baissant le ton. Elle ne voulait pas que ce dernier intervienne dans leur dispute et apprenne pour ses petits cambriolages. Son frère savait très bien comment la menacer, mais elle n’avait pas prévu de se laisser faire. Elle aussi pourrait cafter des choses à ses parents sur Alex. Il n’avait pas intérêt à être le premier à le faire, sinon elle saurait exactement comment se venger.  « Si c'était pour être aussi chiant, fallait pas rentrer à la maison. » dit-elle en arrachant le sac de ses mains avant qu'il ne fasse quoi que ce soit avec, en ramassant les fringues qu'il avait déjà jeté par terre et en le poussant pour retourner à la chaise sur laquelle elle travaillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella


Stella se braqua tout de suite, en même temps ce n'était pas vraiment compliqué vu comment Alex avait réagit. Il ne permettait pas à sa sœur de se mettre en condition pour autre chose que s'énerver. Mais ce qu'elle disait le mettait hors de lui. Faire ce qu'elle voulait ? Mais depuis quand ? « Tu veux faire ce que tu veux ? Bé vas-y alors mais casse toi d'là, y'a des règles tu peux pas faire ce que tu veux » c'était la base, surtout pour des enfants de flic, comment ne pouvait-elle pas réaliser ça ? Elle n'hésita pas à lui lancer un coussin à la figure, de ce fait, Alex le rattrapa et du contenir sa colère. Sa sœur avait le don de le mettre hors de lui, réellement. Elle semblait avoir peur de la réaction de leur père sauf que là, Alex venait de toucher un point sensible. Elle avait peur de lui ? Peur de sa réaction ? C'était bon signe non ? « Franchement ouais, j'pense que papa s'ra vraiment content d'apprendre que sa gamine est une voleuse » lança t-il alors qu'il s'était levé en commençant à récupérer les affaires volées qui jonchaient le sol. Alors qu'il était en train de se charger comme une mule pour embarquer toutes ces pièces à conviction, Stella lui fit une remarque, une seule. Il n'eu même pas la force de lui rétorquer quoi que ce soit. Il aurait pu, mais entrer dans ce jeu du « c'est moi qui te fait le plus mal » ça n'était pas pour lui. A cette phrase, il lança tomber les affaires de sa sœur, qu'elle récupéra au passage. Elle n'hésita pas à le pousser presque hors de la chambre. Elle voulait vraiment qu'il parte ? Elle voulait vraiment qu'il la laisse se démmerder ? Ok. Il ne dit plus rien, tourna les talons et quitta l'étage pour rejoindre sa famille. Ses petits-frères étaient en train de jouer dans le jardin, au basket. Il ne se prit pas beaucoup de temps pour réfléchir. Sa sœur ne comprenait rien, elle ne voulait rien entendre, elle se considérait comme une adulte alors que pas du tout ? Ok, ok, ok. Il ne ferait rien. Plus rien du tout. Qu'il puisse s'agir de jouer au taximan, ou bien de venir l'aider parce qu'elle s'est foutue dans la merde, tout ça, c'était désormais fini. Il ne la balancerait pas, il attendrait qu'elle se fasse prendre et ne ferait rien pour l'aider à ce moment-là. Il en avait marre de s'en prendre plein la gueule juste parce qu'il voulait l'aider.



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 20 points : 188 pseudo & dc : wtbx
face & credits : amandla stenberg / bazzart
how old : vingt et un ans
adress : maison williams (crystal cove)
life style : étudiante (mode et design)



« Pour qui tu t’prends ? T’as cru que c’était toi qui définissais les règles ? Je suis chez moi ici ! » Dit-elle en regardant son frère de haut en bas. Il s’y croyait un peu trop, fallait qu’elle le remette à sa place et qu’elle lui fasse comprendre qu’il n’était pas supérieur à elle. Il n’était pas en droit de lui parler sur ce ton et surtout de la menacer de la sorte. « Mais ferme ta gueule, tu sais pas de quoi tu parles. » Surenchérissait-elle en lui relançant un autre coussin à la figure après qu’il ait réussi à attraper le premier. Elle savait pertinemment que son frère invoquait leur père pour lui faire peur. D’habitude ils arrivaient à gérer ce genre de conflit entre eux, sans mettre leurs parents au courant mais puisqu’Alex se sentait impuissant il n’avait pas d’autres choix que de menacer sa petite sœur avec leur père. Elle lui lança se fameux regard qui voulait tout dire, qui signifiait qu’il avait non seulement réussi à la rendre furieuse mais aussi réussi à lui faire de la peine. Un peu trop sentimentale, la jeune fille était rapidement touchée par les remarques de ses proches même si elle voulait prétendre de l’inverse. Elle transforma vite cette tristesse en colère noire contre son frère. Alors, la petite frisée arracha son sac des mains de son frère et ramassa les vêtements tombés sur le sol en lui lançant une pique qui pouvait tout autant lui faire de la peine. Elle retourna s’installer devant sa machine à coudre afin de se remettre au travail. Elle était bien décidée à continuer son business quoi que son frère puisse lui dire. Il ne voyait clairement pas le plaisir que cela lui procurait.
A sa plus grande surprise, Alex quitta la chambre sans ajouter quoi que ce soit de plus à leur conversation. Elle n’eut que quelques secondes pour réfléchir à ce qu’il venait de se passer, avant de penser qu’il était sorti pour tout balancer à leur père. Ni une ni deux, Stella courra pour le rattraper et lui sauter sur le dos. Elle le plaqua au sol avant qu’il n’eut la chance d’arriver au salon de la maison. Elle mit sa main sur sa bouche pour l’empêcher de dire un mot et se mit à lui chuchoter. « Je te jure que si tu balances je te tue, tête de con! » Elle eut juste le temps de glisser ses doux mots à son frère que leurs deux petits frères se ramenèrent en ayant senti qu’une partie de catch se tramait dans la maison. Ils avaient laissé leur ballon de basket dehors pour venir sauter sur leurs aînés l’un après l’autre, créant ainsi une pyramide humaine ratée. Stella se mit à rire bêtement en relâchant la pression et la colère qui avait si rapidement mûrit face aux remarques de son frère. « Ah il manquait plus que vous les mioches ! Vous êtes prêt à mettre une raclée à cet insolent garçon ? » demanda-telle à ses frères qui, tout excités, s’exclamaient à travers toute la maison avec de grands « oui ». Génial ! Les jumeaux étaient parvenus, sans le savoir, à changer la tournure de la situation. Stella criait de joie à l’intérieur d’elle-même, elle pensait avoir gagné la bataille entre Alex et elle. La petite tribu s’amusa à mettre la misère à leur grand frère, comme ils avaient souvent l’habitude de le faire lorsque celui-ci rentrait à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the coolest, nonconformist and carring
messages : 50 points : 366 pseudo & dc : Silen
face & credits : Reece King
how old : 22 ans.
adress : chambre universitaire sur le campus + chez papa et maman quelques fois par semaine.
life style : étudiant en sport-études à l'université (basket) + manager dans un fast-food les wk.
✉ love on the brain : : jordanlouaneanjaa stella



Alors que le brun allait descendre les escaliers, il entendit du bruit venant de derrière lui. Il allait se retourner quand sa sœur lui sauta littéralement dessus. Le choc fut grand, mais étant habitué, sa respiration ne s'en retrouva pas impactée des masses. Sa sœur pesait trente kilos à tout casser, il en avait porté des plus coriaces. La main de Stella se plaqua sur ses lèvres et le doux chant mélodieux des menaces vint à son oreille. Il ne pu s'empêcher de sourire contre les doigts collés de sa sœur sur ses lèvres, tu parles qu'elle lui f'sait peur cette gogole. Mais très vite, la situation devient ingérable, les deux jumeaux alertés par le bruit vinrent en courant et Stella leur promis monts et merveilles si jamais ils arrivaient à venir à bout d'Alex. Ce dernier devait supporter sa sœur sur son dos, qui se mettait en plus de quoi, à rire mais également un jumeau autour de chacune de ses jambes qui cherchait à l'empêcher d'avancer. C'était mal connaître Williams. Stella se donna à cœur joie de frapper son frère et de lui tirer les cheveux, tandis que les jumeaux ne passaient pas loin de ses bijoux de famille quand même. Les enfants Williams s'agitaient et commençaient à faire éclater leurs rires ainsi que les cris de peur liés à une chute probable. « Ahh » cria Alex en sentant le poids de ses frères et sœurs l'accabler un peu plus. Leur mère, entendant les cris, ne tarda pas à demander ce qu'il se passait là-haut. Le père demanda le calme, mais les enfants en avaient décidés autrement. « Le monstre Williams.... ARRIVE ! » lança alors Alex en levant les bras pour imiter un énorme monstre, essayant de marcher dans les escaliers avec sa famille sur le dos. Les rires de ses petits frères et de Stella envahissaient l'espace alors que très vite, le jeune basketteur perdit l'équilibre. Les petits se rattrapèrent avant de tomber, tandis que Stella quittait son dos pour une probable chute en avant. Ni une ni deux, comme un réflexe instinctif, ses bras se libérèrent pour rattraper sa sœur qui venait de passer presque devant lui. La tête courbée, il ne voyait pas trop ce qu'il faisait, mais essaya temps bien que mal de garder sa sœur contre lui. Lorsqu'elle fut stabilisée, il la fit passer devant -avec son aide bien sûr- afin de la mettre debout devant lui, dans les marches. Leurs regards se croisèrent, entre peur, admiration de ce travail d'équipe et puis l'envie de rire. La seule phrase qu'Alex lui souffla fut « rappelle toi de qui te sauve les fesses quand tu voudras me buter » avant de lui donner une pichenette sur le front. Leur mère arriva en bas de l'escalier et lança « bon, vous m'aidez à mettre la table au lieu de faire n'importe quoi ? » les deux jumeaux étaient déjà partis en courant. L'aîné se dirigea vers la cuisine, ça sentait bon. Il ouvrit les placards pour prendre de quoi commencer à mettre la table, appelant ses petits frères pour qu'il vienne l'aider. Le père proposa d'aller s'installer dans le jardin pour profiter du soleil et très vite, les enfants mirent la table dehors. Un déjeuner en famille sous les arbres, n'est-ce pas formidable ?



↠ f r e e d o m ↞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

the survivor, cold and distant
messages : 20 points : 188 pseudo & dc : wtbx
face & credits : amandla stenberg / bazzart
how old : vingt et un ans
adress : maison williams (crystal cove)
life style : étudiante (mode et design)



La sortie bien trop silencieuse d'Alex avait engendré quelques questionnement chez Stella. « Pourquoi il ne réagit pas ce con ? Vas y il part comme ça, sans rien dire! Il a vraiment cru que j'allais le laisser aller cafter à papa sans rien faire ? Il est fou celui la » pensa-t-elle alors qu'elle venait de lui lancer une pique qui semblait ne lui avoir fait ni chaud ni froid. Stella avait très peur que son frère dise tout à leur père car elle savait que cela aurait pour conséquence le retrait de tous ses vêtements, en plus de l’arrêt complet de ces petits cambriolages et d'une sévère punition. Elle ne voulait vraiment pas en arriver jusque là, alors elle ne tarda pas trop à courir derrière son frère pour finalement s’agripper à son dos. Elle lui glissa une dernière petite menace dans son oreille afin de le dissuader de faire quoi que ce soit contre elle. Très rapidement, les deux petits Williams décidèrent de rejoindre la bataille et d'aider Stella en sautant également sur leur grand frère. En tant qu'ambassadrice du mouvement anti Alex, Stella motivait sa petite tribu afin de faire tomber le plus vieux d'entre eux. Ensemble, ils allaient pouvoir lui montrer qui c'était qui règne ici ! « Qu'il tombe ! Attrapez-le les garçons ! » s'exclamait-elle, joyeuse du coup de maître qu'elle venait de mettre sur son aîné.  Alex avait beau jouer le monstre, ni ses frères ni elle n'avaient peur de lui. Tous les trois ils se sentaient en mesure de le faire chuter. Malheureusement, ils n'avaient pas calculer la dangerosité des escaliers. Sur ce terrain précaire, ce n'était pas seulement Alex qui risquait de tomber mais toute la fratrie. Alex perdit l'équilibre dans les escaliers, et emporta dans sa chute toute sa famille. Par chance, les deux plus petits eurent le temps de se rattraper, tandis que Stella, agrippée au dos de son frère se vit basculer en avant. « Aaaah ! » cria-t-elle en espérant que quelqu'un entende son cri de détresse et la sauve de cette chute qui lui serait certainement fatale. Par chance, son frère l'entendit et la rattrapa avant que la bataille ne tourne mal. Tandis qu'il remettait Stella sur ses deux pieds devant lui, elle reprit son souffle qui s'était accéléré face au stress provoqué par une chute probable. Son frère en profita pour répondre à la menace lancée un peu plus tôt par sa sœur. Elle baissa ses yeux, n'ayant rien de plus à ajouter et ayant bien compris qu'elle avait eu tort de dire cela. Elle avait bien compris la leçon.
Leur mère vint mettre fin à cette guerre entre frères et sœur afin de demander a ses enfants de venir l'aider en cuisine. Sans broncher, ils s'agitèrent tous pour mettre la table dehors, comme leur père l'avait proposé. Ils allaient déjeuner en famille, ce qui n'était pas pour déplaire à Stella. Elle adorait ses moments où ils étaient tous réunis autour d'un bon repas cuisiné avec amour par leur mère. D'habitude elle l'aidait même à cuisiner mais cette fois-ci elle avait été trop occupée à se battre avec son frère. Elle fut l'une des premières à s’asseoir à table. Lorsque ses deux petits frère la rejoignirent, ils préparèrent ensemble un plan machiavélique contre Alex. Stella attrapa le sel et remplis le verre de leur frère sans qu'il ne le remarque. Même si les jumeaux n'étaient pas très discrets, ils riaient déjà en pensant à la réaction de ce dernier. « Taisez-vous bon sang, le monstre va nous repérer ! » leur dit-elle doucement. Ces mots avaient plus ou moins marché et le reste de la famille vint s'asseoir avec eux autour de la table pour que le repas puisse commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
le donneur de leçons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reproduction et maître des capacités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZYLOVE :: Newport Beach :: crystal cove :: les habitations-
Sauter vers: